MAINE COON

Connaissez-vous bien le Maine Coon ? Ce magnifique chat a l’honneur de détenir le titre de plus grande race du monde. Mais ce beau chat convient-il à tout le monde ?

Un peu d’histoire

Le Maine Coon est une race plus ancienne que l’on pourrait le croire, car si la popularité de cette race de chat a surtout explosé à partir des années 1950, elle est en réalité apparue au XIXe siècle. Selon une légende, un ancêtre du Maine Coon serait issu du croisement avec un raton laveur, coon en anglais. Bien évidemment, cette légende n’a aucun fondement dans la réalité. Une autre théorie avance que le Maine Coon descendrait des chats Angoras de Marie-Antoinette. La reine déchue aurait en effet envoyé six félins aux États-Unis pendant qu’elle préparait sa fuite de France. Le bateau qui transportait les animaux serait ensuite arrivé à Wiscasset, dans le Maine, où les chats se seraient mêlés aux félins locaux.

Une troisième hypothèse fait remonter la race encore plus loin dans le temps. En effet, les ancêtres du Maine Coon seraient des chats croisés avec des chats amenés par les Vikings autour de l’an mil et des chats de ferme locaux. Il est vrai que le Maine Coon partage une ressemblance physique avec le Norvégien.

Autre théorie : les ancêtres du Maine Coon ont été importés par des immigrés européens dans le Maine, ou, selon l’une des premières propriétaires de la race au XIXe siècle, Mme Pierce, par des riches familles du Maine. Mme Pierce a également avancé l’idée que les ancêtres des Maine Coon étaient des chats Angora embarqués sur les navires pour chasser la vermine.

Toujours est-il que c’est au XIXe siècle que les fermiers du Maine commencent à développer la race avec sérieux. C’est d’ailleurs à cet État américain que le Maine Coon doit une partie de son nom. Le premier Maine Coon, appartenant à Mme Pierce, se prénommait Captain Jencks. À partir du XXe siècle, la race quitte la côte Est des États-Unis pour partir à la conquête de l’Ouest, mais tombe un peu dans l’oubli jusqu’aux années 1950. Sa popularité repart alors à la hausse. Le premier Maine Coon arrive en France en 1981, mais la race se développe surtout à partir des années 1990. Depuis, sa popularité ne se dément pas, y compris dans l’Hexagone. Il occupe même le premier rang des pedigrees déclarés au LOOF en 2019 !

Caractéristiques physiques

Le Maine Coon est indéniablement un chat gigantesque. Le record du plus grand chat du monde est d’ailleurs détenu par un Maine Coon : en 2006, Léo affichait 121,9 cm de long. Le poids du Maine Coon est aussi très important : entre 6 et 9 kg. Ce n’est pas donc pas du tout un chat poids plume. Si vous voyagez avec lui, compte tenu de sa taille, vous devrez prendre vos dispositions, notamment en avion.

Corps : le corps du Maine Coon est long et s’inscrit dans un rectangle. C’est un chat à la musculature bien développée, à la silhouette bien proportionnée, avec une ossature solide.

Tête : la tête est de taille moyenne, avec un crâne légèrement arrondi. Le museau est carré.

Oreilles : elles sont larges à la base et s’affinent ensuite vers l’extrémité. Elles sont attachées bien haut, de grande taille et recouvertes de poils. 

Yeux : ils sont de grande taille et en forme d’amande. Les couleurs acceptées par le standard sont variées. Chez les chats à la robe blanche, les yeux bleus ou vairons sont autorisés.

Queue : la queue est longue et bien fournie en poils. Elle est bien épaisse à la base, mais s’affine ensuite vers l’extrémité.

Poil : le pelage du Maine Coon est mi-long ou long. Sa fourrure forme une collerette sous la gorge, mais elle est plus courte au niveau des épaules et des cuisses. Elle est en revanche plus abondante au niveau de l’abdomen. Le Maine Coon possède aussi un sous-poil qui le protège bien des intempéries.

Couleur : seules la couleur lilas et la couleur chocolat ne sont pas admises par le standard. Toutes les autres, y compris les couleurs tigrées, sont autorisées.

Caractère

Le Maine Coon a la réputation d’être un doux géant. En effet, ce beau félin n’est pas un grand sportif, et même s’il apprécie de se dépenser à l’occasion, ce n’est pas une boule d’énergie comme d’autres races de chats. Le Maine Coon est très proche de son maître et peut même se montrer collant avant lui. 

Affectueux et calme, il fait un merveilleux chat pour les enfants. Il n’est pas très téméraire, et malgré sa grande taille, il aura plutôt tendance à prendre la fuite face au danger. Le Maine Coon est un chat d’un tempérament plutôt bavard, et il aime faire des vocalises pour discuter avec ses maîtres ! Il a par ailleurs la réputation d’être un chat-chien, comme le Norvégien ou le Ragdoll.

Comportement avec les autres

Le Maine Coon est un chat fondamentalement gentil et sociable. Il s’entend à merveille avec les enfants et fait un très bon compagnon de jeu, à condition que les plus-petits le traitent avec respect. Bien sociabilisé, le Maine Coon s’entend aussi très bien avec les autres animaux, chiens comme chats. Mais comment toujours, montrez-vous prudent avec les NAC, car le Maine Coon reste un chat, avec un instinct de prédation.

Compatibilité

Cette race de chats convient à toutes les familles. Il est adaptable et n’aura aucun problème à partager la vie d’une personne célibataire comme d’un couple avec des enfants, ou la vie de personnes âgées. Il n’est pas très sportif et n’a donc pas besoin de beaucoup se dépenser. Attention, car le Maine Coon est très proche de son maître. Il ne doit donc pas rester seul trop longtemps, car il ne le supporterait pas.

Santé

L’espérance de vie du Maine Coon se situe entre 11 et 13, ce qui en fait un chat avec une longévité plutôt courte. Il est vrai que certaines races, surtout les grandes, ont tendance à vivre moins longtemps que les autres. La constitution de ce grand matou américain est plutôt solide, mais il est parfois touché par certaines maladies :

  • la cardiomyopathie hypertrophique féline : cette pathologie se caractérise par une insuffisance cardiaque, aux origines diverses. Le muscle du myocarde s’épaissit et empêche le cœur de fonctionner correctement. Il n’y a pas de traitement spécifique contre la cardiomyopathie. Il s’agirait plutôt de traiter la maladie responsable (insuffisance rénale, hyperthyroïdie, etc.).

  • La dysplasie de la hanche : on a tendance à retrouver cette maladie chez les chiens, mais elle peut aussi toucher les grandes races de chats. Il s’agit d’une malformation de l’articulation de la hanche qui entraîne une disparition du cartilage.

  • L'amyotrophie spinale : elle apparaît vers les 3 ou 4 mois du chat. Il s’agit d’une maladie des cellules nerveuses qui entraîne une atrophie et une faiblesse musculaire. Malheureusement, il n’existe aucun traitement.

  • La polykystose rénale : des kystes apparaissent sur les reins, ce qui entraîne un dysfonctionnement.

Les chats de race vivent souvent moins longtemps que les chats de gouttière sans pedigree, issus de croisements. Il faudra aussi veiller à protéger votre Maine Coon contre des maladies plus générales (coryza, leucose, typhus, etc.), grâce à la vaccination.

Conditions de vie

Le Maine Coon peut s’adapter à toutes sortes de situations ! Ce beau matou n’aura donc aucun problème à vivre en appartement, comme il pourra tout à fait s’épanouir à la campagne, dans une grande maison avec un jardin. Si vous le laissez sortir, montrez-vous cependant prudent, car vous n’êtes pas à l’abri d’un vol ou d’un accident. Ces beaux chats sont en effet très demandés et peuvent se revendre à prix d’or sur Internet. Si vous souhaitez quand même le laisser sortir, essayez de bien sécuriser votre jardin, ou mieux encore, installez un grand enclos où il pourra se promener sans risquer de s’enfuir ensuite.

Alimentation : bien nourrir son Maine Coon

Il est très important de faire les bons choix pour nourrir son chat. L’alimentation peut en effet avoir des conséquences sur le long terme, et il ne faut pas la négliger. La première chose à faire est de bien comprendre les besoins nutritionnels de son chat, qui changent en fonction de sa race, de sa taille, mais également de son âge ou de son état de santé.

En tout premier lieu, apprenez à bien lire les étiquettes des croquettes ou des pâtées pour en comprendre la composition. C’est le meilleur moyen d’écarter les produits douteux ou de piètre qualité. Les croquettes ou pâtées vendues en supermarché ou en grande surface sont d’ailleurs souvent à éviter, car leur composition ne convient pas du tout aux besoins de nos félins. Écartez également les produits bourrés d’additifs ou de conservateurs.

Faites très attention à sélectionner une alimentation fabriquée en majorité de protéines animales. Les chats sont des carnivores stricts. Un déficit en protéines animales pourrait donc avoir de très lourdes conséquences sur eux. N’achetez jamais de croquettes vegan à votre matou : c’est le meilleur moyen de le faire tomber malade.

Enfin, veillez à ce que votre Maine Coon s’hydrate correctement. Les chats sont de véritables chameaux qui ont tendance à ne pas boire assez. Disposez plusieurs gamelles d’eau fraîche un peu partout. Vous pouvez même acheter une fontaine à eau : le mouvement de l’onde donnera envie à votre félin de se désaltérer.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Maine Coon

  • Vaccins : environ 80 euros

  • Alimentation : 70 à 100 euros

  • Budget mensuel : 80 à 110 euros

Le poil long ou mi-long du Maine Coon pourrait, de prime abord, faire un peu peur, mais pourtant, l’entretien de sa fourrure ne demande pas non plus un grand investissement de votre part. Le Maine Coon n’a pas un sous-poil très épais, ce qui limite grandement les risques de nœuds. Cela ne veut pas dire que votre félin n’a pas besoin d’un coup de brosse de temps en temps. Choisissez une brosse adaptée pour les chats aux poils longs ou mi-longs et brossez votre Maine Coon une fois par semaine. Cela sera largement suffisant. En cas de nœud récalcitrant, inutile de trop forcer : vous risqueriez surtout de faire mal à votre matou. Coupez simplement avec une paire de ciseaux bien propre en prenant garde à ne pas blesser la peau de votre chat.

Pouvez-vous donner un bain à votre Maine Coon ? Les chats n’ont, en réalité, pas vraiment besoin d’être lavés, à quelques rares exceptions. Vous pouvez bien entendu nettoyer votre animal de compagnie s’il était vraiment très sale ou recouvert d’une matière grasse ou toxique, mais hors ces cas de figure bien particuliers, inutile de baigner votre Maine Coon. Si vous tenez quand même à laver votre chat, utilisez des produits bien adaptés (surtout pas ceux qui vous sont destinés) et utilisez de l’eau tiède, jamais trop chaude ou froide.

L’entretien d’un chat de race Maine Coon passe également par le nettoyage de ses yeux, de ses oreilles et de ses dents. Inspectez régulièrement sa peau pour vous assurer qu’elle n’est pas irritée et n’oubliez pas de traiter votre Maine Coon contre les parasites et les vers intestinaux. Enfin, les visites annuelles chez le vétérinaire sont bien entendu indispensables !

Prix du Maine Coon

Le prix d’achat d’un Maine Coon se situe entre 900 et 1800 euros. C’est donc une somme plutôt conséquente. Le Maine Coon reste un chat très populaire en France et la demande est donc particulièrement forte par rapport à l’offre. Le prix d’un chaton varie en fonction de l’élevage lui-même, mais aussi parfois en fonction de l’aspect physique de votre chat (certaines couleurs sont plus recherchées), ainsi que de la nature de l'animal (destiné à la compagnie, à l’exposition ou aux concours). Faites bien attention à choisir un élevage sérieux et compétent. Vérifiez les conditions de vie de la mère et des chatons et posez autant de questions que possible à l’éleveur. Si vous n’avez pas les moyens d’acheter un chat de race, attention à ne pas céder à la tentation des petites annonces sur Internet en passant par des éleveurs particuliers non déclarés. Vous n’aurez pas du tout les mêmes garanties. Tournez-vous plutôt vers des refuges ou des associations : il est parfois possible d’y trouver des Maine Coon.

Sommeil

Il existe beaucoup de types de couchage pour chat sur le marché : panier, petite maison, cousin, etc. Faire un choix n’est pas toujours évident, d’autant que vous n’êtes pas non plus certain que votre Maine Coon ira de toute façon se coucher là où vous aurez envie qu’il le fasse ! En effet, les chats ont rarement un lieu de repos bien défini et ont tendance à alterner. Leur choix peut se porter sur n’importe quoi : un coussin du canapé, une couverture ou même votre lit. Vous ne pouvez pas anticiper. 

Si vous souhaitez acheter un panier à votre Maine Coon, voici quelques recommandations utiles : dirigez-vous plutôt vers un couchage doux et mou, bien apprécié par nos félins. Choisissez un panier adapté à la taille du Maine Coon, qui reste un grand chat ! Si vous avez plusieurs matous, achetez plusieurs couchages, car les chats aiment rarement partager. Ne forcez pas votre chat à dormir dans son panier. S’il n’en a pas envie, inutile d’insister !

Jeux et activités physiques pour Maine Coon

Malgré sa taille, le Maine Coon n’est pas le chat le plus sportif du monde, bien loin de là. Il préférera même se prélasser tranquillement chez lui que d’aller crapahuter aux quatre coins de son territoire. Malgré tout, il aime parfois chasser et pourrait s’éloigner, s’exposant à des accidents. Si vous le pouvez, essayez de bien sécuriser votre jardin pour éviter à votre Maine Coon de trop vagabonder.

Il est impératif, surtout si vous vivez en appartement, de fournir suffisamment de jouets et d’activités à votre Maine Coon pour éviter qu’il ne s’ennuie. Achetez des arbres à chat, créez des points en hauteur à l’aide d’étagère, par exemple. Les chats sont des grimpeurs invétérés. Achetez des jouets d’intelligence et d’occupation à votre Maine Coon. Passez aussi du temps avec lui : consacrez-lui un petit quart d’heure chaque jour pour l’occuper. Vous n’avez pas besoin de vous ruiner en jouets : parfois, les objets les plus simples, comme les cannes à pêche, sont parfaitement suffisants ! Sachez aussi que le Maine Coon est un chat qui aime l’eau : pourquoi ne pas lui acheter un petit bassin ?

Vous pouvez promener votre Maine Coon, mais veillez à lui acheter un harnais bien adapté à sa taille et à l’y habituer dès son plus jeune âge. Privilégiez les endroits bien sécurisés et assurez une bonne socialisation à votre chat pour éviter les réactions de peur.

Assurance : bien protéger son Maine Coon

Les chats n’ont pas besoin d’une assurance particulière, contrairement à certaines catégories de chien (comme les chiens de chasse ou les chiens de catégorie). Les dégâts causés par nos félins sont en effet souvent superficiels, aussi bien sur les personnes que sur les biens. Votre Maine Coon sera donc normalement couvert par votre assurance de responsabilité civile, que l’on retrouve notamment dans les contrats d’assurance habitation. Le montant des remboursements dépendra des clauses de votre contrat : lisez chaque ligne et prenez notamment connaissance des délais de carence et des clauses d’exclusion.

Tout comme l’assurance pour chat, souscrire à une mutuelle pour votre Maine Coon est facultatif. Cependant, cet outil assez souvent négligé par les propriétaires peut se révéler très utile le moment venu. La mutuelle pour Maine Coon vous permet en effet d’être remboursé d’une partie des frais vétérinaires engagés, qui peuvent parfois être très élevés. Comparez les contrats pour prendre connaissance des clauses d’exclusion, des délais de carence et des plafonds de remboursement. Il n’est pas rare que des compagnies d’assurance refusent de prendre en charge des chats trop âgés ou déjà malades, alors renseignez-vous bien.

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !

Voir d'autres chats à poil mi-long :