COMMENT ÉDUQUER UN SPITZ NAIN ?

Le Spitz nain a beau être un chien de petite taille, son éducation ne doit surtout pas être négligée. Elle n’est pas seulement un moyen de faire obéir le chien à son maître. Elle le protège également indirectement des accidents. Découvrez tous nos conseils pour réussir l’éducation de votre Spitz nain.

Éduquer un Spitz nain : quelle facilité ?

Certaines races de chien sont plus difficiles que d’autres niveau éducation. Pas parce qu’elles manquent d’intelligence, loin de là, mais parce que leur caractère, parfois dominant ou têtu, les rend plus difficile d’accès à un maître novice. Le Spitz nain, en bon Spitz, a un caractère bien affirmé, qu’il faut canaliser dès le départ pour éviter de se laisser déborder. Ne laissez pas libre cours à votre chien sous prétexte qu’il est petit et forcément moins « dangereux » qu’un chien plus grand. Les toutous de petite taille ou de taille moyenne ont eux aussi besoin d’être cadrés pour que la vie au sein de leur famille se passe pour le mieux.

Il est préférable de commencer l’éducation de votre compagnon à quatre pattes dès son arrivée chez vous, à l’âge de deux mois s’il s’agit d’un chiot. Profitez-en également pour parfaire sa sociabilisation. C’est une étape essentielle et cruciale, qui va déterminer ensuite ses rapports au monde qui l’entoure, aux personnes et aux autres animaux. Elle doit avoir lieu entre le deuxième et le troisième mois. Bien entendu, il est possible de sociabiliser par la suite un chien adulte, mais la tâche est plus difficile, car l’animal aura son vécu, son passé, et peut-être ses traumatismes. Dans ce genre de cas, n’hésitez surtout pas à faire appel à un éducateur.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Éducation du Spitz nain : les bases

Cette affirmation est valable pour toutes les races : privilégiez toujours une approche positive de l’éducation de votre chien. Toute forme de violence, qu’elle soit physique ou verbale, est à bannir. Depuis de nombreuses années, on évite d’ailleurs de parler de dressage, pour préférer le terme d’éducation positive. Cette forme d’apprentissage se fonde sur la récompense (friandises, caresses, compliments), et bannit toute forme de brutalité et de punition. Si cette dernière peut être utilisée, elle doit l’être avec parcimonie et en dernier recours.

Retenez trois grands principes : patience, cohérence et consistance. Vous ne pouvez pas attendre de votre chien qu’il retienne tout, et tout de suite. Même si le Spitz est intelligent et très proche de son maître, il a aussi besoin de temps pour retenir les différents ordres que vous voulez lui apprendre. Ne vous montrez pas impatient avec lui, et félicitez-le dès qu’il réussit pour le faire progresser.

La cohérence est également essentielle dans l’éducation d’un chien. Celui-ci a besoin d’un cadre bien défini. Si vous changez régulièrement d’ordre, que vous lui autorisez quelque chose, pour lui refuser ensuite, votre Spitz nain aura bien du mal à comprendre ce que vous attendez de lui. Lorsque vous choisissez un ordre, ne le modifiez pas par la suite.

Enfin, faites preuve de consistance. Seule la répétition dans le temps permettra à votre chien d’apprendre et de retenir les apprentissages. Consacrez chaque jour quinze minutes – pas plus ! – à l’éducation de votre boule de poil. Profitez par exemple d’une séance de jeux ou d’une promenade pour parfaire les leçons. Le Spitz nain aime passer du temps avec son maître, alors profitez-en !

Quels sont les ordres de base à apprendre au Spitz nain ?

Certains ordres sont essentiels dans l’éducation canine. Il faut donc mettre en place leur apprentissage dès l’arrivée du chiot dans sa nouvelle maison.

  • Le rappel : cet ordre est absolument primordial pour votre chien. C’est grâce à lui que vous pouvez le contrôler s’il venait par exemple à vous échapper. C’est pourquoi il doit être parfaitement inculqué avant que vous puissiez détacher votre toutou ou l’emmener dans un parc à chien.

  • La marche en laisse : la marche en laisse doit également être parfaitement acquise, surtout si l’animal vit en ville. Votre chien doit éviter de tirer sur sa laisse, car il risquerait, à terme, de se blesser.

  • Stop : le « stop » doit s’accompagner d’une récompense pour compenser l’interdiction. Le chien gagne ainsi à vous obéir, sans que votre ordre ne soit associé à une approche négative. Donnez-lui par exemple une petite récompense ou une friandise lorsqu’il s’arrête quand vous le lui demandez. Il sera beaucoup plus enclin à vous obéir.