AMERICAN BULLY

L’American Bully est une race de chien particulièrement récente. Elle n’est d’ailleurs pas reconnue par la Fédération Cynologique Internationale, ni par la Société Centrale Canine en France.

L'American Bully en bref
Fiche de synthèse
Origine :États-Unis
Espérance de vie :10 - 12 ans
Prix :1000 - 1500€
Taille :33 - 57 cm
Poids :20 - +50 kg
Couleurs :toutes, sauf merle
Caractère :adaptable, décontracté, gentil, amical, sportif

Un peu d’histoire

La race de chien American Bully a vu le jour aux États-Unis dans les années 1980/1990. Ce chien est issu de croisements entre l’American Staffordshire Terrier et l’American Pitbull Terrier. Le but des éleveurs était de produire un chien exclusivement destiné à la compagnie. Cinq autres races peuvent également être utilisées dans la création de l’American Bully :

L’American Bully a été reconnu par l’United Kennel Club en 2013, aux États-Unis, mais ailleurs dans le monde, la race n’a aucune existence officielle. En France, l’American Bully n’est donc qu’un type de chien. Il pourra être considéré comme un chien de catégorie si son apparence physique le rapproche trop de celle d’un American Staffordshire Terrier. Pour savoir où se situe votre Bully, vous devrez faire réaliser une diagnose par un vétérinaire.

Caractéristiques physiques

L’American Bully est un chien particulier. Il existe en effet en plusieurs variétés. Cette apparence massive reste l’une des caractéristiques physiques principales de l’American Bully, et en fonction du type, les mâles comme les femelles peuvent mesurer entre 33 et 57 cm. L’American Bully n’étant pas reconnu par la FCI, il n’appartient à aucun groupe.

Corps : le corps de l’American Bully est massif et musclé. C’est à l’évidence une race de chien athlétique.

Tête : tout comme le corps, la tête est imposante, de longueur moyenne avec un crâne large et bien ciselé.

Oreilles : les oreilles sont naturellement pendantes. En France, la coupe des oreilles est interdite. Dans d’autres pays où elle est pratiquée, l’American Bully peut afficher des oreilles taillées.

Yeux : ils sont de forme ovale. Toutes les couleurs sont acceptées, sauf le rouge ou le rose. Les yeux bleus sont indésirables.

Queue : elle est courte, épaisse à la base et va en s’affinant vers l’extrémité.

Poil : le pelage de l’American Bully est court, lisse et droit.

Couleur : toutes les couleurs sont admises, sauf la couleur merle.

Les variétés d’American Bully

La race de chien American Bully est reconnue aux États-Unis, depuis 2013, par l’équivalent américain de la Société Centrale Canine, l’United Kennel Club. Il existe également un club de l’American Bully, l’American Bully Kennel Club (ABKC), qui reconnaît quatre variétés d’American Bully. Tous les American Bully sont considérés comme des American Bully standards jusqu’à l’âge d’un an. Ils sont ensuite classés en quatre catégories.

  • American Bully Pocket

C’est la plus petite variété d’American Bully. L’American Bully Pocket mesure entre une trentaine et une quarantaine de centimètres au garrot. Le mâle mesure entre 36 et 43 cm, tandis que la femelle mesure entre 33 et 40 cm. Malgré sa taille plus réduite, l’American Bully Pocket doit être éduqué avec autant de sérieux que les autres. Commencez son apprentissage et sa sociabilisation au plus tôt.

  • American Bully Standard

On note aussi une différence entre les mâles et les femelles. Le mâle American Bully standard mesure entre 43 et 51 cm au garrot. La femelle, quant à elle, mesure entre 41 et 48 cm au garrot. Le corps est musclé, compact, avec une tête massive.

  • American Bully Classic

L’American Bully Classic fait sensiblement la même taille que l’American Bully standard, mais affiche une silhouette plus affinée. Il s’approche plus de l’American Staffordshire Terrier ou de l’American Pit Bull Terrier. Attention : cela veut dire que lors de la diagnose, il est très probable que votre chien soit considéré comme un chien de catégorie. Vous devrez alors souscrire à une assurance pour American Bully et vous soumettre à diverses obligations en vertu de la loi de janvier 1999 sur les chiens dangereux.

  • American Bully XL

Il s’agit de la plus grande variété reconnue d’American Bully. L’American Bully XL mesure en général une cinquantaine de centimètres. Le mâle mesure entre 51 et 57 cm. La femelle mesure entre 48 et 54 cm au garrot. Le chien affiche là encore une silhouette massive et imposante.

  • Le cas de l’American Bully XXL

Il existe une taille encore plus imposante de l’American Bully, appelée American Bully XXL, mais elle n’est pas reconnue et acceptée par l’UKC ou l’ABKC. On retrouve aussi le terme d’American Bully Extreme, qui regroupe les chiens très grands, ou les chiens plus petits, appelés American Bully micro, qui ne sont pas reconnus non plus. L’ABKC a en effet considéré que les autres variétés avaient été suffisamment modifiées, et que l’exagération des traits de chien ne devait pas être poussée trop loin. Il est encore difficile de savoir si la santé de l’American Bully est impactée ou non par les différentes tailles. Les spécialistes manquent encore de recul sur la question en raison de l’apparition récente de cette race de chien.

Les autres caractéristiques physiques de l’American Bully

Les différents types de cette race de chien présentent des particularités physiques similaires. Notez que le caractère de l’American Bully ne diffère pas non plus en fonction de la variété. Le choix devra donc se faire sur des préférences personnelles, ainsi qu’en fonction du tempérament individuel de l’animal.

Le poil de l’American Bully est court, dense et lisse. Brossez-le une à deux fois par semaine hors période de mue, mais pas plus, car la fourrure ne demande pas un gros entretien; munissez-vous simplement de la brosse adéquate. Toutes les couleurs de pelage sont acceptées pour l’American Bully, à l’exception de la couleur merle. Pourquoi cette mise à l’écart ? Tout simplement parce que la couleur merle peut être à l’origine de problèmes de santé importants, comme la surdité ou la cécité. L’American Bully peut être unicolore, bicolore, tricolore ou panaché.

Caractère

Les qualités de l’American Bully

Bien que la race soit encore jeune, on ne note pas de différence de caractère chez l’American Bully entre les mâles ou les femelles.

Affectueux

L’American Bully est un chien affectueux qui aime les caresses et que l’on s’occupe de lui. Il est très calme et n’aboie jamais sans raison. Il n’aura aucun problème à vivre avec d’autres animaux, comme les chats ou les NAC. Ce n’est pas du tout un chien de chasse et il n’a qu’un faible instinct de prédation.

Fidèle

Cette race de chien est connue pour être fidèle et loyale. L’American Bully vous suivra partout où vous allez. Très attaché à son maître, il supporte assez mal d’être séparé de lui. Il faut donc lui apprendre le plus tôt possible à se passer de vous pour éviter les problèmes de destruction ou d’aboiements intempestifs.

Protecteur

L’American Bully, même s’il n’est pas combatif ou agressif, n’hésitera pas à s’interposer s’il sent la présence d’un danger imminent pour la famille. Qu’il s’agisse de l’American Bully pocket, c’est-à-dire la variété la plus petite, ou de l’American Bully XL, la variété la plus grande, ce chien courageux n’hésitera jamais à vous défendre.

Les points à surveiller chez l’American Bully

Têtu

Cette race de chien est connue pour être relativement têtue, ce qui peut ne pas être facile à vivre au quotidien. Il faut donc être capable de faire preuve de patience et ne pas s’énerver. Si vous cédiez à l’agacement, vous risqueriez de braquer votre compagnon à quatre pattes et d’endommager votre relation avec lui.

Convient à un maître expérimenté

Conséquence du point précédent, l’American Bully convient bien mieux à une personne ayant de solides connaissances sur le comportement canin et sur les chiens en général. Parce qu’il n’est pas toujours facile de le faire obéir, l’American Bully doit être éduqué avec fermeté, et son maître doit disposer d’une autorité naturelle. Si c’est votre première adoption et que vous avez eu un coup de cœur pour cette race, nous vous conseillons de faire appel à un éducateur canin pour vous épauler.

L’American Bully est-il considéré comme un chien dangereux ?

La loi de janvier 1999 encadre strictement la détention des chiens de catégorie 1 et de catégorie 2. Une liste de races a été établie, mais l’American Bully étant apparu à la fin des années 80 et des années 90, n’a pas été inscrit, d’autant qu’il n’est pas reconnu au niveau international. Mais qu’en est-il exactement ? En réalité, il est possible que l’American Bully soit considéré comme un chien de catégorie 1, mais sous certaines conditions. Tout déprendra de la diagnose effectuée par le vétérinaire. Cette race de chien est divisée en quatre variétés, et il est vrai que l’apparence physique de l’American Bully Classic le rapproche de l’American Staffordshire Terrier et de l’American Pit Bull Terrier. S’il est identifié comme un type de ces deux races, il deviendra un chien de catégorie.

Pour autant, cela ne veut pas nécessairement dire que l’American Bully est dangereux. Tout dépendra avant tout de sa sociabilisation et de son éducation. N’oubliez pas que n’importe quelle race de chien peut présenter un danger, même celles qui sont réputées pour être dociles et gentilles.

Comportement avec les autres

L’American Bully est un chien jovial qui n’est pas particulièrement méfiant avec les étrangers. Il est cependant tout à fait capable d’identifier le danger et d’agir en conséquence. Avec sa famille, il est doux, gentil et loyal. Il fera un formidable compagnon de jeu pour les enfants, mais attention à bien garder un œil sur lui, car un accident est vite arrivé. L’American Bully est tout à fait apte à cohabiter avec des chats, d’autres chiens ou des NAC à condition d’avoir été correctement sociabilisé dès son plus jeune âge.

Compatibilité

Ce toutou convient bien à toutes les familles, qu’il s’agisse de personnes célibataires ou de couples avec enfant. Avec les personnes âgées, l’American Bully se montrera doux et tranquille. Il est patient et pourra donc tout à fait tenir compagnie à des enfants. Ce n’est pas un chien avec un gros besoin de dépense physique : il peut donc convenir à des personnes assez peu sportives. Mais il a quand même besoin de sortir et de se dégourdir les pattes tous les jours.

Santé

L’espérance de vie de l’American Bully

L’espérance de vie d’un American Bully se situe entre 10 et 12 ans. Il s’agit là d’une moyenne. Il est possible que votre compagnon à quatre pattes vive au-delà, comme il est hélas aussi possible qu’il vous quitte plus tôt. Il est en effet impossible de prévoir les accidents ou les maladies.

Comment prolonger l’espérance de l’American Bully ?

Protégez au mieux votre American Bully en suivant ces quelques conseils très simples à mettre en place.

  • L’alimentation

La nourriture joue un rôle fondamental dans le bien-être d’un chien. C’est pour cette raison qu’il ne faut surtout pas négliger l’alimentation de votre American Bully. Choisissez des croquettes ou des pâtées de qualité, riches en protéines animales. Le plus important reste d’adapter le contenu de la gamelle aux besoins du chien. Ces besoins vont évoluer avec le temps : sa nourriture également. Vous pouvez aussi cibler des problèmes bien précis grâce à des compléments alimentaires, mais demandez toujours conseil à votre vétérinaire avant.

  • Le suivi vétérinaire

Un bon suivi vétérinaire vous permettra de garantir la bonne santé de votre toutou. Effectuez chaque année les rappels de vaccins. Gardez à l’esprit que si votre American Bully est considéré comme un chien de catégorie 1, il devra obligatoirement être vacciné contre la rage. N’oubliez pas de lui administrer les vermifuges et antiparasitaires nécessaires (tiques et puces). Au moindre doute, prenez rendez-vous pour faire examiner votre compagnon à quatre pattes.

  • Bien satisfaire ses besoins

L’American Bully n’est pas un chien très sportif, mais il a quand même besoin de se dépenser chaque jour pour ne pas s’ennuyer et se maintenir en forme. Promenez-le durant une promenade d’au moins une heure trente, complétée par des sorties plus courtes pour lui permettre de faire ses besoins. Achetez des jouets à votre American Bully pour qu’il puisse s’occuper en votre absence et évitez l’ennui. Choisissez des jouets adaptés à votre chien : l’American Bully affiche un physique puissant et il n’aurait aucun mal à réduire en pièces des objets pas assez solides pour lui.

  • L’éducation

Dresser son chien permet indirectement de le préserver. Un toutou bien éduqué n’aura aucun problème à répondre à son maître et à éviter les accidents. L’ordre le plus important à lui enseigner est donc le rappel. Commencez l’éducation de votre American Bully très tôt, dès son arrivée chez vous, et ne laissez pas les mauvaises habitudes prendre le dessus. Il ne faut jamais se montrer brutal avec votre chien. L’American Bully ne supporte pas la violence tant physique que verbale, car il possède un caractère doux. Ne le brusquez pas inutilement.

Les maladies fréquentes chez l’American Bully

La race de chien American Bully est très récente. De ce fait, on manque hélas de recul pour bien connaître les problèmes de santé auxquels votre compagnon à quatre pattes pourrait être confronté. D’autant que les soucis peuvent varier d’un type d’American Bully à l’autre. 

La race pourrait ainsi être touchée par :

  • Des problèmes oculaires : on remarque l’apparition d’entropion (enroulement de la paupière vers l’intérieur) ou d’ectropion (enroulement de la paupière vers l’extérieur) chez certains American Bully. Votre chien pourra aussi souffrir de ce que l’on appelle le prolapsus de la glande nictitante. Il s’agit d’un organe lacrymal situé sur la partie intérieure d’œil. Il est possible, suite à une inflammation, qu’il apparaisse à l’air libre. Le traitement est souvent chirurgical.

  • Des problèmes respiratoires : certains American Bully affichent un museau court et écrasé. On parle alors de syndrome brachycéphale. Ce syndrome peut être à l’origine de difficultés respiratoires. Il faudra veiller à ne pas trop faire se dépenser le chien, surtout lorsqu’il fait chaud.

  • Des problèmes articulaires : il est possible que la race souffre de dysplasie de la hanche et du coude. Il est important que les ascendants du chiot soient dépistés. Au cours de la croissance, évitez de trop solliciter votre American Bully pour le protéger des troubles articulaires.

Conditions de vie

Ce chien n’est pas franchement demandeur d’exercices intenses. Il n’a pas non plus besoin d’avoir un grand terrain à disposition. C’est pour cette raison que la vie en milieu urbain est tout à fait possible pour lui. Tant qu’il est sorti quotidiennement et qu’il peut se divertir à l’aide de jouets ou de jeux, l’American Bully est tout à fait apte à vivre en appartement, à condition de ne pas être livré à son triste sort trop longtemps. C’est un chien qui apprécie la présence de son maître et de sa famille. Il n’est pas fait pour rester seul et pourra vite développer des comportements problématiques, comme des aboiements. Si vous vivez en appartement, il pourrait alors déranger vos voisins et créer des conflits.

Éducation

Quand commencer l’éducation de l’American Bully ?

L’éducation d’un chien doit commencer, idéalement, dès l’arrivée de l’animal chez vous. C’est en effet lorsque votre American Bully est encore jeune qu’il est le plus réceptif. Un chiot a tout à découvrir et tout à apprendre. Mettez en place des règles cohérentes dès le début afin de ne pas perturber l’animal. Si vous comptez par exemple lui interdire de grimper sur le canapé, faites-le lorsqu’il est encore petit. Si vous le lui interdisez plus tard après le lui avoir permis, votre American Bully ne comprendrait pas exactement ce que vous attendez de lui.

Peut-on éduquer un American Bully adulte ?

Si l’éducation d’un chiot est toujours plus simple, éduquer un chien adulte est très loin d’être impossible. L’approche est cependant un peu différente, car vous ne pouvez pas attendre les mêmes choses de votre compagnon à quatre pattes. Il faut notamment prendre en compte son passé : a-t-il adopté de mauvaises habitudes ? A-t-il vécu quelque chose de traumatisant ? Devez-vous tout lui apprendre ? N’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin ou à un comportementaliste pour vous aider si vous craignez de faire des erreurs, d’autant que le caractère de l’American Bully n’est pas toujours évident à gérer.

Les grands principes de l’éducation de l’American Bully

Vous connaissez sans doute le terme de dressage, mais aujourd’hui, on parle avant tout d’éducation canine, car l’approche a complètement changé. Oubliez les méthodes coercitives basées sur la peur de la punition ou du reproche. On privilégie aujourd’hui la récompense pour obtenir l’obéissance de son chien. Cette méthode permet de préserver la relation que l’on entretient avec son toutou, tout en renforçant les liens avec lui. L’éducation positive ne permet pas toujours d’obtenir des résultats hyper rapides, contrairement au dressage à l’ancienne, mais elle ne présente que des avantages et aucun inconvénient. Ne faites pas l’erreur de vouloir prendre des raccourcis.

Pour réussir l’éducation de votre American Bully, gardez en tête ces trois grands principes :

  • La patience

La patience est une qualité primordiale à avoir lorsque l’on veut éduquer son American Bully. On ne peut pas attendre d’un chiot qu’il retienne tout ce que l’on attend de lui. Soyez indulgent et ne vous énervez pas s’il ne comprend pas tout tout de suite. L’American Bully reste un chien intelligent, mais il est parfois têtu : tenez-en compte.

  • La cohérence

Pour qu’un chien accepte de vous obéir, il faut que les ordres que vous lui donniez soient cohérents et compréhensibles pour lui. Il ne faut donc pas changer les règles que vous avez établies comme bon vous semble. Choisissez des mots faciles à dire et à retenir et ne les modifiez pas par la suite. Gardez aussi en tête qu’il est plus simple d’autoriser une interdiction que d’interdire une autorisation. 

  • La constance

Seule la répétition dans le temps vous permettra d’obtenir des résultats durables. Les séances d’éducation n’ont pas besoin d’être longues. Vous pouvez par exemple profiter d’une séance de jeux avec votre American Bully pour lui apprendre un nouvel ordre ou réviser un ancien. Essayez cependant de l’éduquer un peu chaque jour. 

Quels ordres apprendre à mon American Bully ?

Si certains tours sont assez anecdotiques et servent surtout à amuser vos proches, d’autres ordres sont absolument indispensables à connaître, car ils permettent de préserver la santé de l’American Bully et éviter les accidents.

  • Le rappel

Le rappel est l’ordre le plus important, et ce, pour toutes les races de chien. C’est grâce à lui que vous pourrez faire revenir votre American Bully s’il venait à s’éloigner de vous. Pour apprendre le rappel, commencez par vous rendre dans un lieu clos et bien sécurisé. Demandez de l’aide à une autre personne et appelez le chien à tour de rôle. Félicitez-le lorsqu’il vient vers vous à l’aide d’une friandise ou d’une caresse. Une fois que les bases du rappel sont bien apprises, vous pouvez vous entraîner dans un lieu ouvert, mais veillez à ce qu’il soit toujours bien sécurisé ! De manière générale, nous vous déconseillons de détacher votre chien dans des lieux très passants où circulent de nombreuses voitures.

  • La marche en laisse

La marche en laisse est essentielle si vous vivez en ville et en appartement avec votre American Bully. En effet, le milieu urbain regorge de dangers en tout genre. Vous devrez donc apprendre à votre toutou à marcher tranquillement, et ce, peu importe la variété d’American Bully que vous possédez. Essayez de choisir une laisse pas trop longue et apprenez à votre chien à marcher tranquillement à vos côtés. Vous n’aurez pas besoin d’être aussi strict lorsque vous vous rendrez à la campagne, à la plage ou dans la forêt.

Attention ! Vous serez dans l’obligation de toujours tenir votre chien en laisse si votre American Bully est considéré comme un chien de catégorie 1. Vous devrez également le museler et posséder une assurance ainsi qu’un permis de détention.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son American Bully

Ne négligez pas l’importance de la nourriture d’un chien ! Nos boules de poils méritent ce qu’il y a de meilleur, et pour les garder en bonne santé, rien de tel qu’une alimentation bien adaptée à leurs besoins nutritionnels. Il faut donc se montrer vigilant et savoir comment naviguer parmi l’offre très importante de produits proposés par les fabricants. Voici quelques conseils pour vous y retrouver. En tout premier lieu, évitez, si possible, les grandes surfaces et les supermarchés. Les croquettes et les pâtées qui y sont proposées sont très loin de la qualité requise pour bien nourrir son toutou. Vous pourrez trouver, pour quelques euros de plus, des produits bien plus adaptés. 

Pour bien choisir l’alimentation de votre American Bully, lisez les étiquettes et apprenez à décrypter les compositions. Trois points doivent retenir votre attention. Privilégiez les croquettes et pâtées contenant au moins 28% de protéines, qui doivent être, en grande majorité, de qualité et d’origine animale. Deuxièmement, attention au taux de glucides, qui ne doit pas être trop élevé. Enfin, un taux de cendres (les minéraux) acceptable est de moins de 10%. Écartez les croquettes et pâtées bourrées d’édulcorants, d’exhausteurs de goût ou de conservateurs. Gardez à l’esprit que la nourriture de votre chien va évoluer avec le temps. Il est impératif que le contenu de sa gamelle s’adapte à son âge, son état de santé et ses besoins. 

Pas emballé par la nourriture industrielle ? Aucune inquiétude, vous avez la possibilité de préparer vous-même les repas de votre American Bully, à condition d’avoir le temps et le budget nécessaires.

  • La ration ménagère : les repas sont concoctés à partir de viande et de légumes cuits.

  • Le régime BARF : les repas sont préparés à partir de viande crue et de quelques légumes cuits.

Avant de vous lancer dans un tel régime, demandez conseil à un vétérinaire afin de vous assurer que vous ne choisissez pas des aliments toxiques. Enfin, mettez en place une transition alimentaire.

Entretien et hygiène du American Bully

  • Vaccins : 90 à 120 euros

  • Alimentation : 60 à 110 euros

  • Budget mensuel : 80 à 140 euros

Le brossage et les bains font partie de l’entretien normal d’un chien, mais prendre soin de votre American Bully ne sera ni trop chronophage, ni trop coûteux. En effet, le poil court de votre toutou ne nécessite pas un gros investissement de votre part. Brossez-le une à deux fois par semaine hors période de mue, et une fois par jour lors de la période de mue, au printemps et à l’automne. Attention à ne pas multiplier les bains pour ne pas abîmer sa peau et provoquer des problèmes dermatologiques sévères. À ces soins généraux s’ajoutent des soins plus particuliers. Nettoyez les yeux, les oreilles et les dents de votre toutou assez régulièrement et n’oubliez pas non plus les soins vétérinaires (vaccins, vermifuges, antiparasitaires contre les tiques et les puces). 

Prix du American Bully

Le prix d’achat d’un American Bully est assez variable. Il se situe entre 1000 et 1500 euros. Certains paramètres sont à prendre en compte lorsqu’il s’agit de déterminer le prix de vente d’un chiot. Certains éleveurs demandent plus pour des animaux destinés à l’exposition ou à la reproduction. Il est également possible que le prix grimpe si le chien est issu de parents champions. Soyez vigilant dans le choix de votre élevage. La race American Bully n’est pas reconnue en France, et il est donc assez compliqué de trouver des élevages sérieux. Pour être certain de faire le bon choix, vérifiez les conditions de vie des chiens et poser de nombreuses questions à l’éleveur. Si vous souhaitez une race qui peut être inscrite au LOF, il faudra éviter l’American Bully.

Sommeil

Un chien a besoin de pouvoir dormir en toute tranquillité pour se reposer. C’est grâce au sommeil qu’il peut récupérer de sa journée. Lorsqu’il est chiot, le sommeil de l’American Bully est très important, car il participe entièrement à sa bonne croissance. C’est pour cette raison qu’il faut être particulièrement vigilant et permettre à son chien de dormir dans de bonnes conditions. Achetez une niche bien adaptée si vous souhaitez que votre American Bully dorme dans le jardin. La niche devra être bien isolée pour le protéger du froid et de la chaleur, et placée à un endroit stratégique, d’où votre toutou pourra observer son environnement. S’il dort dans votre logement, achetez un panier adapté à la taille de votre chien. Attention au choix du matériau. Si votre American Bully est du genre destructeur, choisissez plutôt un panier en plastique. Placez le panier dans un endroit calme de votre logement et apprenez à vos enfants, si vous en avez, à ne pas déranger un toutou qui dort. Votre American Bully a beau être patient, il pourrait avoir un mouvement d’humeur.

Jeux et activités physiques pour American Bully

Comment choisir les jouets de son American Bully ?

L’offre des jouets pour chien est gigantesque, et chaque année, les fabricants redoublent d’ingéniosité pour proposer de nouveaux moyens de divertissement pour nos compagnons à quatre pattes. Il faut pourtant éviter de se jeter sur le premier jouet venu. En effet, les jouets pour chien doivent impérativement être adaptés à la taille de votre American Bully : un jouet trop petit, par exemple, ne fera pas le poids face aux mâchoires puissantes de votre toutou. Une fois détruits et réduits en pièces, les jouets présentent des risques d’ingestion et d’étouffement qui pourraient mettre en péril la santé de votre American Bully, alors que ce danger est pourtant facilement évitable.

Pourquoi jouer avec son American Bully ?

Le jeu a beaucoup d’avantages et aucun inconvénient. Tout d’abord, jouer avec votre boule de poils vous permet de passer du temps avec elle et de renforcer vos liens. C’est très important, car le caractère de l’American Bully en fait un chien très proche de son maître. Mais les jouets sont aussi un formidable moyen de tromper l’ennui et d’éviter de voir apparaître des comportements gênants, comme des destructions ou des aboiements. Cela est d’autant plus important si vous vivez en appartement avec votre American Bully, car un chien qui aboie risque de rapidement déranger vos voisins. Enfin, le jeu est un formidable vecteur d’éducation. Profitez-en pour apprendre de nouveaux ordres ou en réviser de plus anciens avec votre chien.

Le TOP 5 des jouets pour American Bully

Découvrez notre sélection des meilleurs jouets pour American Bully.

  • Le Kong

Le Kong fait appel à la gourmandise de votre toutou. Il existe en plusieurs modèles et tailles, ce qui vous permettra de forcément trouver votre bonheur. Le principe est simple : vous glissez une friandise ou un peu de nourriture à l’intérieur, et votre American Bully doit tenter de récupérer sa récompense. Non seulement le Kong permet d’occuper le chien, mais il permet aussi d’entretenir la santé de ses mâchoires en l’obligeant à mordiller.

  • La corde

Choisissez une corde solide. Attrapez un bon, présentez l’autre au chien et tirez ! La corde est un bon moyen d’apprendre à votre American Bully à se calmer lorsque vous le lui demandez. Dès qu’il commence à s’exciter, lâchez la corde et laissez-lui le temps de reprendre ses esprits. Reprenez ensuite le jeu et répétez l’opération jusqu’à ce que votre chien ait bien compris.

  • La balle

La balle – ou le frisbee – est un indémodable des jouets pour chien. Le principe est on ne peut plus simple. Vous lancez la balle et le chien vous la rapporte. De votre côté, vous n’avez aucun effort particulier à faire : votre American Bully fait tout le travail ! Choisissez un endroit bien sécurisé pour éviter les accidents. Privilégiez les balles solides et évitez les balles de tennis, dangereuses une fois détruites.

  • Les puzzles

Les puzzles permettent à votre American Bully de se creuser les méninges. Les chiens n’ont pas seulement besoin de stimulations physiques pour être bien dans leurs coussinets : ils ont également besoin de stimulations intellectuelles régulières. Vous trouverez différents types de puzzle sur le marché, ce qui vous permettra d’acheter celui qui correspond le mieux à votre toutou. La plupart de ce type de jouet propose une récompense à la clé, de quoi motiver tous les chiens gourmands.

  • Les jouets d’occupation

Enfin, les jouets d’occupation sont une excellente manière de tromper l’ennui et de casser la solitude. Vous en trouverez de divers types : tapis de fouille, casse-têtes, pots à renverser, etc. Vous n’avez pas besoin de casser votre tirelire. Pourquoi ne pas fabriquer vous-même les jouets de votre American Bully ?

Quelles activités faire avec son American Bully ? 

Les jouets ne sont pas le seul moyen d’occuper votre compagnon à quatre pattes. Il est aussi important que vous passiez du temps avec lui en participant à des activités canines. En plus des promenades quotidiennes, vous pouvez par exemple l’emmener faire de la randonnée, ou lui proposer de vous suivre lors de vos sorties en vélo ou en roller, par exemple. 

Les sports canins ont le vent en poupe depuis ces dernières années en France, et de plus en plus de gens y participent avec leur chien. Votre American Bully n’est peut-être pas la race la plus sportive du monde, mais il aura quand même grand plaisir à vous suivre. Attention à ne pas trop le pousser, car certains individus ont parfois le museau écrasé, ce qui peut provoquer des problèmes respiratoires lorsqu'il fait chaud.

Si votre American Bully est considéré comme un chien de catégorie, il est possible que vous ne puissiez pas participer à des activités avec d’autres chiens, car votre toutou aura besoin d’être attaché et muselé sur la voie publique.

Assurance : bien protéger son American Bully

L’American Bully est-il considéré comme un chien dangereux ?

Depuis la loi de janvier 1999 sur les chiens dits dangereux, et ses aménagements successifs, il existe, en France, une législation encadrant la détention de certaines races. Les animaux sont classés en deux catégories :

  • La catégorie 1 : les chiens d’attaque. Il s’agit des chiens de type Pitbull, de type Tosa (non-inscrits au LOF), et les chiens de type Mastiff (non-inscrits au LOF).

  • La catégorie 2 : les chiens de garde et de défense. Il s’agit des chiens de race Rottweiler (inscrits au LOF) et de type Rottweiler (non-inscrits au LOF), de race Tosa (inscrits au LOF), de race American Staffordshire Terrier (inscrits au LOF).

Vous remarquerez donc que l’American Bully, à première vue, n’est pas concerné par cette loi. Mais c’est tout simplement parce que la race n’est pas reconnue en France, et n’a donc pas été prise en compte par les législateurs. Il est pourtant possible que votre American Bully soit considéré comme un chien de catégorie 1.

