CHIENS DE TAILLE GÉANTE : TOP 10 DES MEILLEURES RACES

Les caractéristiques physiques des différentes races de chien (plus de 340 !) sont incroyablement variées. Poils courts, poils longs, sans poils, blancs, noirs, bruns, etc. Autant de critères qui pèsent dans la balance au moment de l’adoption. Mais parmi les paramètres indispensables à prendre en compte se trouve bien entendu celui de la taille de votre futur compagnon à quatre pattes. Vous songez peut-être à adopter un chien de taille géante ? Découvrez notre sélection de races, pour tout comprendre de ces toutous pas tout à fait comme les autres.

Adopter un chien de taille géante : avantages et inconvénients 

Adopter un gros chien est très différent de l’adoption d’un chien de plus petite taille ! Quels sont les avantages et les inconvénients d’accueillir chez soi un de ces géants à quatre pattes ?

Avoir un grand chien procure indéniablement un sentiment de sécurité. En effet, leur puissance et leur force ont un grand pouvoir de dissuasion sur les intrus, qui y réfléchiront à deux fois avant de pénétrer sur le territoire d’un tel animal. Même si le caractère de ces chiens est très souvent pacifique, ils conservent tous un fort instinct de protection qui en fait d’excellents chiens de garde. Ils sont beaucoup plus difficiles à neutraliser que les chiens nains ou les petits chiens. 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les grands chiens ont aussi la réputation d’être plus calmes et plus tranquilles que les autres. Ils ont moins tendance à aboyer pour tout et n’importe quoi. De plus, leur voix puissante est aussi un excellent moyen de repousser les intrus.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la plupart de ces mastodontes peuvent tout à fait vivre en appartement, tant que la surface du logement en question n’est pas trop petite. Les chiens géants ont souvent moins d’énergie que les autres : leurs besoins en dépense physique sont donc moindres

Cependant, tout n’est pas rose non plus. Un chien adulte mesure souvent plus de 70 centimètres : cela implique forcément des contraintes au quotidien. Le poids d’un tel chien s’en ressent également, et certains de ces grands toutous pèsent plus de 70 kg (comptez presque 100 pour le Saint-Bernard !). Voyager avec ce type d’animal s’avère donc beaucoup plus difficile et demande beaucoup de préparation, surtout si vous partez en train ou en avion.

Pensez aussi à votre budget, et en particulier à celui de l’alimentation. Votre budget en croquettes pour chien risque de très vite grimper, surtout si vous souhaitez fournir à votre compagnon à quatre pattes une nourriture de très bonne qualité.

Enfin, hélas, les chiens géants ont une espérance de vie beaucoup plus courte que les autres. Pour certains, comme le Bouvier bernois ou le Dogue allemand, elle ne comporte même qu’un seul chiffre. Gardez bien ce paramètre en tête au moment de l’adoption, car perdre un animal est toujours une épreuve très difficile.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Top 10 des races de taille géante


Dogue allemand

  • Entre 81 et 86 cm au garrot, 45 à 90 kg

Surnommé l'Apollon de la gent canine, le Dogue allemand peut aussi se vanter de détenir le record de plus grand chien du monde, avec plus d’1m10 au garrot. La gentillesse et la douceur de ce toutou n’ont d’égal que son imposant gabarit. Affectueux et très attaché à ses maîtres, c’est un incroyable chien de garde, dont la présence suffit à dissuader les intrus. Il n’hésitera jamais à s’interposer face au danger. Il a besoin d’une éducation solide, car à l’âge adulte, vous ne ferez jamais le poids face à un tel animal. La différence de taille entre le mâle et la femelle est assez notable. Si vous souhaitez un chien plus petit, dirigez-vous vers une femelle.

Des polémiques ont entouré les origines du Dogue allemand, dont la paternité a aussi été revendiquée par le Danemark. Mais c’est bien en Allemagne que la race s’est développée après l’arrivée de peuples nomades venus d’Asie Centrale. L’ancêtre du Dogue allemand est le Bullenbeißer, aujourd’hui disparu.


Bouvier bernois

  • Entre 56 et 70 cm au garrot, 36 à 50 kg

Le Bouvier bernois a tout de l’énorme nounours. Ses airs bonhommes s’accordent à son caractère doux, calme et affectueux. Cette race de chien est connue pour sa gentillesse et sa placidité. Ce n’est pas un animal très sportif et il s'accommode parfaitement de la vie en appartement. Le Bouvier bernois possède un fort instinct de protection, et malgré son absence d’agressivité, il n’hésitera jamais à s’interposer en cas de problème. Son gabarit le rend très dissuasif.

Le Bouvier bernois, comme son nom l’indique, est bel et bien originaire de la région de Berne, en Suisse. La race est très ancienne, et si ses origines sont encore mal connues, on suppose qu’il pourrait descendre d’un croisement avec des Dogues du Tibet et des chiens de ferme locaux. Historiquement, le Bouvier bernois était utilisé pour la garde des bâtiments et le transport de lait.


Saint-Bernard

  • Entre 60 et 90 cm au garrot, 54 à 82 kg

La race du Saint-Bernard a été popularisée auprès du grand public par la série de films Beethoven. Cet énorme toutou, également immortalisé dans l’imaginaire populaire grâce au petit tonneau qu’il porte autour du cou, possède un caractère loyal, affectueux et tranquille. Il se montre sociable et très gentil avec les enfants. Le Saint-Bernard possède un fort instinct de protection et de sauvetage : il tentera toujours d’aider ceux qu’il pense être dans le besoin.

Les origines du Saint-Bernard sont très anciennes. Il descend sans doute du Mastiff alpin, une race aujourd’hui disparue. Le Saint-Bernard partageait la vie des moines des hospices du col du Petit-Saint-Bernard et du col du Grand-Saint-Bernard, en Suisse, à qui il doit par ailleurs son nom. Le Saint-Bernard, qui servait à la défense des bâtiments, était aussi utilisé pour le sauvetage des voyageurs égarés dans la neige.


Berger d’Anatolie

  • Entre 71 et 81 cm au garrot, 45 à 75 kg

Le Berger d’Anatolie, aussi appelé Kangal, est un chien puissant, loyal et attaché à son maître. Incroyable protecteur, c’est le chien de garde par excellence. Avec lui, peu oseront s’approcher de votre domicile, d’autant que le Kangal se montre très méfiant avec les étrangers. Il se montre aussi parfois têtu et aura besoin d’une éducation solide : sans elle, vous ne parviendrez pas à maîtriser un tel animal à l’âge adulte.

Le Berger d’Anatolie descend très certainement de chiens introduits en Turquie par des peuples nomades, dont les Qanglis, il y a plus de mille ans. Le Kangal était utilisé pour garder les troupeaux et les protéger contre le loup. Plus tard, il a également servi de chien de guerre auprès des janissaires. Le Berger d’Anatolie est une race protégée en Turquie et son exportation est interdite. Il a connu une certaine popularité dans le monde à partir de la seconde moitié du XXe siècle.


Dogue du Tibet

  • Entre 66 et 71 cm au garrot, 34 à 73 kg

Ce chien géant détient un record étonnant : celui de chien le plus cher du monde. Le Dogue du Tibet est un animal imposant à l’allure digne. Il a un instinct de protection de son territoire très développé et saura tenir les intrus à distance. Aussi appelé Mastiff du Tibet, c’est un chien attaché aux membres de son foyer. Il est têtu et dispose d’un tempérament parfois imprévisible : il faut donc se montrer prudent avec les enfants, d’autant que le Dogue du Tibet n’est pas le toutou le plus patient du monde.

Le Dogue du Tibet est une race ancienne, dont on retrouve des traces dès le IVe siècle avant notre ère. Alexandre le Grand lui-même aurait eu des Dogues du Tibet. Ce chien était utilisé dans les plateaux de l'Himalaya pour la garde des troupeaux. L’arrivée du Dogue du Tibet en Europe est très tardive : il fait son apparition sur le Vieux Continent au XIXe siècle, en Angleterre, et n’arrive en France qu’en 1978.


Chien de montagne des Pyrénées

  • Entre 65 et 82 cm au garrot, 36 à 54 kg

Surnommé Patou, le chien de montagne des Pyrénées est un toutou au courage exemplaire. Bâti pour protéger les troupeaux contre les prédateurs comme le loup ou l’ours, le chien de montagne des Pyrénées n’hésitera jamais à intervenir face au danger. Très méfiant avec les étrangers, c’est un excellent chien de garde, d’autant qu’il est très attaché à sa famille. Le Patou est un animal affectueux et loyal, même s’il est parfois un peu têtu.

La race est ancienne et présente dans les Pyrénées depuis plusieurs siècles. Utilisé pour garder les troupeaux, mais aussi pour la protection des châteaux, le Patou voit ses effectifs chuter avec la baisse du pastoralisme et la disparition des grands prédateurs. Depuis le retour de l’ours et du loup en France, le chien de montagne des Pyrénées a regagné ses lettres de noblesse. La race a été popularisée grâce à la série télévisée Belle et Sébastien, diffusée dans les années 60.


Mâtin napolitain

  • Entre 50 et 77 cm au garrot, 60 à 70 kg

Impossible d’évoquer les races de chiens géants sans évoquer le Mâtin napolitain. Ce molosse très affectueux fait un excellent chien de compagnie pour toute la famille, mais il se montre en revanche beaucoup plus distant avec les étrangers. Protecteur, le Mâtin napolitain n’est pas pour autant agressif et il n’attaquera jamais, à moins d’avoir été provoqué ou pour défendre son territoire ou son foyer. Attention : il peut se montrer dominant avec les chiens de même sexe. Pensez à bien le sociabiliser.

Le Mâtin napolitain est une race particulièrement ancienne, déjà utilisée dans les jeux du cirque par les Romains. Ils remplirent également la fonction de chiens de garde et de chiens de troupeau. La race a manqué de disparaître au sortir de la Seconde Guerre mondiale, avant d’être sauvée.


Terrier noir russe

  • Entre 64 et 72 cm au garrot, entre 45 et 60 kg

Le Terrier noir russe, race plutôt rare en France, est un grand chien robuste et courageux. Il dispose d’un bon instinct de protection et ne craint pas le danger. Il a un fort tempérament, ce qui rend parfois son dressage un peu plus difficile que pour d’autres races. C’est pour cette raison que le Terrier noir russe n’est pas conseillé pour des maîtres néophytes.

La race du Terrier noir russe est très récente. Elle est apparue dans les années 1950, au sein de l’ex Union Soviétique. Des croisements ont été effectués entre des Schnauzers géants, des Rottweilers et l’Airedale. On trouve également des apports du Terre-Neuve, du Saint-Bernard et du Berger allemand. La création du Terrier noir russe, ordonnée par le gouvernement, avait pour but de créer un chien de travail efficace et polyvalent.


Irish Wolfhound

  • Entre 78 et 85 cm au garrot, 41 à 50 kg

L’Irish Wolfhound, ou Lévrier irlandais en français, est un chien affectueux et particulièrement proche de sa famille, dont il n’apprécie pas d’être séparé. Intelligent et doux, il se montre aussi très patient avec les enfants. Chien naturellement protecteur, il fait un très bon chien de garde, mais il faut aussi veiller à ne pas renforcer son désir de protection outre mesure. Le Lévrier irlandais doit être éduqué et sociabilisé dès son plus jeune âge.

Le Lévrier irlandais est, avec le Dogue allemand, l’une des plus grandes races de chiens au monde. Malheureusement, ses origines sont assez mal connues. Une variété quelque peu différente de la variété moderne était déjà présente à l’époque des Celtes, et une première trace écrite du Lévrier irlandais est apparue au IVe siècle av. J-.C. Historiquement, l’Irish Wolfhound a été utilisé pour la chasse, pour la garde et pour la guerre. Sa possession était par ailleurs réservée à l’élite. Il s’est démocratisé à partir du XIXe siècle.


Terre-Neuve

  • Entre 63 et 74 cm au garrot, 45 à 70 kg

Le Terre-Neuve, parfois surnommé Saint-Bernard des mers, est un chien incroyablement courageux et travailleur. Actif et très endurant, il jouit également d’une force incroyable, ce qui en fait un chien idéal pour le sauvetage en mer. Selon le standard de la Fédération Cynologique Internationale (FCI), le Terre-Neuve est également un chien d’une grande douceur, très proche de son maître et particulièrement patient avec les enfants. Il s’entend aussi très bien avec les autres animaux de compagnie. Il est cependant parfois un peu têtu !

Le Terre-Neuve est originaire, comme son nom l’indique, de l’île de Terre-Neuve, au Canada. Il serait le descendant des chiens croisés avec les chiens des vikings et des chiens locaux. Avec l’arrivée des Européens au XVIIe siècle, le Terre-Neuve prend place sur les navires pour aider les pêcheurs à remonter les filets. Il remontait également les marins tombés par-dessus bord. Le Terre-Neuve est un incroyable nageur, qui a la particularité d’avoir les pattes palmées.

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !