SHIBA INU

Le Shiba Inu est très certainement la race de chien japonais la plus connue, avec l’Akita Inu et le Tosa Inu. Beaucoup plus petit que ses deux compatriotes, le Shiba Inu a malgré tout de nombreuses cordes à son arc et gagne depuis plusieurs années en popularité.

Un peu d’histoire

Si inu, en japonais, signifie bel et bien chien, le mot « shiba » est un peu plus obscur. Pour certaines sources, ce terme signifierait petit, alors que pour d’autres, il désignerait plutôt des broussailles d’un brun clair. Toujours est-il que le Shiba Inu est né au Japon, dans les régions montagneuses face à la mer du Japon. Il était à l’origine utilisé pour la chasse au petit gibier et aux oiseaux. À la fin du XIXe siècle et avec l’arrivée des Occidentaux, les Shiba sont croisés avec des Pointers et des Setters, mais des éleveurs japonais, inquiets de perdre le type originel du Shiba, décident de tout faire pour préserver la race en conservant quelques lignées pures. En 1934, un premier standard de la race est établi. En 1936, le Shiba est même désigné comme « monument naturel » par les autorités japonaises. 

On distingue aujourd’hui quatre grandes lignées de Shiba. La race a été reconnue à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) en 1964.

Caractéristiques physiques

Le Shiba Inu est une race de petit chien. On note une différence minime entre les mâles et les femelles. Le mâle mesure entre 38 et 41 cm et pèse entre 8 et 11 kg. La femelle mesure entre 35 et 38 cm et pèse entre 6 et 9 kg.

Le Shiba Inu appartient au groupe 5 de la FCI : chiens de type Spitz et de type primitif. Il porte le numéro 257.

Le physique du Shiba est assez proche de celui de l’Akita Inu, mais dans des dimensions réduites.

Corps : il possède un corps solide, avec un dos bien droit. Il est bien proportionné et de constitution solide.

Tête : le front est large, avec un stop assez net et un museau épais. La truffe est bien noire.

Oreilles : les oreilles sont droites, assez petites et de forme triangulaire. Les pointes sont arrondies et inclinées vers l’avant.

Yeux : petits et bien écartés, ils sont de forme triangulaire et de couleur marron foncé.

Queue : enroulée sur le dos ou en faucille. Le bout de la queue touche le jarret.

Poil : dur, droit et court, avec un sous-poil épais. 

Couleur : le standard accepte trois couleurs : le sésame, le rouge et le noir et feu. Le Shiba Inu doit aussi impérativement porter ce que l’on appelle l’urajiro, c'est-à-dire des poils blancs au niveau notamment du museau et du poitrail.

Caractère

Le caractère du Shiba Inu correspond tout à fait à ceux des chiens primitifs et rustiques. C’est un toutou indépendant, qui ne fait pas confiance à n’importe qui et qui se montre d’ailleurs particulièrement méfiant avec les étrangers. Le Shiba Inu, parfois comparé à un petit renard en raison de son allure, mais aussi de son intelligence, se mérite. Il est têtu et fugueur, mais se montre aussi d’une très grande loyauté une fois que le lien avec son maître est bien établi. Malgré sa petite taille, il est très énergique, et a besoin de se dépenser tous les jours.

Comportement avec les autres

Le Shiba Inu a besoin d’être sociabilisé correctement et dès son plus jeune âge pour pouvoir s’entendre sans accroc avec ses congénères. Avec les autres animaux de compagnie, comme les chats ou les NAC, la cohabitation n’est pas toujours évidente, car le Shiba Inu garde des instincts de chasseur assez importants. Il est impératif de multiplier les expériences positives pour éviter qu’il ne développe une trop grande crainte à l’égard de son environnement.

Compatibilité

Le Shiba Inu ne convient pas à tout le monde, loin de là. Ce petit chien, de plus en plus populaire, nécessite pourtant un maître avec de solides connaissances en éducation canine, mais qui connaît aussi parfaitement bien la race et sait comment combler ses besoins. Les chiens primitifs ne sont pas tout à fait comme les autres races de chien, modifiées par l’homme au fil des siècles. Ils ne s’adressent pas à tout le monde, et les futurs adoptants doivent avoir conscience de ce qui les attend. Le Shiba a, de plus, besoin d’un maître sportif et prêt à se dépenser à ses côtés.

Santé

Le Shiba est connu pour sa santé robuste. Peu touché par les croisements, il ne présente pas de problèmes de santé très importants, comparé à d’autres races. Son espérance de vie se situe entre 12 et 15 ans, et il n’est pas rare de voir un Shiba aller au-delà. Cependant, la race n’est pas totalement épargnée par les soucis. En effet, ce petit chien japonais connaît des soucis oculaires, comme les glaucomes, la cataracte ou l’atrophie progressive de la rétine, qui peuvent tous trois mener à la cécité. Le Shiba Inu est également sujet à une maladie rare, mais hélas sans issue, la gangliosidose, qui entraîne des troubles neurologiques.

Conditions de vie

Le Shiba Inu, comme beaucoup de races de chien, est adaptable, et peut tout à fait vivre en appartement. Plutôt que la surface du logement, c’est surtout le temps que vous pourrez accorder à votre chien chaque jour qui pèsera dans la balance. Pour que le Shiba Inu soit parfaitement heureux en appartement, faites-le se dépenser au quotidien et passez suffisamment de temps avec lui. Le Shiba est évidemment aussi très heureux dans une maison avec un grand jardin, mais celui-ci ne doit pas vous servir de prétexte pour ne jamais sortir votre chien.

Éducation

L’éducation du Shiba Inu est réputée comme être délicate, et cette affirmation n’est pas volée. En effet, l’adage « une main de fer dans un gant de velours » n’a jamais mieux été adapté que pour le Shiba Inu. Il vous faudra faire preuve d’une grande patience à son égard, mais vous devrez également être capable d’avoir une autorité naturelle pour vous imposer auprès de votre compagnon à quatre pattes. Ne faites jamais preuve de violence à son égard, tant physique que verbale. Vous prendriez le risque de détruire pour de bon votre relation avec votre chien. Éduquer un Shiba Inu demande une très bonne connaissance de la race, mais également de très bonnes bases en éducation canine. N’hésitez jamais à faire appel à un éducateur pour vous épauler si vous craignez de ne pas y arriver.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Shiba Inu

Faites bien attention à l’alimentation de votre Shiba Inu. Les croquettes ou la pâtée doivent en effet être choisies avec le plus grand soin, car le contenu de la gamelle a un impact direct sur le bien-être de l’animal. Si vous le pouvez, évitez d’acheter l’alimentation de votre Shiba Inu en supermarché ou en grande surface, même si les prix sont très tentants. Malheureusement, pour proposer des produits aussi abordables, les fabricants rognent sur la qualité et utilisent des ingrédients plus que médiocres et à l’origine bien souvent incertaine. La plupart de la nourriture en grande surface est par ailleurs fabriquée à partir de protéines d’origine végétale, beaucoup moins chères, alors que le chien reste un carnivore. Pourtant, trouver des croquettes ou de la pâtée de bonne qualité à un prix abordable est tout à fait possible. Pour être certain de faire le bon choix, prenez bien le temps de lire les étiquettes afin de décrypter la composition et traquer les conservateurs, les additifs ou les édulcorants. L’alimentation du Shiba Inu devra également évoluer avec votre boule de poils au fil des ans, pour toujours répondre au plus près de ses besoins nutritionnels.

La nourriture industrielle n’est pas votre seule option. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous-même préparer les repas de votre Shiba Inu via la ration ménagère ou le régime BARF. Dans le cadre de la ration ménagère, les repas sont fabriqués à partir de viande et de légumes cuits. Pour le régime BARF, vous utilisez en revanche de la viande crue, accompagnée de quelques légumes cuits. Avant de vous lancer dans un tel type d’alimentation, demandez conseil à votre vétérinaire, car les erreurs dans le régime BARF pourraient être dommageables pour la santé de votre chien.

Entretien et hygiène du Shiba Inu

  • Vaccins : 100 à 200 euros

  • Alimentation : 40 à 80 euros par mois

  • Budget mensuel : 70 à 90 euros

L’entretien du Shiba Inu ne vous prendra pas beaucoup de temps ou d’argent. En effet, il vous suffira de brosser votre chien une à deux fois par semaine en période normale. Lors des périodes de mue, au printemps et à l’automne, le Shiba Inu perd beaucoup de poils. Il faudra alors le brosser presque tous les jours à l’aide d’une brosse appropriée. En plus du brossage, lavez le Shiba une à deux fois par an. Complétez ces soins par des soins complémentaires. Nettoyez régulièrement les yeux et les oreilles de votre chien, et brossez-lui les dents pour faire la chasse au tartre. N’oubliez pas non plus de lui couper les griffes. Enfin, pensez également à lui faire ses rappels de vaccins en temps et en heure, et à lui administrer les vermifuges et les antiparasitaires (tiques et puces) nécessaires.

Prix du Shiba Inu

Le prix moyen d’un Shiba Inu se situe entre 1000 et 1500 euros. Cette fourchette assez large s’explique par différentes raisons. Les tarifs d’un chien peuvent varier selon sa fonction. Un chien d’exposition ou destiné à la reproduction coûtera souvent plus cher qu’un chien simplement destiné à la compagnie. De même, certains éleveurs affichent des prix plus élevés pour les chiots issus de lignées de parents champions et décorés. Enfin, la loi de l’offre et de la demande joue également sur les prix. Si l’offre est bien inférieure à la demande, alors les éleveurs ont tout le loisir de demander plus. La tentation pourrait être grande de vous tourner vers des éleveurs non déclarés ou les petites annonces sur Internet, mais n’achetez jamais via ce type de plateforme. Préférez plutôt vous rendre dans des refuges ou des associations. Il est tout à fait possible de trouver un Shiba en attente d’adoption.

Sommeil

Pour que votre chien dorme le plus confortablement possible, il doit être bien installé. C’est pour cela que choisir le bon panier pour un Shiba Inu est important. Ce panier doit bien être adapté à la taille du chien : ni trop grand ni trop petit, afin que l’animal se sente en sécurité. Certains toutous aiment les paniers à bords relevés, d’autres non. Adaptez-vous au goût de l’animal. Placez le panier dans un endroit calme et à l’abri du passage, comme un coin de salon. Il est déconseillé de faire dormir son chien dans sa chambre pour ne pas favoriser l’apparition de l’anxiété de séparation. Le Shiba Inu peut vivre dehors, à condition, là encore, d’avoir une niche adaptée. C’est un bon chien d’alerte, qui se mettra à aboyer contre des intrus, mais ce n’est pas un chien de garde ou de défense. Sa petite taille n’est en effet pas du tout dissuasive. Si vous faites dormir votre chien dans votre jardin, prenez garde à ce que ce dernier soit parfaitement sécurisé et clôturé, car le Shiba est fugueur.

Jeux et activités physiques pour Shiba Inu

Le Shiba Inu est un chien sportif et énergique. Il a besoin de se dégourdir les pattes chaque jour pendant au moins une heure trente, sans compter les sorties beaucoup plus courtes pour lui faire faire ses besoins. Le Shiba est tout à fait apte pour vous suivre dans vos sorties sportives, comme le jogging ou la randonnée en vélo. Il peut également participer à des activités canines, telles que l’agility, l’obérythmée, le canicross ou le pistage.

Pensez aussi à acheter suffisamment de jouets et de jeux d’occupation à votre Shiba Inu. En chien intelligent, il a aussi besoin de se creuser les méninges pour être stimulé intellectuellement. Ces jouets lui permettront aussi de tromper l’ennui lors de vos absences et de s’occuper. Un chien qui tourne en rond chez lui est un chien qui risque rapidement de développer des comportements problématiques, comme des aboiements ou des destructions.

Assurance : bien protéger son Shiba Inu

Le Shiba n’est pas un chien de catégorie 1 ou de catégorie 2. Il n’est pas non plus utilisé pour la chasse en France. Le Shiba Inu n’a donc besoin d’aucune assurance particulière, et vous n’êtes pas soumis à des obligations pour sa détention. Votre chien est par ailleurs normalement couvert par votre assurance responsabilité civile, qui couvre tous les membres de votre foyer, y compris les animaux de compagnie. Grâce à cette assurance, vous serez remboursé des frais engagés si votre chien venait à commettre des dégâts sur autrui ou sur les biens d’autrui. Attention : vous ne serez en revanche pas remboursé des dommages causés à votre Shiba. Si vous souhaitez une protection supplémentaire, tournez-vous vers une assurance responsabilité civile Vie Privée. Dans tous les cas, lisez bien les contrats pour connaître les clauses d’exclusion, les délais de carence ainsi que les plafonds de remboursement.

La mutuelle pour Shiba Inu n’est pas non plus obligatoire. Elle pourrait cependant vous être d’une grande aide pour faire face aux aléas de la vie. En effet, même si la santé du Shiba est solide et que la race est peu touchée par les pathologies génétiques, vous n'êtes pas pour autant à l’abri d’un accident ou d’une maladie comme les cancers. Afin de ne pas vous retrouver démuni face à une facture vétérinaire exorbitante, songez à souscrire à une mutuelle pour chien. Ce type de mutuelle fonctionne de la même manière que les mutuelles classiques. Elle vous rembourse certains frais liés à la santé de votre animal, sous certaines conditions. N’attendez pas trop longtemps avant de souscrire à une assurance car la plupart des organismes de mutuelle refusent de prendre en charge des chiens trop âgés ou déjà malades. Vérifiez bien également les clauses d’exclusion et les plafonds de remboursement : plus vos cotisations sont élevées, et plus vous serez remboursé.