Chat hypoallergénique : qu’est-ce que c’est ?

Certaines personnes, à leur grand désespoir, sont allergiques aux « poils de chat ». Elles renoncent donc à adopter un petit compagnon félin. Pourtant, il existerait des races de chats hypoallergéniques, qui permettraient de contourner le problème.

Quels sont les symptômes de l'allergie aux chats ?

On parle très souvent d’une allergie aux poils de chat, mais en réalité, il s’agit d’une allergie à un allergène appelé Fel D1, sécrété par les glandes salivaires, lacrymales, sébacées et anales de l’animal. En se léchant, le chat étale le Fel D1 sur ses poils. L’agent allergène se retrouve alors dans l’environnement, et provoque, chez la personne allergique, différentes réactions allergiques aux chats :

  • Des éternuements
  • Des larmoiements
  • Une congestion nasale
  • Des réactions urticaires dans certains cas

Des tests viendront confirmer la suspicion d’allergie. Chez les personnes les plus sensibles à l’allergène, des crises d’asthme peuvent survenir. Mais doit-on renoncer à adopter un chat si l’on est allergique à Fel D1 ? Pas forcément ! En effet, les chats dits « hypoallergéniques » pourraient vous aider à contourner le problème.

Comment réduire les allergènes de chat dans la maison ? Passez régulièrement le balai et l’aspirateur pour vous débarrasser des poils. Lavez aussi régulièrement votre literie, et vos tapis. Brossez votre chat pour le débarrasser de ses poils morts et évitez qu’il n’en sème un peu partout. Aérez la maison, en faisant bien attention que les fenêtres sont sécurisées pour éviter les chutes. Vous pouvez aussi installer des purificateurs d’air pour réduire les symptômes des allergies.

Quels sont les déclencheurs d'allergie aux chats ?

L'allergie aux chats est en fait une réaction à certaines protéines présentes dans la peau morte (appelée squames), la salive, l'urine ou les glandes sébacées de l'animal. Ces protéines sont des allergènes

Lorsqu'une personne allergique entre en contact avec ces allergènes, son système immunitaire les reconnaît comme des envahisseurs et réagit en libérant des substances chimiques, comme l'histamine, ce qui provoque des symptômes d'allergie.

Les allergènes de chat sont transportés sur de minuscules particules de peau ou de salive, qui peuvent rester en suspension dans l'air pendant une longue période. Les allergènes peuvent également se déposer sur les meubles, la literie, les tapis et d'autres surfaces. Les particules d'allergènes de chat sont très petites et collantes. Elles peuvent se coller aux vêtements et aux chaussures, ce qui signifie qu'elles peuvent être transportées dans des endroits où il n'y a pas de chats.

Chat hypoallergénique : définition

Un chat hypoallergénique est un chat qui produit une plus faible quantité de Fel D1, l’agent allergène responsable des allergies aux poils de chat. Dans les faits, ils provoquent moins de réactions allergiques que les autres, mais il serait faux de croire qu’ils les suppriment complètement. Le Fel D1 est en effet toujours présent dans la salive de l’animal. Il s’agit donc d’un moindre mal. Certaines personnes, hypersensibles à l’allergène, auront quand même des réactions au contact d’un chat hypoallergénique.

Sachez que selon des études, les chats stérilisés produisent moins de Fel D1 que les autres, en raison de la réduction du taux de progestérone et de testostérone.

Les meilleures races de chats hypoallergéniques

L’hypersensibilité aux chats ne vous condamne donc pas à renoncer à avoir un matou. Si vous êtes allergique, vous avez tout intérêt à vous tourner vers ces différentes races :

Le Bleu Russe

Bleu russe : chat hypoallergénique

Le Bleu Russe possède un poil double, ce qui présente un avantage certain. Il produit non seulement peu de Fel D1, mais ce double poil permet de retenir plus facilement la protéine dans la fourrure. Côté caractère, le Bleu Russe est un chat très calme et docile, qui apprécie la compagnie des humains.

Le Bengal

Bengal : chat hypoallergénique

Le Bengal est une autre race de chat considérée comme hypoallergénique. Il produit lui aussi moins de Fel D1, mais il présente un peu plus de contraintes que le Bleu Russe. En effet, le Bengal est un chat fugueur. Il faut donc faire bien attention à éviter de le laisser sortir, d’autant que sa beauté en fait une cible de choix pour les voleurs.

Le Balinais

Balinais : chat hypoallergénique

Le Balinais présente l’avantage de perdre peu de poils, tout en produisant assez peu de Fel D1. C’est un chat très attaché à son maître, affectueux et joueur. Il supporte cependant très mal la solitude.

Le Devon Rex

Devon Rex : chat hypoallergénique

Le Devon Rex est un chat à la fourrure rase qui perd également très peu ses poils. De plus, il produit, comme les autres chats de cette liste, peu de Fel D1. Docile, affectueux, il demande cependant beaucoup d’attention et déteste rester seul.

Le Sibérien

Sibérien : chat hypoallergénique

Le Sibérien est la race de chat considérée comme la plus hypoallergénique du monde. C’est en effet lui qui produit le moins de Fel D1 dans cette liste. Le Sibérien est en plus un chat très doux, d’une grande tranquillité. Il fait un merveilleux compagnon félin.

Le Sphynx

Sphynx : chat hypoallergénique

Le Sphynx se caractérise par son absence totale de poils ! L’avantage de ce chat sans poil  est qu’il ne risque pas de disséminer des agents allergènes dans votre logement via sa fourrure. Il produit plus de Fel D1 que les autres races de cette liste, mais cette donnée est compensée par sa peau entièrement nue. Le Sphynx est, de plus, un chat sociable, fidèle et intelligent.

Le Javanais

Javanais : chat hypoallergénique

Aussi appelé Oriental Shorthair, le Javanais produit, comme les autres, moins de Fel D1. Cependant, il correspond plus aux personnes solitaires, calmes et indépendantes. Ce chat aime lui-même la solitude et la tranquillité.

Le prix des races de chats hypoallergéniques est-il plus élevé que celui des autres chats ? Pas nécessairement, car cette caractéristique n’est pas vraiment un argument de vente, d’autant que le terme hypoallergénique reste un abus de langage : il serait plus exact de dire que ces chats provoquent moins de réactions allergiques que les autres.

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Chats hypoallergéniques : mythe ou réalité ?

Certains experts ne croient pas vraiment à l’existence de chats hypoallergéniques. Ils conseillent même aux personnes allergiques à la Fel D1 de ne pas adopter de chat, hypoallergénique ou pas, car les réactions allergiques restent possibles. On observe cependant parfois une atténuation ou une disparition des symptômes au contact prolongé du chat, mais il s’agit d’une désensibilisation forcée et circonstancielle.

La désensibilisation est d’ailleurs le procédé utilisé par les médecins pour gommer les réactions allergiques. Le principe est très simple : forcer le contact avec l’agent allergène pour que le corps finisse par ne plus y réagir. Mais cette désensibilisation prend du temps. Il faut compter au moins trois ans pour que le traitement se montre efficace.

D’autres allergologues recommandent de laver son chat régulièrement avec un shampoing spécial, afin de le débarrasser de la salive dans ses poils. Cependant, cette opération n’est pas forcément évidente et peut même devenir problématique pour la peau de l’animal, en provoquant à terme des irritations.

chats hypoallergéniques

Enfin, certains chercheurs et scientifiques ont décidé de s’attaquer directement au problème, à savoir la protéine Fel D1. L’entreprise Indoor Biotechnologies, située en Virginie (États-Unis), serait parvenue à supprimer le gène responsable du Fel D1. Pour le moment, ce traitement n’en est qu’au stade expérimental, mais s’il s’avérait efficace, il pourrait peut-être permettre aux amoureux des félins de pouvoir profiter de leur animal de compagnie sans risquer de réaction allergique.

Le traitement consisterait en l’injection d’une protéine coupante, qui empêcherait ainsi la production de Fel D1. Cependant, le Fel D1 est peut-être essentiel pour le chat, et sa suppression pourrait avoir des effets néfastes. C’est aujourd’hui à cette question que tentent de répondre les chercheurs d’Indoor Biotechnologies. Le remède miracle contre l’allergie aux poils de chat n’est donc pas encore pour tout de suite. En attendant, vous pouvez toujours utiliser un shampoing doux pour la peau du chat, à utiliser lorsqu’une personne allergique doit entrer en contact avec l’animal, au moins temporairement !

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages