SHIH TZU : SA SANTÉ

Le Shih Tzu est un toutou très facile à vivre, qui derrière ses airs de chien de salon est assez actif et très peu capricieux. Grâce à son caractère jovial et calme, il jouit généralement d’une santé correcte. Il faut cependant garder un œil sur certains aspects de la santé du Shih Tzu qui pourraient lui porter préjudice, comme pour beaucoup de chiens au nez retroussé.

Santé du Shih Tzu : points forts

En règle générale, la santé du Shih Tzu est solide. Si les conditions de vie du Shih Tzu le permettent, il profite d’une alimentation de bonne qualité et d’exercices physiques réguliers. Bien que le Shih Tzu n’ait pas des besoins de dépense physique trop importants, il aime quand même les longues balades et les sports canins. C’est en pratiquant des exercices physiques qu’il entretient sa masse musculaire et la santé de son coeur notamment. Attention cependant à ne pas tomber dans l’excès : le Shih Tzu souffre de problèmes respiratoires, parfois de problèmes cardiaques, et supporte mal la chaleur.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Santé du Shih Tzu : points faibles

Les chiens Shih Tzu sont sujets à quelques soucis de santé au niveau des yeux. Ce sont des chiens qui produisent beaucoup de larmes (maladie de l’oeil sec), mais qui sont aussi victimes de plusieurs troubles oculaires, comme la lagophtalmie raciale - qui empêche le chien de fermer totalement la paupière - ou encore les irritations du globe oculaire (à cause des poils).

Parmi les points faibles de la santé du Shih Tzu, on retrouve également les problèmes cardiaques et les problèmes respiratoires, mais aussi les maladies de peau et les maladies rénales.

Les maladies du Shih Tzu ?

👉 Le syndrome brachycéphale

Le syndrome brachycéphale fait référence à une anomalie des voies respiratoires chez certaines races de chien dont le crâne est plus large que profond. Ces malformations entraînent évidemment des problèmes au niveau respiratoire, mais aussi au niveau du système digestif. Pour compenser le manque d’oxygène, les toutous touchés par le syndrome brachycéphale font travailler davantage leur coeur et finissent par souffrir également d’une insuffisance cardiaque.

L’anomalie la plus courante due au syndrome brachycéphale est la sténose des narines, c’est-à-dire l’ouverture rétrécie des narines. On remarque également que les chiens ont le voile du palais trop long, ce qui entraîne une obstruction progressive de la trachée. Dans les deux cas, le traitement est chirurgical et se fait de plus en plus par le biais d’un laser.

👉 L’insuffisance cardiaque

C’est malheureusement une pathologie qui touche la santé du Shih Tzu, comme bon nombre de races victimes du syndrome brachycéphale. Le terme désigne l’incapacité du cœur à oxygéner correctement tous les organes du corps. En conséquence, votre chien se fatigue facilement, il a du mal à récupérer et présente des difficultés respiratoires, accompagnées de troubles du rythme cardiaque. Les symptômes diffèrent selon le côté touché (droit ou gauche).

Vous pouvez facilement faire diagnostiquer une insuffisance cardiaque chez le vétérinaire. Heureusement, il existe différents traitements qui répondent aux différentes formes de la maladie (insuffisance cardiaque droite ou gauche) et de son avancée. Si votre chien souffre d’insuffisance cardiaque, on recommande une alimentation pauvre en sodium ainsi que peu d’exercices physiques.

👉 La dysplasie rénale juvénile

C’est un autre problème récurrent de la santé du Shih Tzu. La dysplasie rénale juvénile est une maladie héréditaire. Elle correspond à une anomalie du développement des reins. Les glomérules du rein ne grandissent pas ou peu et restent souvent à l'état fœtal. En conséquence, les reins ne fonctionnent pas correctement et votre Shih Tzu finit par souffrir d’une insuffisance rénale.

Les conséquences de cette maladie sont très graves voire mortelles pour votre chien. Malheureusement, la dysplasie rénale juvénile est également incurable à ce jour. Il est impératif de faire dépister cette maladie à l’aide d’un test ADN le plus tôt possible afin de ralentir son développement.