  • Pourquoi l’American Bully est-il parfois un chien de catégorie 1 ?

Votre American Bully est d’abord considéré comme un type, et non comme une race à part entière. Du fait de sa parenté lointaine avec l’American Staffordshire Terrier et le Pitbull, il présente des caractéristiques assez semblables. Pour déterminer si votre toutou sera un chien de catégorie 1 ou non, il devra se soumettre à ce que l’on appelle une diagnose, un examen vétérinaire. Toutes les variétés d’American Bully peuvent se soumettre à la diagnose. À l’issue de cet examen, le spécialiste déterminera ou non si le chien est proche du Pitbull ou de l’American Staffordshire Terrier. Si la réponse est oui, alors, votre American Bully sera un chien de catégorie 1, avec les implications que cela suppose. Si la diagnose est négative, alors votre toutou ne sera pas du tout un chien de catégorie.

Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’une évaluation comportementale, mais purement physique. Pour déterminer le statut de votre chien, le vétérinaire ne prendra pas en compte le caractère de votre American Bully, même s’il ne présente aucun signe d’agression.

  • Que faire si mon American Bully est un chien de catégorie 1 ?

Peu importe que vous ayez des papiers attestant de la race de votre American Bully : cette dernière n’est pas reconnue en France, et ce certificat n’aura aucune valeur. Avoir un chien de catégorie 1 suppose de nombreuses obligations pour le maître.

  • L’animal doit être stérilisé.

  • L’animal doit être vacciné contre la rage.

  • Le propriétaire doit posséder un permis de détention.

  • Le propriétaire doit posséder une attestation d’aptitude.

  • Le propriétaire doit faire assurer son chien.

  • L’animal doit être tenu en laisse sur la voie publique, ainsi que dans les parties communes des habitations privées.

  • L’animal doit être muselé sur la voie publique et dans les parties communes des habitations privées.

  • L’animal ne peut pas prendre les transports en commun.

  • L’animal ne peut pas être cédé ou vendu à un tiers.

  • L’animal ne peut pas être importé en France.

Avoir un chien de catégorie 1 suppose beaucoup de contraintes. Sa détention est également interdite pour les mineurs, ainsi que pour les personnes possédants un casier judiciaire. Ayez conscience que vous ne pourrez jamais détacher votre toutou à moins de vous mettre hors la loi si vous vivez en appartement avec votre American Bully de catégorie 1 et que vous ne disposez pas d’un jardin. Vous vous exposez à des amendes, ainsi qu’à une confiscation du chien si vous ne respectez pas la réglementation.

Choisir l’assurance de son American Bully

L’assurance est obligatoire pour les chiens de catégorie 1 (et de catégorie 2). Elle vous permet d’être protégé si votre American Bully venait à commettre des dégâts sur autrui ou les biens d’autrui. Point important : ce n’est pas parce qu’un incident survient avec votre chien qu’il est forcément condamné à l’euthanasie, en raison de sa catégorie. Il sera soumis, comme les autres, à une évaluation comportementale.

Avant de choisir votre contrat d’assurance, lisez bien toutes les lignes et prenez connaissance des clauses d’exclusion, ainsi que des délais de carence et des plafonds de remboursement. Il arrive que certaines compagnies généralistes refusent d’assurer des chiens de catégorie. Dans ce type de cas, tournez-vous vers des assurances spécialisées. Si vous le souhaitez, vous êtes aussi tout à fait libre de faire assurer votre chien, même s’il n’est pas de catégorie.

Choisir la mutuelle de son American Bully

Du côté de la mutuelle, celle-ci n’est pas obligatoire, y compris pour les chiens de catégorie. Cependant, il est intéressant d’étudier la question de manière sérieuse, car la mutuelle peut être un excellent moyen de faire face plus sereinement à des dépenses vétérinaires. En effet, la mutuelle pour American Bully vous permettra de rembourser une partie des frais engagés. En France, les factures vétérinaires sont souvent salées. Pas étonnant que certains propriétaires renoncent à faire soigner leur chien. Pour éviter de vous retrouver dans une telle situation, pensez à la mutuelle. Mais là encore, vérifiez bien les contrats avant de signer. Certains organismes ne remboursent pas les frais induits par une maladie héréditaire ou génétique. Ils ne prennent pas non plus en charge les chiens trop âgés ou déjà malades. Si vous envisagez de prendre une mutuelle, n’attendez pas !