Sevrage du chiot : Le guide complet

Le sevrage est très important dans la vie des chiots. C’est au cours de cette période que les petits chiens se détachent peu à peu de leur mère pour prendre leur indépendance. Avant d’adopter un chien, il est donc très important de s’assurer que son sevrage s’est bien passé. Dans le cas contraire, votre futur compagnon à quatre pattes pourrait souffrir de troubles comportementaux assez gênants.

Quand commencer le sevrage chez le chiot ?

Le sevrage commence en général au cours de la troisième semaine de la vie des chiots. Ces derniers apprennent peu à peu à manger une nourriture solide. Le sevrage s’achève en général vers l’âge de huit semaines. Les chiots arrêtent alors complètement de téter leur mère.

Le début du sevrage dépend de plusieurs critères, comme le nombre de chiots dans la portée, la capacité d’allaitement de la chienne, la taille ou le poids des animaux. L’éleveur sait normalement gérer ce genre de situation. Si vous n’êtes pas éleveur et que vous devez vous occuper de chiots en plein sevrage, surveillez-les de près et n’hésitez pas à demander conseil à un vétérinaire afin d’assurer un suivi des animaux.

Comment sevrer un chiot ?

Il ne faut surtout pas essayer de presser les choses ! Procédez par étape. Le sevrage est un processus naturel. Le système digestif des chiots apprend peu à peu à digérer les croquettes ou les pâtées. Une transition trop brutale serait en réalité à l’origine de problèmes de digestion, de diarrhées et de vomissements.

Au début du sevrage, mélangez de la pâtée avec du lait maternel. Utilisez de la même pâtée que vous donnez à la mère. Vous pouvez également faire ramollir les croquettes avec de l’eau afin de faire une bouillie, aussi à mélanger avec le lait maternel. N’oubliez pas les dents de lait des chiots n’ont pas encore complètement fini de pousser. Ils auront donc du mal à mâcher une nourriture trop solide.

Utilisez bien des croquettes ou de la pâtée spécialement conçues pour les chiots. La nourriture des chiots en plein sevrage et en pleine croissance est beaucoup plus riche que la nourriture des animaux adultes. Ce type d’aliment contient tous les minéraux et vitamines nécessaires aux petits chiens.

Au fur et à mesure, la quantité de lait maternel va diminuer dans la nourriture pour chiot, en même temps que les capacités d’allaitement de la chienne diminuent. Ne changez pas l’alimentation au cours du sevrage afin de ne pas perturber les animaux.

Une fois le sevrage terminé, vous pourrez passer vers une nourriture complètement solide. Là encore, choisissez une alimentation parfaitement adaptée aux besoins des chiots et procédez à une transition alimentaire progressive. Il est toujours important de choisir les aliments les plus adaptés aux besoins alimentaires d’un chien. Pour ce faire, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

En parallèle au sevrage, ne négligez pas non plus l’hydratation du chien, surtout si ce dernier est nourri de croquettes. Il s’agit en effet d’une nourriture sèche. Veillez à ce que votre toutou dispose d’une gamelle d’eau propre et fraîche, facilement accessible.

Quand commencer le sevrage chez le chiot ?

Le sevrage commence en général au cours de la troisième semaine de la vie des chiots. Ces derniers apprennent peu à peu à manger une nourriture solide. Le sevrage s’achève en général vers l’âge de huit semaines. Les chiots arrêtent alors complètement de téter leur mère.

Le début du sevrage dépend de plusieurs critères, comme le nombre de chiots dans la portée, la capacité d’allaitement de la chienne, la taille ou le poids des animaux. L’éleveur sait normalement gérer ce genre de situation. Si vous n’êtes pas éleveur et que vous devez vous occuper de chiots en plein sevrage, surveillez-les de près et n’hésitez pas à demander conseil à un vétérinaire afin d’assurer un suivi des animaux.

Comment sevrer un chiot ?

Il ne faut surtout pas essayer de presser les choses ! Procédez par étape. Le sevrage est un processus naturel. Le système digestif des chiots apprend peu à peu à digérer les croquettes ou les pâtées. Une transition trop brutale serait en réalité à l’origine de problèmes de digestion, de diarrhées et de vomissements.

Au début du sevrage, mélangez de la pâtée avec du lait maternel. Utilisez de la même pâtée que vous donnez à la mère. Vous pouvez également faire ramollir les croquettes avec de l’eau afin de faire une bouillie, aussi à mélanger avec le lait maternel. N’oubliez pas les dents de lait des chiots n’ont pas encore complètement fini de pousser. Ils auront donc du mal à mâcher une nourriture trop solide.

Utilisez bien des croquettes ou de la pâtée spécialement conçues pour les chiots. La nourriture des chiots en plein sevrage et en pleine croissance est beaucoup plus riche que la nourriture des animaux adultes. Ce type d’aliment contient tous les minéraux et vitamines nécessaires aux petits chiens.

Au fur et à mesure, la quantité de lait maternel va diminuer dans la nourriture pour chiot, en même temps que les capacités d’allaitement de la chienne diminuent. Ne changez pas l’alimentation au cours du sevrage afin de ne pas perturber les animaux.

Une fois le sevrage terminé, vous pourrez passer vers une nourriture complètement solide. Là encore, choisissez une alimentation parfaitement adaptée aux besoins des chiots et procédez à une transition alimentaire progressive. Il est toujours important de choisir les aliments les plus adaptés aux besoins alimentaires d’un chien. Pour ce faire, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

En parallèle au sevrage, ne négligez pas non plus l’hydratation du chien, surtout si ce dernier est nourri de croquettes. Il s’agit en effet d’une nourriture sèche. Veillez à ce que votre toutou dispose d’une gamelle d’eau propre et fraîche, facilement accessible.

OFFRE D'ESSAI

Votre 1er mois de croquettes à -50%

Testez la qualité de nos croquettes préparées sur mesure, adaptées aux besoins uniques de votre chien. 30 jours de croquettes inclus. Livraison incluse. Sans engagement.

RECEVOIR MON COLIS 📦

L’après-sevrage chez le chien

Le sevrage, comme nous l’avons dit, s’achève normalement vers la huitième semaine. Le chiot est alors prêt à quitter son élevage, sa mère et ses frères et sœurs pour rejoindre sa nouvelle famille. En France, la loi n’autorise pas les éleveurs à séparer les chiots de leur mère avant l’âge de huit semaines, afin de ne pas créer de troubles comportementaux chez le chien.

Sachez cependant qu’il n’est pas conseillé non plus de laisser les chiots trop longtemps avec leur mère une fois le sevrage terminé. Au-delà de trois mois, l’animal s’adaptera moins bien à son environnement. De plus, la sociabilisation doit être entamée vers l’âge de huit semaines. Vers douze semaines, le chiot commence à manifester des signes de peur s’il n’est pas correctement sociabilisé. Si vous adoptez un chiot de plus de trois mois, vous devrez donc vous montrer particulièrement vigilant et assurer une sociabilisation impeccable pour éviter les problèmes de comportement.

Pensez aux vaccins et aux vermifuges !

La santé de votre chiot ne doit pas être négligée, surtout après le sevrage. Si durant l'allaitement, les petits chiens sont plus ou moins protégés par les anticorps que leur transmet leur mère, cette protection diminue peu à peu lorsqu’ils cessent de téter.

Les chiots quittent en général l’élevage après avoir été primo-vaccinés, mais cela n’est pas obligatoire. Dans tous les cas, il est très important, après l’adoption d’un chiot, de prendre rendez-vous chez le vétérinaire afin de s’assurer de sa bonne santé, et le cas échéant, de procéder aux vaccinations nécessaires.

Vermifugez bien votre chiot pour le débarrasser des vers intestinaux, et notamment des ascaris. Là encore, dans la plupart des cas, l’éleveur vermifuge ses animaux avant de les laisser partir, mais un seul traitement ne suffit pas à venir à bout des vers. Vermiguez-le vers l’âge de huit semaines, puis de douze semaines afin d’éviter une contamination de tous les membres de la famille.

Quelles sont les conséquences d’un sevrage précoce ?

Les chiots arrachés à leur mère de manière précoce présentent dans la plupart des cas des troubles du comportement. On note ainsi des aboiements, des destructions, des comportements de peur face aux inconnus, de la possessivité par rapport aux jouets ou à la nourriture, mais également l’hyperactivité ou la recherche d’attention. Ce genre de comportement n’est pas facile à corriger, et vous devrez sans aucun doute passer par un éducateur canin afin de les rectifier le plus rapidement possible.

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"
Voir les témoignages