CHIENS DE MONTAGNE : LES MEILLEURES RACES

Les chiens de montagne sont des animaux au gabarit impressionnant. Connus pour leur caractère courageux et protecteur, ce sont de formidables chiens de garde, mais aussi de très bons chiens de compagnie pour toute la famille.

Qu’est-ce qu’un chien de montagne ?

Les chiens de montagne sont en général de grands chiens utilisés par les bergers pour garder les troupeaux dans les pâturages en montagne. Mais d’autres races ont également été utilisées pour le sauvetage de voyageurs égarés dans la neige. Ces chiens, au gabarit imposant, sont résistants aux températures les plus extrêmes et font preuve d’un grand courage face aux prédateurs. Attention, un chien de montagne n’est pas forcément un chien de berger, et inversement.

Au fil du temps, avec la baisse significative du pastoralisme, les chiens de montagne sont aussi peu à peu devenus des chiens de compagnie à part entière. Beaucoup d’entre eux sont appréciés pour leur caractère gentil et doux, ce qui en fait un compagnon idéal pour toute la famille.

D’un point de vue purement technique, les différentes races de chien de montagne se retrouvent dans un groupe de la Fédération Cynologique Internationale (FCI).

  • Groupe 2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes – Chiens de montagne et de bouvier suisses

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement


Le Saint-Bernard

Doit-on encore présenter le Saint-Bernard ? Ce chien est aussi grand qu’il est gentil. La race est en effet connue pour son caractère doux et patient. C’est un animal pacifique et dépourvu d’agressivité, mais il fait quand même un excellent chien de garde, car il dispose d’un instinct de protection développé. Son immense gabarit est très dissuasif. Le Saint-Bernard affiche en effet un poids et une taille impressionnante, car certains spécimens peuvent peser plus de 100 kilos !

Le Saint-Bernard doit son nom aux hospices du col du Grand-Saint-Bernard et du Petit-Saint-Bernard en Suisse. Il descend sans doute du Mastiff alpin, aujourd’hui disparu. Le Saint-Bernard était utilisé comme chien de sauvetage et portait secours aux voyageurs égarés dans la neige. L’image du Saint-Bernard avec un petit tonneau autour du cou est rentrée dans l’imaginaire populaire. Le Saint-Bernard a aussi été immortalisé dans la culture populaire via la série de films Beethoven.


Le Bouvier bernois

Le Bouvier bernois, aussi appelé Bernese Mountain Dog, est un chien de taille géante particulièrement doux et gentil. Assez peu actif par rapport à d’autres races de chiens, il convient étonnamment très bien pour la vie en appartement malgré son gabarit impressionnant. Il est très gentil avec les enfants et se montre protecteur s’il le faut. Il déteste en revanche la solitude et est un chien plutôt pot de colle. Le Bouvier bernois a un gros défaut : il a la santé fragile et son espérance de vie est malheureusement assez courte, entre 6 et 8 ans en moyenne.

Le Bouvier bernois est originaire de Suisse, dans les environs de Berne. Il descend très certainement des chiens utilisés par les armées romaines, qui ont ensuite été croisés avec des chiens locaux. Le Bouvier bernois était, à l’origine, aussi utilisé pour le tractage du lait. C’est aujourd’hui avant tout un chien de compagnie.


Le bouvier de l'Entlebuch

Le bouvier de l’Entlebuch est le plus petit des bouviers suisses. C’est un chien vif et endurant, particulièrement loyal envers les siens. Il est plus réservé avec les étrangers et fait donc un très bon chien de garde. Il est assez facile à éduquer, tant que son maître est capable de faire preuve de fermeté sans violence.

Ce chien est, comme son nom l’indique, originaire de la région de l’Entlebuch, en Suisse. Il y était présent depuis longtemps, mais a été décrit pour la première fois à la fin du XIXe siècle. Il a par ailleurs été souvent confondu avec le bouvier d’Appenzell. Le premier standard du bouvier de l’Entlebuch a été établi en 1923. C’est une race encore méconnue aujourd’hui, mais qui fait pourtant un très bon chien de compagnie, qui s’entend bien avec les enfants et les autres animaux.


