QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU PINSCHER NAIN ?

Ne vous y trompez pas. Malgré sa petite taille, le Pinscher nain est un chien robuste à la santé solide. Mais il est important, avant toute adoption, de connaître l’espérance de vie de votre futur chien et les éventuelles maladies pouvant toucher la race.

L’espérance de vie du Pinscher nain

L’espérance de vie moyenne du Pinscher nain est de 12 à 16 ans. Elle est donc très similaire à celle des chiens de même gabarit que le Pinscher nain. Les chiens de petite taille ont en effet tendance à vivre plus longtemps que les autres. Cette indication n’est cependant pas à prendre entièrement au pied de la lettre. Hélas, il est aussi possible que votre petit chien vous quitte plus tôt que prévu. Mais connaître l’espérance de vie moyenne d’une race est indispensable : la perte d’un animal de compagnie est toujours une épreuve difficile à laquelle il faut être préparé.

Comment prolonger l’espérance de vie du Pinscher nain ?

Certaines précautions vous permettront de préserver la santé de votre boule de poils, et donc de prolonger son espérance de vie, même si vous ne pouvez pas non plus maîtriser le hasard.

Attention à l’alimentation de votre Pinscher nain

Un chien nourri correctement est un chien en bonne santé. Soignez l’alimentation de votre petit Pinscher, en choisissant une nourriture de très bonne qualité et parfaitement adaptée à ses besoins nutritionnels du moment.

L’éducation de votre Pinscher nain

Éduquer un chien permet bel et bien de mieux le protéger contre les dangers qui l’attendent dans son environnement. Tout simplement parce qu’un chien obéissant est un chien moins susceptible de s’éloigner de son maître et d’être victime d’un accident. Il faut donc éduquer votre Pinscher nain le plus tôt possible. Apprenez en priorité le rappel à votre Pinscher nain.

L’importance du suivi vétérinaire

Sans un suivi vétérinaire régulier, vous ne pouvez pas savoir si votre chien est atteint d’une maladie grave ou non. Il est donc important de consulter régulièrement, surtout lorsque votre Pinscher nain commence à vieillir. Et au moindre doute, prenez rendez-vous !

Les besoins de votre chien

Un chien heureux est un chien en bonne santé. C’est pour cette raison que vous devez veiller à satisfaire les besoins de votre Pinscher nain. Jouez avec lui, passez du temps avec lui et ne le laissez pas s’ennuyer. N’oubliez pas que le caractère du Pinscher nain en fait un chien actif : prenez ce trait de tempérament en compte.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Les maladies fréquentes chez le Pinscher nain

Cela ne veut pas dire que la race est complètement épargnée : le Pinscher nain est touché par certaines maladies qu’il convient de connaître.

La nécrose aseptique de la tête du fémur

À ne pas confondre avec la dysplasie de la hanche. La nécrose aseptique de la tête du fémur est une maladie articulaire aussi connue sous le nom de maladie de Legg-Calvé-Perthes. On constate une déformation de la tête du fémur, en raison d’un défaut vasculaire qui entraîne sa nécrose. Le chien atteint souffre d’arthrose et se met à boiter. Le traitement est chirurgical.

L’atrophie progressive de la rétine

Il s’agit d’une maladie dégénérative de l’œil, qui se caractérise par une destruction progressive de la rétine. Cette pathologie évolutive est hélas sans traitement. La vision du chien se dégrade peu à peu. L’animal perd son acuité visuelle la nuit, avant que la cécité ne soit complète. Il ne souffre pas, mais son quotidien, et le vôtre, est irrémédiablement modifié et demande des ajustements.

La luxation de la rotule

La luxation congénitale de la rotule est fréquente et touche en particulier les petits chiens. La maladie se caractérise par une sortie de la rotule de la trochlée fémorale. Le membre reste alors en flexion et le chien se met à boitiller. Dans le cas d’une origine congénitale, il n’est pas rare que deux pattes soient touchées. Il convient de mettre le chien au repos si la rotule retrouve d’elle-même sa place initiale, mais des complications peuvent quand même apparaître. Sinon, il est possible de corriger le problème via une intervention chirurgicale si la luxation est très sérieuse.