Lait pour chat

Selon le mythe, le chat raffole du lait : après tout, de nombreuses scènes de films nous montre un chat se délectant de ce nectar ! Mais le lait est-il bénéfique pour la santé de votre compagnon, ou ses effets sont-ils néfastes ? Découvrez si donner un peu de lait à votre chat est conseillé ou non.

Lait pour le chaton ?

Avant le sevrage

Après la naissance, le chaton est nourri grâce au lait maternel pendant environ 6 semaines. Celui-ci répond à tous ses besoins nutritionnels, lui permettant de grandir en se maintenant en bonne santé.

Le chaton n’a donc pas besoin de lait supplémentaire : le lait de vache ne répond pas à ses besoins, peut être mal digéré, et donner de mauvaises habitudes alimentaires à un chaton qui a besoin d'éducation.

Il est donc déconseillé de donner du lait à son chaton en dehors de celui de sa mère.

Dans le cas du chaton orphelin, quelques biberons de lait maternisé, disponible dans le commerce, seront nécessaires pour le nourrir.

Nous vous conseillons de respecter les portions suivantes :

  • 1ère semaine : 5 mL de lait / 100 g de poids, 7 fois / jour
  • A partir de 2 semaines : ajouter 1 ou 2 mL de lait / 100 g de poids, en supprimant 1 biberon / jour chaque semaine.

Ensuite vient la période de sevrage, au bout de 6 semaines. C’est une période de transition alimentaire où le chaton s’habitue petit à petit à l’alimentation solide.

Donner du lait à son chaton pendant le sevrage ?

Au cours de son sevrage, le chaton se nourrit de plus en plus de pâtée ou de croquettes, délaissant ainsi le lait maternel.

Son organisme diminue progressivement la production de lactase, une enzyme permettant de digérer le lait.

Si imbiber ses croquettes dans un peu de lait maternisé aide la transition, conserver cette habitude peut être néfaste pour un chaton, une fois le sevrage achevé.

Donner du lait à son chaton après le sevrage ?

Lorsque le chaton peut exclusivement s'alimenter de nourriture solide, le lait maternel n’est plus nécessaire, et seul des repas équilibrés et de l’eau comblent ses besoins.

Le lait est alors non seulement inutile d’un point de vue nutritionnel, il peut même être dangereux : votre chaton peut avoir développé une intolérance au lactose, à cause de la diminution de lactase dans son organisme. Si c’est le cas, ingérer du lait peut provoquer une diarrhée.

Donner du lait à un chat adulte

Tout comme le chat sevré, le chat adulte n’a pas besoin de lait tant que son régime alimentaire est équilibré. Il peut même nuire à sa santé, car environ 50 % sont intolérants au lactose. Certains sont même allergiques au lait.

Les signes suivant doivent vous alerter si votre chat a consommé du lait :

Si vous constatez ces symptômes chez votre chat, consultez votre vétérinaire.

La lactase, l'enzyme qui coupe le lactose pour être digéré, voit sa production diminuer peu à peu après le sevrage jusqu'au point de disparaître si elle n'est pas stimulée...et chez tous les chats. Cependant, si les chats continuent après le sevrage à consommer du lactose (lait, yaourt, fromage...) une certaine production reste en place ce qui leur permet d'être moins intolérants que d'autres.

Si c’est le cas pour votre chat, il peut alors consommé du lait, à condition que ce soit en petites quantités, car le lait fait grossir et expose le chat au surpoids.

Il est recommandé de ne pas administrer plus de 10 mL / kg /jour.

Par ailleurs, le lait ne doit surtout pas remplacer l’eau en matière d’hydratation : le chat a besoins de minéraux pour conserver une forme optimale.

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chat. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

Faut-il bannir le lait de l’alimentation de son chat ?

Hormis le lait maternel ou maternisé avant et pendant le sevrage, le lait - peut importe sa nature - n’est pas particulièrement recommandé.

Si vous tenez tout de même à en offrir un peu à votre chat, il existe du lait spécifique pour chat disponible dans le commerce. Celui-ci est délactosé, et donc facile à digérer pour votre félin.

Pour ce qui est des produits dérivés du lait, comme par exemple le yaourt, la glace et le fromage, bien que ceux-ci contiennent moins de lactose, ils ne sont pas recommandés.

La glace est trop sucrée, et en ingérer régulièrement augmente le risque de diabète.

Le fromage quant à lui est gras et salé, ce qui favorise les maladies rénales et l’obésité.

Si votre chat en consomme un peu dans un moment d’inattention, il ne devrait pas y avoir de raison de s’affoler, à moins d’observer les symptômes mentionnés plus haut.

Si vous êtes tenté par le lait végétal, sachez que celui-ci n’est pas une bonne idée, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, le chat est un carnivore : un lait végétal ne lui sera d’aucune utilité sur le plan nutritionnel.

De plus, certaines protéines présentes dans le lait végétal, comme par exemple les protéines de soja, ne sont pas digestes, et auront les mêmes effets que le lait de vache.

Enfin, certaines céréales, comme les amandes, endommagent le système digestif de votre chat.

Les chats adorent peut-être le lait, mais pour les maintenir en bonne santé, mieux vaut éviter de leur en donner !

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages