LA GESTATION CHEZ LA CHIENNE

Quels sont les signes de gestation chez le chien ?

🏠 > Institute 👉 Gestation chien

Dans la vie de tout maître, la gestation de son chien est un moment fantastique qui peut aussi se révéler être une source d’inquiétude et de questionnement - à plus forte raison lorsqu'on le vit pour la première fois ! La nature étant bien faite, votre chienne saura, par elle-même, gérer l’arrivée de cet heureux événement. Mais vous pouvez bien sûr vous y préparer pour faire en sorte que la gestation se passe dans les meilleures conditions. Cette période est synonyme de grandes modifications pour la chienne, aussi bien dans sa morphologie que dans son comportement ou que dans ses besoins alimentaires. Vous pouvez l’accompagner tout au long de ces semaines ainsi qu’après la naissance de ses petits.  Comment se passe la gestation chez le chien ? Comment se passe la mise-bas ? Comment s’occuper de votre chienne et de ses chiots après la naissance ? Toutes les réponses, et plus encore, sont dans cet article.

La gestation de la chienne

Il est possible de déterminer si une chienne est en gestation 20 jours après la saillie au moyen d’une échographie. Les premiers signes visibles apparaissent, quant à eux, autour de la cinquième semaine. Vous pourrez observer un gonflement de ses mamelles et un changement dans son comportement : votre chienne peut ressentir le besoin de s’isoler pour être au calme où rechercher davantage votre compagnie et vos caresses.

👉 Les signes précoces

👉 Le développement de la gestation

À partir de la sixième semaine, et à mesure que la gestation progresse, votre chienne peut avoir besoin d’uriner plus souvent. Aucune inquiétude à avoir : ce phénomène temporaire est simplement la conséquence du développement des petits dans son utérus qui engendre une pression sur la vessie. C’est aussi à cette période que son ventre s’arrondit visiblement.


Ses mamelles vont continuer à gonfler jusqu’à la mise-bas qui intervient entre 56 et 70 jours après la saillie, avec une moyenne de 68 jours. Si la mise-bas ne se produit pas à l’issue de 70 jours, il faut absolument faire examiner votre chienne par un vétérinaire.


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Pendant toute la période de gestation de votre chien, il est important d’être très attentif à ses besoins. Il ne s’agit pas seulement de lui procurer un cadre de vie confortable : il faut également veiller à son alimentation, éviter les situations de stress et s’assurer de sa bonne santé.

👉 Adaptez son alimentation

Comment prendre soin d’une chienne en gestation ?

Une alimentation saine et équilibrée est essentielle à la bonne santé de tous les chiens. Cela est d’autant plus vraie pour les chiennes en gestation. Son appétit va augmenter à partir de la 6e semaine : c’est à ce moment-là que vous pourrez commencer à lui servir une ration de nourriture plus importante. Comptez une augmentation de 10 % sur sa ration habituelle. 

Veillez également à la composition de son alimentation : ses besoins nutritionnels changent à cette période et sa nourriture devra contenir davantage de protéines, de minéraux et de vitamines afin de ne pas l’obliger à manger trop. Les croquettes pour chiot sont à privilégier durant la gestation : leur composition est plus riche que celles destinées à des chiens adultes.

👉 Fractionnez ses repas

La croissance des petits implique une compression des organes, dont l’estomac. Afin que votre chienne ait une bonne digestion, divisez sa ration journalière en trois à quatre petites portions que vous lui servirez à intervalles réguliers tout au long de la journée. Cela évitera qu’elle n’ingère une quantité trop importante de nourriture d’un seul coup.

👉 N’oubliez pas l’eau !

Avec ou sans petits à venir, l’eau est indispensable à tous les chiens. Assurez-vous que votre chienne ait toujours une gamelle d’eau fraîche à sa disposition. Si elle a librement accès à un espace extérieur, vous pouvez aussi en mettre une dehors.

👉 Bichonnez votre chienne

Même si votre chienne est pleine d’énergie, il est important d’éviter les situations qui pourraient se révéler stressantes ou la fatiguer inutilement. Limitez, par exemple, les trajets en voiture et faites l’impasse sur les activités physiques trop intenses. En revanche, ne supprimez pas les sorties. Votre chienne aura toujours besoin de prendre l’air tous les jours. Des promenades en laisse et au pas lui feront le plus grand bien.

Les rencontres avec d’autres chiens, et particulièrement avec des mâles, sont à éviter pendant toute la durée de la gestation. Elles peuvent engendrer des réactions agressives de part et d’autre et être une source de stress inutile.

👉 Pensez à la vermifuger !

Les parasites intestinaux ne font pas bon ménage avec les chiots. Il est recommandé de vermifuger les chiennes en gestation deux semaine avant la naissance. Prenez conseil auprès de votre vétérinaire avant de lui administrer un vermifuge ! De manière générale, il est préférable de toujours demander l’avis d’un spécialiste avant de donner tout médicament ou complément alimentaire à votre chienne en gestation.

👉 Emmenez-la chez le vétérinaire

Les chiennes ont beau donner naissance à des petits depuis la nuit de temps, une visite chez le vétérinaire s’impose pendant la gestation. Il sera en mesure de contrôler que tout se passe bien et de vous donner tous les conseils utiles pour prendre soin de votre chienne et l’aider lors de la mise-bas.

La gestation chez le chien

Quels problèmes peuvent apparaître durant la gestation du chien ?

Même si votre chienne est en bonne santé, certains problèmes peuvent survenir au cours de la gestation. Certains signes doivent vous alerter : une perte d’appétit, une modification importante de son comportement ou des écoulements anormaux nécessitent une visite d’urgence chez votre vétérinaire. Les principaux problèmes rencontrés durant la gestation chez le chien sont :

👉 Les avortements spontanés

Ce sont la conséquence d’infections bactériennes ou virales. Ils peuvent aussi être causés par des parasites ou être le résultat d’une pathologie sous-jacente comme le diabète ou l’hypothyroïdie. 


Dans les faits, toute dégradation de l’état de santé de votre chienne peut résulter en un avortement. Il est important de ne pas prendre de risque et de faire examiner votre chienne par un vétérinaire dès les premiers signes afin de prévenir une mérite (une infection de l’utérus potentiellement mortelle si les chiots ne sont pas expulsés).

👉 Les hypocalcémies

L’hypocalcémie est un déficit en calcium causé par l’augmentation des besoins de la chienne durant la gestation en préparation de la montée de lait. Cette pathologie est assez rare durant la gestation et se manifeste plutôt après la mise-bas. Il est facile de la prévenir en lui offrant une alimentation adaptée ou à travers des compléments alimentaires – à donner uniquement après la mise-bas, pas avant. Là encore, la prudence est de mise : demandez conseil à votre vétérinaire avant de lui en donner.

Comment préparer la mise-bas ?

Le grand jour est pour bientôt ? Bravo ! N’attendez pas la dernière minute pour vous occuper des préparatifs. Votre chienne aura besoin d’un endroit confortable pour mettre bas. Vous pouvez lui aménager un panier douillet garni de papier journal, de draps ou de couvertures. Vous pouvez aussi utiliser une boîte en carton si vous préférez. Le tout doit être facile à nettoyer ou à changer durant les trois premières semaines.


Peu importe le type de couchage que vous choisirez, il est important que vous le placiez dans un endroit calme et à l’abri des courants d’air. Les bords devront être suffisamment bas pour que votre chienne puisse les enjamber sans effort, mais suffisamment hauts pour que ses petits ne puissent pas s’en échapper.


Dernier conseil : faites en sorte que le couchage soit adapté à la taille de votre chienne… et de ses petits ! Elle doit pouvoir s’y allonger confortablement sans risquer de les écraser par accident.

Comment se passe la mise-bas ?

Dans les 48 heures qui précèdent la mise-bas, votre chienne montre des signes de nervosité. Son comportement change à nouveau : elle boude sa nourriture, gratte le sol, observe ses flancs, demande des caresses ou au contraire, vous fuit. Cela indique que les contractions ont commencé. Lorsque ces dernières deviennent plus intenses, elle halète et prépare son « nid ».

👉 Combien de temps dure la mise-bas ?

La mise à bas peut durer entre 4 et 12 heures et peut même durer jusqu'à 36 heures chez les chiennes qui donnent naissance pour la première fois. Les petits naissent à environ 30 minutes d’intervalle, ce qui correspond à la phase de repos de l’utérus. Vous n’avez pas à intervenir si tout se passe bien. Contentez-vous de rester près d’elle et de la surveiller. La mise-bas doit se faire dans le calme : tenez les enfants et les autres animaux à l'écart.

👉 Que se passe-t-il après la mise-bas ?

Une fois que les petits sont nés, la chienne ingère le placenta après avoir déchiré la poche contenant ses chiots et le cordon ombilical. C’est un réflexe instinctif, le placenta contenant une hormone qui va favoriser la lactation. Si votre chienne ne prête pas attention à ses chiots après leur naissance, retirez-leur vous-même les enveloppes placentaires à l’aide d’un linge propre.

Quels sont les problèmes peuvent survenir pendant la mise-bas ?

Trois complications peuvent survenir lors de la naissance des chiots. Restez aux côtés de votre chienne pendant toute l’expulsion de la portée de manière à pouvoir intervenir rapidement si besoin.

👉 L’obstruction

On parle d’obstruction lorsque les contractions ne sont pas immédiatement suivies d’une naissance. Cela peut être dû à un chiot mal positionné ou trop gros ou encore à une malformation du bassin chez la mère. Certaines races de chien sont davantage prédisposées à ce type de problème : c’est le cas notamment des Bouledogues français.

👉 L’inertie de l’utérus

On parle d’inertie de l’utérus lorsque les contractions ne sont pas suffisamment fortes pour permettre l’expulsion des chiots. Ce problème se retrouve souvent chez les chiennes âgées ou celles qui ont déjà eu de nombreuses portées. 


Si tous les chiots n’ont pas été expulsés et qu’aucune contraction n’est apparue pendant deux heures, il faut absolument emmener votre chienne chez le vétérinaire. Il réalisera une échographie et pourra décider de procéder à une césarienne s’il y a un danger pour la vie des chiots.

👉 Le chiot ne respire pas

Si le chiot ne respire pas, surtout ne paniquez pas et adoptez les bons gestes. Prenez-le délicatement et placez-le, la tête en bas, pendant quelques secondes : cela va libérer ses voies respiratoires. Ensuite, frottez-le doucement (toujours avec la tête vers le bas) avec un linge propre, sec et tiède. Aspirez les secrétions restantes à l’aide d’un mouche-bébé, puis séchez-le et mettez-le vite au chaud. Vous pouvez enfin l’aider à trouver une mamelle.

La gestation chez le chien

Que faire après la naissance ?

Les chiots sont aveugles et sourds à la naissance. Leur premier réflexe est de chercher la mamelle de leur mère. Leur sens du toucher suffit généralement à les guider mais vous pouvez les y aider s’ils n’y arrivent pas seuls.

👉 La 1ère semaine

Laissez votre chienne se reposer et faire tranquillement connaissance avec ses petits. Veillez à ce qu’elle ait suffisamment d’eau fraîche et changez les linges régulièrement. Le couchage doit être le plus propre possible.

👉 Dans les heures et les jours qui suivent la mise-bas

Les chiots sont très fragiles durant cette période et votre chienne va les garder constamment sous sa surveillance. Gare à celui qui s’y risquerait sans avoir été invité : elle pourrait même faire preuve d'agressivité. Respectez son besoin de calme et de solitude mais pesez les petits tous les jours pour être sûr qu’ils prennent bien du poids. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez pallier à cela en leur donnant un biberon de lait maternisé.

👉 La 2e semaine

L’appétit de votre chienne revient en force ! Il est recommandé de lui donner des croquettes pour chiots, plus riches en protéines et en sels minéraux. Cela permet à votre chienne d’avoir assez de lait pour nourrir tous ses petits sans avoir à avaler des quantités de nourriture trop importantes.


La fin de la 2ème semaine est aussi le moment de vermifuger à nouveau votre chienne. Pensez également à faire une déclaration de naissance (DNS) si votre chienne est enregistrée au LOF (Livre des Origines Français).

👉 À partir de la 5e semaine

Cette période correspond au début du sevrage : les petits vont progressivement passer d’une alimentation composée exclusivement de lait maternel à une alimentation régurgitée. Ils vont ensuite commencer à manger des croquettes tout en continuant à téter de temps en temps. Petit à petit, les tétées vont s’espacer jusqu’à ce que leur alimentation soit constituée en majorité d’aliments solides.


Pour faciliter cette transition alimentaire, vous pouvez humidifier les croquettes jusqu’à leur donner une consistance de soupe un peu épaisse. Cela a l’avantage de les rendre plus faciles à mâcher et à digérer tout en favorisant leur hydratation. Cette transition dure généralement deux semaines.

👉 La 6e semaine

Le temps est venu de vermifuger une dernière fois votre chienne et de traiter ses chiots contre les ascaris (des parasites intestinaux affectant les chiots et les chats). Le sevrage touche à sa fin et devrait être définitivement terminé autour de la 8e semaine. Les chiots deviennent de plus en plus curieux pendant toute cette période : soyez vigilant ! Ils peuvent facilement ingérer ou ronger des objets qui pourraient leur être toxiques.

Préparer les chiots au grand départ

Rares sont les maîtres qui souhaitent ou peuvent garder toute la portée. Il est cependant important de ne pas séparer trop tôt les chiots de leur mère car elle joue un rôle essentiel dans leur socialisation, ce qui a une incidence sur leur comportement futur. Il est recommandé de ne pas opérer cette séparation avant l’âge de trois mois, soit douze semaines après la naissance.

👉 La socialisation

Entre la 8e et la 12e semaine, multipliez les occasions de faire découvrir le monde aux chiots en compagnie de leur mère. Invitez des amis, habituez-les aux bruits de la maison, mettez-les en présence d’enfants et d’autres animaux : la présence de leur mère les rassure et crée des expériences positives qui influeront leur comportement à l’avenir. Sans cette socialisation précoce, le chiot risque de devenir peureux ou de développer des problèmes de comportement.

👉 La visite chez le vétérinaire

Si vous pensez offrir ou vendre les chiots, la loi exige qu’ils soient identifiés au moyen d’une puce électronique et qu’ils aient reçu tous les vaccins obligatoires. Pour cela, rendez-vous chez votre vétérinaire qui effectuera un examen complet, se chargera des formalités et vous remettra leur propre carnet de santé. Le chiot recevra à cette occasion la première dose du vaccin antirabique qui sera à renouveler le mois suivant.

La gestation chez le chien : ce qu’il faut retenir

L’attente d’un heureux événement est un moment particulier dans la vie d’une chienne - et de son maître ! Sauf si votre toutou souffre d’une malformation du bassin ou d’une maladie chronique, il n’y a aucune raison pour la gestation se passe mal. Il est cependant conseillé de se montrer vigilant pendant toute la durée de la gestation puisqu’elle implique des modifications importantes de ses besoins alimentaires et de son comportement.


Même s’il n’y a pas à s’inquiéter outre mesure, c’est toujours une bonne idée de faire une visite chez votre vétérinaire avant la naissance des petits pour s’assurer que tout va bien. Vous pourrez aussi en profiter pour prendre des conseils quant à la meilleure façon d’accompagner votre chienne pendant la gestation ainsi que pendant et après la mise-bas.


La période qui suit la naissance est pleine de bouleversements. Ses petits vont passer, en quelques semaines, de petits chiots fragiles à de petits explorateurs en herbe. Vous devrez non seulement veiller à ce que votre chienne récupère de la mise-bas mais aussi à ce que la transition alimentaire des chiots et que leur sevrage se passent sans accroc. Les premières semaines de leur vie sont cruciales dans la construction de leur personnalité future. Mais avant tout : profitez de ce moment unique !

PUBLIÉ LE 20 MARS 2020 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa et Dr Eric Charles de l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

SVP, donnez nous 1 clic pour évaluer la qualité de cet article. Merci beaucoup 🙏

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"

Comparateur de marques de croquettes

Ne changez pas seulement de croquettes,

changez de philosophie