LES MEILLEURES RACES DE CHIEN JOUEUR

Vous êtes à la recherche d’un chien joueur, compagnon idéal de vos enfants ? Vous avez envie d’un toutou dynamique et énergique prêt à vous suivre dans toutes vos excursions ?  Découvrez les meilleures races de chien joueur grâce à notre article détaillé.

Comment choisir son chien ?

Si les critères esthétiques ont bien entendu une importance lorsqu’il s'agit de choisir une race de chien, il reste très important de prendre d’abord en compte le tempérament de l’animal. Adoptez un chien dont le tempérament est similaire au vôtre. Si vous êtes sportif, tournez-vous vers des chiens sportifs. Si, au contraire, vous êtes plutôt tranquille et sédentaire, préférez des chiens calmes et peu actifs. Si vous avez des enfants, un chien joueur sera idéal, mais attention, car certaines races sont très énergiques, voire hyperactives, et demandent un gros investissement de la part de leur maître. Renseignez-vous bien avant de vous décider, et n’oubliez pas qu’adopter un chien vous engage sur une dizaine d’années, au moins.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement


Caniche

Le Caniche est aujourd’hui un chien de compagnie très apprécié à travers le monde. Dynamique et vif, il est aussi très intelligent et dispose d’une grande capacité d’apprentissage. Il n’est pas aboyeur par nature et ne donne de la voix que si les circonstances s’y prêtent, ce qui en fait un excellent chien d’alerte. Ses capacités en font un animal polyvalent. En revanche, c’est un toutou plutôt sensible, voire susceptible, et son éducation doit toujours se faire avec fermeté et douceur.

Allemand ou français ? La paternité du Caniche est disputée entre les deux pays, même si officiellement, l’Hexagone a remporté la partie. Le Caniche pourrait descendre du Barbet ou d’un vieil épagneul d’eau germanique. Il était très apprécié par les riches, qui s’adonnaient à la chasse et notamment à la chasse au canard (mot dont est d’ailleurs dérivé le mot caniche). Il faut attendre le XXe siècle pour que le Caniche se diffuse dans les classes inférieures de la population.


West Highland White Terrier

Le West Highland White Terrier, plus connu sous le nom de Westie, est un petit chien particulièrement sportif. Vous avez envie de faire du canicross avec votre chien ? Le Westie est celui qu’il vous faut ! Il se distingue également par ses grandes capacités d’adaptation : ce chien peut vivre aussi bien en maison qu’en appartement. Rusé, c’est un excellent chien de chasse. À la maison, il est affectueux et joueur. Le Westie est assez facile à éduquer, mais attention à son côté parfois têtu !

Le Westie est apparu en Écosse au XIXe siècle. C’est le plus récent des terriers écossais. Il est sans doute issu d’un croisement entre un Cairn Terrier et un Bichon maltais. Il a été créé par le colonel Malcolm of Poltalloch. Celui-ci a abattu, sans le vouloir, l’un de ses meilleurs chiens en le confondant avec un renard. Afin de ne plus se tromper, il a décidé de créer un chien au pelage blanc, facilement reconnaissable. De nos jours, le Westie est le terrier écossais le plus populaire en France.


Boxer

Le Boxer est un chien réputé pour sa grande douceur. Gentil avec les enfants, patient et joueur, c’est un merveilleux compagnon. Il fait preuve d’une incroyable fidélité envers son foyer et est par ailleurs très courageux, n’hésitant pas à s’interposer en cas de problème. C’est donc un excellent chien de garde. Le Boxer est méfiant envers les étrangers sans être agressif pour autant. Il a un fort caractère et doit être éduqué avec fermeté dès son plus jeune âge. La race n’est pas toujours conseillée pour une première adoption.

Le Boxer est apparu en Allemagne au cours du XIXe siècle. Il est très certainement issu d’un croisement entre un Bullenbeißer, aujourd’hui disparu et connu pour son agressivité, et un Bulldog anglais. Il était au départ utilisé pour la chasse à l’ours, mais aussi pour les combats de chiens. Le Boxer actuel a perdu toute son agressivité. Il est très apprécié par les corps de sécurité comme la police ou l’armée en raison de ses grandes capacités.


Border Collie

Le Border Collie est un chien de berger particulièrement dynamique et vif, au point qu’il est parfois considéré comme hyperactif. C’est un infatigable travailleur, réputé pour sa constitution très athlétique. Affectueux et proche de son maître, le Border Collie s’épanouit surtout en extérieur, dans de grands espaces où il peut courir à l’envi. Il est réputé pour faire partie des races les plus intelligentes du monde. Il est vrai qu’il dispose d’une grande capacité de compréhension et qu’il comprend rapidement ce que l’on attend de lui. Ce n’est pas un chien d’appartement. Laissé inactif trop longtemps, il risquerait de se mettre à aboyer ou de se montrer destructeur.

Le Border Collie est récent, puisqu’il est apparu au XIXe siècle dans la région des Borders, entre l’Angleterre et l’Écosse. Selon l’hypothèse la plus vraisemblable, il est né d’un croisement entre un Pointer et un Setter Gordon. Il se fixe assez rapidement, dès la fin du XIXe siècle, mais l’arrivée du Border Collie dans l’Hexagone reste tardive, puisqu’il franchit la frontière dans les années 1970.


Corgi

Il existe en réalité deux races de Corgi, le Welsh Corgi Pembroke et le Welsh Corgi Cardigan. Ils ont cependant de nombreux points communs, notamment au niveau de leur tempérament. Dans tous les cas, ce chien est réputé pour être très gentil, sociable et amical. Il est parfois méfiant avec les étrangers sans être agressif. Ne vous fiez pas à sa petite taille : ce chien est hardi, vif et endurant. Il est courageux, voire téméraire, et n’a peur de rien. C’est un toutou plutôt obéissant, mais il a parfois tendance à tester les limites de son maître. Il faudra donc faire preuve de fermeté au cours du dressage.

Le Welsh Corgi Pembroke serait plus ancien que le Welsh Corgi Cardigan, puisqu’il descendait des Vallhund suédois croisés avec des Spitz. Les Corgis étaient à l’origine des chiens de berger et participaient à la chasse des nuisibles dans les fermes. De nos jours, c’est surtout un chien de compagnie. Il a été propulsé sur le devant de la scène par la reine Elizabeth II, connue pour son amour des Corgis.


Beagle

Le Beagle est un chien courant dynamique, endurant et opiniâtre. Une fois lancé sur une piste, difficile de l’arrêter, tant son flair à toute épreuve le rend têtu. Le Beagle se caractérise également par sa douceur et sa gentillesse. Chien très intelligent, il est assez facile à éduquer, d’autant qu’il se montre plutôt obéissant lorsqu’il l’a décidé. Il est adaptable : c’est un bon chien d’appartement, tant qu’il est sorti suffisamment pour se dégourdir les pattes. L’un des plus gros défauts du Beagle reste la gourmandise. Il faut faire très attention à ne pas trop le gaver. Ce toutou peut aussi devenir voleur si l’occasion se présente !

Le Beagle, en tant que tel, est apparu au XIXe siècle, dans l’Essex, en Angleterre. De petits chiens courants existaient en réalité depuis longtemps, notamment durant l’Antiquité romaine, mais ce n’est qu’avec le travail du révérend Philip Honeywood, dans les années 1830, le Beagle est développé de manière plus systématique. Il devient de plus en plus populaire au début du XXe siècle, une popularité qui ne s’est pas démentie depuis.


Golden Retriever

Le Golden Retriever est sans doute l’un des retrievers les plus populaires du monde. Chien de rapport de gibier, il est devenu aujourd’hui un toutou de compagnie très apprécié, mais également un chien de sauvetage, chien d’assistance ou chien guide d’aveugle. Extrêmement doux, il convient parfaitement pour les personnes âgées ainsi que pour les plus jeunes. En bon chien de chasse, le Golden a besoin de se dépenser chaque jour. Il déteste rester seul : sans présence humaine régulière, il pourrait alors développer des comportements problématiques.

Les origines du Golden ne sont pas encore très claires. Certains estiment qu’il descend de Leonbergs importés au XIXe siècle en Angleterre. Officiellement, il est issu d’un croisement entre un Tweed Water Spaniel et un Wavy Coated jaune. La race a ensuite été complétée par des apports du Flat-Coated Retriever, du Setter irlandais et du chien de Saint-John. Ce beau chien de taille moyenne doit son nom à la couleur dorée de sa robe.


Braque de Weimar

Le Braque de Weimar est un chien d’arrêt polyvalent. Il est très dynamique et énergique. Il a besoin de se dépenser chaque jour. Il est tout à fait adapté à différentes types d’activité canine demandant de l’endurance. Il est très affectueux avec sa famille, dont il est proche et qu’il défendra en cas de besoin. En revanche, il est beaucoup plus sur ses gardes avec les étrangers et fait à ce titre un bon chien de garde. L’ennui est le pire ennemi du Braque de Weimar. Si vous n’avez pas assez de temps pour vous occuper de ce chien, ne l’adoptez pas.

Selon la légende, le Braque de Weimar descend des chiens gris de saint Louis, une meute de chiens à la robe argentée ramenés de Terre Sainte. En réalité, les ancêtres du Braque de Weimar sont originaires du duché de Saxe-Weimar, en Allemagne. D’abord utilisé comme chien courant, il devient chien d’arrêt avec la démocratisation des armes à feu. Au début du XXe siècle apparaît une seconde variété de Braque de Weimar, à poil long, qui reste aujourd’hui beaucoup plus confidentielle que la variété à poil court.


Berger australien

Impossible de ne pas évoquer le Berger australien parmi les races de chien les plus joueuses. En effet, ce toutou affiche un dynamisme légendaire. Infatigable, il adore se dépenser et peut passer des heures à jouer avec ses proches. Le Berger australien convient avant tout à des maîtres sportifs, prêts à l’emmener avec eux dans toutes leurs excursions. Il s’adapte difficilement à la vie en appartement, même s’il peut éventuellement s’y habituer à condition d’avoir de très longues promenades quotidiennes. Si ses besoins en dépense physique ne sont pas satisfaits, le Berger australien peut rapidement devenir difficile à contrôler.

Le Berger australien n’est pas australien. En réalité, il est apparu au Pays Basque, avant d’être développé en Amérique du Nord. Au début du XXe siècle, plusieurs éleveurs américains se sont installés en Australie, emmenant avec eux leurs chiens. Le Berger australien a alors continué de prospérer en Australie. Souvent surnommé aussie, il arrive tardivement en France, dans les années 1980, et connaît un succès fulgurant depuis les années 2000.


Bouledogue français

Le Bouledogue français est un petit chien molosse au museau écrasé et au visage plissé. Il voue une véritable adoration à son maître, avec qui il aime passer du temps. C’est un chien très câlin et affectueux, idéal pour les plus petits. Il a parfois tendance à amuser la galerie. Il est joueur, mais attention à l’excès d’exercice : le Bouledogue français est un chien dit brachycéphale. Son museau écrasé l’expose aux difficultés respiratoires. Ne lui en demandez pas trop et évitez de le solliciter lors des périodes de fortes chaleurs.

L’ancêtre lointain du Bouledogue français est le molosse d’Épire, chien de combat particulièrement redoutable. Son ancêtre direct est le Bulldog, importé à Paris au milieu du XIXe siècle. Utilisé par les bouchers des faubourgs pour lutter contre la vermine, il devient ensuite de plus en plus populaire parmi les classes plus aisées de la population. Sa popularité s’est un peu essoufflée après la Seconde Guerre mondiale, avant de repartir dans les années 1980.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement


Dalmatien

Le Dalmatien est un grand chien blanc et noir facilement reconnaissable à sa robe tachetée. Très actif et intelligent, il est particulièrement fidèle et dévoué à sa famille. Il est très courageux et n’hésite pas à s’interposer s’il l’estime nécessaire. Il est plutôt doux avec les enfants. C’est un toutou sensible, qui ne doit jamais être brusqué dans son éducation. Fait étonnant, le Dalmatien, en tant qu’ancien chien de cocher, a gardé une très forte affinité avec les chevaux !

Tout n’est pas clair en ce qui concerne les origines du Dalmatien. Si la paternité a été attribuée à la région de la Dalmatie, en Croatie, certains experts estiment que le chien pourrait même descendre de chiens égyptiens représentés sur divers fresques. Des descriptions de chiens à la fourrure tachetée, datées du XIV et du XVIIIe siècle estiment que le Dalmatien est né au bord de l’Adriatique. C’est au XIXe siècle, dans tous les cas, qu’il se développe de manière plus systématique. Le Dalmatien est devenu très populaire en tant que chien de pompier aux États-Unis. Il a aussi connu le succès grâce au film Les101 Dalmatiens.


Labrador

Le Retriever du Labrador, ou Labrador, est un chien de rapport de gibier. Il est sans conteste l’un des animaux les plus populaires du monde. Considéré par son standard comme un chien amical, gentil et doux, il se montre également très intelligent et docile. Obéissant par nature, le Labrador fait un excellent chien d’assistance et de sauvetage. En tant que chien de chasse, il est également très dynamique et joueur. Il ne faut surtout pas le brusquer, car c’est un toutou sensible. Comme tous les Retrievers, il adore l’eau.

Le Labrador est une race plutôt récente, puisqu’il a vu le jour au cours du XIXe siècle en Angleterre. Il est très probablement issu du chien de Saint-John, aujourd’hui disparu, et du Castro Laboreiro. Le Labrador doit son nom au comte de Malmesbury. D’autres croisements ont lieu avec des chiens de chasse britanniques afin de fixer le standard.


Chihuahua

Le Chihuahua est un chien nain, qui a la particularité d’être le plus petit chien du monde. Attention : ne vous fiez pas à son minuscule gabarit. Le Chihuahua a un tempérament bien trempé. Doté d’une belle intelligence, il comprend très bien les ordres et se montre obéissant si son maître sait faire preuve d’autorité. Il est très câlin et proche de ses maîtres. Il se montre protecteur, et malgré sa taille, il n’hésite pas à aller au devant du danger. C’est un excellent chien d’alerte. Le Chihuahua doit être éduqué avec autant de sérieux que les chiens de grande taille. 

Le Chihuahua descend très certainement des chiens nus amérindiens de la période toltèque, puis aztèque. Une autre hypothèse existe : les ancêtres du Chihuahua auraient pu arriver sur le continent américain lors de la grande migration qui a eu lieu quinze mille ans avant notre ère, avec la traversée du détroit de Béring. La paternité du Chihuahua cependant bel et bien été attribuée à l’État de Chihuahua, au Mexique.


Berger allemand

Le Berger allemand est l’une des races de chien les plus répandues au monde. Apprécié pour son caractère obéissant et travailleur, il occupe une place privilégiée parmi les corps de métier de la sécurité, comme l’armée, la police ou la gendarmerie. Entièrement dévoué à son maître, très intelligent et endurant, ce chien excelle dans de nombreuses disciplines. Il est incroyablement protecteur avec les membres de sa famille et ne craint pas le danger. Il déteste la solitude et a besoin d’une présence humaine presque constante.

Le Berger allemand est né au XIXe siècle en Allemagne. Il est le fruit du travail de Max Von Stephanitz, un colonel de cavalerie qui souhaitait créer un chien de berger endurant et imposant. Plusieurs races de chiens sont ainsi croisées. Un premier standard est établi en 1899. Il passe la frontière franco-allemande dans les années 1910, via l’Alsace. Il est d’ailleurs, dans un premier temps, surnommé le Berger d’Alsace.


Saint-Bernard

Le Saint-Bernard est un chien de taille géante, facilement reconnaissable à son pelage tricolore. C’est un animal doux, peu querelleur sauf s’il s’agit de protéger son entourage. Il est très gentil avec les plus jeunes et affiche un incroyable instinct de sauvetage. En raison de sa taille, il a besoin d’être éduqué avec le plus grand sérieux pour éviter les accidents. Il ne faut pas oublier que le Saint-Bernard n’est pas une peluche.

Le Saint-Bernard descend très certainement du Mastiff alpin, aujourd’hui disparu. Ce chien était utilisé par les moines des hospices du Grand-Saint-Bernard et du Petit-Saint-Bernard comme chien de garde, mais également comme chien de sauvetage. Il se fixe au XIXe siècle. Dans l’imaginaire collectif, le Saint-Bernard porte souvent un petit tonnelet de vin autour du cou. Le Saint-Bernard a été mis sur le devant de la scène par la série de films Beethoven, dans les années 1990.


Cocker anglais

Le Cocker Spaniel anglais est un chien de petite taille incroyablement vif. Toujours en mouvement, il a besoin de se dépenser quotidiennement pour être parfaitement équilibré et bien dans ses coussinets. Tout comme son cousin le Cocker américain, le Cocker est joueur et affectueux. En revanche, il est beaucoup moins docile que lui et nécessite donc une éducation appliquée. Comme tous les chiens de chasse, il se montre fugueur une fois qu’il a déniché une piste intéressante. Il est également réputé pour sa gourmandise : faites bien attention à le nourrir correctement pour lui éviter l’obésité.

Le Cocker descend très certainement des chiens de chasse à la bécasse utilisés dès le XVIIe siècle en Angleterre. Le terme de Cocker n’apparaît cependant qu’au XIXe siècle. C’est également à la fin du XIXe siècle qu’il arrive en France. Le club du Cocker est, à ce titre, le plus ancien club canin de l’Hexagone. Malheureusement, le Cocker a été victime de son succès. Dans les années 1970, la race a été grandement affaiblie par des croisements hasardeux pratiqués par des éleveurs peu scrupuleux.


Bichon frisé

Le Bichon frisé est un petit chien facilement reconnaissable à son pelage blanc. Très sociable, calme et gentil, c’est le compagnon idéal des personnes âgées. Il se distingue également par ses grandes capacités d’adaptation. En tant que chien d’agrément, il est tout à fait apte à la vie en appartement. Il adore jouer et se dépense en général sans compter. Le Bichon frisé est indépendant malgré son grand attachement à son maître. Il a tendance à beaucoup aboyer. Faites attention si vous avez des voisins un peu sensibles au bruit.

Le Bichon frisé est apparu au cours de la Renaissance italienne, à la suite de croisements entre des Bichons maltais, des Barbets, ainsi que d’autres petits chiens de chasse. Il passe la frontière au XVIe siècle et conquiert immédiatement les familles les plus nobles jusqu’à la cour de France. Ce n’est qu’à partir du XXe siècle que le Bichon frisé se diffuse dans les couches moins favorisées de la population.


Bouvier des Flandres

Le Bouvier des Flandres est un chien de grande taille au pelage souvent noir et légèrement bouclé. Il fait preuve d’une loyauté et d’une fidélité à toute épreuve et est incroyablement protecteur envers son foyer. Il aime beaucoup les enfants et se montre doux avec eux. Faites attention en présence d’autres chiens, car il a tendance à être dominant avec eux. Méfiant avec les étrangers, c’est un bon chien de garde. Ce toutou ayant un tempérament bien trempé, il aura besoin d’une solide éducation. Ce chien n’est pas conseillé pour une première adoption.

Le Bouvier des Flandres est originaire de la région des Flandres (à ne pas confondre avec l’actuelle Flandre, en Belgique). Cette région se trouvait à cheval entre la France et la Belgique. Présent historiquement depuis longtemps dans ce comté, il n’a été reconnu qu’au début du XXe siècle. Surtout utilisé au départ dans la garde des troupeaux, il est ensuite devenu un chien très apprécié par la police.


Springer anglais

Le Springer anglais est un chien très dynamique et énergique. Il adore jouer et est donc un compagnon de jeu tout indiqué pour les bambins, dont il apprécie par ailleurs la présence. Il est assez docile et obéissant. À la chasse, il se montre polyvalent. En revanche, ce n’est pas un bon chien de garde. Il est tout à fait adapté à la vie en appartement tant qu’il dispose de promenades suffisamment longues. Autre avantage non négligeable : le Springer est plutôt facile à éduquer.

Le Springer est une ancienne race d’épagneul, qui a vu le jour, comme son nom l’indique, en Angleterre. Il était utilisé pour la chasse et le rapport de gibier. Le premier standard du Springer est établi au début du XXe siècle.


Fox Terrier

Le Fox Terrier est un petit chien de chasse aux multiples qualités. Il est incroyablement rapide, courageux et opiniâtre. Il est très intelligent et comprend rapidement ce que l’on attend de lui. Il apprécie la présence des enfants, ce qui en fait un chien idéal pour toute la famille. Attention : ce n’est pas parce que le Fox Terrier est petit qu’il n’a pas un fort caractère, bien au contraire. C’est un chien qui a du tempérament et qui vous le fera savoir !

Le Fox Terrier est sans doute apparu au XVIIe siècle, en Angleterre, où il était utilisé pour la chasse au renard, d’où son nom (fox = renard). Il partage sans doute un ancêtre commun avec le Manchester Terrier et le Bull Terrier. C’est dans la seconde moitié du XIXe siècle que le Fox Terrier commence à se standardiser. De nos jours, c’est surtout un chien de compagnie. D’ailleurs, saviez-vous que Milou, le chien de Tintin, était un Fox Terrier ?

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !