BERGER BLANC SUISSE

Le Berger blanc suisse est un magnifique chien au pelage blanc. Loyal, très gentil et affectueux, son allure n’est pas sans rappeler celle du Berger allemand.

Un peu d’histoire

L’histoire du Berger blanc suisse est indissociable de celle du Berger allemand, puisqu’à la base, ils ne formaient en réalité qu’une seule et même race. En effet, parmi les portées de Berger allemand, race créée au XIXe siècle en Allemagne, se trouvaient parfois des chiens entièrement blancs. Au fil des années et avec l’affinement du standard, ces chiots blancs ont été considérés comme indésirables et systématiquement supprimés. 

Certains de ces chiots blancs ont quand même été importés aux États-Unis, où un premier club du Berger blanc voit le jour dans les années 1960. En 1967, Agatha Burch importe un chien blanc en provenance des États-Unis et décide de le faire enregistrer sur le Livre des Origines Suisse (LOS), sous le nom de Berger allemand blanc.

Après plusieurs péripéties auprès de la Fédération Cynologique Internationale, qui décide de fermer les livres de descendants aux Bergers allemands blancs, la race est finalement acceptée à titre provisoire par la FCI en 2002, puis à titre définitif en 2003, sous le nom de Berger blanc suisse.

Caractéristiques physiques

Le Berger blanc suisse est un chien de taille moyenne à grande, qui mesure environ 60 centimètres au garrot. Le mâle est en général plus grand que la femelle : il mesure entre 60 et 66 cm au garrot, contre 55 à 60 cm au garrot pour la femelle. Les mâles pèsent entre 30 et 40 kg, tandis que les femelles pèsent entre 25 et 35 kg. L’une des caractéristiques physiques du Berger blanc suisse est son pelage entièrement imaculé. 

Le Berger blanc suisse appartient au groupe n°1 de la FCI : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). Il porte le numéro 347.

Corps : le Berger blanc suisse est doté d’une musculature impressionnante. Sa croupe est légèrement inclinée, comme celle du Berger allemand. Ce chien possède une silhouette harmonieuse et bien proportionnée.

Tête : la tête affiche un crâne un peu bombé, avec un stop peu marqué.

Oreilles : les oreilles sont grandes, triangulaires et attachées haut.

Yeux : en forme d’amande, ils sont de taille moyenne.

Queue : la queue est attachée bas, dans le prolongement de la croupe. Elle est portée en sabre et est bien garnie en poils.

Poil : il existe deux variétés de Berger blanc suisse : à poil long et à poil court. Dans les deux cas, le poils est épais et double.

Couleur : une seule couleur est acceptée par les standards, le blanc.

Caractère

Ce beau toutou est la douceur même. En effet, le caractère du Berger blanc suisse en fait un animal gentil, docile et patient. Il est très proche de sa famille, dont il supporte assez mal d’être séparé et il a besoin de beaucoup de présence humaine pour être heureux. Il supporte mal la solitude et pourrait développer des comportements problématiques s’il était laissé seul trop longtemps. Malgré sa gentillesse naturelle, le Berger blanc suisse fait un bon chien de garde. En tant que chien de berger, il a en effet un fort instinct de protection qui lui permet de tenir à distance les intrus. Intelligent, il est facile à dresser, tant que son maître sait faire preuve de douceur.

Comportement avec les autres

Le Berger blanc suisse est la douceur même. Jamais agressif, il est amical et affectueux avec les personnes qu’il connaît, mais plus distant avec les étrangers. Ce n’est pas un chien de chasse, et il n’a pas un instinct de prédation particulièrement développé. Il peut s’entendre avec ses congénères tant qu’il a été correctement sociabilisé.

Compatibilité

Le Berger blanc suisse est un parfait compagnon pour toute la famille. Il convient à de nombreuses personnes, avec des enfants ou non. Ce n’est pas le chien le plus actif, même s’il a besoin de se dépenser, et il peut donc parfaitement vivre avec des personnes âgées, mais ces dernières doivent quand même être capables de promener leur animal une fois par jour.

Santé

L’espérance de vie du Berger blanc suisse est comprise entre 12 et 14 ans. Elle est assez similaire aux chiens de même taille et de même gabarit. Les champions de la longévité restent les petits chiens, qui peuvent parfois approcher les vingt ans ! Même s’il est de constitution plutôt solide, le Berger blanc suisse est touché par certaines maladies plus ou moins graves, comme la dysplasie de la hanche, l’atrophie progressive de la rétine, la sténose du canal rachidien ou la maladie de von Willebrand.

Conditions de vie

La race du Berger blanc suisse est adaptable. Ce chien, qui est moins actif que d’autres races de chien de berger, peut tout à fait vivre dans un appartement tant qu’il est sorti chaque jour et qu’il n’est pas abandonné seul trop longtemps. Bien entendu, les conditions de vie idéales du Berger blanc suisse restent une maison avec un jardin, mais avoir un terrain ne fait pas tout. Ce qui compte avant tout pour ce chien, c’est la présence de son maître à ses côtés.

Éducation

Cette race de chien est connue pour être docile, de bon caractère et désireuse de faire plaisir à son maître. C’est tous les ingrédients qu’il vous faut pour réussir l’éducation du Berger blanc suisse. Vous devez être capable d’être ferme, sans pour autant être injuste ou violent avec lui, car ce toutou est plutôt sensible. Utilisez le jeu et la récompense pour le motiver, et n’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin pour vous épauler dans cette tâche. Vous rendre dans une école du chiot est aussi une très bonne idée, car cela permettra à votre boule de poils de se sociabiliser au contact d’autres chiens.

Alimentation : bien nourrir son Berger blanc suisse

Comment trouver les bonnes croquettes pour Berger blanc suisse ? Ne vous laissez pas décourager par l’offre considérable que l’on peut trouver un peu partout de nos jours et suivez ces quelques précieux conseils.

Analysez la composition de la nourriture

Comment savoir ce que vous donnez à votre Berger blanc suisse ? Rien de plus simple : apprenez à lire les étiquettes des croquettes ou des pâtées. C’est en ayant connaissance de la composition des produits que vous pourrez faire le choix le plus éclairé possible.

Vérifiez la présence d’additifs, comme les exhausteurs de goût, les édulcorants ou les conservateurs. Leur présence n’est jamais de bon augure. Plus une composition est longue, plus vous devez vous méfiez.

Choisissez des aliments riches en protéines

Les protéines sont essentielles pour le bon fonctionnement de l’organisme de votre chien. Mais pas n’importe quelles protéines non plus. Le chien est un animal carnivore, dit carnivore opportuniste. Il est capable de manger des légumes ou des fruits, mais le gros de son régime se compose de viande. Il est donc important que son alimentation contienne au moins 28% de protéines. Ces dernières doivent être, en très grande majorité, d’origine animale et issues d’une viande de très bonne qualité.

Prenez garde aux glucides

Il ne faut pas non plus diaboliser les glucides plus que de raison. Comme les lipides et les protéines, les glucides sont nécessaires, mais ils ne doivent pas être ingérés en trop grande quantité pour éviter la prise de poids et l’apparition de diabète. Choisissez des produits pauvres en glucides pour limiter les risques.

N’achetez pas en grande surface

De nos jours, l’offre en produits alimentaires pour chien est gigantesque. Vous pouvez acheter des pâtées et croquettes partout : grandes surfaces, animaleries, cabinets vétérinaires, Internet. Pourtant, certains de ces points de vente sont à éviter. C’est le cas des grandes surfaces, tout simplement parce que les produits qui y sont vendus ne sont pas de très bonne qualité. Les fabricants, pour vous proposer des croquettes ou des pâtées à des prix défiants toute concurrence, rognent forcément sur la qualité des ingrédients.

Utilisez des compléments alimentaires

Parfois, il est nécessaire de cibler des problèmes bien précis que l’alimentation plus généraliste ne peut pas couvrir. C’est là que vous pouvez faire intervenir des compléments alimentaires. Il en existe de toutes sortes, qui peuvent prendre en charge des petits soucis du quotidien. Mais attention. Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Ils ne doivent pas se substituer à un traitement. Demandez toujours conseil à votre vétérinaire avant de les utiliser.

Adaptez l’alimentation de votre Berger blanc suisse

L’alimentation d’un chien ne doit pas rester fixée dans le temps. C’est le meilleur moyen pour que votre compagnon à quatre pattes soit en mauvaise santé. Sa nourriture doit évoluer au même rythme que lui afin de répondre aux mieux à ses besoins. Demandez conseil à votre vétérinaire et mettez en place une transition alimentaire à chaque changement de diète pour éviter les problèmes de digestion.

Quelles sont les méthodes d’alimentation pour chien alternatives ?

Vous n’avez pas envie de donner des croquettes ou de la pâtée industrielle à votre chien ? Aucun problème. Des solutions alternatives existent :

  • Le régime BARF : ce régime est très particulier, puisqu’il utilise de la viande crue, des abats, et quelques légumes. Le but est de se rapprocher au plus près du régime originel des chiens. Mais le régime BARF demande une bonne préparation. Demandez conseil à votre vétérinaire pour éviter de faire des erreurs graves.

  • La ration ménagère : les portions de votre Berger blanc suisse sont préparées à partir de viande cuite et de quelques légumes cuits. Faites bien attention à préparer des repas bien équilibrés et n’oubliez pas de consulter la liste des aliments toxiques pour les chiens afin d’éviter tout risque d’empoisonnement.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Berger blanc suisse

  • Vaccins : 60 à 70 euros

  • Alimentation : 50 à 80 euros

  • Budget mensuel : 70 à 90 euros

Le soin de la fourrure du Berger blanc suisse

Ici, vous faites face à deux cas de figure, même si l’entretien du Berger blanc suisse n’est pas compliqué.

  • Berger blanc suisse à poil court

Le Berger blanc suisse à poil court ne demande pas un entretien particulièrement poussé. Un bon coup de brosse une à deux fois par semaine suffit amplement en période normale. En revanche, le brossage doit être plus assidu en période de mue, afin de bien débarrasser votre toutou de ses poils morts.

  • Berger blanc suisse à poil long

Pour le Berger blanc suisse à poil long, une brossage quotidien est conseillé afin d’éviter la formation de nœuds. Utilisez une brosse bien appropriée afin de ne pas blesser votre compagnon à quatre pattes.

Que vous ayez une variété à poil court ou à poil long, inutile de laver trop souvent votre chien. Deux bains par an maximum sont largement suffisants pour le laver, sauf si votre Berger blanc est bien sûr très sale ou qu’il sent mauvais. Lorsque vous lavez votre chien, utilisez des produits adaptés : le pH de nos compagnons à quatre pattes est différent du nôtre.

Soigner les yeux et les oreilles du Berger blanc suisse

L’entretien des yeux et des oreilles est important, et ce, pour n’importe quelle race de chien. Inspectez les oreilles de votre toutou après chaque retour de promenade pour vérifier la présence ou non de parasites ou de débris. Nettoyez-les à l’aide d’une lotion auriculaire à verser dans le conduit auditif de l’animal. Massez et retirez le produit.

Les yeux doivent aussi faire l’objet d’une attention particulière. Nettoyez-les chaque semaine avec du sérum physiologique ou une lotion adaptée. En cas d’écoulements suspects, prenez rapidement rendez-vous chez le vétérinaire.

Tailler les griffes du Berger blanc suisse

Il arrive que les griffes d’un chien ne s’usent pas naturellement. Dans ce cas, pas de panique. Vous pouvez les tailler vous-même. Le Berger blanc suisse étant un grand chien, nous vous conseillons d’utiliser une lime électrique. Ne coupez pas trop court pour ne pas atteindre la partie vivante de la griffe.

L’hygiène bucco-dentaire du Berger blanc suisse

Malheureusement, l'hygiène bucco-dentaire des chiens est parfois un peu négligée par leur propriétaire. C’est un mauvais calcul, car une bonne santé des dents garantit une bonne santé du corps. Apprenez à votre Berger blanc suisse à se laisser brosser les dents dès son plus jeune âge et utilisez du dentifrice conçu pour les chiens. Entretenez la santé de ses gencives grâce à des os à mâcher.

Le suivi vétérinaire du Berger blanc suisse

Enfin, complétez les soins de votre chien par des visites régulières chez le vétérinaire. Faites vacciner votre Berger blanc suisse chaque année pour le protéger contre les maladies les plus courantes, traitez-le contre les puces et les tiques, et administrez-lui les vermifuges nécessaires.

Prix du Berger blanc suisse

Combien coûte un chiot Berger blanc suisse ? Le prix d’un chiot Berger blanc suisse oscille entre 1200 et 1800 euros. Il est possible de trouver des animaux un peu moins chers, comme il est aussi possible de trouver des chiens plus chers. N’oubliez pas non plus que l’argent dépensé pour un chien de race ne s’arrête pas à l’achat du chiot. Vous devrez aussi ajouter toutes les dépenses annexes comme les accessoires, l’alimentation, les jouets, les visites chez le vétérinaire, etc. N’oubliez pas que l’adoption d’un chien vous engage sur une dizaine d’années au moins, alors réfléchissez bien.

Plusieurs critères interviennent dans le prix d’un chiot Berger blanc suisse :

  • La réputation de l’élevage : un élevage très demandé pratique en général des prix plus importants que la concurrence. Les listes d’attente sont par ailleurs en général très longues.

  • L’ascendance du chiot : quand un chiot naît de parents décorés ou champions, il est souvent vendu plus cher que les autres.

  • La future fonction du chiot : les chiots destinés à la compagnie sont en général moins chers que les chiens qui sont destinés aux expositions, aux concours ou à la reproduction.

Prenez le temps de bien choisir votre élevage, afin de ne pas faire d’erreur. Visitez l’élevage pour vous assurer que les animaux vivent dans un environnement sain. Posez des questions à l’éleveur pour vous assurer que ce dernier connaît bien la race et qu’il ne confiera pas ses chiens à n’importe qui.

Si vous n’avez pas les moyens ou l’envie d’acheter un chien chez un éleveur, rien ne vous empêche de vous adresser à des refuges ou des associations. Contrairement à des idées reçues, il est possible de trouver des chiens de race dans les refuges. Nous vous déconseillons, en revanche, d’acheter un chiot dans une animalerie ou auprès d’un particulier publiant une petite annonce sur Internet. Souvent, vous n’avez aucune garantie quant à la santé de l’animal et vous n’avez aucun recours en cas de problème.

Sommeil

Le sommeil d’un chien est important. Nos compagnons à quatre pattes passent d’ailleurs une grande partie de la journée à dormir. Il est donc normal que votre chien puisse se reposer tranquillement chez lui.

Acheter une niche pour son Berger blanc suisse

Votre beau chien blanc est tout à fait capable de dormir dans votre jardin. Son pelage épais le protège bien des intempéries et du froid.  Mais attention, vous devez quand même veiller à lui fournir un abri bien confortable. Il faut donc prendre le temps de bien choisir la niche de votre Berger blanc suisse.

La niche d’un chien doit être adaptée à la taille de l’animal. On conseille d’acheter des niches qui dépassent d’environ dix centimètres la taille du chien. L’animal doit pouvoir se tourner sur lui-même sans être gêné.

Privilégiez les niches en bois, beaucoup plus solides que les niches en plastique ou en PVC. Installez-la dans un coin dégagé de votre terrain, d’où votre chien pourra observer son territoire. Si les conditions météorologiques sont vraiment très mauvaises, nous vous conseillons de garder votre chien à l’intérieur. N’oubliez pas de bien sécuriser votre terrain pour éviter les risques de fugue.

Acheter un panier pour son Berger blanc suisse

Si vous laissez dormir votre Berger blanc suisse dans votre logement, il est aussi important de bien choisir son couchage. N'oubliez que pas si votre chien dort mal, vous souffrirez vous aussi d’un sommeil dégradé.

Le panier, comme la niche, doit être adapté à la taille du chien afin qu’il s’y sente parfaitement à l’aise. Si votre toutou n’aime pas les paniers à bords relevés, pas d’inquiétude. Vous trouverez sur le marché des paniers tapis, des coussins, des couvertures, des canapés pour chien, etc. Vous avez l’embarras du choix !

