BOMBAY

Le Bombay a vraiment tout d’une panthère miniature ! Ce beau chat noir est un compagnon idéal pour de nombreuses familles en raison de son caractère gentil et doux.

Un peu d’histoire

Vous pensez que le Bombay est né en Inde, comme son nom l’indique ? Eh bien, détrompez-vous ! En réalité, cette race de chat a vu le jour aux États-Unis dans les années 1960. Les éleveurs à l’origine de la race souhaitaient obtenir une panthère miniature. Pour ce faire, ils ont donc croisé des American Shorthair noirs avec des Burmese couleur sable. Le Bombay a d’ailleurs été nommé, au début, Black Burmese. On a également surnommé la race Mini Panther, ou même The Patent-leather kid with the new-penny eyes (l'enfant de cuir verni avec des yeux en forme de penny). Finalement, c’est le nom de Bombay, en référence à la ville indienne, qui est retenu.

La race du Bombay se stabilise entre 1966 et 1972. L’éleveuse à l’origine de la race, Nikki Horner, fait reconnaître le Bombay en 1976. La Cat Fanciers Association (CAT) et The International Cat Association (TICA) reconnaissent toutes deux la race. Mais même de nos jours, le Bombay reste un chat rare, y compris dans son pays d’origine. En France, on ne compte qu’une cinquantaine de Bombay enregistrés chaque année au Livre Officiel des Origines Félines (LOOF), l’association féline principale de l’Hexagone.

Caractéristiques physiques

Le Bombay est un chat de taille moyenne, qui mesure entre 25 et 30 cm au garrot. Le poids du félin est compris entre 3 et 4 kg. Ce gabarit plutôt léger constitue un véritable avantage lorsque vous souhaitez voyager avec votre chat Bombay. S’il pèse moins de 6 kg, cage de transport comprise, il pourra rester avec vous en cabine si vous prenez l’avion, ou sur vos genoux dans le train. Renseignez-vous bien avant le départ.

Corps : le corps est de type cobby, avec une forte musculature et une ossature bien développée. La morphologie du Bombay n’est pas sans rappeler celle du Burmese américain, avec qui il partage des traits communs.

Tête : la tête est ronde, avec un museau assez large, un front arrondi et un stop marqué.

Oreilles : elles sont de taille moyenne et légèrement pointues.

Yeux : ils sont en forme d’amande et de couleur dorée.

Queue : elle est de longueur moyenne.

Poil : le poil du Bombay est court, fin et brillant, avec un aspect satiné.

Couleur : le standard n’accepte qu’une seule couleur pour la robe du Bombay, le noir de jais. Aucune tache blanche n’est tolérée. Cette couleur est l’une des caractéristiques principales du physique du Bombay.

Caractère

Selon les informations contenues dans le standard du Bombay, celui-ci est connu pour son intelligence et sa relative indépendance. Il n’a pas besoin d’être collé à son propriétaire pour être heureux. Il n’est pas du tout méfiant, ce qui peut rendre la vie en extérieur dangereuse. C’est pour cette raison qu’il ne doit pas sortir sans surveillance. Le Bombay n’est pas très bavard, contrairement à d’autres races comme le Siamois, par exemple. C’est un chat sensible, qui aime les câlins et les caresses, et s’il est assez indépendant à ses heures perdues, il ne doit pas non plus rester seul trop longtemps.

Comportement avec les autres

Le Bombay est amical et gentil. Il n’a pas vraiment peur des étrangers et peut tout à fait cohabiter avec des chiens ou d’autres chats tant qu’il y a été habitué petit. Il faut, par contre, toujours se montrer prudent avec les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) comme les rongeurs ou les oiseaux : n’oubliez pas que le Bombay reste un chat et qu’il a donc un certain instinct de chasseur.

Compatibilité

Le Bombay est le chat idéal. ll convient à tous les types de famille, avec enfant ou non. Il peut aussi convenir à des personnes âgées actives et dynamiques. Il s’adapte à tous les logements. La vie en appartement n’est donc pas un obstacle.

Santé

L’espérance de vie du Bombay est comprise entre 12 et 18 ans. Il jouit donc d’une belle longévité, assez comparable à celles des chats européens, aussi appelés chats de gouttière, réputés pour vivre très longtemps – plus longtemps, en tout cas, qu’un certain nombre de chats de race.

L’espérance de vie d’un chat est bien sûr une donnée variable, qui dépend d’un certain nombre de critères.

  • L’accès à l’extérieur. Les chats qui ont accès à l’extérieur sont beaucoup plus exposés que les autres aux accidents, ainsi qu’aux maladies via des bagarres avec d’autres chats. De plus, les chats de race sont susceptibles d’être volés par des personnes mal intentionnées.

  • Le sexe. Les femelles ont en effet tendance à vivre quelques mois de plus que les mâles. C’est une donnée à prendre en compte au moment de l’adoption.

  • La stérilisation. Les chats stérilisés et castrés vivent plus longtemps que les autres, tout simplement parce qu’ils sont mieux protégés contre les maladies de l’appareil reproducteur, qui peuvent être très dangereuses, voire mortelles lorsqu’elles ne sont pas soignées à temps.

  • Les chats errants vivent évidemment moins longtemps que les autres. Ils meurent souvent avant l’âge de huit ans, victimes de maladies et d’accidents, contrairement aux chats domestiques.

Même si le Bombay a une santé plutôt solide, il peut être touché par deux maladies :

  • La cardiomyopathie hypertrophique : cette pathologie se caractérise par un épaississement du muscle du myocarde, le muscle cardiaque. C’est une maladie fréquente chez les chats, dont l’origine est souvent mal connue. Elle nécessite une prise en charge rapide, mais hélas, sa détection n’est pas toujours simple, et il arrive qu’elle ne soit découverte qu’après le décès de l’animal. Le risque de mort subite n’est pas à écarter. Les signes de la maladie sont la perte d’appétit, les difficultés respiratoires, la léthargie… Ces signes peu caractéristiques doivent de toute façon vous alerter.

  • L’anomalie cranio-faciale du Burmese : il s’agit d’une anomalie dans le développement des structures de la face. On constate une absence de développement des structures nasales, avec des malformations au niveau de la bouche et des yeux. Les chatons sont en général euthanasiés dès la naissance. Cette maladie est héréditaire et se transmet via la mutation du gène ALX1.

Il est aussi important de bien protéger votre Bombay contre les maladies communes à tous les chats, comme la leucose, le typhus ou le coryza. Il existe heureusement des vaccins très efficaces pour éviter la contamination.

Conditions de vie

Le Bombay est le parfait chat d’appartement. Il n’est pas vraiment équipé pour la vie en extérieur, qui pourrait s'avérer dangereuse pour lui. Le Bombay préfère d’ailleurs le confort de son foyer à une vie d’aventures et de découvertes. Il doit cependant aussi faire un peu d'exercice, car il reste un chat actif et jovial. Veillez à ce que votre logement soit correctement équipé.

Alimentation : bien nourrir son Bombay

Garder son chat en bonne santé, c’est aussi bien le nourrir. Vous avez sans doute à cœur de choisir les croquettes pour Bombay les mieux adaptées aux besoins de votre félin. Voici quelques conseils qui vous permettront de trouver la meilleure alimentation.

Faites bien attention aux protéines !

Les chats sont des carnivores stricts, qui ont besoin de manger de la viande pour être en parfaite santé. À titre de comparaison, les chiens, par exemple, peuvent parfois manger, en plus de viande, quelques fruits et légumes. Ce n’est absolument pas le cas des félins. Leur régime doit être composé, en très grande majorité, de protéines d’origine animale. Veillez également à ce que ces protéines soient issues d’une viande de très bonne qualité, dont la provenance est parfaitement indiquée sur le paquet. Et enfin, bannissez les croquettes vegan !

Comprenez les compositions

Comment savoir à coup sûr ce que vous donnez à votre Bombay ? En lisant les étiquettes des croquettes et de pâtées. C’est le seul moyen tangible et efficace de savoir à partir de quels ingrédients est fabriquée l’alimentation. Vérifiez chaque point de la composition en faisant attention à la présence d’additifs (exhausteurs de goût, conservateurs), ainsi qu’à la qualité des ingrédients utilisés dans la fabrication.

N’achetez pas n’importe où

Vous pouvez trouver des produits pour chat un peu partout : animaleries, grandes surfaces, cabinets vétérinaires, sites Internet. Malheureusement, certains lieux sont à éviter. C’est le cas des supermarchés et grandes surfaces. Les marques vendues dans ce type d’endroit (et que l’on retrouve aussi dans certaines animaleries) sont fabriquées à partir d’ingrédients de qualité médiocre. Cela explique d’ailleurs pourquoi leur prix est si intéressant. Ne vous laissez pas avoir. Trouver de bonnes croquettes ne vous coûtera parfois que quelques euros de plus.

Adaptez la nourriture

L’alimentation de votre Bombay ne restera pas la même tout au long de la vie de votre boule de poils. Il est important que le contenu de sa gamelle évolue au même rythme que lui. Soyez à l’écoute de votre félin et de ses besoins, et changez sa diète lorsque cela est nécessaire, sur conseil de votre vétérinaire. Organisez une transition alimentaire afin d’éviter les problèmes de digestion : les chats ont en général l’estomac très sensible.

Pensez aux compléments alimentaires

Vous pouvez choisir la meilleure alimentation possible, parfois, les petits problèmes du quotidien demandent des solutions ciblées. Dans ce genre de cas, n’hésitez pas à utiliser des compléments alimentaires, comme la moule verte, le psyllium blond ou la levure de bière. Ces compléments ne sont pas des médicaments : ils ne doivent pas être utilisés pour soigner des maladies graves. De plus, demandez toujours conseil à un vétérinaire avant de les administrer à votre chat. Enfin, pensez à installer quelques plants d’herbe à chat chez vous : votre Bombay pourra les mâchonner afin de se purger !

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Bombay

  • Vaccins : environ 60 euros

  • Alimentation : 30 à 50 euros

  • Budget mensuel : 40 à 70 euros

L’entretien du pelage

Le pelage très court du Bombay ne demande pas un gros entretien, bien au contraire. Prendre soin de ce félin est donc plutôt aisé. Brossez-le une fois par semaine à l’aide d’une brosse adaptée à la fourrure courte du Bombay. À moins que votre chat soit un animal de concours, il n’a pas besoin d’un toilettage très poussé.

Inutile, donc, de le laver. Les chats sont des animaux très propres, qui se nettoient chaque jour de manière consciencieuse. De plus, rares sont les félins qui apprécient l’eau. Épargnez cette épreuve à votre Bombay, sauf en cas d’extrême nécessité (fourrure très sale ou recouverte de matière grasse ou toxique).

L’entretien des dents

Ne négligez pas l’hygiène bucco-dentaire de votre Bombay. Trop de propriétaires passent à côté du soin des dents de leur chat. Or, une bouche en bonne santé est essentielle. Cela vous permettra d’éviter une séance pénible de détartrage chez le vétérinaire, réalisée sous anesthésie générale. Apprenez à votre chaton à se laisser brosser les dents et achetez-lui des bâtons de matagi pour le soin de ses gencives.

L’entretien des yeux et des oreilles

Les yeux et les oreilles ont eux aussi besoin d’être surveillés et entretenus. Nettoyez les yeux avec une compresse de gaze bien propre, de sérum physiologique ou une lotion oculaire adaptée. Faites un geste allant de l’intérieur de l’œil vers l’extérieur pour ne pas ramener des saletés.

Inspectez aussi les oreilles et nettoyez-les avec une lotion auriculaire à verser dans le conduit auditif. Massez et essuyez jusqu’à ce que le coton soit bien propre. En cas d’écoulements malodorants, ne perdez pas de temps et consultez un vétérinaire.

Les soins vétérinaires

Enfin, il est évident que seul un spécialiste pourra vous dire si votre chat est effectivement en bonne santé ou non. Prenez rendez-vous chaque année pour effectuer les rappels de vaccin de votre Bombay. Protégez-le contre les parasites comme les puces, les tiques et les parasites intestinaux, et au moindre doute, prenez rendez-vous pour ne pas laisser la maladie s’installer.

Prix du Bombay

Combien coûte un chaton Bombay ?

Le prix d’un chaton Bombay oscille entre 800 et 1300 euros. Il est cependant possible de trouver des chatons encore plus chers. Le prix d’un chat dépend de plusieurs critères :

  • Le lieu de l’achat. Les chats d’élevage coûtent bien évidemment plus cher que les chats en refuge. Il faut également prendre en compte la réputation de l’élevage.

  • L’ascendance du chaton. Si vous achetez en élevage, un chaton dont les parents ont été décorés ou champions dans certaines catégories d’exposition sera plus cher.

  • La fonction du chaton. Là encore, on trouve dans les élevages des différences de prix entre les chatons de compagnie et ceux destinés à la reproduction ou aux expositions.

N’oubliez pas non plus que le coût d’un chat ne s’arrête pas à son adoption. Il faut rajouter tous les frais annexes, comme les accessoires, les paniers, les jouets, les visites vétérinaires, ainsi que l’alimentation.

Où acheter un Bombay ?

Vous avez plusieurs possibilités, mais certaines sont à éviter.

  • L’achat en élevage

Si vous souhaitez un chat pure race, vous n’aurez pas d’autre choix que de vous tourner vers un éleveur. Mais ne prenez pas le premier élevage venu. Visitez, observez l’environnement et l’état de la chatte reproductrice et des chatons. Posez des questions à l’éleveur pour savoir s’il connaît bien la race, et si vous avez un doute, repartez.

  • L’adoption en association

Vous n’avez peut-être pas envie d’acheter un chaton dans un élevage. Dans ce cas, vous pouvez essayer de vous tourner vers des refuges ou des associations. Les chances d’y trouver un Bombay à l’adoption sont très minces, la race étant plutôt rare, mais vous pouvez quand même tenter votre chance.

  • À éviter

Nous vous déconseillons fortement d’adopter votre chat dans une animalerie ou auprès de particuliers qui vendent leurs animaux sur Internet. Vous n’aurez pas la même garantie en cas de problèmes de santé (et aucun recours).

Sommeil

Savez-vous combien de temps un chat dort chaque jour ? En moyenne, les félins adultes roupillent une quinzaine d’heures, mais les chatons et les chats seniors peuvent dormir entre 18 et 20 heures par jour ! Les chats alternent les périodes de sieste et de repos prolongé.

Vous souhaitez peut-être acheter un panier à votre Bombay et vous vous demandez comment choisir le bon panier. Il existe tout un tas de modèles différents, et il n’est donc pas toujours facile de s’y retrouver. Sachez cependant qu’acheter un panier ne veut pas forcément dire que votre chat ira s’y installer.

En effet, les félins aiment bien alterner les différentes aires de repos. De plus, ils sont d’un naturel indépendant, ce qui veut dire que vous ne pouvez pas les obliger à rester dans un panier s’ils n’en ont pas envie. Mettez toutes les chances de votre côté en achetant un panier pour chat adapté à la taille du Bombay. Privilégiez les matières douces, molles, qui sont beaucoup plus confortables, mais faites bien attention à ce que votre chat soit correctement traité contre les puces.

Si vous avez plusieurs matous à la maison, achetez plusieurs paniers. Les chats ne sont pas connus pour aimer partager leurs possessions. Ce sont des animaux plutôt territoriaux.

Jeux et activités physiques pour Bombay

Le Bombay est un chat actif et dynamique. Même s’il est plutôt adapté à la vie en appartement, il n’en a pas moins besoin de se dépenser pour être heureux. Vous pouvez aménager votre intérieur afin de créer des circuits où votre chat pourra grimper et courir. Achetez plusieurs arbres à chat, à installer à des endroits stratégiques. Par exemple, un arbre à chat placé devant une fenêtre permettra à votre Bombay de regarder dehors et d’observer les passants ou les oiseaux.

Il est également important d’acheter des jouets pour votre Bombay. Vous trouverez différents types de jouets sur le marché : adaptez-vous aux goûts de votre félin. Vous n’avez pas non plus besoin de casser votre tirelire, car bien souvent, ce sont les jouets les plus simples qui sont les plus efficaces.

Jouez avec votre petit Bombay au moins quinze minutes chaque jour si vous le pouvez. Cela vous permettra de passer du temps avec votre boules de poils et de renforcer la relation que vous entretenez avec lui. Si vous craignez que votre chat s’ennuie, pourquoi ne pas adopter un autre matou ou un chien, à condition, bien sûr, d’avoir le temps et le budget nécessaires pour s’occuper de chaque animal.

Assurance : bien protéger son Bombay

L’assurance pour Bombay

Devez-vous faire assurer votre Bombay ? Non, l’assurance n’est pas du tout obligatoire, et ce, pour toutes les races de chat. Contrairement à certaines catégories de chiens (chiens de chasse, chiens d’attaque ou de défense), aucune race de chat n’est concernée par ce type de mise en garde.

La plupart du temps, votre Bombay est de toute façon déjà couvert par votre assurance responsabilité civile, qui vous protège, ainsi que les membres dépendants de votre foyer (animaux de compagnie, enfants) des problèmes du quotidien.

Bien qu’il soit rare que les chats provoquent de gros dégâts ou blessent sérieusement quelqu’un, l’assurance vous permet quand même d’être remboursé d’une partie des frais engagés en cas de souci. Lisez bien votre contrat. Faites attention aux clauses d’exclusion, ainsi qu’aux délais de carence et aux plafonds de remboursement. N’hésitez pas à comparer les contrats si besoin afin de choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins.

La mutuelle pour Bombay

Pourquoi souscrire une mutuelle pour Bombay ? Tout simplement parce que la mutuelle vous offre une protection supplémentaire contre les aléas de la vie. Malgré toutes vos précautions, votre chat peut tomber malade ou être victime d’un accident. En France, les factures vétérinaires sont souvent élevées, et il arrive, hélas, que certains propriétaires n’aient pas les moyens pour s’en acquitter.

Afin de ne pas vous retrouver dans cette situation, la mutuelle peut être d’un grand secours. La mutuelle pour chat fonctionne de la même manière que nos propres mutuelles. Des cotisations vous donnent droit à un pourcentage de remboursement.

Lisez bien votre contrat, et surtout, prenez garde aux clauses d’exclusion. En raison de ces dernières, les organismes de mutuelle sont en droit de refuser de vous rembourser. Ne vous laissez pas surprendre. Souvent, ces clauses d’exclusion concernent les maladies génétiques et héréditaires. Beaucoup de mutuelles refusent aussi de prendre en charge les chats trop âgés ou déjà malades : ne traînez pas !

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !

Voir d'autres chats à poil court :