Hyperthyroïdie chez le chat : causes, symptômes et traitement

L’hyperthyroïdie est une maladie hormonale très fréquente chez le chat. Si elle touche en priorité les chats âgés de plus de huit ans, l’hyperthyroïdie n’épargne, en théorie, aucun félin. Il est important d’apporter à la maladie un traitement durable et efficace afin de protéger la santé de votre chat. Comment repérer l’hyperthyroïdie chez votre animal de compagnie ? Quels sont les différents traitements à mettre en place ?

Hyperthyroïdie chez le chat : qu’est-ce que c’est ?

Avant de parler d’hyperthyroïdie, il est indispensable d’évoquer la thyroïde. Il s’agit d’une glande située au niveau du cou, près de la trachée. La thyroïde a pour fonction la production d’hormones, qui régulent, entre autres, le métabolisme de base et la température de l'organisme.

Il arrive cependant que cette glande thyroïdienne soit touchée par des dérèglements. Dans le cas d’une baisse de production des hormones thyroïdiennes, on parlera d’hypothyroïdie. À l’inverse, une augmentation anormale de ces hormones entraînera de l’hyperthyroïdie, caractérisée par une production excessive des hormones T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine), produites à partir d’iode et de tyrosine.

Quelles sont les causes de l’hyperthyroïdie chez le chat ?

Pourquoi la thyroïde, chez le chat, connaît-elle un dérèglement ? Il arrive que la thyroïde connaisse une hyperplasie, c’est-à-dire l’augmentation de la glande thyroïdienne. On constate aussi parfois l’apparition d’une tumeur bénigne, appelée adénome thyroïdien.

Plus rarement, la thyroïde est touchée par une tumeur maligne. Ces tumeurs ne représentent qu’1 à 2 % des cas. Beaucoup plus rarement encore, l’animal développe une thyroïde ectopique : la thyroïde est mal placée et située au niveau du thorax et non au niveau du cou.

Les symptômes de l’hyperthyroïdie féline

Comme nous l’avons dit, les chats seniors sont les plus touchés par la maladie. Cependant, elle n’est pas non plus totalement à écarter chez les chats les plus jeunes, y compris les chatons, lorsque les signes sont concordants. Seuls des examens plus poussés permettront de mettre en évidence ou non une anomalie de la glande thyroïdienne.

Les atteintes de la glande thyroïde se répercutent à divers niveaux dans l’organisme de votre animal de compagnie : cardiaque, oculaire, rénal ou même cérébral. Les principaux symptômes de l’hyperthyroïdie chez le chat sont :

  • Appétit augmenté (polyphagie),
  • Polyuro-polydipsie (le chat boit plus et urine plus),
  • Perte de poids et amaigrissement,
  • Troubles digestifs (vomissements, diarrhées),
  • Hyperactivité,
  • Stress,
  • Agressivité,
  • Vocalises nocturnes,
  • Affaiblissement et abattement,
  • Insuffisance rénale,
  • Plus rarement syncope, cécité brutale, troubles neurologiques (comme l’ataxie), détresses respiratoires.

Le diagnostic de l’hyperthyroïdie chez le chat

La mise en place d’un traitement pour l’hyperthyroïdie féline passe bien sûr par un diagnostic. Seul un vétérinaire pourra confirmer ou infirmer l’hyperthyroïdie chez votre animal de compagnie. Si vous soupçonnez que celui-ci est malade, ne perdez pas de temps et prenez rendez-vous.

Afin de diagnostiquer ou non l’hyperthyroïdie, le vétérinaire procède d’abord à une prise de sang afin de réaliser des analyses et un dosage des hormones thyroïdiennes. Il pourra ensuite chercher des complications éventuelles afin de les prendre également en charge. Il dispose de plusieurs examens : mesure de la pression artérielle, analyses d’urine dans le cas d’une insuffisance rénale, échocardiographie pour les problèmes cardiaques.

Le vétérinaire évaluera les possibles complications en fonction des symptômes qui accompagnent le diagnostic d’hyperthyroïdie chez votre chat.

Croquette Chat Hector Kitchen

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Quel traitement pour l’hyperthyroïdie du chat ?

Le traitement médical de l’hyperthyroïdie féline offre de nombreuses options pour les propriétaires. Le choix du traitement se fait en fonction du pronostic, mais également du coût.

Le vétérinaire peut vous proposer un traitement sous forme de comprimés à donner à votre chat, matin et/ou soir. Cela suppose un suivi régulier. Les comprimés sont peu onéreux, mais vous devez être capable de les donner à votre boule de poils sans qu’elle les recrache ou refuse de les avaler. On constate l’apparition d’effets secondaires chez 10 % des animaux. Enfin, certains chats sont résistants à la molécule utilisée dans le médicament, le méthimazole. Dans ce cas, il sera nécessaire de trouver une solution alternative.

Le traitement peut également se baser sur un changement d’alimentation chez le chat. Certaines marques ont mis sur le marché des croquettes adaptées aux chats hyperthyroïdiens, avec une teneur faible en iode. Le chat ne doit recevoir aucune autre alimentation que celle-ci, y compris les friandises. Si votre compagnon à quatre pattes n’aime pas ce type de croquettes, vous devrez trouver un autre traitement.

Autre possibilité : le retrait de la glande thyroïde. C’est une solution définitive, qui suppose cependant que le chat ne souffre pas d’insuffisance rénale. Sans glande thyroïde, votre animal est également plus exposé au risque d’hypothyroïdie et d’hypoparathoïdie.

Enfin, la radiothérapie peut être envisagée pour les chats qui ne supportent ni le traitement médical, ni une modification de leur alimentation. Là encore, l’animal ne doit pas souffrir d’insuffisance rénale. Le traitement consiste à injecter de l’iode radioactif en intraveineuse. Il est cependant assez onéreux.

Le pronostic de l’hyperthyroïdie chez le chat

Le traitement médical de l’hyperthyroïdie est un traitement à vie. Il est aussi impératif de suivre régulièrement l’animal afin de s’assurer que les médicaments continuent à lui convenir. Le pronostic de l'hyperthyroïdie dépend en grande partie des complications qui lui sont associées, et notamment l’insuffisance rénale.

Une prise en charge rapide permet d’obtenir de meilleurs résultats. Si vous constatez un changement de comportement chez votre chat âgé, l’apparition de troubles digestifs ou un appétit décuplé, n’hésitez pas à prendre rapidement contact avec un vétérinaire.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages