PINSCHER NAIN

Le Pinscher nain est, avec le Pinscher allemand, aussi appelé Pinscher moyen, l’une des deux variétés de Pinscher. Cette version minute a autant de caractère que l’autre, et malgré sa petite taille, le Pinscher nain est un chien vif et énergique.

Un peu d’histoire

Le Pinscher pourrait descendre du Dobermann. Il est vrai que la ressemblance entre les deux races est frappante. Malheureusement, les origines exactes du Pinscher nain sont encore mal connues. La première documentation sur cette race de chien est plutôt récente : elle n’est apparue qu’il y a environ deux siècles.

Ce qui est certain, c’est que le Pinscher nain est originaire du duché de Bavière et de la province du Wurtemberg. Les ancêtres du Pinscher étaient utilisés pour lutter contre la prolifération des rongeurs. Son nom allemand était Zwergpinscher, qui signifie petit mordeur.

Le Pinscher nain a rencontré un succès très important au début du XXe siècle en Allemagne, et ses effectifs ont rapidement augmenté dans tout le pays. Un premier standard est établi en 1896. Les éleveurs ont sélectionné les chiens présentant des robes de couleur noire avec des marques claires, ainsi que les robes unicolores dans les tons de rouge pour former la race que nous connaissons aujourd’hui.

Le Pinscher nain a été reconnu comme une race à part entière en 1955 par la Fédération Cynologique Internationale. Le Pinscher nain ne doit pas être confondu avec le Ratier de Prague.

Caractéristiques physiques

Comme son nom l’indique, le Pinscher nain est un chien de petite taille. Mâles comme femelles mesurent entre 25 et 30 cm au garrot, et pèsent entre 4 et 6 kg. Son petit gabarit permet à ce chien de facilement accompagner son maître en voyage.

Le Pinscher nain appartient au groupe n°2 de la FCI : Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races. Il porte le numéro 185.

Corps : le corps du Pinscher nain est petit et léger. La ligne du dessus est légèrement inclinée au niveau de l’arrière de l’animal. La croupe est légèrement arrondie, et le dos fort.

Tête : le Pinscher nain possède un crâne imposant par rapport à sa taille, allongé, avec un front plat. Le stop est léger, et la truffe bien noire.

Oreilles : les oreilles sont grandes, de forme triangulaire. Elles sont bien droites et pointent vers l’avant.

Yeux : les yeux du Pinscher sont de forme ovale et de couleur foncée.

Queue : la queue est de taille moyenne, portée en sabre ou en faucille.

Poil : le pelage du Pinscher est court, lisse, soyeux et bien luisant.

Couleur : le standard accepte les couleurs suivantes :

  • Rouge brun

  • Brun foncé

  • Bicolore noir et feu

  • Unicolore rouge cerf

Caractère

Cette race de chien n’a plus rien du chasseur de rongeurs qu’elle était dans le passé. En effet, le Pinscher nain est doté d’un caractère loyal, affectueux et gentil. Ce toutou est très proche de sa famille, avec qui il apprécie de passer du temps. Intelligent et joueur, il apprécie la compagnie des enfants, tant que ces derniers ne le blessent pas en jouant. En revanche, le Pinscher nain n'aime pas beaucoup la solitude. Ce n’est pas un chien fait pour vous attendre durant des heures à votre domicile.

Comportement avec les autres

Le Pinscher nain est un toutou sociable et câlin. Il adore les caresses et viendra volontiers les quémander auprès de sa famille. Avec les étrangers, il n’est pas particulièrement méfiant : ne comptez pas utiliser un Pinscher nain pour la garde ! Il n’est pas agressif avec ses congénères et peut cohabiter avec des chats à condition qu’il ait été correctement sociabilisé. En revanche, prudence avec les Nouveaux Animaux de Compagnie : même s’il ne sert plus à débusquer les rats et les rongeurs, il pourra quand même considérer comme une proie un petit NAC.

Compatibilité

Le Pinscher nain convient à de nombreuses familles, avec enfants ou non, et aux personnes célibataires. Il faut cependant prendre en compte le besoin de dépense de cette race de chien. Il faut donc que son maître soit en mesure de le sortir et de lui permettre de courir régulièrement. Le Pinscher nain apprécie la présence d’un maître sportif. Il peut partager la vie d’une personne âgée, mais cette dernière doit être en mesure de le promener régulièrement.

Santé

Le Pinscher nain est un animal étonnamment solide : son espérance de vie est en effet comprise entre 12 et 16 ans. Elle est similaire à celle des autres chiens de cette taille. Les petits chiens sont en effet connus pour être beaucoup plus solides que les grands chiens ou même que les chiens de taille géante, plus fragiles malgré leur impressionnant gabarit. Malheureusement, cela ne veut pas non plus dire que la race est complètement épargnée : le Pinscher nain est en effet touché par plusieurs maladies qu’il est bon de connaître avant une adoption, comme la luxation de la rotule ou l’atrophie progressive de la rétine.

Conditions de vie

Cette race est connue pour être très adaptable. Le Pinscher nain n’aura donc aucun problème à vivre en milieu urbain, et même en appartement. Bien entendu, une maison avec un jardin reste les conditions de vie idéales du Pinscher nain, mais vous ne devez pas laisser votre type de logement vous décourager d’adopter un tel chien. Un Pinscher nain disposant de sorties régulières et pouvant passer du temps avec son maître sera bien plus heureux qu’un Pinscher nain coincé au fond d’un jardin dont il ne sort jamais.

Éducation

Le Pinscher nain est un chien plutôt vif et fougueux, ce qui peut, hélas, compliquer un peu son éducation sans pour autant la rendre complètement impossible. Il faut simplement savoir faire preuve de dextérité et savoir comment s’y prendre avec un tel animal. Profitez du caractère de cette race : l’éducation du Pinscher nain portera mieux ses fruits si vous utilisez le jeu pour le dresser. Surtout, ne faites jamais preuve de violence à son égard, autant physiquement que verbalement. Votre chien risquerait de se braquer et de refuser de vous écouter. L’éducation du Pinscher nain doit commencer le plus tôt possible et s’accompagner d’une bonne sociabilisation.

Alimentation : bien nourrir son Pinscher nain

Comme tous les propriétaires de toutou, vous voulez ce qu’il y a de mieux pour votre chien. Cela passe également par l’alimentation de votre Pinscher nain. Aujourd’hui, l’offre colossale rend souvent le choix difficile. Qui écouter et qui croire ? Les fabricants redoublent, après tout, d’ingéniosité pour faire la promotion de leurs produits ! Pas de panique. Ces quelques conseils vous permettront de faire le tri.

Ne pas acheter n’importe où

Les produits vendus en supermarché ou en grande surface sont très intéressants d’un point de vue prix, mais leur qualité est très loin de faire l’unanimité. Afin de pouvoir vous proposer des tarifs aussi attractifs, les fabricants ont tendance à rogner sur les bons ingrédients. Si vous le pouvez, évitez d’acheter la nourriture de votre chien dans ce type d’endroit. Pour quelques euros de plus, vous pouvez trouver une alimentation de meilleure qualité ailleurs.

Comprendre ce que vous donnez à votre chien

Le seul moyen pour savoir exactement ce que vous mettez dans la gamelle de votre Pinscher nain est de comprendre ce que contiennent les produits. Pour ce faire, une seule solution : lire les étiquettes de croquettes et de pâtées. C’est en connaissant la composition des produits en question que vous serez en mesure de faire un choix éclairé. Écartez les croquettes ou pâtées dont les compositions vous semblent douteuses. Plus une composition est longue, plus vous devez vous méfier. Attention aussi aux produits chargés d’additifs, qui n’ont rien à faire dans l’alimentation d’un chien.

Privilégier les protéines d’origine animale

Le chien est un animal carnivore. Il ne faut jamais oublier cette affirmation, même si nos toutous peuvent, parfois, manger quelques légumes ou quelques fruits. Et parce que le chien est un animal carnivore, il a besoin de protéines d’origine animale. Le taux minimum de protéines contenues dans un produit est de 28%. La majorité de ces protéines doivent être issues de viande de très bonne qualité. Les protéines végétales ne sont pas entièrement à bannir, mais elles ne doivent pas être majoritaires.

Ne pas choisir une alimentation trop chargée en glucides

Souvent diabolisés, les glucides sont pourtant essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme. Ils ne doivent pas être trop nombreux dans l’alimentation de votre Pinscher : une nourriture chargée en glucides risque de faire prendre du poids à votre compagnon à quatre pattes, ou pire encore, de faire apparaître du diabète.

Les compléments alimentaires : des outils précieux

Les croquettes ou les pâtées ne sont pas le seul moyen de bien répondre aux besoins nutritionnels de votre chien. Grâce aux compléments alimentaires, vous êtes en mesure de cibler des problèmes ou des carences bien précis. Ne donnez jamais ce type de produit à votre Pinscher nain sans en avoir parlé auparavant avec votre vétérinaire.

L’alimentation s’adapte aux besoins de votre Pinscher

L’un des principaux fondamentaux de l’alimentation canine est la nécessité d’adapter l’alimentation d’un chien à ses besoins. Ces derniers changent avec le temps : un chiot n’a pas les mêmes besoins d’un chien adulte, qu’un chien senior, qu’un chien malade ou qu’un chien stérilisé. Au moment de changer la nourriture de votre Pinscher, faites-vous accompagner par un vétérinaire et mettez en place une transition alimentaire.

