LES MEILLEURES RACES DE CHIEN SPORTIF

Vous cherchez un chien dynamique et sportif, capable de vous suivre dans toutes vos sorties et excursions ? Vous avez raison : il est très important de choisir la race de chien qui nous convient le mieux pour éviter les déceptions et les difficultés !

Comment choisir la race de chien idéale ?

Prenez bien le temps de choisir la race qu’il vous faut. L’apparence physique de l’animal ne doit jamais être le premier critère de sélection, très loin de là. Le caractère prime avant tout. Choisissez un chien adapté à votre propre tempérament et à votre mode de vie. Pour ce faire, consultez les différents standards établis par la Société Centrale Canine et le Livre des Origines Français. Posez des questions à l’éleveur si vous adoptez dans un élevage ou à l’association si vous adoptez dans un refuge. Renseignez-vous bien pour éviter les erreurs dramatiques : adopter un chien, c’est s’engager sur plusieurs années.

Comment bien s’occuper d’un chien sportif ?

Les chiens sportifs ont des besoins assez particuliers, bien différents des toutous plus calmes ou pantouflards. Il est bien évident que leur alimentation doit être parfaitement adaptée à leurs dépenses quotidiennes. Privilégiez les croquettes pour chien riches en protéines et en matières grasses de très bonne qualité. Les compléments alimentaires sont très utiles pour garder votre toutou en bonne santé. Mais utilisez-les toujours sur conseil de votre vétérinaire !

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement


Dalmatien

Le Dalmatien est vif, loyal et très attaché à son maître. Il adore se dépenser et se montre d’ailleurs très dynamique. L’inaction risque de lui peser, et il convient mieux à des propriétaires eux-mêmes sportifs. Les qualités du Dalmatien ne doivent pas faire oublier son fort tempérament. Il est têtu et a besoin d’être éduqué avec le plus grand sérieux. Ce toutou garde une grande affinité avec les chevaux, en tant que chien de cocher. Il adore également nager.

La paternité du Dalmatien a été officiellement octroyée à la Croatie. Le Dalmatien serait né dans la région de la Dalmatie, qui lui a donné son nom. Cependant, ses origines restent assez obscures : les premières mentions écrites apparaissaient au XIV siècle, mais il est possible qu’il soit plus ancien. Au XIXe siècle, le Dalmatien devient la mascotte des pompiers aux États-Unis. Il est devenu particulièrement célèbre au XXe siècle grâce au film de Disney, Les 101 Dalmatiens.


Dobermann

L’allure racée et agile du Dobermann trahit sans conteste son amour de l’exercice. Il n’est pas fait pour rester immobile. Doté de très grandes capacités de travail, le Dobermann est très intelligent, loyal et courageux. Parfois surnommé le Pur-sang des chiens, il a besoin d’un maître expérimenté et possédant de solides connaissances en dressage. Le Dobermann est très endurant et n’aura aucun mal à vous suivre dans toutes vos excursions.

Ce toutou est né au XIXe siècle. Il a été créé par Karl Dobermann, un percepteur d’impôts germanique à la recherche d’un chien capable de le protéger contre d’éventuelles attaques. De nombreuses races ont été utilisées pour la création du Dobermann : le Rottweiler, le Dogue allemand, le Pinscher, ou encore le Berger de Thuringe. Au cours du XXe siècle, le Dobermann a été régulièrement utilisé comme chien de guerre.


Border Collie

Le Border Collie est connu pour sa vivacité. Toujours en mouvement, il est même parfois considéré comme hyperactif. Chien affectueux et proche de son maître, il n’en reste pas moins capable d’initiative. Il a besoin de travailler pour se sentir utile et ne supporte pas de rester sans rien faire. Ce chien n’est pas vraiment adapté pour la vie en appartement, mais il peut s’en accommoder s’il est suffisamment promené et qu’il peut se dépenser comme il le souhaite.

Le Border Collie est né dans la région des Borders, entre l’Angleterre et l’Écosse, au XIXe siècle. Même si ses origines exactes sont mal connues, il est probable qu’il soit issu de croisements entre des Setters Gordon et des Pointers anglais. Il prend son nom de Border Collie en 1915. L’arrivée du Border Collie en France est plutôt tardive, puisque les premiers Border Collie posent la patte dans l’Hexagone dans les années 1970.


Husky de Sibérie

Le Husky de Sibérie est un chien de traîneau très populaire à travers le monde. Comme tous les chiens de ce type, il est incroyablement endurant et aventureux. Taillé pour les expéditions extrêmes, le Husky ne peut pas se contenter de courtes sorties quotidiennes. C’est un chien affectueux, sociable et doux, mais qui peut vite tourner en rond chez lui s’il ne peut pas se dépenser comme il le souhaite. Le Husky est sensible : bannissez toute forme de brutalité.

Le Husky de Sibérie est bien, comme son nom l’indique, originaire de Sibérie. C’est une race très ancienne, puisqu’il est déjà présent depuis le deuxième millénaire avant notre ère, aux côtés des tribus Tchouktches. Ces derniers l’utilisaient pour la garde. Au début du XXe siècle, plusieurs Huskies sont importés en Alaska, où ils se distinguent dans une compétition d’attelage. La première inscription d’un Husky au Livre des Origines Français a lieu en 1973.


Malamute de l’Alaska

Le Malamute de l’Alaska est lui aussi un chien de traîneau. Incroyablement fidèle et affectueux, ce toutou est amical et sociable. Il conserve une dignité à toute épreuve, mais apprécie beaucoup de jouer pour se dégourdir les pattes. Même s’il est à la base un chien de travail, il fait aussi un formidable chien de compagnie. Le Malamute déteste la solitude : si vous ne pouvez pas lui consacrer suffisamment du temps au quotidien, n’adoptez pas un tel animal.

Le Malamute de l’Alaska vient bel et bien de l’Alaska. Il est présent depuis très longtemps dans le Golfe de Kotzebue, aux côtés des tribus Mahlemiuts. L’arrivée massive des chercheurs d’or dans le Klondike, à la fin du XIXe siècle, fait découvrir la race aux yeux du monde, mais des croisements mal maîtrisés menacent de la faire disparaître. Plusieurs passionnés parviennent à sauver le Malamute et à relancer l’élevage.


Berger australien

Le Berger australien est le chien le plus apprécié en France, et à raison. En effet, ce toutou possède un excellent caractère. Affectueux, doux et loyal, c’est un chien curieux et facétieux, mais jamais agressif. Sa grande intelligence facilite son éducation, mais celle-ci ne doit pas être négligée pour autant. Le Berger australien est très énergique, et en bon chien de berger, il doit se dépenser chaque jour.

Malgré son nom, le Berger australien n’est pas né en Australie. Il serait en réalité originaire du Pays Basque, avant de migrer vers les États-Unis. Ce n’est qu’au début du XXe siècle que certains éleveurs sont partis s’installer en Australie, emmenant leurs chiens avec eux. Ils ont alors systématisé l’élevage de la race. L’arrivée en France est tardive, mais le succès est quasi immédiat.


Jack Russell Terrier

Le Jack Russell a beau être un petit chien, il n’en reste pas moins incroyablement dynamique ! Utilisé pour chasser dans les terriers, il a gardé un caractère courageux, déterminé et opiniâtre. Il peut s’habituer à la vie en appartement seulement si son propriétaire dispose de suffisamment de temps à lui consacrer. Il est parfois fugueur, surtout s’il ne se dépense pas suffisamment.

La race du Jack Russell Terrier a été créée par le révérend John Russell, dit Jack, au début du XIXe siècle. Il cherchait à créer un chien parfaitement adapté à la chasse aux renards dans les galeries. Il utilisa le Fox Terrier et procéda à plusieurs croisements. De nos jours, le Jack Russell est surtout un chien de compagnie, mais il peut toujours être utilisé pour chasser.


Labrador

Le Labrador Retriever, plus simplement Labrador, est un chien de chasse, et plus précisément de rapport. Cependant, de nos jours, il est surtout utilisé pour la compagnie, mais également pour le sauvetage et l’assistance. Le caractère très doux et obéissant de ce toutou sont en effet des atouts précieux. Il est joueur et se montre très patient avec les enfants. Le Labrador adore l’eau : il ne sera jamais plus heureux que lors des moments de baignade.

Le Labrador descend sans doute du chien de Saint-John, une race disparue originaire de l’île de Saint-Jean-de-Terre-Neuve, au Canada. Certains spécimens sont importés en Angleterre au début du XIXe siècle. C’est là que la race sera développée de manière beaucoup plus systématique. Des croisements sont effectués avec d’autres chiens anglais. Le Labrador est la race de chien la plus répandue au monde.


Golden Retriever

Le Golden Retriever est célèbre pour sa gentillesse et son incroyable douceur. Affectueux, sociable et loyal, il fait un formidable compagnon pour toute la famille et s’entend à merveille avec les enfants, mais aussi avec les personnes âgées. Il a besoin d’une présence constante et ne supporte pas la solitude. Il n’est pas fait pour rester inactif. Pensez à l’emmener se baigner : le Golden Retriever lui aussi adore l’eau !

Le Golden Retriever est un chien originaire de Grande-Bretagne. Il serait issu d’un croisement entre un Wavy Coated jaune et un Tweed Water Spaniel. D’autres races sont également impliquées dans la naissance du Golden Retriever : le Flat-Coated Retriever, ainsi que le Setter irlandais et le chien de Saint-John. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Golden Retriever est une race très populaire, y compris en France.


Berger allemand

Le Berger allemand est sans aucun doute possible l’une des races de chien les plus reconnaissables du monde. Très attaché à son propriétaire, il se montre fidèle, loyal et courageux. C’est un excellent gardien, car il a un très fort instinct de protection. C’est également un animal très apprécié pour ses grandes capacités de travail : il est utilisé aussi bien par la police, que par la gendarmerie ou par l’armée. Il a besoin de beaucoup d’attention pour être parfaitement équilibré.

Ce toutou est bien né en Allemagne au cours du XIXe siècle. C’est Karl von Stephanitz qui est à l’origine de la race. Il cherchait à créer un chien de berger puissant et fort. Il a donc procédé à des croisements pour améliorer certaines races déjà existantes. Le Berger allemand fut beaucoup utilisé pendant les deux guerres mondiales et paya un lourd tribut. La race arriva en France au cours des années 1910.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement


Boxer

Le Boxer est idéal pour les enfants. Il se montre en effet très patient et doux. De plus, il est très joueur et ne rechigne jamais à s’amuser. Il est également particulièrement fidèle et loyal et ne s’éloigne jamais de sa famille. Plutôt méfiant avec les étrangers, il fait un excellent chien de garde, mais attention à bien l’éduquer pour qu’il ne se montre pas agressif. Sachez que le dressage du Boxer n’est pas toujours évident pour les néophytes en raison de son tempérament plutôt bien affirmé.

Le Boxer descend sans doute du Bullenbeißer, un chien d’origine allemande aujourd’hui disparu. La race a vu le jour après un croisement entre un Bullenbeißer et un Bulldog anglais à la fin du XIXe siècle, en Allemagne. Le Boxer se développe au début du XXe siècle. Un premier standard est enregistré en 1902. Ce chien arrive en France au début des années 1920.


Braque de Weimar

Le Braque de Weimar est un redoutable chien d’arrêt. Endurant, puissant et déterminé, il dispose d’un flair à toute épreuve. Il fait aussi un excellent chien de compagnie. Il est affectueux, attaché à sa famille et très gentil avec les enfants. En revanche, il est beaucoup plus vigilant en présence d’étrangers. Il ne doit jamais être laissé seul trop longtemps, car il risquerait de s’ennuyer et de se montrer destructeur ou aboyeur.

Selon la légende, le Braque de Weimar descend des chiens gris de Saint-Louis. Plus vraisemblablement, son ancêtre était un braque à la robe grise, présent en Saxe-Weimar dès le XVIIe siècle. Il était utilisé pour la chasse à courre. L’apparition des armes à feu l’obligea à se reconvertir en chien d’arrêt. De nos jours, il existe deux lignes de Braque de Weimar : une ligne de beauté et une ligne de chasse.


Épagneul breton

L’Épagneul breton est l’un des chiens d’arrêt les plus appréciés au monde. Ce toutou est très adaptable, affectueux, sociable, et surtout, bien équilibré. Il adore passer du temps avec sa famille et n’est pas en reste pour réclamer des câlins et des caresses. Il est particulièrement dynamique et a un besoin impérieux de faire de l’exercice. L’Épagneul breton se révèle fugueur lorsqu’il s’ennuie.

Les origines de l’Épagneul breton sont assez incertaines, et plusieurs hypothèses s’affrontent. Il pourrait être le descendant des chiens d’oysel, des chiens de l’Argoat, ou être né au XIXe siècle d’un croisement entre des Setters anglais et des chiens de charbonniers, présents dans la région de Callac, en Bretagne. C’est d’ailleurs bien à cette région que la paternité de l’Épagneul breton a été attribuée !


Lévrier anglais

Le Lévrier anglais est l’un des chiens les plus rapides et les plus agiles du monde. Aussi appelé Greyhound, ce toutou à l’allure remarquable se distingue aussi par sa douceur. Lorsqu’il ne court pas, il est particulièrement calme et discret. Ses pointes de vitesse peuvent atteindre les 100 km/h. Le Greyhound est sensible et il ne doit jamais être brusqué par ses propriétaires.

Ses ancêtres existent depuis l’Antiquité. Ils étaient d’ailleurs déjà utilisés pour la course. Mais ils faisaient également office de chiens pour chasser le lièvre, d’où sou nom. Le Lévrier était très populaire dans tous les cours aristocratiques d’Europe au Moyen Âge.


Beagle

Le Beagle est un chien courant de petite taille, réputé pour son incroyable douceur. Son flair en fait un chasseur efficace et particulièrement redoutable. Mais il est aussi un excellent chien de compagnie et s’entend à merveille avec les enfants, pour qui il fait un très bon compagnon de jeu. L’éducation du Beagle est très facile en raison de l’intelligence de ce chien, mais attention, car il est parfois têtu ! Il est aussi réputé pour être très gourmand.

Les lointains ancêtres du Beagle étaient des chiens courants utilisés en Grèce durant l’Antiquité et importés en Bretagne (actuelle Grande-Bretagne) par les Romains. L’introduction du Talbot par Guillaume le Conquérant a aussi joué un rôle dans le développement des races de chien courant en Angleterre. Ce n’est cependant qu’au début du XIXe siècle que le Beagle apparaît en tant que tel. Il a été développé par le révérend Honeywood.


Setter anglais

Le Setter anglais est un toutou particulièrement actif, doté d’un sens aigu de la chasse. Chien très gentil, attaché à sa famille et amical, il peut cependant se montrer protecteur s’il le faut. Malgré sa grande gentillesse, il a besoin d’être éduqué et sociabilisé avec le plus grand sérieux afin de ne pas produire un animal craintif. Il existe des lignées d’exposition, qui visent avant tout à renforcer la beauté de la race, et des lignées de chasse, destinées aux chasseurs.

Le Setter anglais descend sans doute des chiens d’oysel. Ce n’est cependant qu’au XIXe siècle qu’il a commencé à être développé par Edward Laverack, puis par Purcell Llewellin. Le Setter anglais arrive très tôt en France, dans les années 1880. Il s’agit de l’une des races de chien d’arrêt les plus utilisées dans l’Hexagone.


Malinois

Le Berger belge malinois, plus simplement appelé Malinois, est très apprécié par de nombreux corps de métier pour ses grandes capacités au travail. Vigilant, obéissant et fidèle, il fait aussi preuve d’un grand courage en de nombreuses circonstances. Très affectueux avec sa famille, c’est un bon gardien en raison de sa méfiance envers les étrangers. Il a besoin d’une solide éducation pour être parfaitement équilibré.

Le Malinois est apparu au XIXe siècle, en Belgique. En réalité, il n’est pas une race à part entière, mais une simple variété du Berger belge, avec le Laekenois, le Tervueren et le Groenendael. Il est en revanche le plus connu d’entre tous. Il a beaucoup gagné en popularité après la Seconde Guerre mondiale, notamment en France.


Welsh Corgi

Il existe en réalité deux variétés de Welsh Corgi : le Welsh Corgi Cardigan et le Welsh Corgi Pembroke. Dans les deux cas, ce petit toutou très court sur pattes avec un corps allongé fait preuve d’un étonnant dynamisme ! Il est sociable et amical avec sa famille, mais reste méfiant à l'égard des étrangers. Ne vous laissez pas avoir par son petit gabarit : le Corgi fait preuve d’un grand courage et n’a peur de rien, au point, parfois, de se mettre en danger.

Le Welsh Corgi est originaire du Pays de Galles, comme son nom l’indique (Welsh, en anglais, signifie gallois). Certains estiment que le Welsh Corgi Cardigan serait plus ancien que le Welsh Corgi Pembroke. Dans les deux cas, il descendrait de races de petit Spitz et était utilisé comme chien de berger avant de devenir un chien de compagnie très apprécié, notamment par la reine Elizabeth II.


Cocker anglais

Le Cocker anglais est un petit chien vif et très énergique. Toujours en mouvement, il est joueur, très malin et facétieux. Le Cocker est très proche de son maître, avec qui il aime passer beaucoup de temps. Même s’il est plutôt calme en temps normal, il garde le dynamisme classique du chien de chasse. Il est très gourmand : il faut donc prendre garde à ne rien laisser traîner !

Le Cocker anglais descend de chiens utilisés pour la chasse à la bécasse (woodcock, en anglais). Il se développe plus systématiquement dans les années 1850, en Angleterre, et connaît un très grand succès. Dans les années 1970, la popularité du Cocker anglais est telle que des éleveurs peu scrupuleux procèdent à des croisements hasardeux. Encore aujourd’hui, il reste populaire.


Whippet

Le Lévrier Whippet, plus simplement appelé Whippet, est un chien calme, gentil et facile à vivre. Calme et très discret, il n’en reste pas moins très rapide à la course, où il laisse éclater son dynamisme. Il est très adaptable et n’a aucun problème pour vivre en appartement, tant qu’il profite de longues promenades chaque jour. Il n’aime pas du tout la solitude.

Certains spécialistes estiment que le Whippet pourrait descendre des chiens du Pharaon, une race très ancienne introduite en Angleterre au cours de la conquête romaine, durant le premier siècle avant notre ère. Il était très utilisé pour chasser le lièvre. Le Whippet se développe de manière plus encadrée à partir de la fin du XVIIe siècle, mais une sélection plus rigoureuse n’a lieu qu’à la fin du XIXe siècle. Il est reconnu en 1899.


Braque hongrois

Le Braque hongrois à poil court est un chien d’arrêt aux compétences multiples. Il ne faut pas le confondre avec le Braque hongrois à poil dur. Il est très attaché à son maître, amical et affectueux. C’est un toutou vif, qui peut se dépenser durant des heures. Il est facile à éduquer, car il aime faire plaisir à son maître. Il faut cependant savoir se montrer ferme, sans jamais être brutal.

Les origines du Braque hongrois sont lointaines. Il se serait implanté aux côtés du peuple hongrois lors de son installation en actuelle Hongrie, il y a environ 1000 ans. Il était très apprécié par la noblesse pour ses aptitudes à la chasse. L’élevage se développe surtout à partir des années 1920. Il est très populaire dans son pays de naissance.

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !