La gale chez le chat : symptômes, traitement et prévention

La gale chez le chat n’est pas une maladie cutanée commune, mais le risque zéro n’existe pas. Il serait d’ailleurs plus juste de parler de gales, au pluriel, car il n’existe pas un seul type de gale du corps chez le félin. Ne laissez pas ces pathologies cutanées s’installer dans le temps sans traitement, car elles peuvent entraîner d’importantes complications et, à terme, menacer la santé du chat.

Qu’est-ce que la gale du chat ?

Les gales du chat sont sont des affections cutanées, aussi appelées dermatites, provoquées par des parasites, et plus particulièrement les acariens. Deux acariens sont à l’origine de deux gales du corps différentes :

Le Sarcoptes Scabiei

En règle générale, cet acarien s’attaque dans la très grande majorité des cas au chien, et le chat n’est que très rarement sa victime. La contamination n’est cependant pas impossible. Cette pathologie est appelée gale sarcoptique et est une zoonose : elle est donc transmissible à l’homme et particulièrement pénible à éradiquer. La contamination se fait au contact d’un animal atteint de gale sarcoptique. Elle n’est pas rare lorsque les deux espèces (chats et chiens) cohabitent.

Le Notoedres Cati

Cette gale est en revanche plus spécifique au chat. Elle ne touche que très rarement les hommes et exceptionnellement le chien. Sa présence reste très sporadique en France, et elle est surtout présente dans les pays voisins, comme l’Italie. Elle est très contagieuse entre les animaux et s’attrape par simple contact avec l’acarien, qui a besoin d’un hôte pour survivre – sans cela, le parasite meurt au bout de quelques jours. Cette gale, appelée gale notoédrique, touche aussi bien les chatons que les chats adultes ou les chats âgés.

Sachez également qu’il existe une gale des oreilles, provoquée par un acarien appelé Otodectes Cynotis. La gale des oreilles se caractérise par une accumulation de cérumen noirâtre dans les oreilles de l’animal. Ce cérumen finit par provoquer des otites, des inflammations, et parfois, des perforations du tympan. La gale des oreilles est bien plus fréquente que les deux gales précédemment citées et nécessite un traitement approprié. Consultez notre article sur la gale des oreilles chez le chat pour en savoir plus.

Testez-nous

14 jours de croquettes pour
1€ TTC
ETABLIR SON PROFIL NUTRITIONNEL 👩
✔️ Livré chez vous en 48h  ✔️Sans engagement

Quels sont les symptômes de la gale du chat ?

L’un des principaux symptômes de la gale est bien sûr les démangeaisons qu’elle provoque. Ce prurit est intense et se traduit par des grattages excessifs chez l’animal : celui-ci risque alors de se blesser et d’ouvrir la porte à des infections. On constate également une perte de poils au niveau des zones de grattage, appelée alopécie.

Autre symptôme de la gale : le léchage. Celui-ci est consécutif aux lésions provoquées par l’animal, qui tente de s'apaiser en se léchant. On constate l’apparition de croûtes et de boutons au niveau de la zone infectée, qui devient souvent rouge en raison de l’inflammation. La présence des parasites et les désagréments qu’il entraîne ont forcément des conséquences psychologiques sur le chat, qui se montre plus agité.

Est-ce qu’un chat peut mourir de la gale ? Pas directement. La gale est une maladie parasitaire qui ne présente pas un danger immédiat pour votre compagnon à quatre pattes. Cependant, les démangeaisons peuvent entraîner des infections en provoquant des lésions. Votre matou se retrouve alors vulnérable. S’il est mal vacciné ou pas du tout vacciné, ou que son système immunitaire est affaibli, il s’expose alors à des maladies graves.

Le diagnostic de la gale du chat

Si vous soupçonnez la gale chez votre chat, ne tardez pas et prenez rendez-vous chez votre vétérinaire. Ce dernier procède d’abord à un examen visuel de l’animal. Sachez que les lésions cutanées ne suffisent pas à indiquer qu’il s’agit de la gale. Cependant, certains signes sont caractéristiques : c’est notamment le cas de la localisation de ces lésions.

Le vétérinaire retrouve également des croûtes et des boutons au niveau du pavillon auriculaire, sur la face externe des coudes et sur le thorax et l’abdomen dans le cas de la gale sarcoptique. La gale notoédrique, de son côté, commence au niveau de la tête, puis s’étend sur le cou, les membres et parfois le tronc.

Pour confirmer son diagnostic, le vétérinaire procède à un raclage de la peau, qui sera ensuite examiné au microscope pour confirmer la présence du parasite via des indices concordants (parasite lui-même, larves, œufs). Dans le cas de la gale sarcoptique, il est possible de réaliser un examen sérologique, c’est-à-dire via une prise de sang.

Sachez que le diagnostic de la gale, et en particulier de la gale sarcoptique, n’est pas toujours évident.

Testez-nous

14 jours de croquettes pour
1€ TTC
ETABLIR SON PROFIL NUTRITIONNEL 👩
✔️ Livré chez vous en 48h  ✔️Sans engagement

Comment soigner la gale du chat ?

Le traitement de la gale du corps chez le chat dépend bien entendu du type de maladie qui touche votre boule de poils. Voici les solutions qui peuvent être proposées par le vétérinaire :

  • Un traitement médicamenteux (comprimés ou gélules) pour éliminer le parasite en interne.
  • Des pipettes spot on, à appliquer directement sur le chat et plus simples d’utilisation que les médicaments.
  • Des lotions, shampooings, poudres, sprays ou gouttes.
  • Le rasage de la fourrure.
  • Des injections cutanées.

Il est fortement conseillé de mettre le chat à l’isolement pour éviter la propagation des parasites d’un animal à l’autre. Désinfectez l’environnement et traitez-le via un antiparasitaire afin d’éliminer le parasite dans le milieu extérieur, même s’il résiste mal.

Suivez toujours les instructions de votre vétérinaire et n’essayez pas de soigner votre félin en pratiquant l’automédication. Il s’agit d’une habitude très dangereuse aux conséquences souvent dramatiques. N’utilisez pas non plus de produits pour chien sur les chats : certains d’entre eux sont très dangereux !

La prévention de la gale du chat

Éliminer tout risque de gale est impossible. Vous pouvez en revanche prendre quelques mesures de précaution pour mettre toutes les chances de votre côté. La gale est due à un acarien. Adoptez des mesures d’hygiène en nettoyant régulièrement votre environnement, surtout dans les endroits que votre chat apprécie et où il aime passer du temps.

Soyez à jour dans le traitement antiparasitaire de votre chat, y compris contre les puces et les tiques. N’oubliez pas non plus les vermifuges, destinés à le débarrasser des parasites intestinaux. Pensez à faire vacciner votre chat contre des maladies comme la leucose ou le coryza. Les blessures engendrées par les lésions peuvent en effet entraîner des infections bactériennes et diminuer les défenses immunitaires de l’animal.

Enfin, si votre félin a été en contact avec un animal malade, surveillez-le et observez régulièrement sa peau. Aux premiers signes de contamination, contactez un vétérinaire.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"

Voir les témoignages