QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU CANE CORSO ?

Même s’il est réputé pour avoir la santé plutôt solide, le Cane Corso n’est pas non plus infaillible. Découvrez quelle est son espérance de vie et comment faire pour garder votre chien en bonne santé tout au long de sa vie.

L’espérance de vie du Cane Corso

L’espérance de vie moyenne d’un chien de race Cane Corso se situe entre 9 et 12 ans. C’est relativement peu, mais d’autres races géantes, comme le Bouvier Bernois et le Dogue allemand, vivent encore moins longtemps, entre 6 et 9 ans. Le Cane Corso est connu pour sa constitution plutôt robuste, ce qui le met, fort heureusement, à l’abri de certains problèmes génétiques graves.

Pour autant, votre chien n’est hélas pas infaillible, et certaines pathologies comme les cancers peuvent apparaître chez un animal même en bonne santé. De même, vous n’êtes pas à l’abri des accidents, notamment des accidents de la route.

Comment améliorer l'espérance de vie du Cane Corso ?

Il existe cependant quelques précautions qui vous permettront de prolonger du mieux que vous le pouvez l’espérance de vie de votre Cane Corso. Ces recommandations sont d’ailleurs valables pour toutes les races de chien.

Choisissez une alimentation de qualité

La nourriture de votre chien joue un rôle primordial dans sa santé. Il faut donc être certain de choisir une alimentation de très haute qualité, à base de protéines animales, et surtout pas végétales. Tenez-vous à distance des grandes surfaces. En effet, les produits vendus en supermarché sont de piètre qualité. Décryptez les étiquettes et privilégiez une nourriture sans conservateur ni édulcorant. De bonnes croquettes ou une bonne pâtée ne coûtent pas forcément plus cher. Vous pouvez même vous diriger vers une alimentation sur-mesure pour votre chien, créée pour répondre à tous ses besoins. N’oubliez pas que la nourriture doit évoluer avec le temps : un chiot ne mangera pas la même chose qu’un vieux chien. Respectez les besoins nutritionnels de votre toutou !

N’oubliez pas le suivi vétérinaire

Bien entendu, l’alimentation ne fait pas tout sans un bon suivi vétérinaire. Votre Cane Corso doit être à jour, chaque année, de ses vaccins et être protégé contre les puces et les tiques. Ces dernières, notamment, peuvent transmettre la maladie de Lyme. Il est aussi primordial de vermifuger votre compagnon à quatre pattes, car les parasites intestinaux peuvent affaiblir son système immunitaire. Prenez aussi soin de son pelage : heureusement, le poil court du Cane Corso ne demande pas un gros entretien. Attention aussi à ses yeux et son hygiène buccodentaire. Enfin, avec l’âge, un petit bilan de santé annuel ne pourra pas lui faire de mal.

Éduquez votre chien

L’éducation participe indirectement à la bonne santé de votre Cane Corso. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est grâce à elle que vous pouvez garder la maîtrise de votre toutou lors des promenades, et éviter les accidents. Il est donc primordial que votre chien sache vous obéir, réponde bien à son nom et s’arrête lorsque vous lui demandez de le faire. Dans tous les cas, le dressage est une étape indispensable pour le Cane Corso, compte tenu de son gabarit impressionnant. D’un caractère sociable, mais aussi parfois têtu, votre Cane Corso aura parfois envie de n’en faire qu’à sa tête. Éduquer un chien de cette taille n’est pas une étape facultative, qu’il soit chien de compagnie ou chien de garde et de défense.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Quelles sont les maladies fréquentes du Cane Corso ?

Les races de chiens ne sont pas toutes égales face à la santé. Les races de grands chiens et de chiens géants sont souvent plus touchés par les problèmes. Et même si le Cane Corso est plutôt robuste, il est sujet à plusieurs pathologies, qu’il convient de connaître pour mieux y faire face.

  • Dysplasie de la hanche et du coude : malheureusement, ce problème articulaire touche un grand nombre de chiens de grande taille. Elle se caractérise par un mauvais emboîtement de l’os dans la hanche ou du coude dans leur cavité respective. C’est une pathologie handicapante dans ses cas les plus sérieux, car elle affecte la mobilité de l’animal et demande une intervention chirurgicale. Votre éleveur doit normalement avoir fait tester les parents des chiots avant de les faire se reproduire.

  • L’épilepsie essentielle : on parle d’épilepsie essentielle lorsque les causes de la maladie sont inconnues. L’épilepsie essentielle se caractérise par des crises de convulsions, partielles ou généralisées. C’est une maladie fréquente du Cane Corso. Il n’existe pas de traitement pour faire disparaître l’épilepsie, mais des médicaments permettent de réduire la fréquence des crises.

  • La torsion-dilatation de l’estomac : en tant que grand chien, le Cane Corso est plus à risque. Il s’agit d’une urgence vitale, qui entraîne la mort de l’animal en quelques heures si rien n’est fait. Lors de la dilatation-torsion de l’estomac, celui-ci se retourne sur lui-même et bouche les voies d’entrée et de sortie, ce qui provoque une accumulation de gaz. Le chien bave, tente de vomir sans y parvenir. Seule une opération chirurgicale peut lui venir en aide, mais le pronostic n’est pas toujours bon. Certains vétérinaires pratiquent une opération qui consiste à fixer l’estomac du chien, afin d’empêcher son retournement.

  • Les maladies oculaires : le Cane Corso est touché par plusieurs types de pathologies oculaires. L’entropion se caractérise par un enroulement de la paupière vers l’intérieur. L’ectropion, lui, est un enroulement de la paupière vers l’extérieur. Il arrive également que le Cane Corso souffre de rétinopathie multifocale, un décollement de la rétine qui entraîne une dégénérescence. Selon la gravité de la maladie, le chien peut souffrir de faibles problèmes de vision ou d’une cécité complète.