SHAR-PEI

Le Shar-Pei, aussi appelé Sharpei, ou Shar-Peï, est un chien d’origine chinoise, facilement reconnaissable à son visage ridé qui a fait toute sa renommée.

Un peu d’histoire

Le Shar-Pei est une race très ancienne. On a en effet retrouvé des statuettes représentant ces chiens datant de l’époque des Han, au tout début de notre ère. En chinois, shar pei signifie peau de sable, en référence aux traits très particuliers de son visage. Ce chien était très répandu dans la province du Guangdong, et était utilisé pour la chasse et la garde. C’était avant tout un animal des classes pauvres, aussi utilisé dans les combats de chiens. L’installation pérenne des Occidentaux en Chine à la fin du XIXe siècle voit l’arrivée dans l’Empire du Milieu de chiens très puissants, qui remplacent peu à peu le Sharpei dans les combats. La race échappa de justesse à la disparition grâce à des éleveurs chinois, qui entrèrent en contact avec des éleveurs américains afin que ces derniers puissent récupérer la dizaine de Shar-Peï toujours en vie. De nouvelles naissances de Sharpei eurent lieu aux États-Unis, entraînant un certain engouement. Aujourd’hui, la race n’est plus menacée.

Le Shar-Pei a été reconnu par la Fédération Cynologique Internationale en 1981. 

Caractéristiques physiques

Le Shar-Pei est un chien de taille moyenne, plutôt trapus, avec une silhouette courte et compacte. On ne note pas de différence entre les mâles et les femelles : ils mesurent tous entre 44 et 51 cm au garrot, et pèsent entre 18 et 25 kg. Le visage ridé, qui est l’une des caractéristiques les plus reconnaissables du Shar-Peï, s’accompagne d’un museau faisant penser à celui d’un hippopotame.

Le Sharpei appartient au groupe n°2 de la FCI : Chiens de type Pinscher et Schnauzer — Molossoïdes et chiens de bouvier et de montagne suisses et autres races. Il porte le numéro 309.

Corps : le corps du Shar-Pei est compact, avec le dos et le rein courts. La croupe est plate, la poitrine assez large.

Tête : elle est assez grande par rapport au corps du chien, avec un crâne plat et un stop moyen. Le visage du Shar-Pei est marqué de rides au niveau du front et des joues. 

Oreilles : elles sont très petites, en forme de triangle et bien épaisses. Leur extrémité est arrondie. 

Yeux : les yeux du Shar-Pei sont en forme d’amande. Ils sont de couleur bien foncée.

Queue : la queue est épaisse à la base, puis se rétrécit vers la pointe. Elle est portée bien haut et forme une boucle sur le dos.

Poil : le pelage du Shar-Pei est court, bien serré et dur. Il est hérissé et dépourvu de sous-poil.

Couleur : toutes les couleurs sont acceptées, sauf le blanc.

Caractère

Cette race de chien est célèbre pour sa relative placidité. Calme et tranquille, le caractère du Shar-pei en fait un toutou réservé avec les étrangers, mais beaucoup plus affectueux avec sa famille, dont il est très proche. Il a la réputation d’être têtu, mais ce n’est pas tout à fait exact : en réalité, il ne supporte pas la brusquerie et la violence et refusera tout simplement de vous obéir si vous ne comprenez pas ses besoins. Le Shar-Peï est doux et gentil. Il fait un très bon chien de garde et n’hésitera pas à s’interposer en cas de problèmes. Il peut aboyer pour signaler la présence d’intrus, mais ce n’est pas un chien bavard par nature. Le Shar-pei supporte mieux la solitude que d’autres races, mais il ne doit quand même pas être laissé seul trop longtemps.

Comportement avec les autres

Le Shar-Peï est un chien gentil et doux, qui est très proche de sa famille. Avec les enfants, il se montre calme et patient, et fait à la fois un bon gardien et un bon compagnon de jeu. Attention à ne pas le laisser sans surveillance avec des tout-petits, car un accident est vite arrivé ! Il est méfiant avec les étrangers et ne se laisse pas approcher par eux. Il est assez sociable avec les autres animaux et peut cohabiter avec des chats, des chiens ou des NAC à condition d’avoir bien été sociabilisé.

Compatibilité

L’éducation du Shar-Pei n’est pas toujours évidente. Ce chien ne convient pas vraiment à des maîtres novices, car il a besoin d’une certaine fermeté. Des néophytes pourraient donc facilement se laisser dépasser. Si vous avez eu un coup de cœur pour le Shar-Pei et que c’est votre premier chien, nous vous conseillons de faire appel à un éducateur canin pour vous aider. Mal éduqué ou sociabilisé, le Sharpei peut être dangereux. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un ancien chien de combat.

Santé

L’espérance de vie moyenne du Shar-Pei est de 8 à 10 ans. C’est malheureusement relativement court pour un chien de cette taille. Les principaux problèmes de santé chez le Sharpei sont les problèmes de peau en raison de ses plis au niveau du visage, ce qui le rend sensible aux basses températures et aux rayons du soleil. Le Shar-Peï est également touché par des problèmes oculaires (entropion, atrophie progressive de la rétine), par l’hypothyroïdie, les cancers, la torsion-dilatation de l’estomac et une maladie appelée fièvre familiale du Shar-Pei, caractérisée par une mauvaise régulation des voies normales de l’inflammation. Les origines de la maladie sont inconnues.

D’autres pathologies peuvent aussi toucher la race :

  • La dysplasie de la hanche et du coude

  • La démodécie

  • La luxation de la rotule

  • La mucinose cutanée

Conditions de vie

Malgré sa taille assez imposante, le Shar-Pei est tout à fait apte à vivre en appartement : c’est même en réalité préférable, car il ne doit pas rester dehors en raison de ses problèmes dermatologiques. Le Sharpei est un chien calme, qui donne rarement de la voix. Il ne dérangera donc pas vos voisins, à condition que vous vous occupiez suffisamment de lui. Sortez votre chien lors d’une grande promenade d’au moins une heure chaque jour, en plus de sorties hygiéniques plus courtes pour lui permettre de faire ses besoins. Votre Shar-pei supporte assez bien la solitude, mais ne le laissez pas non plus trop longtemps livré à lui-même, car il ne le supporterait pas.

Éducation

Le Shar-pei a bon caractère et est plutôt facile à éduquer, à condition de bien savoir s’y prendre. Il est impératif de ne jamais faire preuve de violence ou de brusquerie à l’égard de votre chien, car vous ne feriez que le braquer. Ne le grondez pas plus que de raison et ne le punissez pas, car cela ne servirait à rien. Adoptez une approche positive dans l’éducation de votre Shar-pei pour obtenir de meilleurs résultats et pour établir une solide relation avec votre toutou. Le Shar-pei n’est pas d’un naturel têtu et il n’aura aucun problème à vous obéir. En parallèle à son éducation, sociabilisez correctement votre chiot dès son plus jeune âge.

L’éducation réussie d’un chien passe par l’application de trois principes fondamentaux : la patience, la cohérence et la constance. Votre petit chiot ne peut pas tout réussir du premier coup, même s’il est intelligent. Ménagez-le et adoptez une attitude claire, dont il ne faudra pas dévier ensuite. Les règles du foyer doivent être suivies par tout le monde afin de ne pas perturber le chien. Consacrez un petit quart d’heure, chaque jour, à l’éducation de votre Shar-Pei. Inutile de faire durer les séances d’éducation, car cela ne servirait à rien. Vous pouvez aussi profiter d’une séance de jeu ou d’une promenade pour parfaire un ordre déjà appris.

Alimentation : bien nourrir son Shar-Peï

Pour garder votre chien en bonne santé, il est impératif de lui choisir une alimentation adaptée et de qualité. Mais comment être certain de ne pas se tromper quand l’offre que l’on retrouve aussi bien en magasin que sur Internet est gigantesque ? Voici quelques conseils pour vous y retrouver et bien choisir les croquettes pour Shar-Pei idéales.

Faites attention à la composition et apprenez à lire les étiquettes des croquettes et des pâtées. Vérifiez le taux de protéines, qui doit être supérieur à 28%. Le chien est un carnivore, qui doit manger des protéines d’origine animale. Évitez les produits fabriqués à partir de protéines d’origine végétale. Faites aussi bien attention au taux de glucides et au taux de cendres. Privilégiez les compositions courtes aux compositions à rallonge et évitez les produits bourrés d’additifs et d’édulcorants.

Il est toujours préférable de ne pas acheter en grande surface ou en supermarché, car les produits qui y sont proposés ne sont pas de très bonne qualité, même s’ils sont abordables. Pour quelques euros de plus, vous pouvez trouver des pâtées ou des croquettes plus adaptées aux besoins nutritionnels de votre Sharpei. 

Changez l’alimentation de votre Shar-pei lorsque le besoin s’en fait ressentir (âge, santé, etc.), mais demandez toujours conseil à votre vétérinaire avant, et surtout, mettez en place une transition alimentaire sérieuse. Tout changement brutal de régime peut perturber le transit de votre chien.

Si les croquettes ou les pâtées ne vous tentent pas, pourquoi ne pas essayer la ration ménagère ou le régime BARF ? Ces deux modes alimentaires supposent de préparer vous-même les portions de votre Sharpei.

  • Régime BARF : ce régime est particulier, puisqu’il fait appel à de la viande crue et quelques légumes cuits. Il faut faire très attention au démarrage et demander de l’aide à un spécialiste pour éviter les erreurs.

  • Ration ménagère : les repas sont préparés à partir de viande et de légumes cuits. Renseignez-vous bien avant sur la liste des aliments toxiques pour les chiens.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Shar-Peï

  • Vaccins : 90 à 120 euros

  • Alimentation : 60 à 110 euros

  • Budget mensuel : 80 à 140 euros

L’entretien du Shar-Peï ne doit pas être négligé. Les plis de sa peau sont à surveiller de près pour éviter les infections et les problèmes dermatologiques. Brossez votre Shar-pei au moins une fois par semaine à l’aide d’une brosse à trimer et d’un gant. Ne lavez pas trop souvent votre Sharpei, à nouveau pour ne pas provoquer des maladies de peau. Après chaque bain, séchez chaque pli pour éviter l’humidité et la macération.

Il est aussi important, pour bien prendre soin de votre Sharpei, de couper les griffes de votre chien, de lui laver les dents, les oreilles et les yeux, et de veiller à avoir un suivi vétérinaire régulier. Prenez rendez-vous chaque année pour les rappels de vaccin, et n’oubliez pas d’administrer à votre toutou les antiparasitaires (tiques, puces), ainsi que les vermifuges.

Prix du Shar-Peï

Le prix moyen d’un Sharpei varie entre 800 et 1600 euros. Pourquoi une telle différence entre les deux extrêmes ? Plusieurs raisons peuvent expliquer cela. Tout d’abord, il arrive très souvent que les éleveurs prennent en compte les ascendants du chien. Si votre futur chiot est issu d’une lignée de champions, alors il y a de fortes chances pour qu’il coûte plus cher. Les chiens destinés à la reproduction ou aux concours sont également plus chers que les chiens de compagnie. Dans tous les cas, l’achat d’un chien de race représente toujours un gros budget, mais ne vous laissez pas tenter par les propositions de particuliers sur Internet. Préférez des élevages déclarés officiellement : votre chiot pourra ainsi être inscrit au LOF et vous aurez également plus de garanties auprès du vendeur. Vous pouvez aussi vous tourner vers les associations et les refuges.

Sommeil

Le Shar-Pei est tout à fait apte à dormir dans votre jardin. Son épais pelage lui confère une bonne protection contre les intempéries. Mais pour que votre compagnon à quatre pattes dorme correctement, vous devez impérativement acheter une niche pour Shar-Pei : la niche doit être adaptée à la taille de votre chien et être parfaitement isolée. Il est conseillé de choisir une niche en bois, car c’est ce type de niche qui propose la meilleure isolation et la meilleure protection contre le chaud et le froid. Placez la niche dans un endroit bien dégagé de votre terrain et surtout, n’attachez jamais votre chien dans votre jardin. Attention à ne pas le laisser dehors lorsqu'il y a un grand soleil : le Shar-pei a en effet la peau sensible.

Bien entendu, votre Shar-Pei peut tout à fait dormir dans votre logement. Là encore, il est important de choisir les bons accessoires. Le panier doit être bien adapté à la taille de votre chien, mais aussi à son caractère. Si votre Shar-Pei a tendance à tout mordiller et tout détruire, préférez des paniers en plastique. Sinon, vous pouvez choisir des paniers en cuir ou en tissu, mais évitez les paniers en osier, dangereux une fois détruits.

Jeux et activités physiques pour Shar-Peï

Le jeu est essentiel pour les chiens. C’est une façon à la fois de les éduquer, mais également de les occuper et de leur éviter l’ennui. En tant que toutou intelligent et sportif, le Shar-Pei a besoin d’activités régulières pour être tout à fait équilibré. N’hésitez pas à l’emmener courir avec vous. Vous pouvez même vous essayer à des activités comme le canivtt ou le caniroller. Pourquoi ne pas vous essayer à des activités en groupe, telles que l’agility ou le pistage ? C’est aussi une bonne façon pour votre chien de voir des congénères.

En plus des activités, il est impératif d’acheter des jouets à votre boule de poils. Grâce à ces jouets, le Shar-Peï parviendra plus facilement à tromper l’ennui lors de vos absences et sera moins à risque de développer des comportements problématiques. Choisissez des jouets bien solides et de bonne qualité pour éviter les accidents.

Assurance : bien protéger son Shar-Peï

Le Shar-Pei n’est pas un chien de chasse ni un chien de catégorie 1 ou de catégorie 2 : il n’a donc pas besoin d’assurance particulière. Les animaux de compagnie sont en général déjà couverts par votre assurance de responsabilité civile, qui prend en charge les membres dépendants de votre foyer. Cette assurance vous offre une protection financière et vous aidera à rembourser les éventuels dégâts provoqués par votre chien contre les biens d’autrui ou contre autrui. Cependant, il est très important de bien lire les contrats pour vérifier les clauses d’exclusion, les conditions de remboursement, ainsi que les délais de carence. Certains organismes ne vous rembourseront pas s’ils estiment que vous êtes responsable de l’incident, en détachant par exemple votre compagnon à quatre pattes dans un endroit où la laisse est obligatoire. Sachez également que cette assurance ne vous protège pas des dommages que pourrait subir votre chien : dans ce cas, il faudra faire jouer l’assurance de la personne responsable.

Tout comme l’assurance, la mutuelle pour Shar-Pei est facultative, mais elle peut se révéler très utile le moment venu. En effet, avec une mutuelle, vous pouvez faire plus sereinement face aux éventuels problèmes de santé de votre chien. Le Shar-Pei, malgré sa santé assez solide, n’est pas non plus totalement infaillible, et en France, les frais vétérinaires sont très souvent élevés. Pour ne pas vous retrouver dans l’impossibilité de payer, souscrivez à une mutuelle pour chien. Ces mutuelles fonctionnent de la même façon que nos propres mutuelles. Contre des cotisations mensuelles ou annuelles, vous serez remboursé d’une partie des frais engagés, en fonction du montant de vos cotisations. Avant de signer un contrat, prenez bien le temps de le lire et vérifiez les points suivants :

  • Clauses d’exclusion

  • Délai de carence

  • Plafond de remboursement

Certains organismes ne prennent pas en charge les chiens trop âgés ou déjà malades. Il arrive également que les maladies génétiques et héréditaires soient exclues des remboursements. Il est donc très important de bien prendre connaissance de toutes les conditions.

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure pour votre chien