Braque de Weimar

Le Braque de Weimar est un chien magnifique et élégant, dont la robe d’un gris très clair le distingue de ses congénères. Chien de chasse efficace et travailleur, il convient également très bien en tant que chien de compagnie.

Chien Braque de Weima

Un peu d’histoire

La légende raconte que le Braque de Weimar descendrait des chiens gris de Saint-Louis, une meute appartenant à Louis IX, ramenés de la septième croisade. Ils étaient même apparentés à des griffons. Les origines exactes du Braque de Weimar sont en réalité inconnues, mais il existait en Saxe-Weimar des animaux lui ressemblant au XVIIe siècle. L’ancêtre du Braque de Weimar était un chien courant, utilisé pour chasser le loup, le lynx ou le cerf, mais également au renard. L’apparition des armes à feu oblige le Braque de Weimar à se reconvertir : il devient un chien d’arrêt. Des croisements sont effectués avec d’autres races pour maintenir la santé de la race, avec notamment : 

  • Des chiens de Saint-Hubert,
  • Des braques allemands à poil court,
  • Des pointers.

Si le Braque de Weimar est un chien traditionnellement à poil court, une variété à poil long apparaît au cours du XXe siècle. Ce n’est que dans les années 1970 qu’un club de la race est créé en France. C’est encore aujourd’hui une race de chien de chasse très appréciée.

Le Braque de Weimar a été reconnu à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) en 1954.

Testez-nous

14 jours de croquettes pour
1€ TTC
ETABLIR SON PROFIL NUTRITIONNEL 👩
✔️ Livré chez vous en 48h  ✔️Sans engagement

Caractéristiques physiques

Ce chien appartient à la catégorie des chiens de grande taille. Le gabarit du Braque de Weimar traduit sa puissance et son endurance.

Il appartient au groupe n°7 de la FCI : Chiens d’arrêt. Il porte le numéro 99.

Corps : le corps est parfaitement proportionné. Il est long et ferme, avec une croupe un peu oblique.

Tête : la tête est plus large chez le mâle que chez la femelle, avec un chanfrein droit, un stop peu marqué et un nez plutôt long.

Oreilles : attachées haut, elles sont longues et tombent à la commissure des babines.

Yeux : de couleur ambre à partir de 6 mois, ils sont bleus à la naissance du chiot. Ils sont de taille moyenne, légèrement arrondis et obliques.

Queue : la queue est portée assez bas. Elle est naturellement longue. En France, la coupe de la queue reste autorisée pour les animaux utilisés pour chasser afin d’éviter les accidents, mais est interdite pour les autres, sauf raison médicale.

Poil : le braque de Weimar existe en deux variétés. La plus répandue est la variété à poil court, mais il existe aussi une variété à poil long.

Couleur : la robe du Braque de Weimar est toujours grise, avec des nuances allant du gris foncé au gris argent.

La taille et le poids du Braque de Weimar

Les mâles et les femelles ne mesurent pas la même taille. Le mâle mesure entre 60 et 70 cm, tandis que la femelle mesure entre 58 et 64 cm. Le mâle pèse entre 30 et 38 kg, alors que la femelle pèse entre 25 et 35 kg.

Dans tous les cas, ce chien affiche un grand gabarit, ce qui peut avoir ses avantages et ses inconvénients. Puissant et protecteur, il fait un bon chien de garde. En revanche, il est plus difficile de voyager avec lui, notamment en train ou en avion

La croissance est une période toujours délicate chez le chien, car mal gérée, elle pourra avoir des conséquences néfastes sur le long terme. Pour que tout se passe bien, évitez de trop solliciter le chiot en le faisant courir. Attention également aux escaliers. Une trop forte pression sur les articulations risquerait de provoquer l’apparition de dysplasie de la hanche ou du coude, une pathologie articulaire pouvant mener jusqu’à la quasi immobilité dans ses cas les plus sérieux.

Comportement avec les autres

Le Braque de Weimar s’entend très bien avec les enfants, sur qui il veillera lorsqu’il ne joue pas avec eux. Bien entendu, il est impératif de surveiller votre toutou en présence de tout-petits, mais ce conseil vaut pour toutes les races de chien. Le Braque de Weimar garde un fort instinct de prédation. Il faudra donc vous montrer très prudent avec les chats, mais également avec les autres animaux de compagnie comme les NAC, qui ne feront pas le poids contre lui. Si le Braque de Weimar est très proche de son groupe social, il est beaucoup plus méfiant envers les étrangers. Il peut se transformer en excellent chien de garde.

Caractère

Quand vous souhaitez adopter un chien, il est impératif que vous vous renseigniez bien sur la race qui vous fait de l’œil. Toutes les races de chien ne conviennent en effet pas à tout le monde. Choisissez bien un toutou dont le tempérament est en adéquation avec le vôtre. Apprenez à bien connaître son caractère avant de vous lancer.

Les qualités du Braque de Weimar

  • Intelligent

Le Braque de Weimar est un chien intelligent qui comprend rapidement ce que l’on attend de lui et qui aura plaisir à obéir à son maître une fois bien éduqué. 

  • Énergique

Ce chien est une véritable pile d’énergie qui a besoin de courir et se dépenser chaque jour. Dans le cas contraire, il deviendrait très vite malheureux ! C’est un chien endurant, et vous vous fatiguerez bien avant lui ! Sportif devant l’éternel, le Braque de Weimar est tout à fait capable de participer à des activités canines comme l’agility ou le pistage. N’hésitez pas non plus à l’emmener en randonnée avec vous. 

  • Affectueux

Le Braque de Weimar est un chien qui voue une grande loyauté et une grande fidélité à son maître et à sa famille. Il viendra volontiers chercher des caresses et appréciera de passer du temps avec eux. Il a parfois du mal à être séparé de son groupe social. Il pourra se montrer protecteur si jamais il estime que vous êtes en danger.

Les points à surveiller chez le Braque de Weimar

  • Têtu

Le Braque de Weimar a la tête dure. Têtu, il aura parfois du mal à vous obéir, surtout lorsqu’il sera lancé sur la piste d’une proie potentielle. Il faudra donc se montrer ferme avec lui et ne pas trop lui lâcher la bride. Commencez le plus tôt possible l’éducation de votre Braque de Weimar et apprenez-lui en priorité le rappel.

  • Peu indépendant

Cette race de chien est connue pour être très attachée à son maître, au point d’en devenir parfois collante. Cela signifie que votre compagnon à quatre pattes aura bien du mal à être séparé de vous et qu’il pourrait très mal vivre vos absences. Il faudra donc lui apprendre la solitude, car un chien anxieux est un chien qui peut se mettre à aboyer et déranger les voisins.

  • Gourmand

Beaucoup de chiens de chasse présentent ce défaut, et le Braque de Weimar n’y fait pas exception. Ce toutou a en effet bon appétit, et il n’hésitera pas à se servir s’il en a l’occasion. Il faut donc bien faire attention à ne pas laisser traîner de la nourriture sur la table.

Compatibilité

Ce chien ne convient pas à tout le monde. Dynamique et énergique, le Braque de Weimar n’est pas un toutou fait pour se prélasser sur un canapé durant toute la journée. Il a besoin de courir et de bouger, et il lui faudra donc des maîtres prêts à l’emmener avec eux faire du sport ou participer à diverses activités canines. Si votre chien venait à s’ennuyer, vous iriez au devant de sérieux problèmes de comportement. Le Braque de Weimar convient bien sûr aux chasseurs à la recherche d’un chien d’arrêt efficace et sérieux. Ce chien n’est pas conseillé pour une première adoption.

Jeux pour Braque de Weima

Santé

Quelle est l’espérance de vie du Braque de Weimar ?

Le Braque de Weimar vie en moyenne entre 11 et 14 ans. Ces chiffres sont similaires à ceux d’autres toutous de cette taille. Bien sûr, cela ne reste qu’une indication, et il est possible que votre Braque défie les statistiques, comme il est aussi possible, hélas, qu’il soit victime d’une maladie ou d’un accident et qu’il vous quitte plus tôt que prévu.

Bien soigner son Braque de Weimar

Même si vous n’êtes pas à l’abri d’imprévus, il est possible, en suivant quelques précautions, de préserver sa santé.

  • Soignez la nourriture de votre Braque de Weimar

La nourriture d’un chien a un rôle prépondérant dans sa santé. Une nourriture de mauvaise qualité aura des effets néfastes sur votre animal. Il faut donc prendre un peu de temps pour bien choisir la nourriture de votre Braque de Weimar.

  • Assurez un suivi vétérinaire régulier

Il va sans dire que vous devez vous rendre au moins une fois par an chez votre vétérinaire pour faire examiner votre chien et faire les rappels de vaccins. Administrez les vermifuges lorsque cela est nécessaire. Si vous utilisez votre Braque pour la chasse, alors il devra être vermifugé plus souvent. Traitez également votre chien contre les puces et les tiques, parfois vecteurs de maladies.

  • Faites attention aux besoins de votre Braque de Weimar

Il est important de bien répondre aux besoins de votre chien. Vous devez veiller à ce que votre compagnon à quatre pattes se dépense correctement. Il faudra consacrer assez de temps pour le faire courir et se dépenser. Jouez avec lui et faites des activités canines à ses côtés.

Les maladies fréquentes chez le Braque de Weimar

  • La dysplasie de la hanche du coude

Cette pathologie articulaire est courante parmi les races. Elle se caractérise par un problème d’emboîtement de l’os du fémur dans la cavité adéquat. La gravité de la maladie est variable. Dans les cas les plus graves, elle mène à la quasi immobilité du chien. La dysplasie de la hanche et du coude est souvent héréditaire, mais elle peut aussi être la conséquence d’une croissance mal gérée. C’est pour cette raison qu’il faut éviter les jeux trop brusques et les escaliers lors de la jeunesse de l’animal.

  • La maladie de von Willebrand

Il s’agit d’une maladie de la coagulation sanguine. Elle se caractérise par un déficit d’un facteur de la coagulation, le facteur von Willebrand. La maladie peut être de trois types. Le type I est le moins grave. En cas de type II, le chien répond souvent mal au traitement, mais cette forme n’a été décrite que chez le Pointer. Le type III est le plus sérieux, mais aussi le plus rare. Le traitement médical est inefficace. Heureusement, le Braque de Weimar n’est pas concerné. On observe souvent des saignements abondants, même après des blessures plutôt superficielles. Le traitement consiste à administrer de la desmopressine.

Cette pathologie est potentiellement mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Elle se caractérise par un retournement de l’estomac sur lui-même, provoquant une obstruction des voies d’entrée et de sortie. L’estomac gonfle, et le chien halète, bave, tente de vomir. La pression est telle qu’elle peut faire éclater la rate et provoquer une hémorragie interne. Il s’agit d’une urgence vétérinaire.

  • L’atrophie progressive de la rétine

Elle provoque la dégénérescence progressive de la rétine et à terme, une cécité complète du chien. Il n’existe malheureusement pas de traitement, mais l’animal ne souffre pas.

  • L’entropion

Trouble oculaire qui se caractérise par l’enroulement de la paupière vers l’intérieur. Une opération chirurgicale est souvent nécessaire pour corriger le problème.

Conditions de vie

Les conditions de vie idéales du Braque de Weimar

Le Braque de Weimar s’épanouira beaucoup plus facilement dans une propriété avec un grand terrain, où il pourra courir comme bon lui semble. Ce toutou n’est pas fait pour rester inactif. Il a même un besoin impératif de se dégourdir les pattes : sans cela, votre compagnon à quatre pattes deviendra très vite malheureux. Le Braque peut s’habituer à vivre en milieu urbain à condition qu’il soit sorti tous les jours.

Le Braque de Weimar peut-il vivre en appartement ?

Le Braque de Weimar est un chien qui a la bougeotte. Il peut très vite tourner en rond si ses besoins ne sont pas satisfaits. Il peut vivre en appartement. Il faudra impérativement compenser en le sortant très régulièrement lors d’une longue promenade. Ceci étant dit, avoir un jardin ne vous dispense pas non plus de sortir votre chien.

Éducation

Réussir à éduquer son chien, c’est d’abord savoir comment appréhender l’apprentissage. Vous devez adopter une attitude positive. Encouragez votre Braque de Weimar lorsqu’il se comporte bien. Motivez votre toutou par des friandises, des jeux, des caresses et des compliments. Il est totalement inutile, voire contreproductif, de vous montrer brutal et violent avec votre compagnon à quatre pattes. Les anciennes méthodes de dressage sont à bannir, tout comme la punition physique. Vous pouvez éventuellement punir votre toutou, en le privant d’un jouet, en arrêtant un jeu ou en l’ignorant pendant quelques instants.

Quand commencer à éduquer le Braque de Weimar ?

Commencez le plus tôt possible ! Ne perdez pas de temps et entamez l’apprentissage de votre petit toutou dès son arrivée chez vous, après lui avoir laissé un peu de temps pour s’habituer à son nouveau changement d’environnement. Mettez aussi en place un cadre équilibré et bien défini : les chiens apprécient d’évoluer dans un environnement serein.

Qu’en est-il des adultes ? Vous souhaitez peut-être en adopter un. Ne vous en faites pas. Il est tout à fait possible d’éduquer un toutou adulte, mais là encore, il est capital d’adopter la bonne approche. Un chien adulte a déjà un vécu ou un passé. Il a parfois connu des choses difficiles : il faut les prendre en compte pour éviter d’attiser les traumatismes.

Les bases de l’apprentissage chez le Braque de Weimar

Pour réussir à éduquer votre Braque de Weimar, vous devez être capable de réunir trois qualités déterminantes :

  • La patience : soyez patient ! Il est bien normal que votre Braque de Weimar ne comprenne pas tout et tout de suite. Il faut lui laisser le temps de comprendre et de retenir. Inutile de vous énerver contre lui.
  • La cohérence : il ne faut pas donner des ordres contradictoires à votre toutou. Choisissez des ordres clairs et simples, et n’en changez plus ensuite. Demandez aussi à tous vos proches de suivre les mêmes directives que vous.
  • La constance : vous devez répéter les exercices tous les jours. Faites une séance quotidienne d’une dizaine de minutes afin de parfaire l’éducation de votre Braque de Weimar.

Éduquer son chien ne suffit pas : il faut aussi le sociabiliser. Pour ce faire, multipliez les rencontres positives avec ses congénères, d’autres animaux et d’autres personnes. Cela lui permettra de ne pas réagir négativement face à ce qu’il ne connaît pas.

Alimentation : bien nourrir son Braque de Weimar

Vous voulez forcément ce qu’il y a de meilleur pour votre Braque de Weimar. Son bien-être et sa santé dépendent beaucoup du contenu de sa gamelle, mais il n’est pas toujours évident de faire le tri dans l’offre gigantesque qui est désormais proposée. Comment être certain de bien choisir les croquettes pour Braque de Weimar répondant à tous les besoins nutritionnels de l'animal ? Quelques principes très simples à mettre en place vous aideront à y voir plus clair !

Choisissez bien où acheter les produits !

Si vous le pouvez, évitez d’acheter les croquettes ou pâtées de votre boule de poils en supermarché. Il est vrai que les prix y sont attractifs, mais la qualité ne suit pas. Pour quelques euros de plus, vous pouvez trouver une nourriture tout à fait correcte, fabriquée à partir de bons ingrédients.

Faites attention à la composition

Lisez les étiquettes avec attention et traquez les compositions douteuses. Plus la liste est longue, et plus la composition doit éveiller vos soupçons. Vérifiez le taux de protéines, qui doit être d’au moins 28%. Attention également au taux de glucides et au taux de cendres (les minéraux) présents dans les croquettes ou dans la pâtée.

Une nourriture bien adaptée à votre Braque

Gardez bien en tête que l’alimentation de votre Braque de Weimar va évoluer avec le temps. Il est impératif que le contenu de sa gamelle s’adapte à ses besoins (chiot, chien stérilisé, chien âgé, etc.). Si vous avez le moindre doute, demandez à votre vétérinaire. Vous pouvez aussi faire appel à des compléments alimentaires pour cibler des problèmes bien précis, mais toujours sur conseil d’un spécialiste.

Comment nourrir son chien autrement ?

Certains propriétaires ne souhaitent pas utiliser de l’alimentation industrielle. Si c’est votre cas, vous avez deux possibilités.

Testez-nous

14 jours de croquettes pour
1€ TTC
ETABLIR SON PROFIL NUTRITIONNEL 👩
✔️ Livré chez vous en 48h  ✔️Sans engagement

Entretien et hygiène du Braque de Weimar

  • Vaccins : 100 à 200 euros
  • Alimentation : 40 à 80 euros par mois
  • Budget mensuel : 70 à 90 euros

Le soin du pelage

L’entretien de ce chien est un peu différent en fonction de sa variété. En effet, prendre soin d’un Braque de Weimar à poil court ne demandera pas le même investissement que prendre soin d’un Braque de Weimar à poil long, qui aura forcément besoin d’un peu plus d’attention.

Pour le Braque de Weimar à poil court, un à deux brossages par semaine seront suffisants en période normale. Le Braque de Weimar à poil long demande des brossages plus réguliers en période normale. Dans les deux cas, en période de mue (printemps et automne), le brossage devra être quotidien. Ne multipliez pas les bains et lavez votre chien une à deux fois par an, sauf s’il est très sale.

Le soin des yeux

La race étant sujette aux problèmes oculaires, il est important de veiller à l’état des yeux de votre toutou. Nettoyez-les au moins une fois toutes les deux semaines, en utilisant des produits appropriés. Si vous constatez des écoulements anormaux, ne tardez pas à prendre rendez-vous avec un vétérinaire.

Le soin des oreilles

Nettoyez les oreilles de votre chien régulièrement, surtout si vous l’emmenez chasser avec vous. Des parasites ou des saletés peuvent facilement s’y loger et provoquer des problèmes sur le long terme. Utilisez toujours des produits adaptés.

Le soin des dents

Avoir des dents en bonne santé est très important. Brossez celles de votre toutou régulièrement, si possible une fois par semaine, en utilisant une brosse à dents et du dentifrice spécialement prévus à cet effet afin d’entretenir son hygiène bucco-dentaire. Prenez aussi soin de ses gencives en lui donnant des objets à mâcher.

Le soin des griffes

Les chiens dynamiques comme le Braque de Weimar usent en général leurs griffes naturellement, en marchant ou en courant. Cependant, il est parfois nécessaire de tailler soi-même les ongles de son toutou afin d’éviter qu’il ne se blesse. Pour ce faire, vous pouvez le faire vous-même, mais attention à bien savoir ce que vous faites ! En cas de doute, il reste préférable de demander de l’aide à un vétérinaire ou à un toiletteur.

Prix du Braque de Weimar

Le prix d’achat moyen d’un chiot Braque de Weimar se situe entre 1000 et 1600 euros. Cet écart assez important peut s’expliquer de plusieurs manières. Il n’est pas rare que les éleveurs demandent plus cher pour un chien destiné à l’exposition, aux concours ou à la reproduction. De même, les ascendants de votre chiot Braque de Weimar pèseront dans la balance. Un chien né de parents champions aura de fortes chances d’être plus onéreux à l’achat.

La tentation pourrait être grande de vous tourner vers des offres de particuliers sur Internet, mais vous ne feriez pas nécessairement une bonne affaire. En effet, vous n’auriez pas les mêmes garanties que chez un éleveur sérieux et reconnu. De plus, votre Braque de Weimar ne pourrait pas être inscrit au LOF. Tournez-vous plutôt vers des associations ou des refuges, où il est possible de trouver ce genre de chien à l’adoption.

Taille Braque de Weima

Sommeil

Le Braque de Weimar peut-il dormir dehors ?

La réponse est simple : oui, ce beau toutou robuste est tout à fait capable de dormir à la belle étoile, à condition qu’il dispose d’une niche bien solide et adaptée à ses besoins. Là encore, il faudra donc choisir une niche à la bonne taille. Votre chien doit pouvoir s’y tenir debout et s’y rouler en boule sans se sentir à l’étroit.

Côté matériau, privilégiez les niches en bois, qui sont bien plus solides et mieux isolées que les niches en plastique ou en PVC. Placez la niche dans un endroit à l’abri des intempéries, d’où votre chien aura une bonne vue d’ensemble de son territoire. Surtout, n’attachez pas votre Braque de Weimar : il est impératif qu’il puisse se réfugier dans sa niche en cas de danger. Attention à ce que votre jardin soit bien clôturé, car ce toutou a parfois tendance à fuguer s’il sent une piste intéressante.

Choisir le panier idéal

Votre toutou adorera passer ses nuits à vos côtés. Prévoyez donc un coin nuit confortable afin qu’il dorme du sommeil du juste. Cela commence par lui acheter un panier pour chien bien adapté à sa taille, ni trop grand, ni trop petit.

Si votre toutou a tendance à détruire tout ce qu’il trouve, préférez plutôt un panier en plastique, plus solide et facile à nettoyer. Les paniers en cuir et en tissu conviennent mieux à des toutous plus calmes. Ils ont le désavantage d’être plus facilement la cible de parasites. Dans tous les cas, nous vous conseillons d’éviter les paniers en osier, car ils présentent un risque d’ingestion une fois détruits.

Installez votre chien dans un endroit calme et tranquille de votre logement. Cela peut être un coin de salon, par exemple. Placez son panier, accompagné de jouets, ainsi que d’une gamelle d’eau fraîche à proximité. Évitez de placer le panier en hauteur : à force de sauter pour monter et descendre, votre boule de poils pourrait souffrir de problèmes articulaires. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne surtout pas déranger un chien qui dort !

Jeux et activités pour Braque de Weimar

Le Braque de Weimar a besoin de se dépenser tous les jours. Une petite promenade tranquille ne lui suffira pas. Vous devez le sortir au cours d’une longue balade d’au moins une heure et demie, au cours de laquelle, si possible, il pourra courir et se dégourdir les pattes. Si vous n’avez pas suffisamment de temps à consacrer à votre boule de poils, cette race n’est sans doute pas faite pour vous.

Il est également important d’acheter suffisamment de jouets et de jeux à votre chien pour l’occuper durant vos absences. Le Braque de Weimar est intelligent, et il a besoin de se creuser les méninges. C’est aussi un excellent moyen de tromper l’ennui. Les jouets pour chien doivent être choisis avec soin. Achetez des jouets bien solides, assez grands pour votre toutou, mais pas trop non plus pour qu’ils ne soient pas trop difficiles à utiliser.

Les meilleures activités à faire avec son Braque de Weimar

En tant que chien de chasse endurant et dynamique, le Braque de Weimar a besoin de faire des activités et de se dépenser. N’hésitez pas à l’emmener courir avec vous, par exemple, car il aura beaucoup de plaisir à vous suivre. Vous pouvez également participer avec votre compagnon à quatre pattes à des activités de pistage ou à de l’agility. Si vous aimez le vélo, pourquoi ne pas laisser votre Braque de Weimar vous accompagner ? Équipez-vous du matériel nécessaire et choisissez un circuit sans voiture pour éviter les accidents.

Assurance : bien protéger son Braque de Weimar

L’assurance pour Braque de Weimar

La question de l’assurance pour chien doit se poser. Deux cas de figures se présentent. Si votre compagnon à quatre pattes est destiné à la compagnie, vous n’aurez pas besoin de l’assurer. Il sera en général couvert par votre assurance responsabilité civile. En revanche, si vous êtes chasseur, vous devrez souscrire à une assurance pour votre Braque de Weimar, afin d’être correctement protégé en cas d’accident. Cette assurance, valable durant la saison de la chasse, couvre aussi votre matériel, comme vos armes. Elle vous permet d’être remboursé si votre chien venait par exemple à être blessé.

Sinon, votre assurance de responsabilité civile remboursera les frais engagés en cas de dégâts sur les biens d’autrui ou sur autrui. Attention, car certains organismes ne vous rembourseront pas s’ils estiment que l’accident est dû à une négligence de votre part. Il est donc impératif de bien lire les contrats pour prendre connaissance des délais de carence, mais également des plafonds de remboursement et des clauses d’exclusion.

La mutuelle pour Braque de Weimar

La mutuelle pour Braque de Weimar n’est pas obligatoire, même si votre chien est utilisé pour la chasse. Elle se révèle pourtant être un outil très utile. En souscrivant à une mutuelle, vous pourrez être remboursé de certains frais vétérinaires, qui sont parfois particulièrement élevés.

Tout comme pour l’assurance, lisez bien les contrats. Certaines mutuelles ne prennent pas en charge les maladies héréditaires et génétiques. De même, la plupart des organismes refusent d’assurer des toutous âgés ou déjà malades. Si vous songez à prendre une mutuelle, n’attendez pas trop longtemps !

Ces autres races de chien pourraient vous interesser :

🐾Saint Bernard : Un chien au grand cœur, affectueux et courageux !

🐾Akita Américain : Un chien intelligent au caractère bien trempé !

🐾Grand Caniche : Un chien gai, dynamique et proche de sa famille !

🐾Dobermann : Un chien courageux, protecteur et fidèle !

🐾Setter anglais : Un chien intelligent, affectueux et joueur !

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"

Voir les témoignages