Le chien de montagne des Pyrénées

Le chien de montagne des Pyrénées, aussi appelé Patou, est un magnifique chien blanc utilisé depuis très longtemps dans les Pyrénées. Courageux et protecteur, le Patou est un chien entièrement dévoué à sa famille. Il est d’un naturel très méfiant envers les étrangers et doit donc être sociabilisé dès son plus jeune âge.

Le chien de montagne des Pyrénées est une race de chien très ancienne, déjà utilisée au Moyen Âge pour la garde des troupeaux, mais également pour la garde des châteaux. Avec la baisse du pastoralisme, les effectifs du Patou ont diminué, mais le retour du loup et de l’ours ont fait remonter sa popularité auprès des bergers.


Le Dogue du Tibet

Le Dogue du Tibet, aussi appelé Mastiff tibétain, est un chien imposant qui inspire le respect. Fidèle et très protecteur envers les siens, il n’hésitera jamais à mettre sa vie en danger s’il le faut. Il a un caractère parfois imprévisible, et il convient de se montrer très prudent lorsqu’il se trouve en présence d’enfants. Le Dogue du Tibet n’est pas un chien à mettre entre toutes les mains.

Le Dogue du Tibet, Do-Khyi dans son nom d’origine, est une race très ancienne. Il était utilisé par les tribus nomades de l'Himalaya pour la garde des troupeaux, ainsi que dans les monastères tibétains pour la défense des moines. Un Dogue du Tibet fut offert à la reine Victoria au XIXe siècle, mais il faut attendre la fin des années 1970 pour voir le Dogue du Tibet arriver en France.


Le grand Bouvier suisse

Le grand Bouvier suisse est un chien de grande taille, qui fait partie des quatre races de bouviers suisses. Gentil et doux, il a lui aussi un très fort instinct de protection. Il est patient et fait un bon compagnon de jeu pour les enfants. Il doit cependant être surveillé pour éviter les accidents.

Une fois encore, l’histoire du grand bouvier suisse semble être très ancienne, car ses ancêtres sont sans doute des chiens utilisés par les légions romaines. Pour certains, le grand bouvier suisse descend du Dogue du Tibet, alors que pour d’autres, il descend de mâtins utilisés par les bouchers. Il partage des similitudes avec son cousin le Bouvier bernois, mais il est beaucoup moins populaire que ce dernier, et son arrivée en France est plutôt tardive.


Le Leonberg

Le Leonberg, parfois appelé Leonberger ou chien de Leonberg, est un chien puissant, mais plutôt placide et tranquille. Courageux, mais jamais agressif, il offre une bonne protection et sait se montrer dissuasif s’il le faut. Il est très gentil avec les enfants avec qui il se montre particulièrement doux. Le Leonberg doit être éduqué et sociabilisé correctement pour éviter les accidents.

Le Leonberg est une race de chien plutôt récente. Elle serait apparue au XIXe siècle, dans la ville de Leonberg à qui la race doit son nom. Elle serait le fruit d’un croisement entre un Landseer et un Saint-Bernard, avec des apports du chien de montagne des Pyrénées. D’autres pensent cependant que le Leonberg serait issu de l’ancien chien des Alpes, aujourd’hui disparu. Le Leonberg manque de disparaître durant l’entre-deux-guerres, avant d’être sauvé de justesse par des éleveurs passionnés.


Le Bouvier de l'Appenzell

Le Bouvier de l’Appenzell appartient à au groupe de chiens des bouviers suisses. Il est vif, courageux et joueur. Il a un bon instinct de chien de berger et se montre donc protecteur : il aime avoir un œil sur son troupeau. Il est très méfiant envers les étrangers. C’est un bon chien de garde, facile à éduquer en raison de sa volonté de faire plaisir à son maître et de son intelligence.

Le Bouvier de l’Appenzell est décrit pour la première fois dans la seconde moitié du XIXe siècle. À la fin du XIXe siècle, des efforts sont entrepris pour préserver la race et l’aider à prospérer. Les origines exactes de ce chien sont assez mal connues. Il est apparu dans la région de l’Appenzell, à qui il doit son nom. La race est rare en France.


Le Tchouvatch slovaque

Le Tchouvatch slovaque est un chien faisant preuve d’un très grand courage. Loyal et très attaché à son maître, il ne craint pas les prédateurs et fait un formidable chien de garde. C’est aussi un très bon chien de compagnie, mais il a besoin d’une éducation ferme et d’une très bonne sociabilisation.

Le Tchouvatch slovaque est une race de chien ancienne, qui descend sans aucun doute des loups arctiques, dont des restes datant de l’ère glaciaire ont été retrouvés en Europe. Il est utilisé dans les Tatras, dans les Carpates. Un élevage plus systématique et sélectif commence dans les années 1930. Le Tchouvatch slovaque est reconnu officiellement par la FCI en 1965, et est considéré dans son pays d’origine comme faisant partie du patrimoine traditionnel. La race est très rare en France.


Le Mastiff des Pyrénées

Le Mastiff des Pyrénées, à ne pas confondre avec le chien de montagne des Pyrénées, est un chien de taille géante, tant chez le mâle que la femelle. C’est un toutou calme, gentil et placide, mais qui sait se montrer protecteur lorsqu’il le faut. Il sait faire preuve d’initiative, mais n’est jamais agressif, sauf si les circonstances l’exigent. C’est pour cette raison que le Mastiff des Pyrénées doit être éduqué dès son plus jeune âge. Il n’est, par ailleurs, pas adapté à la vie en appartement.

Race ancienne, le Mastiff des Pyrénées était utilisé pour garder les troupeaux de brebis dans les Pyrénées aragonaises, en Espagne. Les effectifs de la race ont beaucoup baissé durant le XXe siècle, en raison des coûts induits par l’entretien de ce chien. La race est finalement sauvée dans les années 1970, mais elle reste encore très rare hors des frontières de sa région d’origine.


Le chien de montagne portugais

Le chien de montagne portugais, aussi connu sous le nom de chien de la Serra da Estrela, est un animal d’une taille imposante et très méfiant envers les étrangers. Il a besoin d’être mis en confiance. En revanche, avec sa famille, il fait preuve d’une docilité remarquable et aime passer du temps avec les siens. Il faut cependant être capable de se montrer ferme avec lui pour ne pas se laisser dépasser.

Le chien de montagne portugais est apparu dans la région de la Serra da Estrela. Il est considéré comme l’une des races les plus anciennes de la péninsule ibérique et était utilisé comme bien de troupeau contre les loups et les ours. Le chien de montagne portugais est très populaire dans son pays d’origine, mais bien plus confidentiel dans l’Hexagone.


Le berger du Caucase

Le Berger du Caucase est un chien d’une taille impressionnante. Il fait preuve d’un courage exceptionnel et d’une ténacité à toute épreuve. Il est particulièrement attaché à son maître et se montre loyal et protecteur. Il a besoin de beaucoup se dépenser et convient donc mieux à des personnes sportives capables de l’emmener se dépenser.

Comme son nom l’indique, le Berger du Caucase est originaire du Caucase, et plus précisément de Géorgie. On trouve trois types de bergers du Caucase (montagne, steppe, intermédiaire), dont la longueur du poil varie pour mieux faire face aux conditions climatiques. Il serait issu de croisement entre des chiens de berger géorgiens et des Gamprs, originaires d’Arménie. Le Berger du Caucase a notamment été utilisé pour la surveillance du mur de Berlin jusqu’à sa chute en 1989. 700 bergers du Caucase ont d’ailleurs été abattus par l’armée rouge, qui les fusilla. Certains chiots ont cependant pu être sauvés par certains soldats.

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !