BULLDOG ANGLAIS

Le Bouledogue, ou « Bulldog » anglais, à ne pas confondre avec le Bouledogue français, est une race de petit molosse. Mais ne vous laissez pas avoir par son gabarit réduit : le Bouledogue anglais possède une grande force. C’est également un chien très affectueux et doux.

Un peu d’histoire

Le Bulldog anglais est une race ancienne, qui, comme son nom l’indique, trouve son origine en Angleterre. Il est apparu naturellement, au fil de croisements, mais un développement plus systématique apparaît dès le XIIIe siècle, en raison de la popularité grandissante des combats contre des taureaux.

En effet, le Bulldog anglais était très utilisé pour ce type de divertissement. Mais en 1835, le gouvernement fait interdire les combats contre les taureaux, aussi appelés Bullbaiting – pratique que la race porte encore aujourd'hui dans son nom, Bulldog, ou chien-taureau. C’est un coup dur pour la race du Bulldog anglais, qui manque de disparaître complètement.

Elle est heureusement sauvée par quelques passionnés. En France, c’est Hervé Haustrate qui apporte sa pierre à l’édifice en participant à la préservation du Bulldog anglais. Parallèlement, la race est modifiée et remaniée pour laisser de côté son passé de combattant. La priorité des éleveurs était de créer un chien équilibré, adapté à la vie de famille et à la compagnie.

La race de chien Bulldog anglais a été reconnue en 1955 par la Fédération Cynologique Internationale.

Caractéristiques physiques

Il est vrai que cette race n’a, aujourd’hui, plus grand-chose à voir avec celle utilisée jusqu’en 1835 : le Bulldog anglais est un chien de petite taille, d’apparence assez lourde. On ne note pas de différence de taille entre le mâle et la femelle. En revanche, il n’est pas rare que les mâles soient un peu plus lourds.

Le Bulldog anglais appartient au groupe n°2 de la FCI : Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses. Il porte le numéro 149.

Corps : le corps du Bulldog anglais est plutôt trapu, robuste et massif. Il est court sur pattes, avec un poitrail imposant. Malgré son petit gabarit, le Bulldog anglais respire la puissance.

Tête : la tête est massive, avec une truffe écrasée, typique des chiens brachycéphales. La mâchoire est dite prognathe : les dents du bas sont légèrement plus avancées que les dents du haut.

Oreilles : les oreilles sont de petite taille, bien éloignées l’une de l’autre. Elles sont tombantes.

Yeux : de forme ronde, ils sont de taille moyenne. Ils sont général de couleur foncée et noire.

Queue : la queue du Bulldog anglais est de taille moyenne également, attachée bas et portée en saillie. Elle est épaisse à la base, mais s’affine vers l’extrémité.

Poil : le pelage du Bulldog anglais est très court, lisse et dur.

Couleur : les seules couleurs acceptées sont les couleurs uniformes, avec la présence ou non d’un masque noir. On tolère également que la couleur soit panachée de blanc. Les couleurs autorisées sont :

  • Fauve

  • Rouge

  • Fauve clair

  • Bringé

  • Blanc

Le noir, le noir et feu et la couleur foie ne sont pas acceptées.

Caractère

Là encore, on est très loin du féroce combattant ! Le chien est même réputé pour être peu actif. Il est vrai que le caractère du Bulldog anglais fait de lui un toutou calme et docile. Mais attention : ne confondez pas ce côté placide avec un manque de force ou de courage. Le Bulldog anglais, malgré son petit gabarit, fait preuve d’une puissance remarquable et d’un grand courage. Il n’hésitera jamais à protéger sa famille s’il le faut. Affectueux avec son maître, le Bulldog est aussi très sociable.

Comportement avec les autres

Le Bulldog anglais est un chien proche de sa famille. Jamais agressif, il se montre aussi assez sociable avec les étrangers. Il n’a aucun instinct de prédation et peut donc cohabiter avec des chats, ou même des Nouveaux Animaux de Compagnie, tant qu’il a été sociabilisé correctement dès son plus jeune âge. Avec ses congénères, il convient de se montrer prudent : sans être dominant, le Bulldog anglais a parfois tendance à se montrer brusque.

Compatibilité

Le Bulldog anglais convient bien à tous les types de famille. C’est un chien très adaptable, capable. Il aime jouer, même s’il n’est pas le plus actif des toutous, et fera donc un bon compagnon pour les enfants. Le Bulldog anglais est un bon chien de compagnie pour les personnes âgées, car il n’est pas très actif. En revanche, attention si vous êtes très sportif : le Bulldog anglais n’est pas fait pour faire de l’exercice de manière intensive.

Santé

Malheureusement, la race de chien Bulldog anglais a une santé fragile, et son espérance de vie est comprise entre 8 et 10 ans. C’est très court pour un chien de cette taille. Elle est même comparable à l’espérance de vie des chiens de taille géante, réputés pour vivre moins longtemps. Le Bulldog anglais est touché par des problèmes respiratoires en raison de son museau écrasé. Il est également sensible au froid et à la chaleur.

Conditions de vie

Ce chien est adaptable, et il peut aussi bien vivre en ville qu’à la campagne, et aussi bien en maison qu’en appartement. En réalité, les conditions de vie idéales du Bouledogue anglais dépendent surtout de la présence de son maître à ses côtés. Ce chien n’est pas fait pour rester seul : si vous vous absentez souvent, que vous viviez en appartement ou dans une maison avec un jardin, votre petit Bulldog anglais sera malheureux.

Éducation

On aurait tendance à croire, qu’en raison de sa petite taille et de son bon caractère, l’éducation du Bulldog anglais n'est pas difficile. C’est pourtant une erreur d’adopter ce chien en pensant que vous n’aurez aucun mal à l’éduquer. Le Bulldog anglais est un chien très sensible, et la moindre remarque de trop pourrait très vite le braquer. Il faut être compréhensif et doux, sans pour autant être trop permissif. C’est donc un jeu d’équilibriste. Si vous craignez de faire des erreurs, n’hésitez pas à vous adresser à un éducateur canin.

Alimentation : bien nourrir son Bulldog anglais

Comment bien nourrir son chien ? Cette question obsède sans aucun doute un bon nombre de propriétaires, désireux de trouver ce qu’il y a de mieux pour l’alimentation de leur compagnon à quatre pattes. Mais il est vrai que de nos jours, il n’est pas toujours évident de trouver l’alimentation idéale pour son Bulldog anglais. C’est pour cette raison que nous vous avons préparé quelques conseils.

Ne pas acheter n’importe où

Il est préférable de ne pas acheter les croquettes ou les pâtées de votre chien en supermarché ou en grande surface. Les prix y sont plutôt attractifs, mais la qualité des produits ne suit pas, et les ingrédients utilisés ne répondent pas du tout aux besoins nutritionnels du chien. Pour quelques euros de plus, il est possible de trouver une alimentation de meilleure qualité, chez le vétérinaire comme sur Internet.

Vous pouvez même faire appel à un service de fabrication de croquettes sur mesure ! C’est le meilleur moyen de trouver les croquettes les mieux adaptées à votre Bulldog anglais.

Connaître les compositions

Pas de secret : pour savoir ce que vous donnez à votre Bulldog anglais, il est impératif que vous sachiez ce que contient la nourriture de votre chien. Pour ce faire, apprenez à lire les étiquettes des croquettes ou des pâtées. Vous pourrez ainsi écarter plus facilement les produits de mauvaise qualité. Prenez garde aux compositions à rallonge, bourrées d’additifs comme les édulcorants, les conservateurs ou les exhausteurs de goût.

Choisir une nourriture chargée en protéines

Les chiens restent des carnivores, bien qu’ils puissent, à l’occasion, manger quelques fruits ou légumes. C’est pour cette raison que vous devez choisir une alimentation riche en protéines d’origine animale. La nourriture de votre Bulldog anglais doit donc contenir au moins 28% de protéines, dont la provenance doit être indiquée en toutes lettres sur le paquet. Choisissez plutôt des protéines issues de viande de très bonne qualité. Les protéines végétales ne sont pas entièrement à bannir, mais elles doivent être soigneusement sélectionnées et ne jamais être majoritaires.

Faire attention aux glucides

Là encore, il ne s’agit pas de diaboliser les glucides. Ils sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l’organisme. Mais il reste important de choisir une nourriture relativement pauvre en glucides, afin de ne pas favoriser l’apparition de surpoids ou de diabète. Le Bulldog anglais est une race assez touchée par l’obésité. Faites preuve de prudence.

Utiliser des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont excellents pour booster la santé de votre toutou, en ciblant des problèmes très précis. Attention : ce type de complément est toujours à utiliser sur conseil vétérinaire. L’automédication, également pour les chiens, est dangereuse. Vous pouvez par exemple utiliser de la poudre de moule verte pour soigner les articulations de votre Bulldog anglais, ou de la levure de bière pour prendre soin de son pelage.

Adapter l’alimentation de votre Bulldog anglais à ses besoins

Il est important que l’alimentation de votre compagnon à quatre pattes évolue pour mieux répondre à ses besoins. Ces derniers changent au fur et à mesure que votre animal grandit. Un petit chiot n’est pas nourri de la même manière qu’un chien adulte ou qu’un chien senior. Consultez votre vétérinaire si vous pensez qu’il est temps de changer la nourriture de votre Bulldog anglais, et mettez en place une transition alimentaire pour éviter les troubles de la digestion.

Les autres modes d’alimentation non industriels

Tout le monde ne souhaite pas nourrir son chien avec des produits fabriqués de manière industrielle. Vous n’êtes en rien obligé d’utiliser des croquettes ou des pâtées déjà toutes faites : il est en effet possible de préparer vous-même les repas de votre Bulldog anglais.

  • La ration ménagère : les repas sont préparés à partir de viande cuite et de légumes cuits soigneusement choisis. Faites bien attention à équilibrer les portions (protéines, glucides, lipides) et consultez la liste des aliments toxiques pour les chiens : chaque année, de nombreux animaux sont hélas empoisonnés en France.

  • Le régime BARF : ce type d’alimentation gagne en popularité depuis plusieurs années. Il consiste à utiliser de la viande crue et quelques légumes cuits. Le but : se rapprocher du régime supposément originel des chiens. Ne vous lancez pas dans le régime BARF sans en avoir au préalable parlé avec votre vétérinaire. Des erreurs pourraient avoir de sérieuses conséquences sur la santé de votre Bulldog anglais.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Bulldog anglais

  • Vaccins : 60 à 80 euros

  • Alimentation : 40 à 60 euros

  • Budget mensuel : 50 à 90 euros

L’entretien du Bulldog anglais est assez facile, en raison de son poil très court. Un bon brossage une à deux fois par semaine, en période normale, suffit à le débarrasser de ses poils morts et des impuretés de son pelage. Montrez-vous un peu plus assidu en période de mue, au printemps et à l’automne, et passez à un brossage quasi quotidien.

Si le soin de la fourrure est plutôt simple, il est impératif de faire beaucoup plus attention à la peau du Bulldog anglais. En effet, les plis sont des nids à bactéries et à microbes. L’humidité entre les plis, surtout en été, peut provoquer des infections. Il faut donc nettoyer votre compagnon à quatre pattes à l’aide d’un linge propre, et surtout sec.

Le Bulldog anglais possède également des yeux fragiles. Nettoyez-les chaque semaine avec du sérum physiologique ou une lotion oculaire appropriée. En cas d’écoulements suspects, consultez immédiatement un vétérinaire.

Pour le reste, l’entretien de ce petit molosse ne diffère pas de l’entretien pour n’importe quelle race de chien. Inspectez ses oreilles et brossez-lui les dents régulièrement pour entretenir son hygiène bucco-dentaire. Coupez-lui les griffes à l’aide d’un coupe-griffe bien adapté.

Complétez ces soins par un suivi vétérinaire sérieux : vaccins, vermifuges, antiparasitaires contre les tiques et les puces. Prenez rendez-vous une fois par an, au moins, chez le vétérinaire, et n’hésitez pas à demander un bilan de santé quand votre toutou commence à vieillir.

Prix du Bulldog anglais

Le prix d’un chiot Bulldog anglais est compris entre 1600 et 2100 euros. C’est donc une race de chien plutôt chère, surtout comparée à d’autres. N’oubliez pas que vous devrez ajouter à cette somme des dépenses supplémentaires : frais vétérinaires, accessoires, jouets, etc. L’adoption d’un chien de race représente toujours un gros budget. Ne le négligez pas et assurez-vous d’avoir les moyens de prendre soin de votre futur compagnon à quatre pattes.

Quels sont les paramètres à prendre en compte concernant le prix d’un chiot Bulldog anglais ?

  • La réputation de l’élevage : il va sans dire qu’un élevage réputé, avec une longue liste d’attente, aura le loisir de pratiquer des prix plus élevés. Pour autant, cela ne signifie pas toujours que l’élevage est de qualité. Rendez-vous sur place, posez des questions à l’éleveur et observez l’environnement des animaux. Un bon éleveur vous posera aussi de nombreuses questions, afin d’être certain de confier son chiot à une personne capable de s’en occuper.

  • La nature du chiot : les chiots destinés à l’exposition, aux concours ou à la reproduction, sont souvent plus chers que les chiots destinés à la simple compagnie.

  • Les ascendants du chiot : un chiot dont les parents ont été décorés a lui aussi de fortes chances d’être vendu plus cher que les autres.

Vous n’avez pas envie d’acheter dans un élevage ? D’autres solutions s’offrent à vous. Nous vous conseillons de vous tourner vers les associations : le Bulldog anglais est un chien très populaire, et il n’est pas rare d’en trouver en attente d’adoption. Dans tous les cas, évitez de vous adresser à des animaleries ou des particuliers qui vendent leurs chiens sur Internet : vous n’aurez pas les mêmes garanties d’avoir un animal en bonne santé.

Sommeil

Le sommeil d’un chien est très important. C’est ce qui lui permet, lorsqu’il est petit, de grandir en toute sérénité. Lorsqu’il se fait vieux, dormir permet aussi au chien de récupérer de sa journée. Il est donc important qu’il puisse dormir dans un environnement confortable et sûr.

Pouvez-vous faire dormir votre Bulldog anglais dans votre jardin ? Rien ne vous en empêche, en théorie. Dans ce cas, il est important de trouver une niche bien adaptée à la taille de votre chien. Privilégiez les niches en bois, bien solides, et surtout, beaucoup mieux isolées.

Nous vous déconseillons cependant de faire dormir votre toutou dans votre terrain. D’abord parce que le Bulldog anglais est très sensible au froid et à la chaleur. Une variation de température au cours de la nuit pourrait avoir de graves conséquences sur sa santé. Mais aussi parce que vous risqueriez de vous faire voler votre chien. Le Bulldog anglais, même s’il peut se défendre, n’est pas un grand chien, et une personne mal intentionnée n’aurait aucun mal à s’en saisir.

Il est donc préférable de faire dormir votre boule de poils à l’intérieur de votre logement. Achetez-lui un panier bien adapté à sa taille. La matière du panier doit prendre en compte le caractère du chien. Si celui-ci a tendance à mordiller et détruire ce qui lui passe sous la dent, privilégiez les paniers en plastique. Sinon, vous pouvez acheter un panier en tissu ou en cuir. Dans tous les cas, évitez les paniers en osier : votre chien risquerait d’avaler des petits bouts s’il détruisait le panier, de s’étouffer ou de souffrir d’une occlusion intestinale.

Installez le coin nuit de votre Bulldog dans un coin bien tranquille de votre logement. Le salon fait en général très bien l’affaire ! Ne placez pas le panier dans un lieu en hauteur, sur un fauteuil par exemple, car le chien devrait à chaque fois sauter pour monter et descendre, ce qui abîmerait, à terme, ses articulations. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne jamais déranger un chien qui dort. Le Bulldog a beau avoir bon caractère, il pourrait avoir un mouvement d’humeur s’il était brutalement tiré de son sommeil.

Jeux et activités physiques pour Bulldog anglais

Il est vrai que le Bulldog anglais n’est pas le plus actif des chiens. Ce toutou préfère de loin se prélasser sur le canapé, aux côtés de son maître, que se lancer dans de grandes expéditions. Il n’est de toute façon pas fait pour ça. En raison de son museau écrasé, le Bulldog anglais supporte assez mal de faire des efforts, surtout lorsqu’il fait très chaud. Privilégiez les heures les plus fraîches de la journée, comme le matin et le soir, pour sortir votre chien.

Pour autant, cela ne veut pas dire que le Bulldog anglais ne doit jamais bouger, bien au contraire. Surtout que ce chien est sujet à l'embonpoint. Promenez votre Bulldog au moins une fois par jour pour lui permettre de se dégourdir les pattes et de renifler de nouvelles odeurs.

Achetez des jouets à votre chien afin qu’il puisse s’occuper durant vos absences. N’oubliez pas que le Bulldog anglais supporte mal la solitude. Il est impératif de lui permettre de tromper l’ennui pour qu’il supporte mieux de rester seul. Un chien souffrant d’anxiété de séparation risque de développer des comportements problématiques, comme des aboiements ou des destructions. Choisissez des jouets bien adaptés à la taille de la mâchoire de votre chien.

Assurance : bien protéger son Bulldog anglais

Vous n’avez pas besoin de faire assurer votre Bulldog. Pourquoi ? Tout simplement parce que votre chien n’est ni un chien de chasse, ni un chien de catégorie 1 ou de catégorie 2 ! En France, seuls ces types de chien sont concernés par l’assurance obligatoire.

Les autres sont en général déjà couverts par les assurances de responsabilité civile de leur propriétaire. Cette assurance prend en charge les membres dépendants de votre foyer (animaux et enfants) et vous permet d’être remboursé d’une partie des frais engagés si votre Bulldog venait à commettre des dégâts sur autrui ou sur les biens d’autrui.

Lisez bien les contrats pour connaître les clauses d’exclusion, ainsi que les délais de carence et les plafonds de remboursement. Certaines assurances refusent de rembourser si elles estiment que le propriétaire est responsable, par négligence, de l’accident. Si vous souhaitez une protection supplémentaire, tournez-vous vers une assurance responsabilité civile Vie Privée.

Tout comme l’assurance, la mutuelle pour Bulldog n’est pas obligatoire. Mais savez-vous ce qu’est une mutuelle pour chien ? Cet outil, assez méconnu des propriétaires, peut rapidement se révéler très utile en cas de dépense vétérinaire imprévue.

La mutuelle pour chien fonctionne sur le même principe que nos propres mutuelles. En cotisant chaque mois, vous avez droit à un remboursement d’une partie de vos dépenses vétérinaires. Là encore, il est très important de bien lire les contrats, car les organismes disposent souvent de clauses d’exclusion. La plupart des mutuelles ne prennent notamment pas en charge les animaux trop âgés ou déjà malades, ou les frais induits par des maladies génétiques ou héréditaires.

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure pour votre chien