LA GALE DES OREILLES CHEZ LE CHIEN : CAUSES, SYMPTÔMES ET TRAITEMENT

La gale des oreilles est une maladie de peau assez courante chez le chien. Peu dangereuse, elle doit cependant être traitée avec le plus grand sérieux afin d’en débarrasser votre toutou le plus vite possible. Quels sont les symptômes de la gale ? Comment soigner cette maladie pour protéger la santé de votre chien ? Toutes les explications dans notre article.

La gale des oreilles : définition

La gale des oreilles, aussi appelée gale auriculaire, peut toucher tous les chiens, peu importe leur race ou leur sexe. Elle s’attaque plus particulièrement aux jeunes chiens et est très contagieuse.

La maladie est provoquée par la présence d’un parasite dans l’oreille, appelé Otodectes cynotis. Ce petit acarien s’attaque au chien, mais également aux chats. Les parasites s'installent dans la partie externe de l’oreille, où les femelles pondent des œufs. Les acariens se nourrissent des débris de peau et de cérumen. 

En raison de sa contagiosité, la gale des oreilles se répand souvent comme une traînée de poudre dans les endroits où vivent de nombreux chiens et/ou animaux, comme les refuges, les pensions ou les élevages. La contamination se fait par simple contact entre les animaux infectés.

La gale des oreilles est-elle transmissible à l’homme ? Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une zoonose. En d’autres termes, vous ne risquez rien si votre chien (ou votre chat) souffre de gale auriculaire.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Quels sont les symptômes de la gale des oreilles ?

Les signes de la gale des oreilles sont assez caractéristiques et faciles à repérer. Les acariens provoquent en effet une réaction inflammatoire de l’oreille et une irritation de la peau. Un cérumen noirâtre s’accumule dans l’oreille. Celle-ci dégage également une forte odeur désagréable.

La gale auriculaire entraîne des démangeaisons. L’animal se gratte derrière l’oreille, parfois jusqu’à provoquer une lésion. Votre chien secoue également la tête régulièrement. Très souvent, les deux oreilles sont touchées par la maladie. Dans de très rares cas, les parasites quittent l’oreille pour migrer vers d’autres parties du corps, notamment le dos. Ils peuvent alors être à l’origine d’une dermatite.

Le diagnostic de la gale auriculaire

Si vous soupçonnez une gale de l’oreille chez votre chien, la première chose à faire est bien évidemment de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire. Il est le seul capable de poser un diagnostic clair et fiable. Surtout, n’essayez pas de soigner votre chien vous-même : vous risqueriez de faire empirer les choses.

La gale des oreilles est assez simple à identifier et à diagnostiquer. La présence de cérumen dans l’oreille est une première indication fiable. Le vétérinaire procède à un prélèvement afin d’en faire une analyse au microscope.

Si vous soupçonnez une gale auriculaire chez votre chien, ne traînez pas pour prendre rendez-vous et faire poser le diagnostic par un vétérinaire. Si la maladie, en elle-même, n’est pas dangereuse pour la santé de votre compagnon à quatre pattes, les démangeaisons qu’elle provoque sont souvent à l’origine de lésions qui offrent un terreau propice aux bactéries et aux levures. Votre chien pourrait alors souffrir d’une surinfection bactérienne.

Comment soigner la gale des oreilles ?

Une fois les parasites bien identifiés, il est important de passer au traitement de la maladie en elle-même. Le traitement consiste à éliminer les parasites responsables et à soigner, si elle existe, la surinfection. Avant de prescrire un traitement, le vétérinaire examine avec soin le conduit auditif afin de s’assurer que celui-ci n’a pas été endommagé.

Vous devrez sans doute appliquer de la pommade ou une lotion anti-acariens dans l’oreille de votre chien. Nettoyez les oreilles de votre chien deux à trois fois par semaine afin de bien décoller le cérumen du conduit auditif. Traitez également tous les autres animaux du foyer, même si ces derniers ne présentent aucun symptôme (chiens, chats, NAC). Nettoyez régulièrement votre logement et passez l’aspirateur afin de bien assainir les surfaces. Ce nettoyage vous permettra de limiter la propagation des acariens.

En cas de surinfection bactérienne provoquée par les lésions consécutives aux démangeaisons, le vétérinaire pourra prescrire à votre chien des antibiotiques.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

La prévention de la gale des oreilles

Il n’est pas évident de prévenir la gale des oreilles chez les animaux. La prévention passe avant tout par une surveillance appliquée des oreilles, surtout si votre chien a fréquenté d’autres animaux. Nettoyez régulièrement les oreilles de votre compagnon à quatre pattes avec des produits bien adaptés et agissez à la moindre suspicion. Lors de l’arrivée d’un nouvel animal de compagnie dans votre foyer, vérifiez bien l’état de ses oreilles afin de ne pas favoriser le développement de la maladie. 

Les autres maladies des oreilles chez le chien

La gale auriculaire n’est pas la seule maladie qui peut toucher les oreilles de votre chien.

L’otite

L’otite est une maladie fréquente chez le chien. Les races à longues oreilles tombantes sont plus touchées que les autres. Les symptômes de l’otite des démangeaisons, des excès de cérumen, des rougeurs ou encore une odeur désagréable. Les causes de l’otite sont diverses (problème d’hygiène, présence d’un corps étranger dans l’oreille, allergies, infection parasitaire, etc.). L’otite est très douloureuse pour les chiens, et non soignée, elle peut aller jusqu’à la perforation du tympan de l’animal.

L'othématome 

L’othématome, chez le chien, désigne en réalité un simple hématome au niveau de l’oreille. Cet hématome a pu apparaître en raison d’un choc, d’une lésion, d’une blessure, etc. La présence de parasites comme les puces ou les tiques est aussi parfois à l’origine de l’othématome. Bien qu’impressionnant, l’othématome n’est cependant pas dangereux pour la santé de votre animal de compagnie. Il mérite cependant une visite chez le vétérinaire afin d’en trouver la raison et de le soigner : le spécialiste pratique alors souvent une opération mineure.