Mon chat a mauvaise haleine : pourquoi ?

Subir la mauvaise haleine de son chat n’est jamais très agréable pour les propriétaires. Mais au-delà de la gêne olfactive, la mauvaise haleine cache parfois un grave problème de santé chez le chat. C’est pour cette raison qu’il faut rapidement identifier la raison de la mauvaise haleine afin de pouvoir agir en cas d’urgence.

Les causes de la mauvaise haleine chez le chat

Plusieurs problèmes peuvent être à l’origine de la mauvaise haleine chez le chat.

Le tartre

Le tartre est la principale cause de mauvaise haleine chez le chat. Qu’est-ce que le tartre, exactement ? Il s’agit d’un dépôt composé de matières organiques, de phosphates et de carbonates. C’est une minéralisation de la plaque dentaire, véritable nid à bactéries et foyer d’infections.

Le tatre, à force de proliférer et de s’accumuler, finit par provoquer des gingivites. En plus de la mauvaise haleine, le chat souffre de gencives douloureuses et enflammées, de couleur rougêatre, d’hypersalivation et de saignements. Les douleurs sont parfois telles que l’animal refuse de manger.

Le chat peut également souffrir de gingivo-stomatite. L’ensemble de la bouche est touché. Des ulcères apparaissent. Les causes de la maladie sont très mal connues et les spécialistes supposent qu’un dérèglement du système immunitaire en est à l’origine.

Le tartre provoque également parfois une parodontite. Il s’agit d’une maladie infectieuse du tissu non-gingival, qui touche plus particulièrement les chats âgés et/ou les chats dont le système immunitaire est déficient. Les bactéries prolifèrent et s’attaquent aux structures des dents, entraînant par la même occasion une récession gingivale allant parfois jusqu’au déchaussement des dents.

Les maladies

  • L’urémie

L’haleine des chats atteints d’urémie a l’odeur caractéristique de l’ammoniaque. Les reins ne sont plus capables de traiter l’urée, qui s’accumule alors dans le sang. L’urée est également présente dans la salive. Les reins n’étant plus capables de réguler l’urée, son taux augmente drastiquement : apparaît alors une odeur d’ammoniaque.

  • Les infections virales

Certaines maladies virales sont à l’origine de l’halitose chez le chat, car elles prédisposent l’animal aux gingivites et aux parodontites. C’est notamment le cas du calicivirus félin, du sida du chat (FIV) et de la leucose féline (FeLV).

  • Le diabète sucré

Le diabète sucré provoque parfois l’acidocétose : l’organisme du chat manque d’insuline. Le foie essaie alors de transformer les acides gras, entraînant l’apparition d’une grande quantité de corps cétoniques dans le sang. L’acidité de ce dernier augmente, entraînant par la même occasion l’apparition d’une haleine sentant l’acétone, dont l’odeur est proche de celle de fruits très mûrs, voire pourris. L’acidocétose s’accompagne d’autres symptômes, comme les vomissements, la déshydratation, une accélération de la respiration et une perte d’appétit.

Une alimentation inadaptée

Une alimentation de mauvaise qualité peut parfois provoquer de la mauvaise haleine chez le chat. La pâtée, un aliment humide, a également plus tendance à rester coincée entre les dents et à favoriser les dépôts de tartre. À l’inverse, les croquettes pour chat, une nourriture sèche, parviennent à éliminer plus facilement les dépôts de tartre.

Comment reconnaître la mauvaise haleine chez le chat ?

Les différentes odeurs de l’haleine de votre chat indiquent des problèmes différents.

  • Une odeur fécale : le chat se lèche l’anus. Elle peut aussi être provoquée par des vomissements fréquents.
  • Une odeur de soufre (ou de pourriture) : le chat est victime d’une infection.
  • Une odeur d’ammoniaque : le chat souffre d’un problème rénal grave.
  • Une odeur sucrée : le chat souffre d’une complication liée au diabète.

Observez bien votre animal afin de repérer d’autres symptômes inquiétants, comme des troubles digestifs, une perte de poids ou une prise de poids, un appétit diminué ou augmenté, etc. Observez également l’état de la bouche de votre chat et repérez les problèmes dentaires, les caries, les dents cassées ou infectées, les gencives rouges ou encore des abcès dentaires.

Que faire si mon chat a mauvaise haleine ?

Si vous constatez que votre chat a mauvaise haleine, prenez rapidement rendez-vous chez le vétérinaire. Il est le seul à pouvoir poser un diagnostic fiable. Il procédera à différents examens et analyses afin d’identifier la raison de l’halitose de votre chat pour mettre en place un traitement.

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Le traitement de la mauvaise haleine chez le chat

Le traitement de la mauvaise haleine chez le chat dépend bien sûr de l’origine du problème. En cas de gingivite, le vétérinaire procède à un détartrage sous anesthésie générale afin d’éviter les accidents. Si le chat souffre de gingivo-stomatite, il devra prendre des antibiotiques pour lutter contre l’infection, ainsi que des anti-inflammatoires et des corticoïdes. Pour la parodontite, le chat devra subir un détartrage et un surfaçage, sous anesthésie générale. Si des dents se sont déchaussées, elles seront retirées.

Si la mauvaise haleine a pour origine une maladie, le vétérinaire mettra en place un traitement pour soigner cette dernière. Il est très important de suivre à la lettre les conseils du spécialiste afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Comment prévenir la mauvaise haleine chez le chat ?

S’il n’est pas toujours possible de prévenir l’apparition de maladies, vous pouvez cependant prendre vos précautions en adoptant les bons gestes pour soigner les dents de votre chat. Une hygiène dentaire irréprochable vous permettra en effet d’éviter pas mal d’ennuis.

Le soin des dents

Comme les chiens, les chats ont eux aussi besoin d’un soin régulier des dents. Inspectez régulièrement la bouche de votre chat afin de vérifier que ses dents et ses gencives sont saines. Vous pouvez acheter des produits afin de ralentir la formation de la plaque dentaire, mais ne donnez ce type de traitement à votre chat que sur conseil vétérinaire. De plus, ces produits ne servent qu’à prévenir l’apparition du tartre, non à l’éliminer.

L’alimentation

L’alimentation a un grand rôle à jouer dans l’hygiène bucco-dentaire de votre chat. Achetez une alimentation de bonne qualité, fabriquée à partir d’ingrédients premium. Le régime BARF peut aussi être une solution, car la viande crue oblige le chat à croquer et à mastiquer, entraînant ainsi un mécanisme abrasif pour lutter contre la plaque dentaire. Si votre animal de compagnie souffre de problèmes dentaires bien installés (sauf pour la parodontite), vous pouvez lui acheter des croquettes pour chat à visée dentaire. Ces croquettes, recouvertes d’une coque fibreuse, contiennent des polyphosphates de sodium, qui ralentissent la formation de la plaque dentaire.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages