Faire cohabiter un chat et un chaton

Vous avez un chat adulte et vous souhaitez adopter un chaton, mais vous avez peur de la réaction de votre premier matou. Il est vrai que les chats ne sont pas toujours enclins à accepter un nouveau petit compagnon. Comment être certain que la cohabitation se passe bien avec de préserver le bien-être de votre chat ? Voici quelques pistes qui vous aideront pour que votre matou accepte le petit nouveau.

Bien réfléchir à votre décision avant de vous lancer

L’adoption d’un chat, quel qu’il soit, doit toujours être précédée d’une bonne période de réflexion. Ne vous lancez surtout pas sur un coup de tête. Réfléchissez bien à votre situation actuelle. Avez-vous assez de temps et d’argent à consacrer à un deuxième chat ?

Prenez aussi en compte votre premier chat. Tous les matous n’accepteront pas un nouvel arrivant. Quel est son caractère ? Est-il plutôt sociable ou pas ? Beaucoup de matous apprécient la compagnie d’un congénère, mais ce n’est pas toujours le cas : la cohabitation deviendrait alors impossible. Si votre premier chat n’aime pas ses congénères, il devra rester le seul chat de la maison.

Certaines races de chat sont réputées pour être plus sociables que d’autres. C’est par exemple le cas du Maine Coon, du Ragdoll ou encore du Sacré de Birmanie, mais il ne s’agit pas non plus d’une science exacte. Les individualités de l’animal sont à prendre en compte.

La configuration de votre logement a son importance. Si vous vivez dans un petit studio, adoptez un autre chat n’est sans doute pas une très bonne idée. On conseille en général d’avoir au moins un appartement de deux pièces pour deux chats. Ainsi, chaque matou disposera de sa pièce de repli en cas de problème.

La question de l’âge des chats

Plus votre chat est jeune, plus il aura de facilité à accueillir un nouveau compagnon. Idéalement, la différence d’âge doit être la plus faible possible entre les deux animaux. En France, normalement, les chatons peuvent quitter leur élevage à l’âge de trois mois. Sinon, le sevrage risque de ne pas être terminé, ce qui entraînera des problèmes de comportement. On considère qu’un chaton l’est entre l’âge de trois mois et l’âge de sept à huit mois, où il prend l’apparence d’un chat adulte, même s’il va continuer encore à grandir pendant quelque temps.

Si votre chat est vraiment âgé, adopter un chaton n’est sans doute pas une bonne idée. Votre boule de poils aura du mal à accepter un chat très vif, qui ne demandera qu’à jouer et qui risque donc de l’embêter.

Le sexe des chats

Le sexe des chats joue dans la balance. En général, un mâle et une femelle auront plus de facilité à s’entendre que deux chats mâles, mais il est indispensable que les animaux soient castrés et stérilisés. La castration et la stérilisation ne présentent aucun risque majeur pour les chats et n’ont, au contraire que des avantages ou presque. Cela évitera les chaleurs chez la chatte, les comportements reproducteurs chez le chat (miaulements, marquages urinaires), ainsi que les portées non désirées. Deux femelles ne devraient pas rencontrer de problèmes particuliers.

Préparer l’arrivée du chaton

Une fois votre décision prise, vous devez à présent bien préparer l’arrivée de votre petit chaton. Mettre directement en contact deux chats n’est pas conseillé. Si possible, rapportez de l’élevage ou du refuge un objet avec l’odeur de l’animal, afin de laisser votre premier chat le sentir et s’y habituer.

Vous pouvez aussi installer chez vous des diffuseurs de phéromones, de type Feliway, qui aideront à la transition. Il en existe même censés faciliter l’arrivée d’un nouveau chat en limitant les conflits entre matous.

Croquette Chat Hector Kitchen

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Préparer la rencontre entre le chaton et le chat

Une fois votre chaton chez vous, mettez-le dans une pièce bien calme, sans votre premier chat. Ouvrez la porte de sa caisse de transport et ne le forcez surtout pas à en sortir. Il doit faire ses premiers pas tout seul, lorsqu’il se sentira suffisamment en sécurité. Une fois que votre chaton est dehors, ne retirez pas sa cage pour autant : elle lui servira de point de repli en cas de souci.

Gardez bien la porte de la pièce fermée. Votre chat adulte viendra sans aucun doute renifler. Observez-le bien. S’il n’a aucune réaction de rejet (grognements, feulements), c’est une bonne nouvelle ! Il y a de fortes chances pour qu’il accepte le chaton. Dans tous les cas, ne précipitez pas les choses. L'acclimatation prendra le temps qu’il faudra.

Montrez bien à votre chat adulte qu’il a encore parfaitement sa place au sein du foyer et faites-lui comprendre qu’il ne sera pas remplacé. Continuez de lui accorder de l’attention, occupez-vous de lui et jouez avec lui afin qu’il ne se sente pas négligé.

La première rencontre

Une fois que votre premier chat semble tolérer la présence du chaton à travers la porte, il est temps d’envisager la première rencontre. Soyez toujours présent lors des premières rencontres afin de vérifier que tout se passe bien. Même en cas de bagarres, n’intervenez pas. Les risques que votre chat blesse le chaton sont très faibles.

Le chaton doit disposer d’un point de repli, où il pourra se réfugier pour échapper au chat adulte. Cela peut être sa caisse de transport, un panier, un dessous de lit ou de canapé, etc. Montrez-vous très patient. Parfois, l’entente est immédiate, et en quelques jours, les chats deviennent inséparables. Dans d’autres cas, le processus sera plus long et prendra plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à prendre contact avec un comportementaliste félin.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages