Ataxie chez le chat : causes, symptômes et traitement

Les chats sont célèbres pour leur agilité. Mais parfois, ce bel équilibre est menacé par une pathologie appelée ataxie. Celle-ci peut cacher de sérieux problèmes mettant en jeu la santé du chat. Que faire si votre matou est atteint d’ataxie ? Quelles solutions au quotidien ?

L’ataxie : qu’est-ce que c’est ?

L’ataxie est un trouble locomoteur entraînant un problème de coordination des mouvements des pattes, de la tête et du tronc. On constate également un dysfonctionnement des muscles. Le chat atteint d’ataxie marche mal, perd l’équilibre ou chute.

Il existe trois grands types d’ataxie.

L’ataxie vestibulaire

Le chat peut être atteint d’ataxie vestibulaire centrale ou d’ataxie vestibulaire périphérique.

  • Ataxie vestibulaire centrale : elle est provoquée par une atteinte du noyau de l’appareil vestibulaire, dans le tronc cérébral.
  • Ataxie vestibulaire périphérique : cette forme d’ataxie vestibulaire est provoquée par des lésions au niveau de l’oreille interne, qui joue un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre du chat.

L’ataxie médullaire

L’ataxie médullaire fait suite à une lésion de la moelle épinière, entraînant des pertes d’équilibre en raison de déficits proprioceptifs.

L’ataxie cérébelleuse

Cette ataxie se caractérise par une atteinte au niveau du cervelet, entraînant une ataxie de la tête et des quatre pattes.

Quelles sont les causes de l’ataxie chez le chat ?

Les causes de l’ataxie chez le chat sont variées.

Les traumatismes

Un traumatisme peut endommager le système nerveux du chat et provoquer l’ataxie. Il suffit d’un choc violent, d’une chute, d’une bagarre avec un autre chat ou un autre animal… La localisation du traumatisme entraîne une ataxie différente. En cas d’atteinte de la moelle épinière, le chat souffre d’ataxie médullaire. En cas d’atteinte au cerveau, il souffre d’ataxie cérébelleuse.

Les tumeurs

Les tumeurs et les polypes qui se développent au niveau du cerveau de l’animal peuvent elles aussi entraîner l’ataxie. Les membres touchés dépendent avant tout de la localisation de la tumeur.

Les accidents vasculaires cérébraux

Les AVC sont aussi à l’origine d’ataxie chez le chat. Le cerveau est endommagé en raison d’un défaut dans la circulation du sang. Le degré de gravité d’un AVC est variable, et les lésions qu’il entraîne également.

Les infections

Les maladies infectieuses peuvent également entraîner l’apparition de l’ataxie chez le chat, car certaines d’entre elles s’attaquent à son système nerveux, comm le FIV, la péritonite infectieuse, la leucose, la toxoplasmose ou encore la rage. Les chats souffrant d’otite sont également sujets, parfois, à une ataxie passagère.

Les maladies congénitales

L’axonopathie est une maladie qui entraîne une faiblesse dans les pattes postérieures, ainsi qu’une difficulté de coordination. Cette maladie touche surtout le Sacré de Birmanie.

Les intoxications

Votre chat s’est peut-être empoisonné ou intoxiqué en avalant un aliment dangereux. Notre environnement regorge de produits très toxiques pour nos animaux (produits ménagers, plantes, aliments de notre quotidien). Ces intoxications entraînent des troubles neurologiques plus ou moins graves. Dans certains cas, l’empoisonnement peut même entraîner le décès de l’animal.

Les troubles métaboliques

Certaines maladies du rein ou du foie provoquent une atteinte cérébrale, qui à son tour entraîne une ataxie médullaire.

Quels sont les symptômes de l’ataxie chez le chat ?

L’ataxie vestibulaire

L’ataxie vestibulaire se manifeste par une tête penchée, un mouvement saccadé des yeux appelé nystagmus, ainsi qu’une perte d’équilibre d’un seul côté. D’autres symptômes, qui dépendent de la localisation de la lésion, sont parfois présents.

L’ataxie médullaire

Elle se caractérise, comme toutes les autres ataxies, par une perte d’équilibre. Il est important de consulter un vétérinaire rapidement pour bien faire la distinction entre les types d’ataxie.

L’ataxie cérébelleuse

Le chat souffre de tremblements intentionnels et d’une hypermétrie, c’est-à-dire une augmentation de l’amplitude des mouvements. On constate également l’absence d’un clignement de menace.

La perte d’équilibre chez le chat, réputé pour son agilité, doit toujours vous inquiéter. On retrouve également d’autres symptômes, comme :

  • Une démarche chancelante,
  • Une démarche anormale,
  • Des pertes d’équilibre,
  • Une faiblesse dans les pattes,
  • La tête penchée d’un côté,
  • Des tremblements,
  • Des difficultés à sauter,
  • Une peur de bouger,
  • Une limitation des mouvements,
  • Un nystagmus,
  • Des vomissements,
  • Du stress,
  • Des miaulements,
  • Un déséquilibre de l’arrière-train.

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Le diagnostic de l’ataxie chez le chat

Certains chats sont maladroits, malgré leur agilité naturelle. Mais cette maladresse ne doit pas être confondue avec l’ataxie. Il faut donc consulter un vétérinaire, qui sera le seul capable de poser un diagnostic fiable.

Ce diagnostic repose d’abord sur l’observation de l’animal. Le vétérinaire vous posera également des questions afin de déterminer si votre chat souffre bien d’ataxie et quelles sont les causes de cette dernière.

Nous vous conseillons de filmer votre chat afin d’apporter une preuve claire à votre vétérinaire. Celui-ci pourra ensuite procéder à des analyses sanguines, à des radiographies, IRM ou scanners pour détecter les tumeurs, à un prélèvement de liquide céphalo-rachidien ou encore à une ponction d’une tumeur.

Comment soigner l’ataxie chez le chat ?

Si votre chat souffre bien d’ataxie, plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de l’origine de la maladie. Si l’ataxie n’est pas idiopathique, la première chose à faire est de soigner son origine. Votre vétérinaire peut prescrire, en parallèle, des anti-vomitifs pour calmer les nausées de votre chat, ainsi qu’un traitement médicamenteux en cas d’infection. En cas de polypes ou de tumeurs, il discutera avec vous d’une éventuelle opération. Cependant, sachez que les tumeurs cérébrales sont rarement opérables. Le vétérinaire vous conseillera alors sur la possibilité de mettre en place un traitement à base de chimiothérapie et de radiothérapie.

Comment vivre avec un chat atteint d’ataxie ?

L’ataxie ne condamne pas votre chat à une vie de misère, mais vous devrez faire quelques arrangements dans votre quotidien pour permettre à votre animal de compagnie de mener une existence sereine et tranquille.

Adaptez son environnement

L’environnement du chat doit être adapté à sa maladie. Un chat ataxique ne peut pas se déplacer comme un chat en parfaite santé. Vous devez donc limiter les risques de chute en évitant de placer des objets trop en hauteur pour lui. Placez vos meubles de telle sorte que le chat ne risque pas de se blesser. Assurez-vous que l’animal dispose d’un coin tranquille où il pourra se reposer sans crainte d’être dérangé et placez ses gamelles et ses litières dans un lieu facile d’accès.

Privilégiez la rééducation

Il est parfois possible que votre chat puisse compenser ses problèmes d’équilibre. C’est d’autant plus vrai chez le chaton, qui a encore de nombreuses choses à apprendre et qui est en plein développement. Jouez avec votre chat afin de l’aider à compenser son trouble et apprendre à vivre avec lui.

Aidez votre chat à se déplacer

Si votre chat a du mal à se déplacer lui-même, pourquoi ne pas lui acheter un petit chariot, fixé à son train arrière ? Il existe des chariots spéciaux, conçus pour les chats handicapés. N’hésitez pas à vous renseigner. Cela peut être une solution pour aider votre chat à continuer à mener une vie plus ou moins normale sans entraver ses mouvements.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages