PROBIOTIQUES ET PRÉBIOTIQUES POUR CHIEN : QUELLE EFFICACITÉ ?

Les probiotiques et les prébiotiques sont réputés pour avoir un effet positif sur la santé de nos chiens, par l’amélioration de leur flore intestinale, également appelé “microbiote intestinal”. Ils sont recommandés pour les individus ayant des problèmes de digestion, mais sont-ils réellement efficaces ? Les probiotiques et prébiotiques sont-ils un simple effet de mode, une arnaque commerciale ou une réelle solution visant à améliorer la santé de votre chien ?  

Probiotiques et prébiotiques : qu’est-ce que c’est ?

🏠 > Institute 👉 Probiotiques prébiotiques chien

On sait que la flore intestinale de nos animaux est riche en bonnes bactéries, qui garantissent au système digestif une bonne santé et un bon fonctionnement. Depuis quelques années, l'alimentation humaine et animale s'est enrichie en compléments qui apportent des fibres et des bactéries bénéfiques pour les intestins : les prébiotiques et probiotiques. Mais attention, ils n'ont pas la même fonction et il ne faut pas les confondre !

Petit rappel sur le mécanisme de la flore intestinale : chaque individu possède un « microbiote » unique caractérisé par une diversité et une quantité propre à chaque individu de différents micro-organismes. Le microbiote intestinal assure de multiples rôles métaboliques, structuraux et immunitaires et son équilibre est nécessaire à la santé de l’organisme. C'est dans cet environnement qu'interviennent les prébiotiques et probiotiques, qui ont donc chacun un rôle particulier.

probiotiques prébiotiques chien


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants (bactéries ou levure) qui, consommés en type et en quantité adéquate, favorisent la bonne santé du chien. Ingérées, elles permettent de favoriser les bonnes bactéries en contrant les mauvaises. En somme, les pro-biotiques nettoient et protègent l'intestin !

👉 Les probiotiques

Sous quelle forme les trouve-t-on ?

On retrouve des probiotiques dans les aliments fermentés de type produits laitiers (yaourt, fromages, kéfir de lait, lassi), la levure de bière active, le poisson fermenté et les préparations à base de fève de soja fermentées (sauce soja, miso, natto, tempeh, tofu).

Les prébiotiques, eux, sont des substances alimentaires, également appelées oligosaccharides et polysaccharides à courte chaîne. Les prébiotiques sont des substances non digestibles (fibres plus ou moins solubles) susceptibles de servir de nourriture aux bactéries intestinales. Ils améliorent la croissance de certaines bactéries présentes dans l’intestin du chien, dont les probiotiques.

Les prébiotiques peuvent se retrouver dans les aliments du quotidien, tels que les bananes, les tomates, les oignons et l’ail (attention, pas pour nos animaux !), légumes secs et céréales complètes. Vous pouvez retrouver quelques exemples de fruits et légumes bénéfiques pour nos animaux qui peuvent aussi contenir des pré-biotiques.

👉 Les prébiotiques

L’utilité des probiotiques et prébiotiques chez le chien

Consommés en type et quantité adéquate, et adaptés au régime alimentaire du chien, les probiotiques et prébiotiques peuvent s’avérer très bénéfiques pour la santé de l’animal.

La flore digestive du chien, ou microbiote intestinal, est généralement composée d’environ 100 000 milliards de micro-organismes différents. Cet écosystème qui évolue au sein de la paroi intestinale du chien influence directement l’organisme, notamment le microbiote cutané, respiratoire, etc. Il joue également un rôle sur l’immunité de l’animal voire même son humeur ! C’est pourquoi l’équilibre du microbiote intestinal est très important pour la santé et le bien-être du chien.

👉 Qu’est-ce que la flore digestive ou microbiote intestinal du chien ?

Le microbiote évolue tout au long de la vie du chien, et différents facteurs, tels que l’alimentation, peuvent jouer un rôle déterminant sur son état, et donc son efficacité.

Le déséquilibre du microbiote intestinal peut avoir différentes causes, parmi lesquelles :

  • Les traitements à base d’antibiotiques, de stéroïdes, ou d’autres médicaments, peuvent être responsables de ce déséquilibre.  
  • Des maladies digestives, telles que des pathologies intestinales, peuvent être à l’origine d’une dégradation de la flore probiotique. Dans ces cas-là, on observe une diminution du nombre, de la qualité, et de la diversité des “bonnes” bactéries présentes dans la flore intestinale, telles que les probiotiques, ainsi qu’à une augmentation des bactéries potentiellement pathogènes. 
  • Une mauvaise alimentation peu digeste ou mal assimilée peut également être un facteur aggravant de la dégradation de la flore intestinale.

