La gastrite chez le chat : symptômes et traitement

La gastrite est une maladie très courante chez le chat et peut prendre deux formes : aiguë ou chronique. Dans tous les cas, il est important de prendre ses dispositions rapidement afin de la traiter et de soulager votre compagnon à quatre pattes. Si elle ne présente pas un risque direct pour la santé de votre chat, la gastrite provoque des gênes et des douleurs. Comment reconnaître les signes de la gastrite ? Quel traitement pour cette maladie ? Toutes les réponses dans notre article.

Qu’est-ce que la gastrite du chat ?

La gastrite chez le chat (ou le chien) se définit comme une inflammation des muqueuses de l’estomac. Une gastrite qui s’installe dans le temps et qui dure plus de trois semaines sera qualifiée de gastrite chronique. La gastrite peut toucher tous les chats, peu importe leur race ou leur âge. On constate cependant que les chats ayant accès à l’extérieur sont plus exposés que les chats d’intérieur, car ils ont plus de risques d’avaler quelque chose de néfaste pour leur santé.

Les causes de la gastrite chez le chat sont diverses. Votre animal de compagnie dispose peut-être d’une alimentation mal adaptée. Un changement trop brutal du contenu de sa gamelle peut aussi être à l’origine de gastrite. Il est aussi possible que votre chat ait mangé quelque chose qu’il n’aurait pas dû : aliment avarié provoquant une intoxication alimentaire, corps étranger, végétaux, produits ménagers toxiques, etc.

Certaines maladies provoquent des gastrites. C’est par exemple le cas des infections bactériennes ou virales, du diabète ou encore du stress. Il en va de même pour les parasites intestinaux, véritables fléaux pour les propriétaires.

La gastrite aiguë

Les symptômes de la gastrite sont occasionnels et disparaissent après traitement.

La gastrite chronique

La gastrite chronique apparaît parfois à la suite d’une gastrite aiguë mal soignée, mais pas toujours. Les symptômes surviennent de manière répétée et s’installent dans le temps. Ce type de gastrite cache parfois une maladie plus grave (diabète, ulcère, tumeur, dérèglement de la thyroïde, etc.).

Les symptômes de la gastrite chez le chat

L’un des principaux symptômes de la gastrite est le vomissement. Votre chat mange moins, semble souffrir de douleurs abdominales et s’isole. Distinguez bien les vomissements de la régurgitation. La régurgitation survient très vite après l'absorption d’un aliment. Celui-ci est alors recraché sans avoir été digéré. Il faut aussi faire la différence avec les vomissements qui peuvent survenir suite à l’ingestion d’un aliment mal digéré.

Dans le cas de la gastrite, les vomissements sont répétés et violents. Ils s’accompagnent parfois de sang et de bile, une fois que l’estomac est entièrement vidé. La diminution de l’appétit entraîne bien sûr un amaigrissement de l’animal. Non traitée, la gastrite peut aussi provoquer un abattement et un affaiblissement du chat, allant jusqu’à la déshydratation.

Le diagnostic de la gastrite chez le chat

Seul un vétérinaire peut établir un diagnostic fiable. Si vous pensez que votre chat souffre de gastrite, ne tardez pas et prenez rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire. Le spécialiste procède à un examen de l’estomac à l’aide d’un fibroscope. Cela permet d’observer la muqueuse et de constater l’inflammation. Votre vétérinaire pourra aussi procéder à des analyses de sang ou à une radiographie pour confirmer son diagnostic.

En cas de suspicion de gastrite chronique, le vétérinaire peut aussi chercher d’autres maladies comme le diabète, les allergies ou des problèmes à la thyroïde.

Croquette Chat Hector Kitchen

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Comment soigner la gastrite chez le chat ?

Suivez bien l’avis du vétérinaire, ainsi que ses conseils. En règle générale, le chat doit d’abord être mis à la diète, tout en le laissant boire. S’il vomit l’eau qu’il ingère, essayez de le faire boire en petite quantité et surveillez-le. Si la situation semble s’améliorer au bout de, vous pouvez commencer à réintroduire progressivement sa nourriture. Empêchez votre chat de sortir pour lui éviter de consommer quelque chose (herbe, détritus) qui pourrait aggraver la gastrite.

Si votre chat ne semble toujours pas aller mieux au bout de 24 à 48 heures, contactez votre vétérinaire. Il est possible que votre matou souffre d’une gastrite chronique. Dans ce cas, il sera nécessaire de passer à un traitement : remèdes anti acides, pansement gastrique et antibiotiques en cas d’infection.

Comment prévenir la gastrite chez le chat ?

La prévention de la gastrite chez le chat passe par :

  • Une alimentation pour chat de qualité et bien adaptée. Il n’y a rien de pire, pour nos animaux de compagnie, qu’une nourriture de mauvaise qualité et qui ne répond pas à leurs besoins. C’est pour cette raison que vous devez choisir des croquettes pour chat premium, faciles à digérer et fabriquées à partir d’ingrédients de premiers choix.
  • Attention aux produits dangereux pour les chats ! Ne mettez pas chez vous des plantes toxiques et dangereuses comme le muguet, le philodendron ou la jonquille, y compris dans votre jardin !
  • Évitez de donner vos restes de nourriture à votre chat. C’est d’abord une très mauvaise habitude à lui donner. Ensuite, notre alimentation contient bien souvent des produits dangereux pour nos animaux domestiques. Ne prenez pas de risques inutiles.
  • Ne laissez pas traîner des objets comme des ficelles, des plumes ou toute autre chose qui pourrait être avalé par votre animal de compagnie.
  • Si vous changez l’alimentation de votre chat, mettez impérativement une transition alimentaire afin de faciliter le changement et d’éviter l’apparition de troubles digestifs.
  • Traitez votre chat contre les parasites, autant les parasites externes (puces, tiques) que les parasites internes (vers, protozoaires). Certains de ces parasites peuvent aussi s’attaquer à l’homme. La prévention reste donc de mise.
"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages