CARLIN

Le Carlin est un petit molosse aux grands yeux et à la mine renfrognée. Doté d’un excellent caractère et d’une grande sociabilité, ce petit toutou est l’un des chiens de compagnie les plus populaires à travers le monde.

Un peu d’histoire

Le Carlin est une race ancienne originaire de Chine. On retrouve des traces de ce petit chien dès le XVIe siècle en Europe, où il gagne rapidement les cours royales. De nombreux souverains et souveraines eurent pour compagnon des Carlins, à l’image de Joséphine de Beauharnais ou encore Marie-Antoinette. Le Carlin est même devenu le chien officiel de la maison d’Orange, aux Pays-Bas. La reine Victoria eut plusieurs carlins et transmit sa passion à son fils, le roi George V et à son petit-fils, Edouard VIII, duc de Windsor. Celui-ci, ainsi que sa femme, Wallis Simpson, adorait se faire photographier avec ses chiens. Le Carlin, appelé Pug aux États-Unis, est particulièrement populaire Outre-Atlantique. 

Caractéristiques physiques

Le Carlin est un petit chien aux dimensions réduites. Il se caractérise par son museau brachycéphale.

Corps : il s’inscrit dans un carré. Le Carlin possède un corps court, une poitrine large et des côtes bien cintrées.

Tête : elle est large, de forme ronde, avec un dessus plat. Le visage est marqué de rides. Le Carlin possède un museau écrasé.

Oreilles : elles sont de petite taille et très fines. Elles peuvent se replier vers l’arrière, ou afficher un pavillon retombant vers l’avant.

Yeux : les yeux du Carlin sont globuleux et de couleur marron.

Queue : elle forme une boucle, voire, idéalement, une double boucle. Elle est attachée bien haut.

Poil : le poil est fin et court. Il est lisse et affiche une belle brillance.

Couleur : le Carlin peut  être de couleur fauve, abricot, argent ou noir.

Caractère

Le caractère du Carlin en fait un chien doux, loyal et jovial. Il est très affectueux et voue un grand attachement à son maître, dont il n’aime pas beaucoup être séparé. Il fait un très bon compagnon de jeux pour les enfants et aime s’amuser avec eux. C’est un pitre né, gai et de bonne humeur. Il n’est pas très sportif, et de toute façon, des activités de forte intensité sont déconseillées pour lui. Malgré sa petite taille, le Carlin affiche un côté têtu.

Comportement avec les autres

La race de chien Carlin est une race sociable, qui s’entend très bien avec les autres chiens, les autres animaux de compagnie et les humains. Il peut tout à fait vivre en compagnie d'enfants et convient à toutes les familles. Il n’aura aucun problème non plus avec les chats, mais il doit quand même y être habitué dès son plus jeune âge. Il est très amical et sociable avec les étrangers et ne fait donc pas un bon chien de charge. Sa taille minuscule le disqualifie de toute façon dans tous les cas.

Compatibilité

Le Carlin convient à tout le monde : personnes en couple, célibataires, avec ou sans enfant, personnes âgées. Il conviendra peut-être un peu plus à des personnes plus casanières qui n’ont pas besoin de se dépenser beaucoup, car ce petit chien n’est pas taillé pour les efforts intenses. C’est avant tout un chien d’intérieur, un peu pantouflard sur les bords, qui aime son petit confort et pouvoir faire des siestes sur un coin du canapé.

Santé

L’espérance de vie du Carlin se situe entre 12 et 15, ce qui n’est pas exceptionnel pour un chien de cette taille. Les petits chiens sont en effet réputés pour vivre plus longtemps et en meilleure santé que les grands chiens. Le Carlin est malheureusement touché par les nombreux problèmes qui ont tendance à frapper les chiens au museau écrasé et les hypertypes. Le Carlin risque de souffrir d’insuffisance respiratoire et d’hypoxie chronique. Les plis et ridules de son visage demandent une surveillance particulière pour éviter la pyodermite du pli facial, une maladie de peau douloureuse. Attention également à la santé des yeux de votre toutou, touché par la cataracte. Le Carlin fait partie des races sujettes à l’épilepsie essentielle.

Conditions de vie

Le Carlin est parfaitement adapté à la vie en appartement. Rares sont les races de chien qui ne peuvent s’adapter à la vie urbaine, mais dans le cas du Carlin, la surface ou les dépenses physiques n’auront aucune importance. C’est un chien d’intérieur, peu sportif, qui se contentera de promenades tranquilles ne devant pas non plus être trop longues car il se fatiguerait vite. Bien évidemment, le Carlin est aussi tout à fait apte à vivre dans une maison avec un jardin. C’est un toutou adaptable, qui s’épanouira aussi bien en ville qu’à la campagne.

Éducation

Sous ses airs de petite peluche amusante, le Carlin cache quand même parfois une forte tête, ce qui peut compliquer son éducation. Pour autant, elle reste assez simple, à condition que l’on sache s’y prendre et qu’on ne soit jamais brutal ou injuste avec lui. Basez votre approche sur la récompense, et non la punition. Récompensez les comportements positifs, ignorez les mauvais, et faites preuve de patience. Le Carlin a envie de faire plaisir à son maître. Mettez à profit ce trait de caractère pour tirer le meilleur parti de votre boule de poils. Éduquez votre Carlin avec sérieux, même si c’est un petit chien.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Carlin

L'alimentation du Carlin joue un rôle essentiel sur sa santé. Avant toute chose, il est essentiel de comprendre que l’on ne peut pas nourrir un petit chien de la même manière que l’on nourrit un grand chien. Si nos toutous ont des besoins nutritionnels semblables (protéines, glucides, lipides, minéraux, vitamines, etc.) de manière globale, il est indispensable de les ajuster ensuite pour prendre en compte leurs spécificités. Choisissez une nourriture de qualité, qu’il s’agisse de croquettes ou de pâtée. Privilégiez les produits fabriqués en majorité avec des protéines d’origine animale de qualité supérieure. Si vous le pouvez, évitez les marques bas de gamme ou premier prix que l’on trouve dans les supermarchés et qui utilisent des ingrédients médiocres. Vérifiez bien les compositions en lisant les étiquettes et assurez-vous que les aliments ne soient pas bourrés d’additifs, d’édulcorants ou de conservateurs. N’hésitez pas, sur conseil vétérinaire, à utiliser des compléments alimentaires pour répondre à des problèmes bien précis : pré et probiotiques pour la digestion, moule verte pour les douleurs articulaires, etc.

L’alimentation industrielle n’est pas votre seule option. Si vous avez le temps et le budget, vous pouvez vous lancer dans la confection des repas de votre toutou, soit via la ration ménagère, soit via le régime BARF. La ration ménagère utilise de la viande et des légumes cuits, tandis que le régime BARF fait appel à de la viande crue assortie de légumes cuits. Faites bien attention dans le choix des légumes, car certains aliments sont particulièrement toxiques pour les chiens (comme l’ail ou l’oignon, par exemple). Ce type de régime n’est de toute façon pas à commencer sans l’avis préalable d’un vétérinaire. 

Entretien et hygiène du Carlin

  • Vaccins : 70 à 170 euros

  • Alimentation : 40 à 70 euros par mois

  • Budget mensuel : 50 à 70

L’entretien du Carlin est assez simple. Son poil court ne nécessite pas de gros investissements de votre part. Il doit être brossé assez régulièrement hors période de mue, puis tous les jours lors des périodes de mue, au printemps et à l’automne. N’oubliez pas d’appliquer les antiparasitaires indispensables pour éviter à votre toutou d’être infesté de puces et de tiques. Cela lui permettra d’éviter les problèmes de peau. Lavez votre chien une à deux fois par an, mais les bains ne doivent pas être trop fréquents. Les yeux globuleux du Carlin demandent plus d’attention. Nettoyez-les régulièrement à l’aide de sérum physiologique ou d’une lotion adaptée. Les plis de son visage doivent eux aussi être nettoyés pour éviter toute infection.

Prix du Carlin

Le prix moyen d’un Carlin se situe entre 1000 et 1600 euros. Cet écart peut être surprenant, mais il dépend d’un certain nombre de paramètres. Les chiens d’exposition ou les chiens destinés à la reproduction sont souvent vendus plus chers dans les élevages. Les chiots issus de lignées de champions sont aussi vendus à des prix plus élevés par les éleveurs. Prenez en compte la loi de l’offre et la demande. Si beaucoup de personnes souhaitent adopter dans un élevage, la liste d'attente sera beaucoup plus longue, et l’éleveur aura plus de latitude dans l’établissement de ses tarifs. Acheter un chien pure race représente toujours un gros budget, que tout le monde n’a pas. Il serait tentant de se tourner vers les annonces sur Internet, mais cette idée, sur le long terme, est très mauvaise. Les particuliers qui font reproduire leur chien n’ont pas toujours les connaissances nécessaires pour s’occuper de chiots. Un élevage déclaré n’est pas non plus un gage de qualité : vérifiez les conditions de vie des animaux, posez des questions. Un bon élevage élève deux ou trois races, maximum. Fuyez les usines à chiots. Vous pouvez aussi vous tourner vers des associations et des refuges. Il est tout à fait possible d’y retrouver des chiens de race.

Sommeil

Le Carlin n’est absolument pas fait pour dormir à l’extérieur, dans une niche. Il doit dormir à l’intérieur du logement, dans un panier adapté à sa taille. C’est un chien sensible à la chaleur et au froid. Le laisser dehors la nuit serait lui faire prendre de très gros risques inutiles. Vous pourriez, de plus, vous le faire voler, car une personne mal intentionnée n’aurait aucun mal à s’emparer d’un toutou de cette taille. Placez le panier de votre Carlin dans un coin calme de votre logement, loin du passage. Cela peut par exemple être un coin du salon. Il doit pouvoir s’y reposer sans crainte d’être dérangé. Il est souvent déconseillé de faire dormir son chien dans sa chambre, car cela peut faire naître chez lui un phénomène d’hyper attachement et d’anxiété de séparation.

Jeux et activités physiques pour Carlin

Le Carlin est très loin d’être un toutou très énergique et actif. Il n’est pas fait pour se dépenser durant des heures. Au contraire, cela pourrait même le mettre en danger, surtout lorsque les températures commencent à grimper. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’a pas besoin de se dégourdir les pattes. Il est nécessaire de le sortir tous les jours pour lui permettre de faire ses besoins et faire de nouvelles rencontres.

Pensez à acheter suffisamment de jouets et de jeux pour votre Carlin avec de l’occuper en votre absence. Le Carlin étant un chien intelligent, il appréciera de jouer avec des jeux d’intelligence comme des puzzles et des casse-têtes. Il est essentiel que votre chien puisse s’amuser en vous attendant pour éviter l’ennui. Un chien qui s’ennuie risque de développer des comportements problématiques : destructions, aboiements compulsifs. L’ennui peut aussi mener à la dépression, ce qui aura de sérieuses conséquences sur le bien-être et la santé de votre Carlin.

Assurance : bien protéger son Carlin

L’assurance pour Carlin n’est pas du tout obligatoire. Votre petit chien n’est ni un chien de catégorie, ni un chien de chasse. C’est avant tout un chien d’agrément, qui est déjà couvert par votre assurance responsabilité civile, qui couvre l’ensemble des membres de votre foyer, dont vos enfants et vos animaux. Le Carlin a également assez peu de risque de blesser sérieusement quelqu’un, mais il ne faut jamais dire jamais, surtout avec les enfants, souvent plus à risque pour les morsures. Votre chien pourrait aussi provoquer un accident en vous échappant. L’assurance vous permet alors de faire face en remboursant une partie des frais que vous avez engagés. Bien entendu, le plafond des remboursements dépend avant tout de votre contrat. Il faut donc bien prendre le temps de le lire, pour prendre connaissance des délais de carence et des clauses d’exclusion.

À l’image de l’assurance, la mutuelle pour Carlin n’est pas obligatoire. Elle pourra cependant vous être d’une grande utilité si vous devez un jour faire soigner votre chien pour un traitement coûteux. En France, les frais vétérinaires sont laissés à l’appréciation du praticien, et il est donc tout à fait possible de se retrouver face à une facture salée. Il n’est pas rare que des propriétaires soient obligés de renoncer à faire aider leur fidèle compagnon, car dans l’impossibilité de payer. Grâce à la mutuelle, une partie des frais peut être remboursée. Ne tardez pas trop pour souscrire à une mutuelle pour chien, car la plupart des organismes refusent d’assurer les animaux âgés ou déjà malades. Il est aussi primordial de bien lire les contrats avant de signer quoi que ce soit. Il n’est pas rare non plus que les mutuelles ne prennent pas en charge les maladies génétiques et héréditaires. Le montant de vos remboursements dépendra avant tout de vos cotisations. 

Spécificités physiques du Carlin

Le Carlin est un chien de petite taille, de type molosse et molossoïde. On ne note pas de différences entre les mâles et les femelles. Le mâle et la femelle pèsent entre 6 et 8 kg et mesurent entre 30 et 38 cm.

Le Carlin appartient au groupe 9 de la FCI : chiens d’agrément et de compagnie. Il porte le numéro 253.