Les chaleurs chez la chienne

Les chaleurs font partie intégrante de la vie d’un chien. Mais à quoi correspondent-elles exactement ? Sont elles-dangereuses pour la santé du chien ? Comment y faire face et que faire si vous ne souhaitez pas que votre chienne ait ses chaleurs ?

Les chaleurs chez la chienne, qu’est-ce que c’est ?

Le cycle sexuel de la chienne

On appelle communément  « chaleurs » la période d’environ trois semaines durant laquelle l’animal est fertile. Le cycle reproducteur de la chienne se caractérise par quatre phases bien distinctes. 

  • Le proestrus : cette période se caractérise par un grossissement des follicules ovariens, accompagné par une sécrétion d’une hormone appelée œstradiol. Celle-ci provoque le développement de l’utérus, ainsi que la dilatation de la vulve et du vagin. Le proestrus chez la chienne dure entre 5 et 20 jours.
  • L’œstrus : c’est lors de cette période, qui dure de 3 à 10 jours, qu’a lieu l’ovulation chez la chienne. Le taux d’œstrogène chute, tandis que celui de progestérone grimpe en flèche. On note aussi une augmentation de l’hormone lutéinisante, ou LH.
  • Le diœstrus : aussi appelé metœstrus, il correspond à la période lutéale, qui dure environ deux mois. Durant ces deux mois de diœstrus chez la chienne, le le corps jaune, collé à l’ovaire, sécrète de la progestérone.
  • L’anœstrus : durant quatre à cinq mois, les taux de progestérone et d’œstradiol sont très bas. L’anœustrus chez la chienne est une période de repos sexuel.

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chien. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Quand apparaissent les premières chaleurs chez la chienne ?

De manière générale, les premières chaleurs apparaissent vers l’âge de dix mois. Cela peut monter jusqu’à douze mois pour certains animaux. Pour d’autres, les chaleurs sont assez précoces : elles apparaissent vers l’âge de cinq ou six mois. C’est notamment le cas pour les races de petits chiens. Chez les très grandes races de chien, les chaleurs peuvent être plus tardives et apparaître vers l’âge de deux ans.

Il arrive que les premières chaleurs passent inaperçues. On parle alors de chaleurs silencieuses. Ces chaleurs silencieuses peuvent aussi survenir avec l’âge. Certaines chiennes présentent de fausses chaleurs. Les chaleurs s’interrompent brutalement après le proestrus, sans qu’il n’y ait eu ovulation. Ces fausses chaleurs ne présentent pas de danger et sont souvent le fait de jeunes chiennes.

Chaleurs chez la chienne

Quelle est la durée moyenne des chaleurs chez une chienne ?

La durée moyenne du cycle de chaleur de la chienne est de trois semaines. Il ne s’agit là bien sûr que d’une indication. Une chienne a ses chaleurs deux fois par an : on compte donc environ six mois entre chaque période de chaleur chez la chienne.

Cette période de « repos » est appelée interœstrus. Certains paramètres peuvent modifier la durée de cette période : race de l’animal, traitement médical, présence d’autres chiennes dans l’entourage et même climat ou saison. On remarque que les chiennes ont très souvent leurs chaleurs au début du printemps dans nos contrées à climat tempéré.

Enfin, sachez que la ménopause n’existe pas chez la chienne. Celle-ci pourra donc être fécondée de sa maturité sexuelle à son décès. Tout changement de rythme doit vous alerter. Consultez votre vétérinaire assez rapidement pour être certain que votre animal n’est pas malade. De même, des chaleurs qui s’éternisent, voire qui restent continues, sont peut-être le signe d’un kyste ovarien ou d’hypoœstrogénisme (une production trop importante d’œstrogène). Ce problème se retrouve plutôt chez les chiennes âgées.

Les chaleurs chez la chienne

Comment savoir si ma chienne est en chaleur ?

Il est assez simple de repérer une chienne en chaleur. Tout d’abord, on remarque que la vulve de l’animal est gonflée. Des pertes sanguines apparaissent. Cette période correspond à la période du proestrus. Votre chienne émet des phéromones sexuelles afin d’attirer les mâles, mais elle ne s’accouple pas encore avec eux.

Durant la période qui suit, celle de l’œstrus, la vulve continue de gonfler, mais les sécrétions sont plus claires et moins nombreuses jusqu’à l’arrêt total. C’est durant cette période que la chienne accepte l’accouplement. Notez qu’il n’est pas possible de stopper ou calmer naturellement les chaleurs d’une chienne.

Vous remarquerez aussi un changement de comportement chez une chienne en chaleur. Ces changements sont assez variables : certaines chiennes en chaleur sont beaucoup plus câlines et collantes que d’habitude, alors que d’autres se montrent plus agressives.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages