25 plantes toxiques pour votre chat

Si vous possédez des plantes ou que vous disposez d’un jardin, vous aurez sans doute remarqué combien votre chat adore mastiquer herbe, feuilles ou fleurs. C’est que le chat a besoin de se vermifuger régulièrement et de se débarrasser de ses boules de poils, et que sans vermifuge approprié, il s’attaque à vos plantes ! L’ennui, c’est que plusieurs d’entre elles sont toxiques, et qu’elles peuvent être mortelles. On vous explique l’intoxication aux plantes chez le chat.

Symptômes d’une intoxication aux plantes chez le chat

La dangerosité d’une intoxication varie d’une plante à l’autre. Parfois, un simple contact suffit pour déclencher une réaction : il faut donc bien observer son chat pour identifier au plus tôt une intoxication. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Troubles nerveux : tremblements, faiblesse, convulsions, paralysie, coma.
  • Troubles digestifs : salivation excessive, difficulté à avaler, vomissements, diarrhée, gastro-entérite, urine sanglante.
  • Troubles cardiaques : tachycardie, ralentissement du rythme cardiaque, arythmie cardiaque.
  • Problèmes respiratoires : difficulté à respirer, voire asphyxie.

Si vous identifiez un ou plusieurs symptômes chez votre félin, consultez immédiatement votre vétérinaire : l’efficacité du traitement dépendra de votre réactivité.

Les soins en cas d’intoxication

Si vous pensez que votre chat est intoxiqué, contactez immédiatement un vétérinaire pour une consultation en urgence.

Retirez la plante du poil et de la peau de votre chat s’il y a eu contact, et nettoyez un peu celui-ci. Collectez quelques feuilles si vous ne connaissez pas le nom de la plante : cela aidera peut-être votre vétérinaire à identifier quelle plante est à l’origine de l’intoxication, et lui fera gagner du temps dans la mise en place d’un traitement.

N’essayez pas de soigner votre chat vous-même, et ne le faites surtout pas vomir : cela pourrait aggraver son état. Laissez faire un professionnel. Ne l’hydratez pas et ne le forcez pas à manger non plus.

Quelle plante toxique pour chat

Liste des plantes à bannir

La liste des plantes toxiques pour le chat est longue. Avant d’envisager de décorer votre foyer ou votre jardin, renseignez-vous sur les risques que les plantes concernées représentent pour votre félin.

Voici une liste non-exhaustive des plantes toxiques :

  • Aconit : toutes les parties de l’aconit sont dangereuses. Cette plante entraîne des troubles digestifs et une paralysie des organes vitaux pouvant mener à la mort.
  • Aloes : l’aloe vera, dans sa forme non transformée, contient de la saponine, une substance toxique pour les chats. Il entraîne des vomissements, des diarrhées, ainsi que de la fatigue.
  • Amandier : il provoque des troubles respiratoires et des convulsions.
  • Amaryllis : les fleurs aux couleurs vibrantes de l'amaryllis peuvent parfois attirer les chats. Un chat qui a mangé de l'amaryllis peut être pris de tremblements, de vomissements, de diarrhées ou encore d’une salivation excessive.
  • Arum : l’arum est une plante pouvant provoquer des œdèmes, des troubles digestifs, et même le coma après ingestion.
  • Azalée : cette plante entraîne des vomissements, des tremblements, des faiblesses ou de la fatigue. Dans les cas les plus graves, l’azalée peut même provoquer un arrêt cardiaque après ingestion.
  • Buis
  • Caladium : cette plante irrite la peau et les muqueuses chez les chats – ainsi que chez le chien et l’humain.
  • Certains pommiers
  • Croton : l’absorption de graines provoque des troubles digestifs.
  • Cycas : aussi appelé Cycas du Japon, ce petit arbuste provoque des troubles nerveux et digestifs, ainsi que d’importantes douleurs abdominales.
  • Digitale
  • Dracaena : plus communément appelé dragonnier, ce petit arbuste d’intérieur possède des feuilles toxiques contenant de la saponine. Cette substance entraîne une perte d’appétit, de la fatigue, de l’hypersalivation et des vomissements.
  • Eucalyptus : moins dangereuse que d’autres plantes toxiques, l’eucalyptus peut cependant provoquer des vomissements, des diarrhées, de l'hypersalivation ou une baisse d’appétit.
  • Feuilles de rhubarbe
  • Ficus : la sève et les feuilles de ficus sont irritantes pour le chat. Cette plante peut entraîner une insuffisance rénale, des irritations au niveau de la bouche, des vomissements et diarrhées, ainsi qu’une importante salivation.
  • Fougère : la fougère, en tant que plante d’intérieur, est dangereuse pour les chats, puisqu’elle provoque une diarrhée hémorragique.
  • Genévrier : cette plante entraîne des irritations au niveau de la bouche.
  • Ginkgo
  • Gui : les petites boules de gui sont dangereuses pour le chat en raison de la toxine qu’elles contiennent.
  • Hortensia : les symptômes d’une intoxication à l’hortensia apparaissent quelques heures après ingestion d’une grande quantité de plantes. Le chat vomit ou est pris de nausée.
  • Houx
  • Hyacinthe
  • If : l’if fait partie des plantes les plus dangereuses pour les chats. Elle provoque paralysie, sécheresse buccale, troubles nerveux et somnolence. L’if est parfois mortel pour les animaux.
  • Iris
  • Jasmin : cette petite plante d’apparence inoffensive peut faire de gros dégâts sur les chats, en provoquant de la fatigue, des vomissements et des problèmes de digestion.
  • Jonquille et narcisse : les jonquilles et les narcisses contiennent de la lycorine, qui entraîne des vomissements, des diarrhées, ainsi que des troubles cardiaques et respiratoires.
  • Laurier rose : le laurier rose est une plante non seulement toxique pour les chats, mais aussi pour d’autres animaux de compagnie, et même des animaux sauvages. Il provoque des troubles nerveux, cardiaques et digestifs.
  • Lys : très présent en été, le lys est une plante très dangereuse pour le chat et pour le chien, même si elle fait encore plus de ravages sur nos félins. Les symptômes sont des vomissements, de la salivation ou encore des troubles digestifs. Le lys peut entraîner une insuffisance rénale aiguë.
  • Mimosa du Japon : le mimosa du Japon entraîne des troubles digestifs, de la tachycardie et des convulsions.
  • Muguet : attention lorsque vous conservez du muguet au mois de mai ! En effet, cette plante de la famille des lys entraîne des problèmes cardiaques et digestifs, ainsi que des problèmes rénaux.
  • Rhododendron : le rhododendron fait partie des plantes d’extérieur les plus nocives pour les chats – ainsi que pour les chiens. Il entraîne des convulsions, des troubles de la digestion, de la toux et des difficultés à se déplacer.
  • Thuya : il entraîne des problèmes rénaux, digestifs et hépatiques.
  • Trèfle irlandais
  • Tulipe : alors que la tulipe est une fleur très populaire, elle est en réalité très toxique pour les chats. Elle entraîne des vomissements, de la diarrhée, de l’hypersalivation et même de la dépression.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une liste comprenant les plantes toxiques les plus connues : il en existe beaucoup d’autres. Sachez aussi que les plantes ne sont pas le seul danger qui peut guetter votre chat. En effet, certains fruits et légumes sont eux aussi très dangereux pour votre compagnon à quatre pattes.

Croquette Chat Hector Kitchen

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Précautions pour éviter une intoxication

Pour éviter toute intoxication, mieux vaut régulièrement vermifuger son chat, afin que celui-ci ne soit pas tenté de grignoter des plantes qui peuvent lui être fatales. De manière générale, apprenez-lui dès son plus jeune âge à ne pas s’approcher des plantes.

Si vous possédez des plantes à l’intérieur de votre habitation, vous pouvez essayer de placer celles-ci dans des endroits inaccessibles, comme par exemple une étagère fixée en hauteur.

Renseignez-vous tout de même sur la toxicité des plantes pour votre compagnon avant d’en décorer votre habitat, cela écartera les risques. Par contre, vous pouvez mettre de l’herbe à chat (valériane) à sa disposition.

Si vous confiez votre chat à un pet-sitter, vérifiez qu’aucune plante toxique ne soit présente chez lui : une fois de plus, le danger sera écarté. Le plus important est de bien être à l’écoute de votre chat et de ses besoins nutritionnels et environnementaux.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages