Comment bien entretenir le poil de votre chien ?

Entretenir correctement le pelage d’un chien peut être très facile ou au contraire très compliqué. Il existe de grandes variétés de fourrures : courtes, longues, denses, épaisses ou au contraire fines. C’est pourquoi le brossage ou les besoins en alimentation varient d’un chien à l’autre. Les poils sont un excellent indicateur de la santé de votre chien. S’ils deviennent ternes, cassants, ou qu’ils se mettent à tomber, c’est sans doute le signe que quelque chose ne va pas. Cela peut venir d’une alimentation inadaptée, d’une maladie, d’un état émotionnel anormal, etc. Il existe différentes manières d’entretenir le poil de votre chien de l’intérieur et de l’extérieur. Ces quelques astuces vous permettront de mieux comprendre l’importance d’un pelage en bonne santé, ainsi que les moyens de lui apporter brillance et vitalité. Parce qu’il le vaut bien !

Les poils du chien : quelle utilité ?

Les poils jouent différents rôles sur la santé du chien. Ils sont avant tout une barrière protectrice qui protège votre animal des agressions extérieures, et doivent donc être forts et résistants. Ils vous indiquent si votre chien est en bonne santé et si son alimentation est adaptée.

Chaque race de chien dispose de sa fourrure bien à elle, et c’est pour cela que tous les chiens ne résistent pas de la même manière aux intempéries, par exemple. La fourrure de votre chien est un isolant thermique naturel, ainsi qu’une protection contre les UV du soleil et même contre les chocs.

Le poil traverse 3 phases au cours de sa vie : une phase de croissance, une phase intermédiaire durant laquelle il blanchit, et une phase de repos, qui précède la chute du poil. Les poils se régénèrent et repoussent sans cesse, mais ce processus peut être ralenti ou rendu inefficace si le pelage de votre chien n’est pas entretenu.

Les poils sont composés presque entièrement de protéines. Si l’alimentation de votre chien n’en comporte pas assez, il se peut que celui-ci se mette à perdre ses poils, qui peuvent aussi devenir cassants et secs. Ceci n’est généralement pas bon signe. Des recherches ont même démontré que les chiens à poil long avaient des besoins en protéines plus élevés que les chiens à poil court.

De même, un déséquilibre et vitamines, acides gras, oligo-éléments et acides aminés peut perturber la barrière de protection immunitaire de l’animal : sa peau et ses poils.

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes Ă  -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chien. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Astuces pour entretenir au mieux le pelage de votre chien

L’entretien du poil de votre chien ne se résume pas à un brossage hebdomadaire ou à quelques compléments alimentaires donnés de manière arbitraire sans l’avis d’un vétérinaire ou expert en nutrition animale.

Pour un poil en bonne santé, il faut s’assurer avant tout de bien connaître votre chien et les spécificités liées à sa race. Que vous ayez un Husky ou un Bichon Maltais, quelques habitudes seront à prendre pour garantir la santé de son pelage.

Entretien poils chien

Astuce 1 : Soigner son alimentation

Ration Ménagère, croquettes industrielles, pâtée, ou encore BARF, tous les types d’alimentation pour chien ont leur bons côtés. Mais quelle que soit celle que vous choisissez, elle devra répondre aux besoins nutritionnels de votre animal.

Le plus important est de vous appuyer sur la qualité et la composition de son alimentation. Sachez que parce qu’une étiquette renseigne un aliment, cela ne veut pas nécessairement dire que celui-ci est de qualité et/ou en quantité suffisante. C’est pour cela qu’il est également important d’apprendre à décoder les emballages de croquettes.

Assurez-vous que la ration de votre chien contient ces quelques indispensables de la beauté du pelage sans excès mais en quantité adéquate par rapport aux besoins de votre chien :

  • Zinc (les chiens Ă  poils longs ou au pelage sombre ont des besoins plus importants en ce micronutriment),
  • Vitamines A et E (en fonction de la qualitĂ© de l’alimentation, un apport plus important en vitamine E, un super anti-oxydant pourra ĂŞtre plus qu’utile),
  • Vitamines hydrosolubles du groupe B et C (certaines pathologies demandent des apports plus important),
  • Biotine (indispensable au mĂ©tabolisme),
  • Acides gras, dont omĂ©gas 3 et 6, avec un ratio entre les deux ajustĂ© et compris idĂ©alement entre 1 et 5.
"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages