VERRUE CHEZ LE CHIEN : COMMENT LA SOIGNER ?

Les chiens peuvent eux aussi attraper des verrues. Elles apparaissent souvent avec l’âge, mais en réalité, tous les chiens sont concernés par les verrues. Sont-elles dangereuses ? Menacent-elles la santé de votre chien ? Comment enlever une verrue à son chien ? Les réponses à toutes ces questions dans notre article détaillé.

Qu’est-ce qu’une verrue ?

Une verrue, aussi appelée papillome, est une excroissance, généralement de petite taille et constituée par la prolifération de cellules épithéliales. Les verrues apparaissent sur la peau ou la muqueuse et sont, dans la très grande majorité des cas, totalement bénignes. Elles sont en général d’origine virale et provoquées par un type de papillomavirus canin.

On peut classer les verrues en plusieurs grands types :

  • La papillomatose orale ou buccale, que l’on retrouve la plupart du temps chez le chiot. Les verrues apparaissent, comme leur nom l’indique, au niveau de la bouche, mais on peut aussi les retrouver au niveau du nez ou de la conjonctive de l’œil. La maladie atteint en général les chiens immunodéprimés, les jeunes chiens de moins de deux ans, ou les chiens âgés.

  • Les verrues chez le chien âgé, elles aussi en général bénignes. Il faut simplement veiller à empêcher le chien de se mordiller ou de se gratter.

  • Les verrues de carcinome épidermoïde : il s’agit de verrues cancéreuses, qui peuvent se propager aux autres organes. Elles sont en général de couleur noire et ne cessent de grandir. Elles nécessitent une consultation vétérinaire immédiate.

Les papillomes ont des formes différentes. Le papillome exophytique est en relief, avec une forme de chou-fleur. Le papillome inversé est une petite plaque avec en son centre un pore. Ils peuvent également être de couleurs différentes : noir, rosé, marron, blanc, etc.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Certains chiens sont touchés par une seule verrue. D’autres, en revanche, développent de nombreuses verrues sur tout le corps. En cas de papillomatose orale, il n’est pas rare que le chien souffre d’halitose, le mot scientifique pour désigner la mauvaise haleine.

Quelques rares cas de cancérisation du papillome ont été observés chez des chiens. Le problème des verrues est qu’elles peuvent aussi être confondues avec des maladies de la peau beaucoup plus sérieuses et dangereuses.

Les tumeurs vénériennes, qui se développent au niveau des organes génitaux, ressemblent à des verrues. Chez les mâles, elles se situent en général au niveau du pénis. Chez la femelle, on les retrouve au niveau de la vulve et du vagin. La transmission se fait au moment de l’accouplement entre les chiens. Ces tumeurs se transmettent également via léchage ou morsure.

Les adénomes sébacés ressemblent également à des verrues. Ils apparaissent après un dérèglement des glandes sébacées. Ils se retrouvent aux niveaux des pattes et des paupières, principalement chez le chien âgé. Attention : dans certains cas, ils peuvent se transformer en tumeurs malignes.

Certains chiens sont-ils plus touchés que d’autres par les verrues ?

Les animaux âgés et obèses sont plus susceptibles de développer des verrues. Celles-ci semblent toucher plus souvent les mâles que les femelles. Cependant, les jeunes chiots ne sont pas épargnés non plus, car leur système immunitaire est moins développé

Les chiens « attrapent » des verrues au contact du virus. Celui-ci est présent sur les objets appartenant à un chien contaminé. Il suffit que votre boule de poils les touche ou les lèche pour être contaminé à son tour. En revanche, rassurez-vous : le papillomavirus canin n’est pas une zoonose. Cette maladie n’est donc pas transmissible à l’homme.

Comment soigner une verrue chez le chien ?

Il n’est pas rare que les verrues regressent d’elles-mêmes. En fonction de l’avis du vétérinaire, celui-ci ne prescrira peut-être aucun traitement à votre chien, surtout s’il s’agit d’un très jeune chien. Dans ce cas, les papillomes disparaissent tout seuls en deux ou trois mois.

Si votre animal de compagnie est envahi par les verrues, il est alors possible d’envisager un traitement afin de le soulager et éviter la contamination à d’autres animaux. Dans ce cas, les traitements sont :

  • La prise d’antibiotiques par voie orale,

  • L’application d’une pommade localement,

  • La cryochirurgie. L’application d’un froid extrême permet la destruction des cellules de la verrue. La cryochirurgie se pratique sous anesthésie locale.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Les traitements naturels contre les verrues chez le chien

Il est également possible d’avoir recours à des traitements naturels pour soigner les verrues de son chien. L’huile essentielle de Cannelle de Ceylan est réputée pour ses bienfaits anti-verrue grâce à ses propriétés anti-infectieuses. 

Soyez sûr que votre chien souffre bien d’une verrue avant de fabriquer un remède. Demandez également à votre pharmacien de vous préparer une huile végétale contenant, au maximum, 30 % d’huile de cannelle. Vous pouvez y ajouter des huiles essentielles d’arbre à thé et de sarriette des montagnes. Appliquez sur la verrue à l’aide d’un coton-tige, en faisant attention à ne pas dépasser sur la peau saine. Poursuivez jusqu’à disparition complète de la verrue. N’utilise pas ce mélange sur les chats, les chiots, ainsi que les femelles gestantes ou allaitantes. Attention aussi à ne pas l’appliquer sur les muqueuses.

La question du mastocytome

Il est possible de confondre, au premier coup d’œil, une verrue avec un mastocytome. Le mastocytome est une petite tumeur de la peau, qui représente environ 20 % des tumeurs de la peau. Elle se trouve parfois en dessous de cette dernière. Certaines races, comme le Shar-Peï, semblent prédisposées. 

Le mastocytome peut parfois être grave, et le pronostic dépend avant tout du degré d’atteinte, déterminé par un examen cytologique pratiqué par le vétérinaire. Il faudra ensuite décider du traitement à mettre en place (traitement local ou chirurgical). Les mastocytomes sont parfois associés à d’autres symptômes, comme des troubles digestifs ou un manque d’appétit.