YORKSHIRE TERRIER

Le Yorkshire Terrier est un petit chien de compagnie très apprécié. Mais sous ses airs de parfait chien d’agrément se cachent aussi un caractère bien trempé et un dynamisme impressionnant ! Découvrez toutes les qualités du Yorkshire afin de savoir si ce toutou est fait pour vous.

Un peu d’histoire

Le Yorkshire est une race relativement récente puisqu’il est né au XIXe siècle, en Angleterre, dans le comté du Yorkshire qui lui a donné son nom. Les ancêtres de la race sont des terriers importés par des ouvriers écossais venus s’installer dans la région. Les chiens étaient utilisés pour chasser les nuisibles et pour braconner les petits rongeurs dans leur terrier. Trois chiens sont à l’origine de la race du Yorkshire telle qu’on la connaît aujourd’hui : Old Crab, un mâle, Kitty, une femelle, et une autre femelle dont le nom est tombé dans l’oubli. À partir des années 1860, le Yorkshire s’éloigne de ses origines modestes pour se répandre peu à peu dans les classes supérieures en tant que chien exclusivement dédié à la compagnie. Le premier standard de la race est établi en 1898.

Le Yorkshire Terrier a été reconnu à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale en 1954.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Caractéristiques physiques

Le Yorkshire Terrier est un chien de très petite taille, parfois classé dans la catégorie des chiens toys ou chiens nains. Mâles comme femelles mesurent entre 15 et 25 cm au garrot et pèsent entre 2 et 3 kg.

Le Yorkshire Terrier appartient au groupe 3 de la FCI : Terriers. Il appartient à la section 4, Terriers d’agrément, car il n’est plus aujourd’hui utilisé pour la chasse.


Corps : le corps est vigoureux et bien proportionné. Le dos est droit, avec un rein bien soutenu et des côtes modérément cintrées. 

Tête : le crâne est plutôt petit et plat, avec une truffe noire et un museau pas trop long. 

Oreilles : les oreilles sont petites et en forme de V, couvertes de poils courts. Elles sont portées droites et ne doivent pas être trop écartées. Elles sont normalement de couleur fauve vif.

Yeux : les yeux sont de dimension moyenne et de couleur foncée. Ils ne doivent pas être proéminents.

Queue : par le passé, les chiens avaient souvent la queue coupée. De nos jours, cette pratique n’a souvent plus lieu d’être. Sur la queue à l’état naturel, le poil est abondant, d’un bleu plus foncé que sur le reste du corps. La queue est souvent portée un peu plus haut que la ligne du dos.

Poil : le poil est long sur le corps, lisse et brillant. Il est également très doux au toucher. Il pend de manière parfaitement droite de chaque côté du corps. La longueur ne doit cependant jamais entraver le mouvement. 

Couleur : la robe du Yorkshire est bleu foncé, et non bleu argenté en partant de l’occiput à la naissance de la queue. La garniture au niveau de la tête est de couleur fauve et ne doit pas s’étendre au-delà du cou. Aucun poil sombre ne doit être mêlé au poil bleu foncé.

La petite taille du Yorkshire Terrier a plusieurs avantages. En effet, il est beaucoup plus facile de voyager avec un animal de ce gabarit qu’avec un gros chien ou un chien géant. C’est encore plus vrai si vous avez l’intention de prendre le train ou l’avion avec votre toutou. Les compagnies aériennes et ferroviaires ont des conditions de voyage très strictes pour les animaux de compagnie. En avion, au-delà de 6 kg, cage comprise, votre chien doit voyager en soute. En train, il doit voyager à vos pieds. Il vous faudra également payer un supplément (un billet équivalent à 50 % du prix du billet en seconde classe).

Plus un chien est gros et plus il coûte cher en nourriture. L’inverse est donc vrai aussi ! Nourrir un Yorkshire Terrier avec une nourriture de bonne qualité sera forcément moins cher que de nourrir un énorme Dogue allemand ou Bouvier bernois ! Enfin, il est plus simple de maîtriser un petit chien en cas de problème.

La croissance du Yorkshire Terrier

Comme pour beaucoup de petits chiens, la croissance du Yorkshire est assez courte. Elle s’étale sur une période de 12 mois. À la naissance, le Yorkshire est un poids plume. Il pèse en effet environ 150 g. Les chiots se mettent cependant à grossir assez rapidement, et à l’âge de trois mois, le petit Yorkshire pèse entre 0,9 et 1,4 kg. À six mois, le poids est compris entre 1,6 et 2,5 kg. À un an, le poids définitif du Yorkshire, mâle comme femelle, est compris entre 2 et 3,1 kg. Selon le standard de la race, le chien ne doit pas peser plus de 3,2 kg.

La croissance est toujours une période de la vie du chiot un peu délicate. Il faut se montrer prudent et éviter les jeux trop brusques, ainsi que les promenades trop longues. Le risque d’endommager ses articulations est bien réel. Évitez également de lui faire monter des escaliers. Vous pouvez jouer avec lui, mais de façon modérée. Privilégiez les sorties courtes.

Caractère

Comme tout chien, le Yorkshire a son petit caractère. Il est très important de choisir un chien dont le tempérament correspond bien au vôtre. C’est la clé d’une adoption réussie. Afin d’aider les futurs propriétaires, les associations canines du monde entier (FCI, Société Centrale Canine ou SCC en France) ont édicté des standards. Ces standards listent les différentes qualités, mais également les défauts, les plus communs à la race.

Il faut cependant se rappeler que chaque chiot est unique. Il est possible que votre petit Yorkshire dévie légèrement du standard. Il est important de prendre en compte l’individualité de l’animal. Demandez conseil à votre éleveur au moment de choisir votre futur compagnon à quatre pattes : c’est lui qui connaît le mieux ses animaux. Il pourra vous proposer un toutou correspondant très bien à vos attentes.

Les qualités du Yorkshire Terrier

  • Affectueux

Le Yorkshire est un chien qui se montre très affectueux avec les membres de sa famille. Il aime les caresses et les câlins et n’hésitera pas à venir les réclamer. Il adore ses maîtres, même s’il n’est pas toujours collé à eux.

  • Loyal

Le Yorkshire est un petit chien très loyal et fidèle. Il voue une grande admiration à sa famille. S’il n’a pas le gabarit d’un chien de défense, il n’hésitera jamais à donner de la voix pour alerter sa famille sur un danger potentiel. À ce titre, c’est un très bon chien d’alerte.

  • Intelligent

Le Yorkshire brille par son intelligence. Il comprend bien ce qu’on lui dit et ce que l’on attend de lui. C’est d’ailleurs un atout indéniable pour son éducation, qui ne doit surtout pas être négligée malgré la petite taille du chien.

  • Facilement adaptable

Le Yorkshire Terrier s’adapte très facilement à son environnement. C’est pour cette raison que ce toutou est un parfait chien d’appartement. Il ne souffre pas du tout de vivre dans ce type de logement, bien au contraire. Il préfère le confort douillet de son chez lui.

Les points à surveiller chez le Yorkshire Terrier

Comme tous les chiens, le Yorkshire présente des côtés un peu plus difficiles à gérer.

  • Têtu

Sous ses airs de chien d’agrément, le Yorkshire cache un caractère bien trempé. Il peut même se montrer hargneux. Son côté têtu complique son éducation, et il faut être capable de se montrer ferme avec lui.

  • A tendance à aboyer

Le Yorkshire aboie beaucoup. Il veut ainsi alerter ses maîtres, mais cette tendance n’est pas toujours facile à gérer au quotidien, surtout si vous vivez en appartement et que vous craignez de déranger les voisins.

  • Peu patient avec les enfants

Le Yorkshire n’est pas toujours très patient avec les enfants. Il faut donc apprendre aux plus petits à déceler les signes d’agacement chez le chien afin d’éviter de se faire mordre. Sociabilisez bien votre toutou, dès son plus jeune âge, pour faciliter l’acceptation.

Comportement avec les autres

Le Yorkshire n’est plus vraiment un chien de chasse. Il peut donc cohabiter relativement facilement avec des chats, mais restez quand même prudent si vous avez des Nouveaux Animaux de Compagnie, car le Yorkshire pourrait prendre le dessus. Il peut s’entendre avec ses congénères, mais il garde son petit caractère ! Il n’a pas toujours beaucoup de patience avec les enfants.

Compatibilité

Le Yorkshire convient très bien à tous les types de famille. Dynamique malgré sa petite taille, il peut vous accompagner lors de belles promenades, mais n’oubliez pas que ses courtes pattes se fatiguent plus vite ! Il convient bien à des personnes âgées : c’est un chien de compagnie par excellence.

Santé

Le Yorkshire Terrier est un petit chien solide. Mais il n’est pas infaillible. Il est important de connaître l’espérance de vie, ainsi que les différentes maladies qui peuvent toucher une race. C’est le meilleur moyen d’y faire face.

L’espérance de vie du Yorkshire Terrier

Comme beaucoup de petits chiens, le Yorkshire Terrier affiche une belle espérance de vie : entre 13 et 16 ans. Les chiens de petit gabarit sont en effet beaucoup plus solides que les gros. Cependant, n’oubliez pas que ces chiffres sont une estimation. Il est hélas possible que votre petit toutou vous quitte plus tôt, victime d’un accident ou d’une maladie.

Comment prolonger l’espérance de vie du Yorkshire Terrier

Mettez toutes les chances de votre côté en prenant de simples mesures de précaution pour assurer une vie en bonne santé à votre boule de poils.

  • Le rôle de l’alimentation

Il est très important de choisir une alimentation de très bonne qualité pour votre Yorkshire. Pourquoi ? Tout simplement parce que le contenu de sa gamelle a un impact direct sur sa santé à long terme. Vous devez donc y prêter une attention toute particulière afin de choisir la meilleure option pour votre compagnon à quatre pattes.

  • L’éducation de votre chien

Éduquer son chien est indispensable à bien des égards. Cela vous permet notamment de mieux le protéger contre les accidents, s’il venait par exemple à s’éloigner de vous. Ne passez pas à côté de cette étape très importante.

  • Les besoins de votre chien

Un chien malheureux est un chien en mauvaise santé. Il est donc important d’être à l’écoute de votre petit Yorkshire Terrier. Jouez avec lui, occupez-vous de lui et promenez-le chaque jour pour lui permettre de se dégourdir les pattes.

  • Les soins vétérinaires

Bien entendu, un suivi vétérinaire régulier est indispensable pour votre chien ! N’hésitez pas à demander un petit bilan de santé lorsque votre Yorkshire commence à vieillir, et au moindre doute, consultez rapidement un vétérinaire.

Les maladies fréquentes chez le Yorkshire Terrier

La race Yorkshire Terrier peut-être touchée par différentes maladies :

  • La luxation de la rotule

La luxation de la rotule congénitale touche un bon nombre de petits chiens. Le Yorkshire, mais aussi le Caniche ou le Bichon, sont assez souvent touchés par ce problème. La rotule sort de la trochlée fémorale. Le chien se met alors à boiter. Il arrive que la rotule se remette en place d’elle-même. La boiterie cesse jusqu’à ce qu’elle ressorte. Le traitement du problème est bien souvent chirurgical.

  • Les maladies oculaires

Le Yorkshire est malheureusement touché par la cataracte. Celle-ci se caractérise par une opacification progressive du cristallin de l’œil, qui entraîne des troubles de la vision pouvant aller jusqu’à la cécité. Le traitement est chirurgical. Le Yorkshire peut également souffrir d’une maladie appelée atrophie progressive de la rétine. Il s’agit d’une dégénérescence de la rétine, qui conduit à la cécité complète. Malheureusement, il n’existe aucun traitement contre la maladie. Le chien ne souffre pas, mais son quotidien est irrémédiablement transformé.

  • La maladie de Legg-Perthes-Calvé

Elle se caractérise par une dégénérescence progressive de la tête et du col du fémur. Ce problème entraîne un tassement et à de l'arthrose secondaire. Elle provoque une douleur et une boiterie. La maladie de Legg-Perthes-Calvé apparaît chez les chiens de moins d’un an, de petite taille. Il est possible de corriger le problème via une opération chirurgicale.

  • La gingivite

Le Yorkshire peut souffrir d’un problème de positionnement des dents. Ce problème provoque l’apparition de tartre, lui-même à l’origine d’une gingivite douloureuse. Il faut donc se montrer vigilant sur l’hygiène bucco-dentaire de son chien, car une gingivite non soignée peut engendrer un déchaussement des dents. 

  • Le shunt porto-systémique

Cette maladie se caractérise par la présence d’un vaisseau anormal présent entre la veine porte et la veine caudale. Le sang toxique ne parvient alors pas jusqu’au foie et est distribué dans l’organisme. La maladie entraîne des troubles neurologiques.

Conditions de vie

Le Yorkshire Terrier est un chien très adaptable, qui peut vivre aussi bien en maison qu’en appartement. Il apprécie même de vivre en ville. Il n’a pas besoin de faire de longues promenades à la campagne pour être heureux, même s’il a besoin de sortir pour faire ses besoins et renifler de nouvelles odeurs. C’est avant tout un chien d’intérieur, bien plus à l’aise chez lui, dans le confort de son panier, que dans le tumulte de la rue. Il apprécie cependant la présence d’un jardin afin de pouvoir se soulager rapidement.

Peu de chiens ne sont pas faits pour la vie en appartement. En réalité, presque toutes les races peuvent s’adapter à ce type de logement. Le Yorkshire, lui, fait partie des toutous qui n’ont aucun problème à se faire à la vie en appartement, bien au contraire. Vous devez quand même prendre bien le temps d’habituer votre chien à se passer de vous, car l’anxiété de séparation risque de faire naître chez lui des comportements problématiques comme des aboiements intempestifs troublant la paix du voisinage, d’autant que le Yorkshire a tendance à beaucoup aboyer pour donner l’alerte.

L’apprentissage de la propreté peut aussi prendre un peu plus de temps en appartement qu’en maison, mais tout est une question de rigueur et de patience. Vous n’échapperez pas aux accidents, mais ne vous énervez pas contre votre petit chien.

Éducation

L’éducation d’un chien est un passage obligé pour tous les propriétaires, y compris les propriétaires de petits chiens. Sans éducation, votre petit toutou sera incapable d’évoluer sereinement dans son environnement. Il doit apprendre à gérer l’imprévu, ainsi que les rencontres avec d’autres personnes et d’autres chiens.

Depuis de nombreuses années, l’éducation canine se fonde sur l’approche positive de l’apprentissage. Le mot dressage a d’ailleurs été banni du vocabulaire des éducateurs, en raison de sa connotation négative. Soyez ferme, mais jamais injuste. Surtout, bannissez toute forme de violence, tant physique que verbale. Il ne sert à rien de brutaliser un chiot pour tenter de lui faire apprendre quelque chose. Vous risqueriez surtout de briser la confiance qu’il a en vous. La peur n’est jamais un bon moteur de l’apprentissage.

Le Yorkshire n’est pas un chien toujours facile à éduquer. Il est têtu, avec un caractère bien trempé. Soyez patient et commencez son éducation dès son plus jeune âge. Ne vous laissez pas attendrir ou dépasser par votre petit chien.

Pour réussir l’éducation de votre Yorkshire Terrier, appliquez ces trois principes : patience, cohérence et constance.

La patience, d’abord. Il s’agit d’une qualité essentielle. Sans elle, vous n’obtiendrez rien. Vous ne pouvez pas attendre que votre chien comprenne tout ce que vous lui demandez, et tout de suite. Soyez indulgent sans être permissif non plus. Il lui faudra du temps pour qu’il comprenne ce que vous attendez de lui.

La cohérence est aussi indispensable. Choisissez des ordres faciles à dire pour vous et faciles à retenir pour l’animal. Surtout, n’en changez pas comme bon vous semble. Tous les membres de la famille doivent suivre les mêmes ordres. Interdisez à votre Yorkshire tout ce que vous comptez lui interdire à l’âge adulte, car vous auriez bien du mal à revenir sur des autorisations données un peu trop vite.

Enfin, répétez les exercices. C’est la clé de la réussite ! Les séances d’éducation n’ont pas besoin d’être longues. Elles doivent en revanche être régulières. Prenez quinze minutes par jour pour apprendre ou revoir un exercice. Mettez à profit les séances de jeu ou les promenades pour parfaire des apprentissages. Vous pouvez aussi emmener votre Yorkshire à l’école du chiot : il y rencontrera ses congénères et pourra apprendre à leur côté ! Les ordres à apprendre en priorité à votre chien sont la marche en laisse et le rappel.

Ne faites jamais l’erreur de prendre votre Yorkshire dans vos bras lorsque vous croisez un autre chien, même un plus gros. C’est un défaut qu’ont beaucoup de propriétaires de petits chiens. Ce comportement favorise la peur chez l’animal. Laissez-le aller à la rencontre des autres. Cela fait partie du processus de sociabilisation, qui doit être commencé très rapidement. Multipliez les expériences positives avec votre petit chien. Faites-lui connaître différentes situations afin qu’il ne soit jamais pris au dépourvu ou effrayé.

Alimentation : bien nourrir son Yorkshire Terrier

Bien nourrir son chien est indispensable pour le garder en bonne santé le plus longtemps possible. Mais comment être sûr de faire le bon choix, alors que de nos jours, des centaines de produits vous attendent aussi bien en magasin, que sur Internet ou chez le vétérinaire ? Voici quelques précieux conseils qui vous aideront à démêler le vrai du faux pour choisir les bonnes croquettes pour Yorkshire Terrier.

Attention à la composition des croquettes

Les croquettes pour chien offrent de nombreux avantages. Simples d’utilisation, elles sont aussi faciles à trouver, abordables et faciles à conserver. Vous devez cependant choisir les bonnes croquettes pour votre toutou.

Il est très important de comprendre ce que vous donnez à votre Yorkshire. Comment ? Tout simplement en lisant les étiquettes des croquettes. C’est la seule façon de savoir ce que vous mettez dans la gamelle de votre petit Yorkshire Terrier. Voici les éléments auxquels vous devez prêter attention :

  • Les protéines : les protéines sont indispensables pour l’organisme du chien. Ces protéines doivent être en majorité d’origine animale. N’oubliez pas que les chiens sont des carnivores opportunistes. Ils ont besoin de viande pour rester en bonne santé. Privilégiez les protéines issues de viande de qualité premium, dont la provenance est clairement indiquée sur l’étiquette.

  • Les glucides : le taux de glucides ne doit jamais être trop élevé afin de ne pas favoriser la prise de poids et l’obésité chez le chien

  • Les lipides : les graisses sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l’organisme, mais comme les glucides, leur taux ne doit pas être trop élevé.

  • Le taux de cendre : il s’agit des minéraux contenus dans les croquettes. Il ne doit pas dépasser les 10 %.

Il est très important que l’alimentation du chien soit bien adaptée aux besoins de l’animal. Ceux-ci évoluent avec le temps. Les croquettes pour chiot sont très différentes des croquettes pour chien stérilisé ou des croquettes pour chien senior. Vous serez amené, au cours de la vie de votre Yorkshire, à changer son alimentation. À chaque changement de diète, discutez avec votre vétérinaire et mettez en place une transition alimentaire.

Où acheter les croquettes pour chien ?

Il est aujourd’hui très facile d’acheter des croquettes pour chien. Nous vous déconseillons cependant d’acheter les croquettes en grande surface ou en supermarché. Les produits qui y sont proposés sont très souvent fabriqués à partir d’ingrédients de mauvaise qualité vendus à bas prix. Évitez les croquettes discount. Privilégiez les croquettes de qualité vétérinaire, qui ne sont pas forcément plus chères que les autres. Vous pouvez également faire appel à un service de croquettes sur mesure, afin de faire fabriquer une alimentation parfaitement adaptée à votre petit Yorkshire.

Une alternative aux croquettes : la pâtée pour chien

Il n’y a pas que les croquettes dans la vie. La pâtée pour chien présente un avantage certain : il s’agit d’une nourriture humide. Elle est donc très utile pour favoriser l’hydratation de votre Yorkshire. La pâtée est également plus appétante et offre une meilleure sensation de satiété. Son plus grand défaut est sa difficulté de conservation. Comme pour les croquettes, choisissez soigneusement la pâtée pour votre chien. Privilégiez les pâtées fabriquées à partir d’ingrédients de qualité, riches en protéines.

L’utilisation de compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont très utiles pour donner un petit coup de boost à votre Yorkshire Terrier. Ces produits permettent de cibler des soucis du quotidien sans devoir passer par un changement complet de diète. Le psyllium blond est très utile pour les problèmes digestifs tandis que la levure de bière, par exemple, aide à rendre le poil plus brillant. Utilisez les compléments alimentaires sur conseil de votre vétérinaire.

Les autres modes d’alimentation pour chien

Les croquettes et la pâtée ne sont pas les seuls modes d’alimentation pour chien. Si vous souhaitez préparer vous-même les repas de votre toutou, deux solutions s’offrent à vous.

  • Le régime BARF : le régime BARF est très particulier, puisque les repas sont préparés à partir de viande et d’abats crus. Les propriétaires qui utilisent le BARF veulent se rapprocher au plus près du régime originel des chiens. Le régime BARF demande beaucoup de préparation et ne doit pas être commencé sans connaissances solides sur le mode alimentaire des chiens. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire avant de vous lancer.

  • La ration ménagère : comme le BARF, la ration ménagère consiste à préparer les repas de son petit Yorkshire. Mais dans ce cas, vous utilisez de la viande cuite, accompagnée de quelques légumes cuits.

L’alimentation maison pour chien présente des avantages : vous pouvez choisir vous-même les ingrédients et privilégier la qualité. Mais préparer les repas de son chien demande du temps et de l’argent. De plus, vous devez veiller à ce que les portions soient bien équilibrées, car des erreurs peuvent faire apparaître des carences.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Entretien et hygiène du Yorkshire Terrier

  • Vaccins : entre 50 et 70 euros par an

  • Alimentation : Entre 30 et 40 euros

  • Budget mensuel : 30 à 60 euros

Le poil du Yorkshire Terrier

Le long poil du Yorkshire Terrier demande un entretien particulier. Le pelage pousse de manière constante, et sans brossage, des nœuds risquent d’apparaître rapidement. Si vous pouvez bien sûr brosser votre chien tous les jours, à l’aide d’une brosse bien adaptée pour éviter de lui faire mal, on recommande malgré tout de le confier une fois par mois à un toiletteur professionnel qui coupera les poils trop longs. 

Il est possible de tailler les poils du Yorkshire afin qu’il arbore un beau pelage court, ce qui vous dispense de le brosser trop souvent. En revanche, vous devrez visiter plus régulièrement le toiletteur pour le garder à bonne hauteur. Ne tondez jamais à blanc votre Yorkshire Terrier ! Le poil offre une protection contre le froid, mais également contre les rayons du soleil. Enfin, sachez que le Yorkshire Terrier ne mue pas.

Le soin des oreilles

Il est important de prendre soin des oreilles de votre chien. Nettoyez-les une fois par semaine à l’aide d’une lotion spéciale à verser dans le conduit auditif. Choisissez un produit adapté aux chiens. Versez quelques gouttes dans le conduit de l’oreille, massez, puis essuyez. Recommencez jusqu’à ce que l’oreille soit bien propre. Vérifiez aussi régulièrement qu’aucun parasite ne s’est logé dans le poil, surtout au retour de promenade dans la forêt ou à la campagne.

Le soin des yeux

Les yeux sont une partie sensible de l’anatomie, y compris chez le chien. Nettoyez-les chaque semaine, là encore avec un produit adapté. Utilisez plutôt de la gaze, le coton laissant des microfibres derrière lui. Effectuez un geste qui part de l’œil vers le museau afin de ne pas ramener des saletés à l’intérieur. En cas d’écoulement suspect, consultez un vétérinaire.

Le soin des dents

Brossez les dents de votre chien ! L’hygiène bucco-dentaire est aussi importante chez nos compagnon à quatre pattes. Utilisez une brosse à dents et un dentifrice pour chien. Apprenez à votre Yorkshire à se laisser brosser les dents dès son plus jeune âge.

Le soin des griffes

Coupez les griffes de votre chien avant qu’elles ne soient trop longues, car elles risqueraient de gêner, voire de blesser votre Yorkshire. Munissez-vous d’un coupe-griffe et coupez le bout de la griffe en prenant garde à ne pas tailler la partie vivante. Sur les griffes claires, cette partie vivante correspond à la partie rosée de la griffe, vers le coussinet. Si votre chien a les griffes foncées, jouez la prudence en ne coupant pas trop court.

Les soins complémentaires

Faites vacciner votre chien chaque année contre les maladies les plus graves et traitez-le correctement contre les parasites comme les puces et les tiques. N’oubliez pas non plus de lui donner des vermifuges pour lutter contre les parasites intestinaux.

Prix d’un Yorkshire Terrier

Le prix d’un chiot Yorkshire Terrier dans un élevage est compris entre 1 000 et 1 500 euros. Il s’agit donc d’un budget assez conséquent, auquel il faut rajouter les frais supplémentaires qui découlent de l’adoption d’un chien, comme l’alimentation, les accessoires ou les visites vétérinaires. Le prix d’un chiot dans un élevage dépend de plusieurs paramètres, comme la réputation de l’élevage, l’ascendance de l’animal, ainsi que la lignée du chiot (s’il descend de parents champions, par exemple). Les adoptions dans les refuges et associations sont bien moins chères : comptez environ 150 à 200 euros. Il est tout à fait possible d’y trouver des Yorkshires Terriers en attente d’adoption. N’hésitez pas à vous renseigner.

Sommeil

Un chien qui dort bien, c’est un chien en bonne santé. Découvrez comment fabriquer un parfait coin nuit à votre Yorkshire Terrier.

Le Yorkshire Terrier peut-il dormir dehors ?

Le Yorkshire Terrier n’est pas un chien fait pour dormir dehors. D’abord parce qu’il est sensible au froid et qu’il est bien mieux à l’intérieur de votre logement. Ensuite parce que laisser votre chien dehors la nuit présente de nombreux risques. Vous pourriez par exemple vous le faire voler. Votre petit Yorkshire pourrait aussi être la victime de chats errants.

Choisir le panier pour son Yorkshire Terrier

Pour que votre chien dorme du sommeil du juste, vous devez lui acheter les accessoires adaptés.

  • Quelle taille pour le panier de mon Yorkshire ?

Le panier doit être à la taille de votre chien : ni trop petit ni trop grand. C’est une erreur de penser que plus le panier sera grand, plus le chien sera à l’aise. Au contraire, il se sentira perdu et pas assez en sécurité. 

Certains toutous apprécient les paniers à bords relevés. D’autres, en revanche, n’aiment pas ça. Choisissez en fonction des préférences de votre Yorkshire Terrier et non des vôtres ! Si votre chien n’aime pas les paniers, sachez que vous pouvez aussi lui acheter un coussin, une couverture ou même un petit canapé pour chien.

  • Le matériau idéal

Le choix du matériau dépend avant tout du caractère de votre toutou. Si votre Yorkshire a des tendances à la destruction, il est préférable de choisir un panier en plastique, beaucoup plus solide. Le plastique est également beaucoup plus facile à nettoyer. Il est en revanche moins confortable. Vous pouvez l’agrémenter de coussins et de couvertures.

Vous trouverez également sur le marché des paniers en tissu ou en cuir. Moins solides, ils sont en revanche plus confortables. Si votre Yorkshire est plus calme, vous pouvez lui acheter un panier de ce type.

En revanche, évitez les paniers en osier : une fois détruits, ils présentent un sérieux danger, car votre chien pourrait avaler de petits morceaux, s’étouffer ou souffrir d’une occlusion intestinale

  • Où installer le panier de mon Yorkshire ?

Installez le coin nuit de votre Yorkshire dans un coin calme de votre logement. Évitez les lieux de passage comme les couloirs. Le salon ou un bureau font en général très bien l’affaire ! Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne pas déranger un chien qui se repose : même si votre Yorkshire est petit, il pourrait avoir un mouvement d’humeur et mordre pour se défendre. 

Pouvez-vous faire dormir votre chien avec vous dans votre chambre ? C’est une question soulève bon nombre de débats. Si certains estiment que ce comportement est à bannir, d’autres pensent que faire dormir son chien avec soi est possible. Si votre Yorkshire est bien équilibré et qu’il ne souffre pas de problème d’anxiété de séparation ou d’hyper attachement, il est en effet possible de le faire dormir avec vous. Vous n’êtes pas obligé de lui laisser un accès illimité à votre chambre. Certains soirs, il peut par exemple aller dormir ailleurs. Faites bien attention à ce que votre chien soit correctement traité contre les parasites avant de le laisser prendre possession de votre lit !

Jeux et activités physiques pour Yorkshire Terrier

Ne vous fiez pas à la petite taille du Yorkshire. C’est un petit chien dynamique et joueur, qui apprécie de se dépenser comme tous les autres ! Les jeux sont importants pour les chiens, car ils leur permettent de se dégourdir les pattes, mais également d’apprendre et de sociabiliser.

Sortez votre chien tous les jours afin qu’il puisse découvrir le monde et renifler de nouvelles odeurs. Si vous avez un parc à chiens près de chez vous, c’est l’occasion idéale d’y amener votre Yorkshire pour qu’il puisse y faire des rencontres avec ses congénères.

Achetez des jouets à votre chien afin qu’il puisse s’occuper durant vos absences. Il est très important que votre Yorkshire trompe l’ennui. Achetez des jouets adaptés à la petite mâchoire de votre boule de poils. Vous trouverez différents types de jouets pour chien comme :

  • Des Kongs,

  • Des cordes à nœuds,

  • Des jeux d’intelligence,

  • Des puzzles, etc.

Lorsque vous rentrez du travail, pensez à passer un peu de temps avec votre chien. Jouer avec votre Yorkshire est aussi une formidable manière de renforcer la relation qui vous lie à votre toutou. Avez-vous également pensé à participer à des activités canines, comme l’agility ? Il existe des catégories pour petits chiens !

Assurance : bien protéger son Yorkshire Terrier

L’assurance pour Yorkshire Terrier

Les propriétaires sont responsables de leur chien. En d’autres mots, si votre Yorkshire venait à commettre des dégâts sur autrui ou sur les biens d’autrui, vous seriez tenu de rembourser. Les chiens (et les animaux de compagnie) sont en effet considérés comme des membres dépendants de votre foyer. Même si votre Yorkshire est petit, il pourrait, sans le vouloir, être à l’origine d’un accident.

En France, les animaux de compagnie sont très souvent déjà couverts par les contrats d’assurance responsabilité civile, compris la plupart du temps dans le contrat multirisques de votre habitation.

Vous devez également prendre connaissance des clauses d’exclusion : ce sont les conditions qui annulent l’application du contrat et ne vous permettent pas d’être remboursé en cas de problème. Votre Yorkshire n’étant pas un chien de catégorie 1 ou de catégorie 2, l’assurance n’est pas obligatoire. Cependant, c’est une sécurité supplémentaire qui peut vous sauver la mise en cas de souci. Si vous cherchez une protection en plus, vous pouvez souscrire à un contrat d’assurance responsabilité civile Vie Privée. Comparez bien les offres avant de vous décider.

La mutuelle pour Yorkshire Terrier

Avez-vous déjà entendu parler de la mutuelle pour chien ? Cet outil assez méconnu des propriétaires se révèle pourtant précieux, car il vous permet de faire face plus sereinement à des dépenses vétérinaires imprévues. La mutuelle pour Yorkshire Terrier fonctionne de la même manière que nos propres mutuelles. Contre une cotisation, vous avez droit à un remboursement des soins prescrits à votre chien.

Il existe plusieurs formules, de la plus basique à la plus complète. Bien entendu, les variations de prix entre les formules sont importantes. Les formules de base ne couvrent pas la totalité des soins. Le plafond de remboursement à l’année est également beaucoup plus bas. Les formules complètes ont une couverture totale et un plafond beaucoup plus élevé. Elles proposent également de prendre en charge d’autres types de services, comme les frais d’obsèques de l’animal, par exemple.

Avant de vous décider pour une mutuelle, prenez bien le temps de faire des recherches. Comparez les offres, en vérifiant les clauses d’exclusion, les délais de carence, ainsi que le plafond des remboursements. Beaucoup de mutuelles ne souhaitent pas assurer des chiens trop jeunes ou des chiens trop âgés. Si vous songez à souscrire à ce type de service, n’attendez pas trop longtemps.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Voir d'autres chiens de petite taille :