Le choix du matériau du panier dépend du caractère du chien. Si votre Berger blanc suisse a des tendances destructrices, il est préférable de choisir un panier en plastique pour éviter que l’objet ne finisse en pièces. Il existe également des paniers en tissu ou en cuir, qui ont l’avantage d’être beaucoup plus confortables que les autres. Les paniers en osier sont en revanche à bannir : si votre boule de poils venait à détruire ce type de panier, elle risquerait ensuite de s’étouffer ou de souffrir d’une occlusion intestinale en avalant de petits morceaux.

Installez votre Berger blanc suisse dans un coin tranquille de votre logement. Cela peut par exemple être un coin de votre salon. Le panier de votre chien ne doit pas se trouver dans le passage. Il est normal que votre Berger blanc suisse ait droit à un peu de tranquillité pour dormir. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne jamais déranger un chien qui se repose : réveillé brutalement, votre compagnon à quatre pattes pourrait blesser les plus jeunes sans le vouloir.

Jeux et activités physiques pour Berger blanc suisse

En bon chien de Berger, le Berger blanc suisse reste un animal actif et vif. Il a donc besoin de se dépenser pour être tout à fait équilibré et heureux. Il déteste également la solitude : son maître doit être présent pour s’occuper de lui. Cependant, il n’est pas aussi dynamique que d’autres races de chien de berger, comme le Berger australien, véritable pile électrique, et ses promenades quotidiennes n’ont pas besoin de s’éterniser. 

Le Berger blanc suisse, en raison de son bon caractère, est aussi tout à fait apte à participer à des activités canines avec vous. Vous pouvez par exemple l’emmener courir avec vous : c’est une excellente manière d’aider votre boule de poils à se dépenser !

Enfin, n’oubliez pas d’acheter des joutes à votre Berger blanc suisse. Ces jouets l’aideront à s’occuper durant vos absences et à éviter l’ennui. Ils sont aussi un excellent moyen de parfaire l’éducation d’un chien. Choisissez des jouets solides et adaptés à la taille de la mâchoire de votre Berger blanc suisse : des jouets détruits présentent un risque d’étouffement.

Assurance : bien protéger son Berger blanc suisse

Faire assurer son Berger blanc suisse

Devez-vous faire assurer votre Berger blanc suisse ? La réponse est non. Tout simplement parce que votre chien n’est pas un chien de chasse, ni un chien de catégorie (1 ou 2) considéré comme dangereux. Votre compagnon à quatre pattes est en général déjà pris en charge par votre assurance responsabilité civile, bien souvent comprise dans les assurances multirisques. Concrètement, cela signifie que votre Berger blanc suisse est considéré comme un membre dépendant de votre foyer, et que c’est vers vous que l’on se tournera en cas de problème avec votre chien.

Le Berger blanc suisse est un chien au caractère doux et gentil. Mais il reste un chien de gabarit imposant, et il pourrait provoquer un accident sans le vouloir. Grâce à l’assurance, vous pourrez espérer être remboursé d’une partie des frais engagés en cas de dommages commis par votre compagnon à quatre pattes.

Lisez bien votre contrat afin de prendre connaissance des clauses d’exclusion, des délais de carence et des plafonds de remboursement. Ne vous laissez pas surprendre par un contrat mal négocié.

La mutuelle pour Berger blanc suisse

Tout comme l’assurance, la mutuelle pour Berger blanc suisse n’est pas obligatoire. En revanche, c’est un outil très utile, qui mérite que l’on s’attarde un peu sur lui. La mutuelle pour chien fonctionne sur des principes très similaires à nos propres mutuelles. Vous cotisez chaque mois, ce qui vous permet, en retour, d’obtenir un remboursement d’une partie des frais vétérinaires de votre chien.

Bien sûr, il est important de lire les contrats et de comparer les offres des différents organismes de mutuelle. Tous ne proposent pas les mêmes garanties. Faites bien attention aux clauses d’exclusion, parfois traîtres, ainsi qu’aux délais de carence. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Si vous comptez prendre une mutuelle pour votre Berger blanc suisse, ne traînez pas trop, car la plupart des assurances refusent d’assurer des chiens trop âgés ou déjà malades.

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure pour votre chien