COMMENT DRESSER UN SHAR-PEI ?

Éduquer son chien est une étape importante dans la vie de tout maître. Certaines races sont un peu plus faciles que d’autres, mais qu’en est-il exactement du Shar-Pei ?

Quand commencer l’éducation du Sharpei ?

L’idéal est de toujours commencer l’éducation de votre chiot le plus tôt possible, et ce, pour n’importe quelle race. En effet, c’est lorsque votre Shar-Peï est jeune qu’il est le plus réceptif à l’apprentissage. Entamez donc ce dernier dès l’arrivée du chiot chez vous, vers l’âge de deux mois. Instaurez des règles claires et faciles à comprendre dès le départ, et surtout, n’en changez pas trop souvent pour ne pas perturber l’animal. Interdisez tout ce que vous comptez lui interdire à l’âge adulte.

En parallèle, n’oubliez pas de bien sociabiliser le Sharp-Peï. Il s’agit d’un ancien chien de combat, et même si aujourd’hui, c’est un chien de compagnie, il garde quelques instincts de prédation. Faites-lui rencontrer suffisamment d’autres chiens, mais également d’autres animaux, comme les chats et les NAC, et d’autres personnes.

Peut-on éduquer un Shar-Peï adulte ?

Il est tout à fait possible d’éduquer un Sharpei adulte, mais il faut avoir conscience que l’éducation d’un chien est plus compliquée que celle d’un chiot. Il faut en effet prendre en compte le passé de l’animal, qui est parfois traumatique. Bien souvent, il est aussi nécessaire de tout reprendre à zéro ou de désapprendre de mauvaises habitudes. N’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin pour vous épauler et éviter les erreurs.

Les grands principes de l’éducation du Shar-Pei

L’éducation canine ne doit pas être laissée au hasard. Elle repose aujourd’hui sur une approche positive, fondée sur la récompense. Motivez votre Shar-Peï grâce à des friandises, des compliments ou des caresses. Bannissez les gestes de violence, les cris et les punitions. Ce type de dressage permet d’obtenir des résultats un peu plus rapides, mais vous prenez le risque d’endommager votre relation avec votre Shar-Peï. Le jeu n’en vaut pas la chandelle. Même si le Sharpei a la réputation d’avoir un caractère têtu, il a en réalité besoin d’un maître patient et à l’écoute.

Afin de mener à bien l’éducation de votre toutou, tentez d’appliquer les trois grands principes suivants :

Patience

La patience est une vertu essentielle pour tout propriétaire de toutou. Vous ne pouvez pas attendre que votre petit Shar-Peï comprenne tout, et tout de suite. Répétez les exercices, ne vous énervez pas quand votre chien n’y parvient pas, et surtout, ne le punissez pas. Cela serait complètement contre-productif.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Cohérence

Les chiens ont besoin d’un cadre clair, défini et constant. Ne changez pas les règles du foyer à tout bout de champ et ne modifiez pas les ordres d’un seul coup. Ce principe doit par ailleurs être suivi par toute la famille afin de ne pas perturber l’animal.

Consistance

Les résultats ne viendront qu’en répétant, chaque jour. Les leçons d’éducation n’ont pas besoin de s’éterniser pour être efficaces. Prévoyez quinze petites minutes par jour, du moins au début, pour apprendre de nouveaux tours à votre toutou, ou bien pour en réviser de nouveau. 

Les ordres les plus importants dans l’éducation du Shar-Pei

Deux ordres sont absolument fondamentaux dans l’apprentissage de votre chien : le rappel et la marche en laisse. Il faut donc commencer par ceux-là, car ils vous permettront de bien protéger votre Shar-Peï des accidents.

Le rappel

C’est l’ordre le plus important pour les propriétaires de toutou. En effet, grâce au rappel, vous pouvez contrôler votre Shar-Peï si celui-ci venait à s’éloigner de vous. Parfois, quelques secondes suffisent à éviter l’accident. Commencez par apprendre le rappel dans un endroit bien sécurisé. Demandez de l’aide à une autre personne et appelez le chien à tour de rôle. Félicitez-le dès qu’il vient vers nous. Ne détachez votre chien que lorsque le rappel a été parfaitement intégré.

La marche en laisse

La marche en laisse est essentielle, surtout si vous vivez en ville avec votre Shar-Pei : le milieu urbain regorge de dangers qu’il faut absolument pouvoir éviter. Il est donc important que votre chien ne se mette pas à zigzaguer devant vous ou tire sur sa laisse au risque de vous faire tomber. N’oubliez pas que le Shar-Pei conserve quand même un gabarit imposant et puissant. Vous n’aurez pas besoin de faire preuve d’autant de fermeté à la campagne, dans la forêt ou à la plage.