UN POMSKY PEUT-IL VIVRE EN APPARTEMENT ?

Vous vivez en appartement et vous rêvez d’adopter un Pomsky. Vous craignez cependant que votre futur chien ne s’adapte pas du tout à votre type de logement. Mais vos craintes sont-elles justifiées ?

Un Pomsky en appartement : possible !

Vous avez très certainement entendu, au cours de votre vie, cette idée persistante que les grands chiens ou les chiens de taille moyenne sont incapables de vivre en appartement. Manque de place, absence de jardin, ennui… Autant de justifications qui, pourtant, sont plutôt erronées. En effet, ce n’est pas la taille d’un toutou qui va déterminer s’il est plus apte que d’autres à vivre en appartement ou non ! 

Des races de chien géantes, comme le Dogue allemand, le Bouvier bernois ou même le Saint-Bernard, peuvent être heureuses dans ce type de logement, tout simplement parce que ce ne sont pas des chiens qui ont de gros besoins de dépense physique. À l’inverse, des races plus petites, comme le Beagle ou le Jack Russell Terrier, tous les deux des chiens de chasse, sont des boules d’énergie qui doivent courir chaque jour.

Le bonheur d’un chien dépend surtout de la capacité de son propriétaire à passer du temps avec lui et à s’en occuper. Un toutou laissé seul au fond d’un jardin dont il ne sort jamais sera beaucoup plus malheureux qu’un chien qui peut profiter de longues promenades chaque jour, ainsi que d’activités régulières aux côtés de son propriétaire.

Comment bien vivre en appartement avec un Pomsky ?

Gardez bien à l’esprit que le Pomsky est une race un peu particulière, car il existe de grandes disparités entre les individus, en fonction de leur pourcentage de Husky ou de Loulou de Poméranie. Dresser une situation applicable à tous les chiens est donc difficile, d’autant que le caractère du Pomsky peut varier.

Avant d’adopter un tel toutou, essayez de prendre quelques instants pour faire une évaluation sérieuse de votre situation personnelle. 

  • Êtes-vous souvent absent de chez vous ?

  • Connaissez-vous bien le Husky de Sibérie et/ou le Poméranien ?

  • Vous êtes-vous renseigné sur le Pomsky ?

  • Avez-vous suffisamment de temps à consacrer à votre chien chaque jour ?

  • Êtes-vous prêt à faire des ajustements dans votre quotidien afin de vous adapter à votre Pomsky ? 

Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, alors vous pouvez sans aucun doute envisager l’adoption d’un Pomsky. Mais la vie en appartement est un peu différente d’une vie en maison avec un tel chien, même si la situation ne sera pas la même pour un petit Pomsky que pour un grand.

Si vous travaillez hors de chez vous, essayez de revenir durant votre pause pour vous occuper de votre toutou. Un chien ne doit jamais rester seul trop longtemps, et encore moins un Pomsky. Si le Spitz allemand est souvent plus indépendant, le Husky, en revanche, supporte très mal la solitude. Ne prenez pas de risque. Si vous ne pouvez pas rentrer, demandez de l’aide à un ami, une connaissance ou à un voisin. Pourquoi ne pas faire appel à un service de pet sitting ?

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Une fois de retour chez vous, passez du temps avec votre Pomsky. Promenez-le, jouez avec lui et permettez-lui de se détendre les pattes suffisamment longtemps. Vous pouvez éventuellement lui faire faire une grande balade avant de partir : votre toutou sera ainsi plus enclin à dormir en vous attendant. 

Pensez à acheter suffisamment d’accessoires pour votre Pomsky : il doit non seulement disposer d’un panier bien adapté, mais également de nombreux jouets pour pouvoir s’occuper durant vos absences. Un chien qui s’ennuie est un chien susceptible de manifester son mal-être par des aboiements, qui risqueraient de déranger les voisins, ou par des destructions. Vous pouvez aussi participer à des activités canines avec votre adorable toutou : il vous suivra avec plaisir dans des concours d’agility ou d’obérythmée, à condition d’avoir été correctement éduqué !

Dernière chose très importante : votre immeuble doit disposer d’un ascenseur si vous vivez dans les étages supérieurs, surtout si votre Pomsky appartient à la grande variété. Les escaliers sont mauvais pour les grands chiens, car ils sont à l’origine de problèmes articulaires. Ils sont moins problématiques pour les chiens plus petits, car vous pourrez éventuellement les porter dans vos bras, mais il reste préférable d’avoir un ascenseur à disposition pour éviter les accidents.

Comment apprendre la propreté et la solitude à un Pomsky en appartement ?

Tous les chiens doivent apprendre à être propres et à rester seuls. Mais cela est d’autant plus important si vous vivez en appartement. Un chien livré trop longtemps à son triste sort risque de se mettre à aboyer et de provoquer des conflits de voisinage. De même, un chien incapable de se retenir fera des dégâts dans votre logement.

Apprendre la propreté à son Pomsky

L’apprentissage de la propreté prendra très certainement un peu plus de temps que si vous viviez dans une maison avec un jardin, mais rassurez-vous, la tâche est loin d’être impossible. Armez-vous de patience. Sortez votre petit chiot Pomsky après ses nuits, après ses siestes, ainsi qu’après ses séances de jeu et ses repas. Félicitez votre toutou dès qu’il fait ses besoins où il le faut. Ne le disputez pas s’il s’oublie dans votre appartement. Nettoyez et poursuivez l’apprentissage. Au bout de quelques semaines, votre Pomsky sera devenu propre.

Apprendre la solitude à son Pomsky

Apprendre la solitude à votre Pomsky est indispensable. Un chien incapable d’être séparé de son maîre est un chien qui sera malheureux. Commencez son éducation dès l’arrivée de votre petit chien chez vous. Sortez quelques minutes sur le palier de votre logement. Ne parlez pas à votre Pomsky au moment de quitter votre appartement. De même, ne le rassurez pas quand vous revenez. Il ne faut pas que votre chiot associe ces événements à votre absence. Augmentez progressivement la durée de vos absences, jusqu’à ce que votre Pomsky puisse rester seul pendant plusieurs heures.