SAVANNAH

Le Savannah est une magnifique race de chat qui a la particularité d’être hypoallergénique ! Il convient donc très bien aux personnes allergiques à la recherche d’un compagnon à quatre pattes. Le Savannah est une race plutôt récente, dont les origines sont assez étonnantes.

Un peu d’histoire

La race de chat Savannah est originaire des États-Unis, où elle est apparue en 1986. C’est l’éleveuse Judee Frank qui est aujourd’hui considérée comme la première personne à avoir eu un Savannah. Ce premier spécimen, une femelle, est issu du croisement en un Serval, un chat sauvage d’Afrique, et un Bengal. La chatte donne ensuite naissance à trois chatons, issus d’un croisement avec un Angora Turc.

L’un de ses chatons, Kitty, est acheté par l’éleveur Patrick Kelly, qui la fait se reproduire avec un Serval, afin de contribuer au développement de la race. Cependant, rares sont les éleveurs qui, à l’époque, se lancent dans l’élevage de Savannah. Seule Joyce Sroufe se joint à Patrick Kelly et Judee Frank, mais qu’à cela ne tienne, ils présentent le Savannah pour la première fois au TICA (The International Cat Association), la plus grande organisation féline des États-Unis et du monde. En 1997, Joyce Sroufe parvient à obtenir les premiers mâles Savannah fertiles.

En 2002, le TICA accepte de reconnaître le Savannah, mais seuls les chats n’appartenant pas aux générations dites F1 et F2 sont acceptés. Les générations F1 et F2 regroupent les chats qui ont été croisés avec des Servals et qui offrent une trop grande proximité avec ces derniers.

En France, le Livre Officiel des Origines Félines (LOOF) a reconnu la race en 2008 et l’autorise à participer à des expositions félines, mais là encore, sous conditions. Le LOOF n’accepte en effet que les Savannah de la génération F5, suffisamment éloignés du Serval. En France, le Savannah reste une race rare.

Caractéristiques physiques

Le Savannah est un grand chat : il fait d’ailleurs partie des plus grands races de félins, avec le Maine Coon ou le Norvégien. C’est un animal de grande taille, impressionnant, mais aussi très agile et gracile. Sa beauté en fait un chat recherché. Mâles comme femelles affichent une quarantaine de centimètres au garrot et pèsent entre 7 et 14 kg. Le mâle est en général un peu plus grand que la femelle.

Corps : la morphologie du Savannah est athlétique et massive sans être lourde. Il se dégage de lui une véritable force, avec une musculature bien développée.

Tête : elle est plutôt courte en comparaison avec le corps, plus longue que large et de forme triangulaire. Le museau est assez court.

Oreilles : le Savannah possède de grandes oreilles, larges au niveau de la base. Elles s’affinent vers l'extrémité, qui s’arrondit. Elles sont placées bien haut sur la tête.

Yeux : les grands yeux du Savannah sont en forme d’amande et affichent une couleur verte ou dorée.

Queue : elle est épaisse, mais plus courte que chez les autres chats. L’extrémité de la queue est noire. 

Poil : le Savannah affiche un poil court et soyeux. La fourrure a de plus l’avantage d’être hypoallergénique.

Couleur : la robe est de couleur fauve à orangé, tachetée avec des taches noires qui lui donnent l’apparence d’un petit guépard ou d’un léopard.

Caractère

Pour que le chat de race Savannah soit considéré comme un chat domestique, il doit appartenir à la troisième génération, ou plus. Les chats des générations F1 et F2, proches du Serval, sont en effet considérés comme des hybrides, avec un caractère trop imprévisible. En tant que chat domestique, le Savannah est un chat amical et très sociable, qui s’entend bien avec les enfants et les autres animaux. Il n’a pas de problème d’adaptation particulier et peut vivre n’importe où.

C’est un félin doux, câlin et affectueux, qui apprécie les caresses et la présence humaine malgré son ascendance plutôt sauvage. Certains individus sont cependant plus câlins que d’autres, et il faudra bien évidemment prendre en compte les individualités de votre chat.

Le tempérament du Savannah en fait un grand chasseur, et il a besoin d’une certaine liberté. Attention, cependant, si vous laissez sortir votre animal. Le Savannah est un chat magnifique, qui se revend à prix d’or. Vous prenez donc le risque de vous le faire voler. Montrez-vous très prudent.

C’est également un félin joueur, vif et plutôt curieux. Il n’a pas particulièrement peur des étrangers. Il est également plutôt autonome, ce qui vous permet de le laisser seul assez longtemps, tant qu’il peut s’occuper comme il le souhaite. S’il s’ennuie, le Savannah peut en effet devenir destructeur et faire des dégâts sur vos meubles et vos effets personnels, d’autant que ce chat est plutôt imposant.

Comportement avec les autres

Le comportement de cette race de chat avec les autres dépend en bonne partie de la sociabilisation reçue dès son plus jeune âge. En règle générale, le Savannah s’entend plutôt bien avec les humains et apprécie les enfants. Avec les personnes âgées, l’entente peut parfois être rendue difficile de par le côté très énergique du Savannah. En revanche, ce chat n’est pas particulièrement méfiant avec les étrangers. 

Son entente avec les chiens n’est pas du tout impossible, mais il est important de savoir comment bien faire cohabiter vos animaux de compagnie. Faites très attention si vous avez des animaux domestiques comme des NAC, car le Savannah possède un instinct de chasseur né. Enfin, votre beau matou peut s’entendre avec d’autres chats, mais là encore, attention à bien le socialiser ! De manière générale, le Savannah cohabite bien avec des chats de même race.

Compatibilité

En tant qu’animal de compagnie, le Savannah n’est pas un chat qui convient forcément à tout le monde. En effet, ce chat énergique a besoin d’un maître capable de le comprendre. Il n’est pas idéal pour les personnes âgées.

Santé

L’espérance de vie moyenne du Savannah se situe entre 13 et 20 ans. Beaucoup de paramètres entrent dans l’estimation de l’espérance de vie d’un chat. Tout d’abord, l’alimentation de votre félin aura forcément un impact sur sa santé. Plus elle est bien adaptée à ses besoins et de bonne qualité, et plus votre chat se portera bien. 

On dit souvent que les chats de gouttière vivent plus longtemps que les chats de race, mais dans le cas du Savannah, cette affirmation n’est pas tout à fait exacte, compte tenu de la belle espérance de vie de ce félin. Il est vrai que toutes les races de chat ne sont pas égales face à la santé (le Sacré de Birmanie, le British Shorthair ou le Ragdoll affichent des espérances de vie bien plus basses).

Il faut également faire bien attention à prendre soin de votre matou : emmenez-le chez le vétérinaire régulièrement pour faire les rappels de vaccin, ainsi que pour lui administrer les vermifuges et antiparasitaires nécessaires, même si votre Savannah vit en appartement.

Sachez que si votre matou a accès à l’extérieur, il est plus exposé aux risques d’accident, de bagarres avec d’autres chats et de maladies. Il est fortement conseillé de faire castrer ou stériliser son Savannah afin de réduire la taille de son territoire et d’éviter les altercations avec d’autres félins. Par ailleurs, les femelles vivent souvent plus longtemps que les mâles. Enfin, les chats de race vivent en général moins longtemps que les chats sans pedigree. 

Le Savannah, en raison des croisements avec le Serval, présente une santé solide. C’est d’ailleurs ce qui explique aussi cette longévité impressionnante. En revanche, son illustre ancêtre ne le protège pas contre les maladies communes à tous les chats, comme le coryza, le typhus ou la leucose féline. Il est donc toujours très important de bien vacciner votre chat ! C’est la protection la plus efficace contre ces maladies parfois mortelles.

Conditions de vie

Le Savannah peut vivre en appartement, mais ayez bien conscience que votre chat a besoin de bouger. Il apprécie la liberté, car c’est un grand chasseur. Les conditions de vie idéales du Savannah restent donc une maison avec un grand jardin. Cependant, montrez-vous très prudent si vous laissez un accès extérieur à votre chat. Si vous le pouvez, aménagez un grand enclos dans votre jardin, bien sécurisé, pour éviter les accidents, et surtout les vols. Aménagez cet enclos pour le rendre attractif pour votre chat : mettez un arbre à chat, des tunnels, des jouets, etc. 

Le Savannah est un chat qui aime aussi être promené. Si vous vivez en appartement, vous pouvez lui acheter un harnais pour l’emmener en balade. Mais là encore, prudence ! Choisissez des lieux bien sécurisés pour éviter les accidents.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Savannah

Comment bien nourrir son chat ? C’est une question que se posent de très nombreux propriétaires désireux de bien faire. L’offre de croquettes ou de pâtées est aujourd’hui gigantesque, et il n’est pas toujours très simple de s’y retrouver. Pourtant, quelques principes simples vous permettront d’éviter de grossières erreurs.

Tout d’abord, sachez que le chat est un carnivore strict. Cela signifie que son alimentation est composée de protéines animales. Sans ces protéines, la santé de votre Savannah pourrait très vite se détériorer. Il ne faut donc jamais donner de croquettes vegan à un chat. C’est le meilleur moyen de le rendre malade.

Ensuite, sachez décrypter les étiquettes de croquettes ou de pâtées. Vérifiez le taux de protéines, la provenance de ces dernières (et écartez les protéines végétales !), ainsi que l’ajout de produits comme des édulcorants, des additifs ou des exhausteurs de goût. Plus une composition est longue, plus vous devez vous montrer méfiant.

Évitez d’acheter la nourriture de votre Savannah en supermarché ou en grande surface, car les produits qui y sont vendus ne conviennent pas vraiment aux besoins nutritionnels des chats. Pour quelques euros de plus, vous pouvez trouver des croquettes ou des pâtées bien plus adaptées.

N’hésitez pas à utiliser des compléments alimentaires pour cibler des problèmes bien précis. Le psyllium blond, par exemple, est excellent pour favoriser la digestion ! N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Entretien et hygiène du Savannah

  • Vaccins : environ 80 euros

  • Alimentation : 70 à 100 euros

  • Budget mensuel : 80 à 110 euros

L’entretien du Savannah n’est pas particulièrement chronophage. Le pelage court de ce chat demande un brossage occasionnel à l’aide d’une brosse bien adaptée. Munissez-vous d’une étrille, d’un peigne à dents ou d’une brosse FURminator. Les poils courts ne risquent pas de faire de nœuds. Brossez dans le sens du poil et évitez les gestes trop brusques pour ne pas blesser votre compagnon à quatre pattes.

Il est assez inutile de laver un chat, sauf cas de force majeure (grande saleté, poils imbibés de produits gras ou toxiques, etc.). Si vous devez laver votre chat, il est impératif d’utiliser des produits bien adaptés pour lui : pas de shampoing provenant directement de votre salle de bain ! Privilégiez l’eau tiède et évitez surtout l’eau chaude. Faites bien attention à ne pas mettre de produit dans les yeux ou les oreilles de votre chat et rincez ce dernier abondamment.

L’entretien de votre Savannah doit impérativement être complété par des soins plus généraux. Inspectez ses oreilles pour s’assurer qu’aucun parasite ou débris ne se trouve à l’intérieur. Entretenez la santé de sa bouche en lui brossant les dents si vous le pouvez. Il existe aussi des produits spéciaux pour le soin des gencives et de la bouche. Taillez-lui les griffes, surtout s’il s’agit d’un chat d’appartement qui n’a pas l’occasion de se faire les ongles ailleurs. Enfin, pensez bien aux soins vétérinaires, essentiels pour la bonne santé de votre matou.

Prix du Savannah

Le prix d’achat d’un Savannah oscille entre 1000 et 4000 euros. Il s’agit donc d’un budget particulièrement conséquent. Le Savannah est une race rare en France, ce qui explique donc son prix. Vous devez faire attention lors du choix de votre élevage et vous assurer que l’éleveur connaît bien la race. Ne choisissez pas non plus un chaton sur seul critère esthétique. Vérifiez que son tempérament vous correspond bien. Prêtez attention aux conditions de vie des animaux, ainsi qu’à leur état de santé. Nous vous conseillons d’éviter les petites annonces sur Internet. Même si le prix y est plus attractif, vous n’aurez pas les mêmes garanties. De plus, votre félin ne pourra pas être inscrit au LOOF. Réfléchissez bien aux conséquences. Adopter un chat doit être un acte réfléchi.

Sommeil

Saviez-vous qu’un chat passe environ 16 heures à dormir par jour ? Les chatons, eux, dorment même jusqu’à 20 heures par jour ! Il est impossible d’être certain que votre chat dormira à la même place tout le temps, ou même à la place que vous lui avez choisie. En effet, les félins ont tendance à être actifs la nuit et à choisir plusieurs emplacements différents en fonction de leurs envies. Rien ne vous garantit non plus que votre Savannah ira s'installer dans le panier que vous lui avez acheté.

Mais dans tous les cas, il reste important de choisir les accessoires bien adaptés à votre félin. Quel panier acheter pour un Savannah ? Vous trouverez sur le marché plusieurs modèles de panier ou de coussin, de formes et de matières très diverses. Achetez un couchage bien adapté à la taille de votre chat. Le Savannah étant un chat plutôt imposant, inutile de choisir un panier ou un coussin trop petit.

Placez le panier de votre Savannah dans un endroit qu’il apprécie, mais il y a aussi des chances pour que votre chat boude complètement son nouveau panier. Dans ce cas, inutile d’insister. Il finira par s’y rendre s’il en a envie. Cela ne sert à rien d’imposer un seul coin nuit à votre félin : c’est même contre sa nature. Laissez-le faire comme il le souhaite. Enfin, si vous avez plusieurs chats, il vous faudra plusieurs paniers, car les félins apprécient rarement de partager leur nid douillet.

Jeux et activités physiques pour Savannah

Le Savannah est un chat sportif et énergique. Il n’aime pas l’inaction, et l’ennui pourrait rapidement le pousser à détruire ce qui lui tombe sous les griffes, à commencer par vos meubles et vos effets personnels.

Achetez des jouets à votre chat pour l’occuper. Inutile de casser votre tirelire : les jouets les plus simples sont souvent les plus efficaces. La bonne vieille canne à pêche sera idéale pour réveiller les instincts de chasseur de votre Savannah. Pensez à installer suffisamment d’arbres à chat et de points en hauteur, car les chats restent des grimpeurs nés. Si vous avez les moyens et le temps nécessaires, pourquoi ne pas adopter un deuxième chat pour tenir compagnie au premier ?

Les Savannah aiment le grand air. Votre matou sera donc ravi de vous accompagner en promenade, mais faites bien attention à lui acheter un harnais solide et bien adapté. Il faudra lui apprendre à bien accepter le harnais dès son plus jeune âge.

Assurance : bien protéger son Savannah

À la différence des chiens, il y a relativement peu de chance pour qu’un chat fasse de gros dégâts sur un humain. Cependant, personne n’est à l’abri d’un accident, et nos félins possèdent eux aussi de petites dents acérées capables de blesser. Il n’existe pas d’assurance obligatoire pour les chats domestiques, et ces derniers sont déjà couverts par les assurances de responsabilité civile, très souvent comprises dans les assurances habitation. 

Ce type d’assurance vous permet d’obtenir un remboursement des frais engagés si votre Savannah venait à commettre des dégâts sur autrui et/ou sur les biens d’autrui. Le montant des remboursements dépendra bien évidemment de votre contrat. Lisez bien chaque ligne et repérez les clauses d’exclusion, ainsi que les délais de carence. Attention ! Les assurances pour chat ne remboursent que les dégâts causés par votre félin. Elles ne prendront pas en charge les éventuels dégâts causés à votre Savannah. Dans ce cas, il faudra faire jouer l’assurance de la personne responsable.

Avez-vous déjà songé à prendre une mutuelle pour votre Savannah ? Tout comme l’assurance, cet outil bien souvent négligé par les propriétaires, n’est pas obligatoire. Pourtant, il peut se révéler très utile le moment venu. En effet, une mutuelle pour chat vous permet d’être remboursé d’une partie des frais vétérinaires, qui sont parfois très élevés. Le montant des remboursements dépend bien sûr, là encore, de la nature de votre contrat. Lisez bien toutes les lignes et comparez les offres pour être certain de ne pas vous tromper.

Faites bien attention, car un grand nombre de compagnies d’assurance ne prennent pas en charge les frais induits par les maladies génétiques ou héréditaires. De même, elles refusent d’assurer les chats âgés ou déjà malades. Si vous comptez prendre une mutuelle pour chat, n’attendez pas.