Otite chez le chat : comment la soigner

Les oreilles du chat sont fragiles. Si nos félins domestiques sont moins susceptibles de souffrir d’otite que les chiens, ils n’en sont pas pour autant complètement épargnés. Il est important de reconnaître les signes de la maladie afin de la soigner rapidement et efficacement, et l’empêcher d’avoir des conséquences durables sur la santé de votre chat. Découvrez comment bien vous occuper de votre matou lorsque celui-ci souffre d’otite.

L’oreille chez le chat : un point anatomique

Chaque partie de l’oreille, chez le chat, peut être touchée par une otite. Les oreilles des chats sont constituées de trois parties bien distinctes.

L’oreille externe

L’oreille externe se compose du pavillon auriculaire et du conduit auditif, en forme de L (comme chez le chien). Le pavillon sert à recueillir les sons et à les envoyer jusqu’au tympan via le conduit auditif.

L’oreille moyenne

L’oreille moyenne du chat se compose du tympan, de la cavité tympanique et de trois osselets, appelés marteau, enclume et étrier. Le tympan sert à modifier les sons en vibrations, vibrations ensuite transmises par les osselets jusqu’à l’oreille interne.

L’oreille interne

L’oreille interne est le dernier niveau de l’oreille d’un chat. Elle se compose de la cochlée et du système vestibulaire, chargé de l’équilibre de l’animal.

Quelles sont les causes de l’otite chez le chat ?

Les causes de l’otite chez les chats varient en fonction de la nature de la maladie. Sachez qu’une otite n’est pas contagieuse entre les animaux.

L’otite externe

L’otite externe, qui s’attaque à l’oreille externe, connaît des origines diverses. On peut ainsi répertorier :

  • Des parasites (comme les acariens responsables de la gale des oreilles),
  • Des polypes,
  • Une tumeur,
  • La présence d’un corps étranger,
  • Dans de rares cas, un champignon,
  • Un traumatisme (morsure, griffure, coup, choc, etc.),
  • Une maladie auto-immune.

L’otite moyenne

L’otite moyenne touche, comme son nom l’indique, l’oreille moyenne. Il s’agit le plus souvent d’une inflammation de la trompe d’Eustache et de la bulle tympanique. Elle peut être due à :

  • Une otite externe qui a dégénéré,
  • Un corps étranger dans l’oreille,
  • Des maladies (leucose, sida du chat),
  • Des polypes,
  • Une tumeur.

L’otite interne

L’otite interne est le dernier stade de l’otite chez le chat. C’est également celui le plus sérieux. Heureusement, c’est le plus rare. Les origines de ce type d’otite sont, entre autres :

  • Une otite moyenne qui a dégénéré,
  • Une méningite,
  • Une infection virale.

Quels sont les symptômes de l’otite chez le chat ?

Les otites du chat sont souvent douloureuses pour les animaux, et il ne faut surtout pas laisser la maladie s’installer. L’otite interne, notamment, peut provoquer la perforation du tympan et entraîner une perte de l’audition chez l’animal. Les trois types d’otites partagent des symptômes en commun. Voici les différents signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille :

  • Le chat se gratte de manière compulsive,
  • Il secoue régulièrement la tête,
  • Il frotte son oreille contre les murs ou les meubles,
  • Une mauvaise odeur se dégage de l’oreille,
  • Des plaies apparaissent au niveau de l’oreille,
  • Le chat montre de la douleur lorsqu’il ouvre la gueule,
  • L’animal est fatigué et abattu,
  • Le chat ne mange plus autant qu’avant,
  • Il a du mal à entendre,
  • Il ronfle,
  • Il souffre de nystagmus (mouvements saccadés des yeux) dans le cadre d’une otite interne,
  • Il perd l’équilibre et souffre d’ataxie dans le cadre d’une otite interne.
Croquette Chat Hector Kitchen

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Le diagnostic de l’otite chez le chat

Le diagnostic de l’otite passe bien entendu par une visite chez le vétérinaire. L’examen de l’oreille ainsi que l'anamnèse de l’animal permettent en général de rapidement mettre en évidence la présence d’une otite. Le vétérinaire peut notamment faire un prélèvement de cérumen, réalisé parfois sous anesthésie. Le spécialiste peut également demander une radiographie, une IRM ou un scanner, réaliser une otoscopie pour examiner l’intérieur de l’oreille (dans le cas d’une suspicion de corps étranger par exemple), pratiquer une cytologie pour mettre en évidence les germes responsables.

Le traitement de l’otite chez le chat

Le traitement de l’otite dépend de la nature de la maladie. Le vétérinaire peut ainsi prescrire, pour traitement :

  • Des antifongiques en cas de présence de champignons,
  • Un produit auriculaire à verser dans le conduit auditif du chat,
  • Des antiparasitaires pour éliminer les parasites responsables,
  • Des antibiotiques en cas d’infections afin d’éliminer les bactéries,
  • Un traitement antiinflammatoire,
  • Une opération chirurgicale dans le cas d’un polype ou d’une tumeur.

Certains chats font des otites à répétition. On parle alors d’otites chroniques.

Comment prévenir l’otite chez le chat ?

La prévention de l’otite chez le chat passe par une bonne hygiène de ses oreilles. Inspectez ces dernières régulièrement afin de vérifier qu'aucun parasite ou débris ne s’y est logé. Nettoyez les oreilles de votre chat une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines, en fonction de leur état. Utilisez toujours des produits bien adaptés à votre animal de compagnie afin de ne pas le blesser. N’oubliez pas non plus de traiter votre chat contre les parasites, notamment les puces et les tiques, afin de limiter les risques.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages