QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU DOGUE ARGENTIN ?

Vouloir connaître combien de temps l’on pourra garder son chien à ses côtés est tout à fait normal. L’espérance d’un vie d’un chien varie en fonction de plusieurs critères, dont la race. Qu’en est-il pour le Dogue argentin ?

L’espérance de vie du Dogue argentin

L’espérance de vie du Dogue argentin est en moyenne de 12 à 14 ans. C’est une durée de vie plus que correcte pour un chien de cette taille. Les grands chiens vivent en  général en moyenne moins longtemps que les chiens de taille moyenne ou les chiens de petite taille. Ce chiffre reste bien sûr une estimation. Il est possible que votre Dogue argentin vive plus longtemps, comme il est aussi possible, hélas, qu’il vous quitte plus tôt : vous n’êtes pas à l’abri d’un accident ou d’une maladie.

Comment prolonger l’espérance de vie du Dogue argentin ?

Il est impossible de maîtriser tous les aléas de la vie. En revanche, il est possible de mettre toutes les chances de votre côté en suivant quelques conseils pour préserver la santé de votre compagnon à quatre pattes.

L’éducation

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’éducation de votre Dogue argentin est une manière de le préserver – à condition que cette éducation ait été correctement effectuée. L’ordre de rappel est sans conteste l’ordre le plus important à apprendre à votre toutou. Grâce à lui, vous pourrez éviter les accidents en demandant à votre chien de revenir vers vous s’il venait à s’éloigner. L’éducation permet à l’animal d’évoluer plus sereinement dans son environnement.

L’alimentation

Le contenu de la gamelle joue un rôle capital dans la santé de votre Dogue argentin : plus son alimentation sera de qualité et bien adaptée, et plus votre toutou sera en forme. Le choix de la nourriture ne doit pas être laissé au hasard. Lisez bien les étiquettes et écartez les compositions bourrées d’édulcorants ou de conservateurs. Privilégiez les produits très riches en protéines d’origine animale et de qualité premium. Adaptez l’alimentation de votre Dogue argentin en fonction de ses besoins : le chiot ne mangera pas la même chose que le chien âgé ou le chien stérilisé.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

La satisfaction des besoins

Le caractère du Dogue argentin en fait un chien très sportif et dynamique. Il a donc besoin de s’amuser et de se dépenser tous les jours pour être parfaitement équilibré et à l’aise dans son environnement. La santé mentale est aussi très importante et peut avoir de sérieuses conséquences sur le bonheur de votre boule de poils. Assurez-vous de lui acheter assez de jeux et de jouets et de pratiquer suffisamment d’activités avec lui, surtout si vous vivez en appartement.

Le suivi vétérinaire

Faites vacciner votre chien chaque année et consultez votre vétérinaire si vous avez le moindre doute sur l’état de santé de votre Dogue argentin. N’hésitez pas à demander un petit bilan lorsque votre chien commence à vieillir pour vous assurer qu’il se porte bien. De votre côté, pensez à le vermifuger quand cela est nécessaire et à lui administrer les antiparasitaires contre les puces et les tiques. Prenez soin de lui en le brossant régulièrement, ainsi qu’en lui lavant les yeux, les oreilles et les dents. Taillez-lui les griffes à l’aide d’une lime électrique, plus facile à manipuler avec un grand chien.

Quelles sont les maladies fréquentes du Dogue argentin ?

Le Dogue argentin est une race solide et robuste, grâce aux croisements intelligents qui ont été effectués au moment de sa création. Cependant, elle n’est pas non plus totalement à l’abri des maladies.

  • Surdité : en raison de sa couleur blanche, le Dogue argentin est plus susceptible d’être touché par la surdité. Le gène associé à la pigmentation claire du poil, appelé gène S, peut empêcher la migration de certaines cellules responsables du renforcement des cils de l’oreille. Il est possible de faire un test auditif chez le chiot à partir de trois mois.

  • Torsion-dilatation de l’estomac : cette pathologie touche plus particulièrement les grands chiens. Elle se caractérise par un retournement de l’estomac sur lui-même, obstruant ainsi l’entrée et la sortie. Le gaz qui s’accumule fait gonfler l’estomac. Le chien a du mal à respirer, bave, est léthargique. La pression de l’estomac sur la rate peut provoquer l’éclatement de celle-ci et une hémorragie interne fatale. C’est une urgence vétérinaire.

  • Dysplasie de la hanche et du coude : là encore, ce problème articulaire touche principalement les grands chiens, mais certaines races de chien de petite ou moyenne taille sont également touchées. La dysplasie peut être d’origine héréditaire ou consécutive à une croissance mal gérée. Aux stades les plus sérieux, le traitement est chirurgical.

  • Épilepsie : il s’agit d’épilepsie essentielle, dont la cause est inconnue. Elle se caractérise par des crises de convulsions, parfois accompagnées par des pertes de connaissance, qui durent plusieurs secondes à plusieurs minutes. Il existe des traitements médicamenteux permettant de limiter la survenue de ces crises.