Les méthodes alternatives d’alimentation pour chien

Il n’y a pas que les croquettes et la pâtée dans la vie ! Si la nourriture industrielle ne vous intéresse pas, il est tout à fait possible de préparer vous-même les repas de votre Pinscher. Attention : ce genre de diète ne doit pas être commencée sans l’aval d’un vétérinaire.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Pinscher nain

  • Vaccins : 40 à 60 euros

  • Alimentation : 40 à 70 euros

  • Budget mensuel : 50 à 80 euros

L’entretien du Pinscher nain n’a rien de compliqué. En effet, la fourrure courte de ce chien ne demande pas un gros investissement de votre part. Un bon coup de brosse, une à deux fois par semaine, devrait suffire pour le débarrasser de ses poils morts. Le Pinscher ne mue pas. Munissez-vous d’une brosse bien adaptée pour votre chien et ne vous montrez pas trop brusque pour ne pas l’effrayer.

N’oubliez pas de laver votre chien, mais ne faites pas non plus de zèle. Il est inutile de multiplier les bains : vous risqueriez de provoquer l’apparition de maladies dermatologiques. Utilisez toujours des produits adaptés aux chiens – jamais ceux de votre salle de bain ! – et lavez votre Pinscher à l’eau tiède pour ne pas le blesser. Le Pinscher nain, compte tenu de sa taille, n’aura aucun problème à être lavé dans une baignoire ou une cabine de douche.

L’entretien d’un chien ne se limite pas à le brosser ou à le laver. Il est important que vous inspectiez ses oreilles régulièrement, pour traquer les débris ou les parasites. Nettoyez-les avec une lotion appropriée. Même chose pour les yeux. Nettoyez-les avec du sérum physiologique ou une lotion oculaire, et en cas de souci, consultez immédiatement un vétérinaire.

L’hygiène bucco-dentaire est très importante aussi chez le chien. C’est pour cette raison que vous devez apprendre à votre Pinscher nain à accepter de se brosser les dents dès son plus jeune âge. Là encore, utilisez un dentifrice spécialement conçu pour les chiens. N’hésitez pas à donner des os à mâcher à votre toutou : c’est excellent pour la santé de ses gencives.

Coupez les griffes de votre Pinscher afin que celles-ci ne le gênent pas pour marcher. Faites attention à ne pas couper trop court : vous risqueriez de toucher la partie vivante de la griffe. En cas de doute, demandez conseil à un vétérinaire ou à un toiletteur professionnel.

Enfin, il va sans dire que prendre soin de son chien passe aussi par un suivi vétérinaire ! Prenez rendez-vous une fois par an pour effectuer les rappels de vaccin. Donnez à votre Pinscher nain les antiparasitaires nécessaires contre les tiques et les puces, ainsi que des vermifuges.

Prix du Pinscher nain

Le prix d’un chiot Pinscher nain est compris entre 600 et 1200 euros. L’achat d’un tel animal représente donc un budget assez important, auquel vous devez rajouter toutes les dépenses annexes : frais vétérinaires, alimentation, accessoires, jouets…

On constate une variation de prix d’un élevage à l’autre. Pourquoi ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Tout d’abord, la réputation de l’élevage joue sur les tarifs. Plus un éleveur est demandé, et plus il a le loisir de pratiquer des prix plus importants. Cependant, attention à ne pas penser que prix élevé = élevage de qualité. Ne vous précipitez pas sur le premier élevage venu et prenez-le temps de visiter et de poser des questions à l’éleveur. Celui-ci doit également vous en poser afin de s’assurer qu’il confie ses chiens à des personnes responsables. Enfin, n’oubliez pas de bien observer l’environnement des animaux pour vous assurer qu’ils vivent dans des conditions décentes.

Autre critère, celui du chiot en lui-même. Les animaux destinés à la reproduction, aux concours ou aux expositions sont en général plus chers que les chiots destinés à la simple compagnie.

L’ascendance des parents de votre chiot peut également peser dans la balance. Si ses parents ont été décorés et sacrés champions à plusieurs reprises, il est possible qu’il vous coûte plus cher que les autres.

Tout le monde n’a pas l’envie ou les moyens d’acheter un chien de race. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à vous adresser à des associations ou des refuges, où il est possible de trouver des Pinschers nains. Évitez les animaleries et les annonces de particuliers sur Internet : vous n’auriez pas la garantie d’avoir un chien en bonne santé.

Sommeil

Chien qui dort bien = maître qui dort bien ! C’est pour cette raison que vous devez soigner le coin nuit de votre Pinscher nain. Sans oublier qu’un manque de sommeil pourrait avoir de sérieuses conséquences sur votre chien. Ne prenez pas de risque.

Vous vous demandez peut-être si votre Pinscher nain peut dormir dans votre jardin ? En théorie, rien ne vous en empêche, mais nous vous le déconseillons. Tout d’abord parce que le Pinscher nain est assez sensible à la chaleur et au froid. Ensuite parce que, compte tenu de sa taille, il ne ferait pas le poids face à des chats errants ou à des personnes mal intentionnées qui souhaiteraient vous dérober votre animal. Faites preuve de prudence et gardez votre Pinscher nain dans votre logement.

Votre petit toutou a besoin d’un coin nuit bien à lui. Pour commencer, quelques recommandations d’usage : choisissez toujours un panier adapté à la taille de votre chien ! Un panier trop grand ou trop petit ne permettrait pas à l’animal de se sentir à l’aise. Vous trouverez, sur le marché, différents types de couchage : coussin, tapis, panier à bords relevés, canapé pour chien… Le choix dépend surtout des préférences de votre animal, et non des vôtres.

Côté matériau, là encore, choisissez en fonction du caractère de votre Pinscher nain. Si celui-ci est plutôt du genre à mordre tout ce qui lui tombe sous les crocs, choisissez des paniers en plastique, plus solides. Sinon, vous pouvez choisir des paniers en tissu ou en cuir, qui ont l’avantage d’être plus confortables. Dans tous les cas, bannissez les paniers en osier : en le détruisant, le chien peut s’étouffer ou provoquer une occlusion intestinale.

Installez votre chien dans un coin tranquille de votre logement. Le salon est en général un bon choix, car il est loin du passage. Ne posez pas le panier dans un endroit en hauteur pour éviter à votre toutou de devoir sauter pour grimper ou descendre à chaque fois.

Si vous avez des enfants, il est très important de leur apprendre à ne pas ennuyer un chien qui se repose. Le Pinscher a beau être gentil et de petite taille, il pourrait avoir un mouvement d’humeur en étant réveillé brutalement.

Jeux et activités physiques pour Pinscher nain

Malgré son petit gabarit, le Pinscher est un chien très énergique. Il n’est pas fait pour rester à se reposer des heures sur le canapé du salon. Sortez-le lors d’une grande promenade quotidienne, à laquelle vous ajouterez des sorties plus courtes pour lui permettre de faire ses besoins. Si vous avez un parc à chien près de chez vous, n’hésitez pas à l’y emmener afin de lui permettre de courir en tout sécurité et de faire des rencontres avec ses congénères. C’est un excellent moyen de le sociabiliser !

Vous pouvez également participer à des activités canines avec votre petit Pinscher. Son endurance et sa souplesse lui permettront de briller lors des compétitions d’agility. N’hésitez pas non plus à participer à des activités de pistage.

Il est important d’acheter des jouets à votre chien. C’est le meilleur moyen de lui permettre de se distraire lorsque vous devez vous absenter. Choisissez des jouets adaptés à la petite mâchoire du Pinscher. Il est possible de trouver des jouets de toutes sortes : jouets d’intelligence, puzzles, casse-têtes, etc. Le Pinscher est un chien intelligent : il a également besoin de stimulations intellectuelles. L’ennui est le pire ennemi du chien, et votre Pinscher pourrait même le manifester en se mettant à aboyer de manière compulsive.

Assurance : bien protéger son Pinscher nain

En France, seuls les chiens de chasse utilisés à la chasse et les chiens de catégorie 1 et de catégorie 2 sont concernés par les obligations d’assurance. Votre Pinscher nain n’étant ni l’un ni l’autre, vous n’avez aucun besoin de le faire assurer avec une assurance particulière.

De manière générale, les chiens, considérés comme des membres dépendants de votre foyer (comme les enfants), sont déjà couverts par votre assurance de responsabilité civile. Cette assurance vous donne droit à des remboursements si votre toutou venait à commettre des dégâts sur autrui et/ou sur les biens d’autrui.

Le montant des remboursements dépend bien sûr de votre contrat. C’est pour cela qu’il est important de prendre connaissance de ce dernier. Renseignez-vous bien sur les clauses d’exclusion et les délais de carence pour éviter les mauvaises surprises.

La mutuelle pour Pinscher nain n’est pas non plus obligatoire. Mais avez-vous déjà songé à souscrire à une mutuelle pour chien ? Cette mutuelle fonctionne sur le même principe que nos propres mutuelles. Vous cotisez, et le moment venu, vous serez remboursé d’une partie des frais vétérinaires engagés.

Il est, une nouvelle fois, essentiel de bien lire les contrats, car les mutuelles ont des clauses d’exclusion très spécifiques. La plupart des organismes refusent de rembourser, par exemple, les maladies génétiques ou héréditaires. Les mutuelles ne prennent pas non plus en charge les chiens trop âgés ou déjà malades. Si vous souhaitez souscrire à une mutuelle pour votre Pinscher nain, n’attendez pas trop longtemps.

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure pour votre chien