👉 Les facteurs de dégradation de la flore intestinale

Un manque de bactéries dans l’intestin peut provoquer une série de pathologies extrêmement néfastes pour le chien :

  • Les dermatites allergiques ou atopiques, l’eczéma, etc., 
  • Une mauvaise qualité du poil, 
  • Des diarrhées chroniques ou des constipations. 

👉 Pathologies engendrées par un trouble du système digestif et de l'équilibre de sa flore probiotique

à mélanger avec nos croquettes chaque jour en 30 secondes

NOS MERVEILLEUX COMPLEMENTS ALIMENTAIRES

💥 EXCLU Hector Kitchen : UNIQUE en FRANCE !

L’efficacité des probiotiques et prébiotiques

Différents prébiotiques ont fait l’objet de plusieurs études en majorité chez les chiens, mais également chez les chats. Les résultats obtenus sont variables selon les études notamment, et selon le type de prébiotique utilisé, ainsi que le taux inclut dans la ration, mais également en fonction de la composition de la ration de base.


En effet, l’origine des protéines (animales ou végétales) ou la nature des végétaux utilisés comme source de glucides qui peuvent contenir naturellement une certaine quantité de prébiotiques, sont susceptibles d’avoir un impact sur les résultats observés. La quantité de prébiotiques que l’on peut ajouter à la ration est limitée par la tolérance de l’animal, qui présente une altération de la qualité des selles lorsque le pourcentage devient trop élevé. La plupart des études réalisées ont testé des doses de prébiotiques comprises entre 0,3 et 4%.


Plusieurs effets bénéfiques ont été observés et sont recherchés : stimulation des bonnes bactéries intestinales donc, mais aussi stimulation de la production d’acides gras à chaînes courtes, réduction de la concentration en métabolites bactériens carcinogènes (résidus alimentaires qui en fermentant « mal » peuvent favoriser des pathologies cancéreuses), stimulation de l’immunité.


Certains effets peuvent être complémentaires, comme la production d’acides gras à chaîne courte, très utile sur le plan énergétique et métabolique et à l’origine d’une diminution du pH dans l'intestin. Ce faisant, pré et pro-biotiques créent un environnement défavorable au développement de certaines bactéries potentiellement pathogènes comme Clostridium perfringens ou Escherichia coli (Kanakupt et al., 2011).


On a parfois pensé que les prébiotiques permettaient également de réduire la production de différents métabolites responsables de l’odeur des selles (quelle bonne nouvelle pour les propriétaires!)... Mais les études réalisées ont montré qu’ils étaient inefficaces sur ce point, excepté pour le lactosucrose (Terada et al., 1993,Verbrugghe et al., 2010) !

La prise de probiotiques et de prébiotiques, si elle est encadrée par un vétérinaire, peut constituer une aide précieuse pour le rétablissement de la flore intestinale du chien. En effet, consommés en quantité et type adéquats, les pré et probiotiques, envisagés d’un point de vue préventif ou thérapeutique, peuvent favoriser l’équilibre du microbiote intestinal. Par exemple, il a été prouvé que la bactérie Enterococcus faecium présente des bénéfices pour les chiens et les chats.


Généralement consommés sous la forme de compléments alimentaires, les probiotiques sont régulièrement prescrits en cas d’une baisse de l’immunité du chien, lors de la vaccination, en cas de diarrhées, ou encore en parallèle d’un traitement antibiotique.

probiotiques prébiotiques chien

Sont-ils réellement efficaces ?

Les prébiotiques et probiotiques sont des produits sans effets secondaires connus. Cependant, leur effet bénéfique est très variable selon le prébiotique ou le probiotique, de la dose administrée, de l’espèce et du type d’alimentation. Un effet observé pour un probiotique à une dose donnée ne peut donc être étendu à un autre produit ou posologie.


L’utilisation et l’efficacité des prébiotiques chez l’animal malade n’ont fait l’objet de presque aucune étude et les preuves quant à leur efficacité sont très faibles. De même, leur intérêt préventif dans l’alimentation des carnivores domestiques n’a pas été testé. Le niveau de preuve des prébiotiques est donc très faible au sein des publications scientifiques actuelles.


Davantage d’études, avec groupe de contrôle, ont été réalisées pour les probiotiques. Cependant, seule Enterococcus faecium possède un bon niveau de preuve et est efficace aussi bien dans un but préventif que thérapeutique (diarrhées aiguës ou maladies intestinales inflammatoires chroniques idiopathiques). Pour les autres spécialités vétérinaires contenant des probiotiques, le niveau de preuve reste lui aussi faible à l’heure actuelle.


En résumé, on dispose aujourd'hui d'assez peu d'informations sur leur efficacité, néanmoins on peut penser, sans trop prendre de risque, qu'ils ne font dans tous les cas aucun mal.

Pour beaucoup, leur utilisation ne fait que masquer un problème sous-jacent, qui est celui de l’alimentation. La qualité des ingrédients, leurs bienfaits énergétiques, ou leur dosage, sont souvent responsables de maladies chez le chien, telles que celles engendrées par le déséquilibre de la flore intestinale, comme évoquées plus haut.


Par ailleurs, la prise de probiotiques ou prébiotiques peut s’avérer moins positive dans le cas de certains chiens. Si les individus sains à la flore intestinale équilibrée les tolèrent très bien, d’autres atteints de certaines pathologies ne constituent pas de bons patients.


Par exemple, chez un chien atteint de candidose intestinale, les prébiotiques (qui sont des oses) peuvent nourrir les levures responsables de cette pathologie et aggraver l’état général de l’animal.

👉 Les probiotiques sont-ils automatiques ?

Probiotiques et prébiotiques pour chien : comment les choisir ?

Si, après vérification auprès de votre vétérinaire, vous estimez que votre chien a besoin de probiotiques et de prébiotiques afin de rééquilibrer sa flore intestinale, il faudra veiller à choisir les bons produits. Les probiotiques sont des organismes vivants, et par conséquent très instables s’ils sont exposés à des températures supérieurs à 20°C et s’ils sont en activité (comme dans un yaourt ou autre liquide).


Il existe des probiotiques sous forme sèche, désactivés, qui sont plus résistants. Ils seront réactivés dans le tube digestif du chien. De plus, il est possible de les conserver dans un endroit non-réfrigéré.

Souvenez-vous qu’il est important de ne pas acheter n’importe quoi et de bien lire les étiquettes des produits avant d’en faire l’achat. Vous pouvez également demander conseil à votre vétérinaire, qui vous recommandera probablement un produit en lequel il a confiance.


Méfiance surtout avec les croquettes où la présence de probiotiques est mentionnée : la cuisson, souvent à forte température, la durée de conservation du produit et la non encapsulation des probiotiques utilisés doit fortement limiter leur réelle présence dans le produit final !


Autre point important : les probiotiques que vous achetez ne doivent pas contenir plus de 10 souches différentes car leur efficacité en serait diminuée. Si elles sont trop diverses, le fabricant ne pourrait pas garantir leur viabilité, et donc leur efficacité.


De plus, il est important de vérifier le CFU (en anglais, Colony Forcing Units). Indiqué sur l’emballage, il vous donne une estimation du nombre de bactéries ou de levures viables. Ils vous permettent de vous assurer que ces probiotiques contiennent suffisamment d’organismes vivants pour coloniser l’intestin. Mais avoir un CFU le plus élevé possible ne veut pas non plus dire, que le produit est de bonne qualité. Apporter trop de probiotiques en quantité ne servira pas à grand chose, l’excédent passera juste par le système digestif pour finir dans les selles.


Enfin, méfiez-vous, comme toujours, des prix très attractifs, car ils s’accompagnent souvent d’une piètre qualité. Les probiotiques et les prébiotiques peuvent constituer une aide non-négligeable dans le rééquilibre de la flore intestinale de l’animal. Leur prise doit s’accompagner d’un suivi vétérinaire ainsi que d’une alimentation saine et adaptée aux besoins nutritionnels de votre chien.


Leur apport et leur efficacité doivent encore être étudiés et la communication sur le sujet doit être nuancée : pour le moment nous en sommes seulement au tout début de notre compréhension du microbiote intestinale et du rôle de l’apport de pré et probiotiques pour la santé et le bien-être aussi bien de nos chiens que de nous les humains.

PUBLIÉ LE 3 JANVIER 2019 (mis à jour le 27 septembre 2019) - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Emilie Blanc et Charlotte Gnaedinger.

en pleine forme

Il fait le plein d'énergie à chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chien sain dans un corps sain.

Il développe ses défenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHIEN PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHIEN...

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !