MASTIFF

L’Old English Mastiff, plus simplement appelé Mastiff, est un molosse impressionnant. Il ne faut cependant pas se fier à la stature de ce chien : il est en effet particulièrement doux et gentil.

Un peu d’histoire

Les ancêtres du Mastiff étaient utilisés par les Romains comme chiens de guerre, mais également comme chiens de cirque. Les animaux descendaient très certainement des chiens qui se trouvaient dans la province de Britannia au moment de la conquête. Le chien d’Alaunt, race aujourd’hui disparue, a également sans doute participé à la naissance du Mastiff. Ce dernier servait à la garde, mais également comme chien de combat. Avec l’interdiction des combats de chien en 1835 en Angleterre, il s’est surtout transformé en chien de garde.

L’élevage est devenu plus systématique au XIXe siècle. Des Saint-Bernards, ainsi que des Bullmastiffs, ont été utilisés pour le développement de la race. Bien que plusieurs spécimens aient été importés aux États-Unis, la race était éteinte en dehors de l’Angleterre. Il faut attendre la fin de la Première Guerre mondiale pour voir les effectifs du Mastiff remonter hors de son pays d’origine. Malheureusement, la Seconde Guerre mondiale marque un nouveau coup d’arrêt pour la race, qui, comme beaucoup d’autres, manque de disparaître.

En 1959, un Dogue de Bordeaux est importé aux États-Unis, où il est enregistré en tant que Mastiff. Il a participé au renouveau de la race Outre-Atlantique. De nos jours, c’est une race assez populaire, même si elle est bien moins répandue que d’autres.

Il a été reconnu à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale en 1964.

Caractéristiques physiques

Le Mastiff est un chien de taille géante. On note une différence de gabarit assez notable entre les mâles et les femelles.

  • Le mâle mesure entre 70 et 82 cm et pèse entre 70 et 110 kg.

  • La femelle mesure entre 66 et 80 cm au garrot et pèse entre 60 et 90 kg.

Si vous souhaitez un toutou plus petit, dirigez-vous vers une femelle, mais ne vous attendez pas à une différence de tempérament entre les sexes.

Il appartient au groupe n°2 de la FCI : chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races. Il porte le numéro 264.


Corps : le corps est massif et puissant. La musculature est visible et bien développée. Les pattes sont droites et fortes. La silhouette reste très harmonieuse.

Tête : la tête est bien large, avec un crâne dont la largeur est égale aux deux tiers de la longueur de la tête. Le crâne est aplati au niveau du front. Le museau est court et la truffe bien large.

Oreilles : elles sont très petites et fines. Elles sont attachées bien haut sur le crâne et disposées à plat sur le crâne au repos.

Yeux : ils sont de petite taille et de couleur noisette.

Queue : elle est attachée haut mais descend très bas. Lorsque le chien est actif, elle se recourbe légèrement vers le haut, mais jamais sur le dos.

Poil : le pelage est court et serré. Il est plus dense au niveau des épaules et du dos.

Couleur : le standard accepte différentes couleurs :

  • Fauve

  • Abricot

  • Bringé

  • Gris

  • Sable

Les oreilles et la truffe sont de couleur noire.

Avantages et inconvénients de la taille du Mastiff

Il va sans dire qu’avoir un molosse aussi impressionnant présente des avantages et des inconvénients.

  • Avantages

En raison de son gabarit, ce toutou est très dissuasif, et sa seule présence suffit bien souvent à tenir à distance les intrus et les personnes mal intentionnées. C’est de plus un excellent chien de garde, doté d’un très fort instinct de protection. Il fera son possible pour défendre sa maison et son foyer.

  • Inconvénients

Voyager avec un chien de cette taille est loin d’être évident et demande beaucoup de préparation. Vous devez vous renseigner plusieurs mois à l’avance. Si vous prenez le train ou l’avion, il est impératif de bien connaître les conditions de transport. En avion, votre toutou voyagera en soute, dans une cage aux dimensions conformes aux exigences de la compagnie aérienne. En train, il voyagera à vos pieds et muselé. Si sa présence indispose un autre voyageur, vous n’aurez d’autre choix que de quitter votre place pour vous rendre dans l’espace entre les wagons.

Pensez aussi au budget alimentation. Cette race mange beaucoup. Une nourriture de qualité vous coûtera donc assez cher. C’est un paramètre indispensable à prendre en compte avant une adoption.

Enfin, l’éducation d’un tel animal ne doit surtout pas être laissée au hasard. Vous seriez incapable de le maîtriser à l’âge adulte. Il faut être en mesure de s’imposer face à lui, sans le brusquer.

Caractère

Avant d’adopter, il est très important de bien se renseigner sur la race. Le critère physique n’est pas suffisant. Avant tout, c’est la personnalité qui doit primer sur le reste. Il faut adopter un toutou dont le tempérament est en adéquation avec le vôtre et avec vos habitudes de vie.

Afin de vous aider à faire le bon choix, les différentes fédérations du monde ont mis en place des standards, qui listent à la fois les caractéristiques physiques de la race, mais également ses traits de caractère. Consultez ces listes, qui sont avant tout indicatives. Il est aussi important de prendre en compte les individualités de chaque chien. Demandez conseil à votre éleveur ou à l’association dans laquelle vous adoptez.

Les qualités

  • Courageux

Cette race est connue pour son grand courage. Il ne recule pas devant le danger, quitte à mettre sa propre vie en jeu.

  • Affectueux

Il est très affectueux. Il se montre très proche des membres de sa famille, avec qui il aime passer du temps. Ce n’est pas pour autant un toutou particulièrement pot de colle, et il n’a pas besoin d’être constamment avec son maître.

  • Calme

Malgré son imposant gabarit, il est connu pour être très calme. Jamais agressif, il est également doux et patient, surtout avec les enfants.

  • Protecteur

Le Mastiff est évidemment taillé pour la garde. Cet énorme molosse impose le respect, et il possède un formidable instinct de protection, qui le pousse à défendre son maître et sa famille contre tous les dangers. De plus, en raison de sa taille, ce toutou est très dissuasif. Peu de gens oseront braver ce molosse.

  • Joueur

Il apprécie de jouer, surtout en présence des plus petits. Il faudra cependant se montrer prudent et bien veiller à ce qu’il ne se montre pas brusque sans le vouloir.

Les points à surveiller

  • Plutôt gourmand

Une masse musculaire pareille doit forcément s’entretenir, et le Mastiff mange beaucoup. Il faut cependant faire attention à ce qu’il ne mange pas trop, car ce grand toutou ne boude pas son plaisir. Gardez la main légère sur les portions et les friandises.

  • Pas toujours facile à éduquer

Il a un fort tempérament, ce qui le rend parfois assez difficile à éduquer. Pourtant, le dressage n’est pas une étape facultative, et il est très important que votre toutou soit correctement dressé pour éviter les accidents et pour que vous soyez capable de le maîtriser en toutes circonstances.

  • Ne supporte pas la solitude

Même s’il est plutôt indépendant, il n’aime pas être laissé seul pendant de longues heures. Il pourrait alors devenir destructeur. Il est important d’être présent.

Comportement avec les autres

Le Mastiff est très proche de son maître et de sa famille, avec qui il se montre tendre et affectueux. En revanche, il est beaucoup plus distant avec les étrangers et les personnes qu’il ne connaît pas. Il n’est pas non plus particulièrement sociable avec les autres animaux. Ce n’est cependant pas un chasseur. Il pourra cohabiter avec un chat tant qu’il y a été habitué tout petit.

Compatibilité

Malgré ses très grandes qualités, ce toutou n’est pas vraiment conseillé pour une première adoption. Il est préférable que son maître ait de solides bases en comportement canin.

Santé

L’espérance de vie du Mastiff

L’espérance de vie du Mastiff est relativement courte, puisqu’il vit en moyenne entre 10 et 11 ans. La longévité des gros chiens et des chiens géants est souvent bien inférieure à celle des chiens de taille moyenne et des chiens de petite taille, réputés particulièrement solides. Ce chiffre n’est cependant qu’une indication. Malheureusement, vous devez aussi prendre en compte le risque de maladie ou d’accident. Faire le deuil de son chien est toujours une épreuve difficile.

Comment préserver la santé de son chien ?

Quelques astuces, très faciles à mettre en place au quotidien, vous aideront à préserver la santé de votre compagnon à quatre pattes.

  • Une nourriture de qualité

Bien nourrir son chien, c’est prendre soin de lui. Une nourriture de très bonne qualité permet en effet de mieux protéger l’état de santé de votre toutou. Ne négligez jamais le contenu de sa gamelle.

  • Un dressage solide

Les animaux bien éduqués sont mieux protégés que les autres contre les accidents, et notamment les accidents de la route. Si votre compagnon à quatre pattes est bien obéissant, il aura moins tendance à s’éloigner de vous et à se mettre en danger.

  • Un suivi vétérinaire régulier

Consulter régulièrement son vétérinaire est le seul moyen de s’assurer que votre boule de poils est en bonne santé. Prenez rendez-vous au moins une fois par an auprès d’un spécialiste.

  • La satisfaction des besoins

Un toutou heureux est un toutou au top de sa forme et inversement. Occupez-vous correctement de votre Mastiff, passez du temps avec lui et veillez à ce qu’il ne s’ennuie pas lorsque vous le laissez seul.

Les maladies fréquentes chez cette race

À l’âge adulte, cette race est plutôt solide, mais il reste assez fragile au cours de sa jeunesse.

  • Problèmes articulaires

Malheureusement, cette race a des os très fragiles au cours de sa croissance, ce qui peut entraîner des soucis articulaires assez importants. On pensera notamment à la dysplasie de la hanche, qui, dans ses cas les plus sérieux, entraîne une quasi-immobilité. Il faut donc faire attention à ne pas trop solliciter le chiot (pas de sauts, pas de dérapage incontrôlé, pas d’exercices trop intenses). Si vous vivez dans un immeuble, celui-ci devra impérativement disposer d’un ascenseur.

Conditions de vie

Les conditions de vie idéales

Le Mastiff est le plus heureux à la campagne, dans une maison avec un grand jardin où il peut courir en toute liberté. C’est d’autant plus vrai s’il est considéré comme un chien de catégorie 1, car il ne pourra jamais être détaché dans un lieu public. Ce gros molosse peut se faire à la vie en ville, mais là encore, une maison avec un jardin est à privilégier. Cependant, avoir un terrain à disposition ne veut pas dire que vous ne devez jamais sortir votre toutou. Celui-ci a besoin de se promener et de se dégourdir les pattes régulièrement.

Peut-il vivre en appartement ?

Malgré les idées reçues, rares sont les chiens qui ne peuvent pas vivre en appartement, y compris chez les grandes races. Mais pour ce toutou, la vie dans un tel logement est parfois compliquée en raison de son gabarit plutôt imposant. Il a besoin d’espace, même s’il apprécie surtout de passer du temps avec son maître. Si vous souhaitez absolument adopter un tel molosse alors que vous vivez en appartement, vous devrez lui consacrer beaucoup de temps afin qu’il soit heureux. Réfléchissez bien avant d’adopter.

Éducation

Quand commencer ?

Il est toujours préférable de commencer à éduquer votre toutou le plus tôt possible, lorsqu’il est encore jeune. C’est à cette période qu’il est en effet le plus réceptif. Laissez-lui quand même quelques jours pour s’acclimater à son changement d’environnement avant de vous lancer dans l’apprentissage.

En parallèle, sociabilisez correctement votre Mastiff. C’est très important, surtout pour un chien de cette taille. La période charnière se situe entre le deuxième et le troisième mois. Multipliez les expériences positives avec votre compagnon à quatre pattes et faites-lui rencontrer de nombreuses personnes et d’autres animaux (chiens, chats ou autres).

Les chiens adultes peuvent-ils être éduqués ?

Même si l’éducation est plus facile avec un petit chiot, cela ne veut pas dire pour autant que les chiens adultes sont incapables d’apprendre, bien au contraire. Il est cependant important d’avoir conscience que l’approche est fondamentalement différente. En effet, un chien adulte a un passé et un vécu. Il a parfois traversé des épreuves difficiles ou pris de mauvaises habitudes.

Les bases de l’éducation canine

Vous ne devez pas passer à côté du dressage de votre toutou. Compte tenu de sa taille à l’âge adulte, des erreurs de dressage pourraient avoir de très lourdes conséquences, pour le chien, pour vous ou pour autrui. Mais comment bien réussir l’apprentissage de son compagnon à quatre pattes ? La première chose à faire est de laisser tomber les méthodes basées sur la violence et la coercition. Elles fonctionnent peut-être, mais vous prenez le risque d’endommager la relation que vous entretenez avec votre boule de poils. Il est toujours préférable que celui-ci vous obéisse non pas parce qu’il a peur de vous, mais parce qu’il a envie de vous faire plaisir.

Pour ce faire, adoptez une approche positive du dressage canin. L’idée est de renforcer les comportements positifs, tout en ignorant, si possible, les comportements négatifs ou en essayant de détourner le chien de ces derniers. Utilisez la récompense, peu importe sa forme : caresses, friandises, compliments, jeux. C’est le meilleur moyen de motiver votre toutou.

N’utilisez pas la punition, ou alors, de manière sporadique et en dernier recours. De plus, cette punition ne doit jamais être violente, physiquement ou verbalement. Refusez plutôt une friandise, ignorez votre toutou pendant un petit quart d’heure ou arrêtez un jeu.

Enfin, pour bien réussir à éduquer votre molosse, il est important de réunir trois qualités essentielles.

  • La patience

Vouloir que sa boule de poils retienne tout et tout de suite est impossible, en plus d’être contre productif. Soyez patient. Les erreurs sont normales. Utilisez-les pour parfaire l’éducation de votre molosse, et ne le disputez pas lorsqu’il se trompe.

  • La constance

La répétition est la clé du succès. Privilégiez les séances courtes et quotidiennes à la grande séance hebdomadaire, durant laquelle votre toutou finirait par ne plus vous écouter. Vous pouvez aussi profiter des promenades et des jeux pour parfaire son apprentissage.

  • La cohérence

Le pire ennemi d’un dressage réussi est le manque de cohérence. Les chiens ont besoin d’un cadre bien clair et défini. Choisissez des ordres simples et n’en changez plus après. Il est aussi important que tous les membres de votre famille suivent les mêmes règles afin de ne pas perturber l’animal.

Alimentation : bien nourrir son Mastiff

Il est très important de choisir les bonnes croquettes pour Mastiff. Même chose si vous souhaitez donner de la pâtée ou passer par des méthodes d’alimentation artisanales. La nourriture doit toujours être de qualité et bien adaptée aux besoins nutritionnels du chien. Mais comment être certain de faire les bons choix ?

Comprendre ce que l’on donne

Le meilleur moyen de savoir ce que l’on donne à son toutou, c’est d’apprendre à lire les étiquettes de croquettes et de pâtées. La composition est en effet un bon indicateur de la qualité d’un produit. Elle vous permet de vérifier la présence d’additifs, comme des conservateurs ou des édulcorants. Vous pouvez également vérifier la provenance des aliments et privilégiez les produits dont les ingrédients sont correctement tracés ou/et issus de producteurs locaux et reconnus.

Utiliser de bonnes protéines

Il est important de donner des protéines de qualité à son Mastiff. N’oubliez pas qu’il reste un carnivore, qui a besoin de protéines d’origine animale. Privilégiez les protéines issues de viande de très bonne qualité, comme l’agneau ou la volaille. Le taux minimum de protéines contenues dans un produit doit être de 28%. Attention aux protéines végétales : elles ne sont pas à bannir entièrement, mais ne doivent jamais constituer la majorité de l’apport protéique de votre boule de poils.

Faire attention aux glucides

Les glucides ne sont pas nécessairement mauvais. En revanche, il faut faire attention à l’excès, qui est problématique. Un apport trop important en glucides risque, sur le long terme, de provoquer l’obésité chez votre toutou, ainsi que l’apparition du diabète. Ne confondez pas croquettes sans glucides et croquettes sans gluten : les croquettes sans gluten contiennent elles aussi des glucides.

S’adapter aux besoins

Les besoins évoluent avec le temps. Il est donc tout à fait normal que son alimentation change elle aussi pour répondre aux mieux à ses besoins. Les croquettes pour chiot sont très différentes des croquettes pour chien senior, par exemple. Ne changez pas la diète de votre boule de poils sans en avoir parlé avec votre vétérinaire et mettez en place une transition alimentaire pour éviter les problèmes de digestion.

Penser aux compléments alimentaires

Comment cibler des petits soucis du quotidien sans changer complètement le contenu de la gamelle de votre toutou ? En utilisant des compléments alimentaires ! Là encore, discutez-en avec votre vétérinaire et surtout, ne donnez pas de compléments en automédication. Vous pourriez mettre votre boule de poils en danger.

Les autres modes d’alimentation

Vous n’avez peut-être pas envie de donner de la nourriture industrielle à votre toutou. C’est tout à fait votre droit. Mais comment faire pour lui offrir une alimentation de bonne qualité ? Mettez la main à la pâte pour préparer les repas de votre Mastiff. Dans tous les cas, demandez conseil à votre vétérinaire avant de vous lancer.

  • Ration ménagère : utilisez de la viande cuite (à nouveau, privilégiez la volaille ou l’agneau) et des légumes cuits. Préparez des portions bien équilibrées. Consultez régulièrement la liste des aliments toxiques pour les chiens afin de ne pas empoisonner votre boule de poils par accident.

  • Régime BARF : ce régime est très particulier puisque les repas sont préparés à partir de viande crue, d’abats crus, assortis à quelques légumes soigneusement sélectionnés. Le régime BARF demande de bonnes connaissances en nutrition canine.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Entretien et hygiène du Mastiff

  • Vaccins : 60 à 80 euros

  • Alimentation : 60 à 90 euros

  • Budget mensuel : 70 à 100 euros

Le pelage

Le poil très court du Mastiff ne demande pas un entretien très poussé. Brossez-le une fois par semaine en période normale et trois à quatre fois en période de mue (printemps et automne) pour le débarrasser de ses poils morts à l’aide d’une brosse bien adaptée, comme une carde. C’est aussi la bonne occasion d’observer sa peau de plus près pour vérifier qu’il n’y a aucun problème.

Lavez votre chien une à deux fois par an, en utilisant des produits spécialement conçus pour les chiens : le pH de ces derniers est différent du nôtre. En utilisant des produits trouvés dans votre propre salle de bain, vous risquez de provoquer de graves problèmes dermatologiques. Ne multipliez pas non plus les bains : un à deux bains par an sont suffisants. Ne dépassez pas la fréquence d’un bain par mois. En cas de mauvaise odeur persistante, consultez votre vétérinaire.

Les griffes

Les griffes ont tendance à s’user naturellement. Si ce n’est pas le cas, il sera nécessaire de les tailler afin d’éviter que votre chien ne se blesse en marchant. Achetez un coupe-griffe, ou mieux encore, une lime électrique, plus facile à utiliser avec les chiens de très grande taille. Faites attention à ne pas couper la partie vivante de la griffe (partie rosée sur les griffes claires. Sur les griffes noires, ne coupez pas trop court). Si vous craignez de blesser votre compagnon à quatre pattes, demandez de l’aide à un vétérinaire.

Les yeux

Nettoyez les yeux de votre Mastiff une fois par semaine, à l’aide d’une compresse de gaze et de sérum physiologique ou de lotion oculaire adaptée. Faites un geste partant de l’intérieur vers l’extérieur : cela évitera de ramener des saletés à l’intérieur de l’œil. En cas d’écoulements purulents ou chroniques, consultez sans attendre.

Les dents

Ne négligez pas l’hygiène bucco-dentaire de votre toutou. Il est important d’entretenir ses dents. Brossez-les au moins une fois par semaine avec un dentifrice bien adapté pour les chiens, et habituez-le à bien supporter la brosse à dents dès son plus jeune âge.

Les oreilles

Les petites oreilles du Mastiff méritent aussi toute votre attention. Inspectez-les régulièrement pour vérifier qu’aucun débris ou saleté ne s’y est logé et nettoyez-les avec une lotion auriculaire à verser dans le conduit auditif.

Les soins vétérinaires

Seul un vétérinaire peut attester de la bonne santé de votre compagnon à quatre pattes. N’oubliez pas non plus de procéder aux rappels de vaccin et l’administration des vermifuges, ainsi que les antiparasitaires contre les tiques et les puces.

Prix du Mastiff

Combien coûte un Mastiff ?

Chez un éleveur, le prix d’un Mastiff est compris entre 900 et 1500 euros. Notez que des variations restent possibles. En association, l’adoption est beaucoup moins chère, puisqu’elle est de l’ordre de 150 à 200 euros.

Pensez aussi aux dépenses supplémentaires qui viendront se greffer à l’achat de base. Adopter est un engagement sur le long terme. Vous devez donc être certain d’être en mesure de vous occuper correctement de votre molosse.

Où acheter un Mastiff ?

  • En élevage

Si vous voulez un chien pure race inscrit au LOF, alors l’achat en élevage est votre seule option. Vous devez cependant prendre le temps de bien vous renseigner sur les éleveurs. Visitez et observez l’état de la chienne reproductrice, des chiots ainsi que de l’environnement. Questionnez l’éleveur pour vous assurer qu’il connaît bien son métier. Méfiez-vous des élevages qui proposent plus de trois races, et au moindre doute, passez votre chemin. De son côté, un bon éleveur cherchera à en savoir plus sur vous afin d’être certain de ne pas confier son chiot à n’importe qui.

  • Dans un refuge

Il n’est pas impossible de trouver des Mastiffs dans des refuges ou des associations. Certaines d’entre elles se spécialisent même dans le sauvetage de Mastiffs. N’hésitez pas à vous renseigner.

  • Où ne pas acheter

Nous vous déconseillons d’acheter votre futur molosse auprès de particuliers qui vendent leurs animaux sur Internet ou dans des animaleries. Si vous achetez auprès de particuliers non déclarés, votre Mastiff ne sera pas inscrit au LOF et sera considéré comme un chien de catégorie 1.

Sommeil

Le Mastiff peut-il dormir dehors ?

Le Mastiff est tout à fait apte à dormir dehors. Il ne craint pas les intempéries, tant que les conditions climatiques ne sont pas extrêmes. Il n’aura donc aucun problème à monter la garde, y compris la nuit. Faites bien attention à ce que votre jardin soit bien clôturé pour éviter les fugues.

Acheter la niche idéale

Il est important que votre toutou puisse se reposer dans un abri adéquat. Mais comment choisir la bonne niche ? En suivant ces recommandations faciles à suivre. La première chose à faire est de choisir une niche bien adaptée à la taille de votre toutou. Même si le Mastiff est un imposant molosse, il n’a pas besoin d’une niche démesurément grande. Choisissez un abri dépassant de dix centimètres votre toutou en hauteur. Bien entendu, n’achetez pas une niche trop petite.

Deuxième point à prendre en compte, le matériau de la niche. Si les niches en PVC et en plastique sont très souvent moins chères, elles ne sont pas un bon investissement, tout simplement parce qu’elles sont mal isolées. Or, la qualité primordiale d’une niche est son isolation. Elle doit protéger efficacement votre boule de poils contre le froid et la chaleur. Choisissez plutôt une niche en bois, qui sera également beaucoup plus solide, même si plus chère à l’achat.

Installez la niche dans un endroit dégagé de votre terrain, mais également à l'abri des intempéries et du vent, si cela est possible. N’attachez pas votre Mastiff devant sa niche. Votre compagnon à quatre pattes doit conserver sa liberté de mouvement afin de se mettre à l’abri en cas de problème ou de danger.

Si vous le pouvez, déplacez la niche à l’ombre durant l’été. Vous pouvez également acheter une niche à toit incliné pour favoriser l’écoulement de l’eau si vous vivez dans une zone connue pour ses fortes précipitations. Sinon, une niche à toit plat fait parfaitement l’affaire !

Trouver le panier le mieux adapté

Bien entendu, rien ne vous empêche de faire dormir votre beau molosse à l’intérieur de votre logement ! Le Mastiff y montera la garde avec tout autant de sérieux. Mais à nouveau, il est important de lui fabriquer un coin nuit confortable et agréable.

  • Le choix du panier

Comme pour la niche, choisissez un panier adapté à la taille imposante de votre Mastiff. Vous n’avez pas besoin de faire du zèle en achetant un couchage beaucoup trop grand. Les chiens aiment en général se sentir bien entourés. Si c’est le cas de votre toutou, choisissez un panier à bords relevés. Sinon, vous pouvez aussi vous diriger vers un panier tapis, un coussin, une couverture, ou même un canapé.

Réfléchissez au matériau du panier. Ne choisissez pas non plus n’importe lequel. Il faut prendre en compte le tempérament de votre Mastiff. Si celui-ci est plutôt destructeur, alors tournez-vous vers un panier en plastique, beaucoup plus solide que les autres. Sinon, vous trouverez aussi sur le marché des paniers en cuir ou en tissu, plus fragiles, mais plus confortables. Nous vous conseillons dans tous les cas d’éviter d’acheter un panier en osier : une fois détruit, ce type de panier présente un vrai danger pour les chiens.

  • Où placer le panier ?

Installez le couchage de votre toutou dans un coin bien tranquille de votre logement, dans une pièce loin du passage et loin du bruit. En général, le salon fait très bien l’affaire. Votre Mastiff ne doit pas être systématiquement dérangé. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à laisser dormir votre compagnon à quatre pattes, afin de ne pas risquer l’accident.

  • Peut-il dormir dans votre chambre ?

Vous avez peut-être envie de faire dormir votre molosse dans votre chambre. Malheureusement, vous avez lu, vu ou entendu que c’était une très mauvaise idée. Mais est-ce réellement le cas ? La réponse est un peu plus complexe, car elle prend en compte différents paramètres.

Il est vrai qu’il est préférable de ne pas faire dormir son Mastiff avec soi s’il souffre d’anxiété de séparation ou d’hyper attachement. Vous risqueriez de renforcer ces comportements indésirables. De même, il est important que votre toutou connaisse bien sa place au sein de la famille.

Il est également très important de prendre en compte l’hygiène. Votre toutou doit être correctement traité contre les parasites ! Évitez aussi de le laisser monter sur votre lit, et ne le laissez pas entrer dans la pièce sans l’y avoir invité. Enfin, rien ne vous oblige à faire dormir votre Mastiff à vous quotidiennement. Vous pouvez le laisser regagner son panier ailleurs dans votre logement plusieurs fois par semaine si vous le souhaitez.

Jeux et activités pour Mastiff

Même s’il n’est pas aussi actif et vif qu’un chien de chasse ou qu’un chien de berger, le Mastiff a quand même besoin de se dégourdir les pattes régulièrement. Promenez-le chaque jour au cours d’une balade d’au moins une heure trente afin qu’il puisse renifler de nouvelles odeurs.

En parallèle, faites des activités avec votre molosse, comme de la canirando, mais attention aux efforts trop intenses : ce grand toutou n’est pas fait pour les exploits sportifs. De même, faites très attention à ne pas trop le solliciter, surtout lorsqu’il est jeune, car le Mastiff a des articulations fragiles.

Enfin, achetez des jouets pour chien, qui lui permettront de s’occuper durant votre absence et d’éviter l’ennui. Choisissez des jouets adaptés à la taille du Mastiff et très solides : dans le cas contraire, sa puissante mâchoire n’en ferait qu’une bouchée.

Assurance : bien protéger son Mastiff

L’assurance pour Mastiff

  • Inscrit au LOF

Si votre molosse est inscrit au LOF, alors vous n’avez pas besoin de souscrire à une assurance particulière pour lui. Il n’est pas considéré comme un chien de catégorie. Il est normalement déjà couvert par votre assurance responsabilité civile. Cette assurance prend en charge les membres dépendants de votre foyer, comme les animaux de compagnie ou les enfants.

Si votre chien commet des dégâts sur les biens d’autrui ou sur autrui, vous devrez rembourser. L’assurance prend en charge une partie de ce remboursement, à condition que les circonstances de l’incident soient bien couvertes par votre contrat. Il est donc très important de lire ce dernier. Ayez connaissance des clauses d’exclusion. Beaucoup de compagnies d’assurance ne vous rembourseront pas si elles estiment que vous êtes à l’origine de l’accident.

N’hésitez pas à comparer les offres afin de choisir la plus adaptée. Il est possible de souscrire une assurance offrant une protection supplémentaire, l’assurance responsabilité civile Vie privée.

  • Non inscrit au LOF

Si votre molosse n’est pas inscrit au LOF, il sera alors considéré comme un chien de catégorie 1, dit chien d’attaque. La détention est soumise à de nombreuses conditions.

  • Permis de détention

  • Identification et vaccin contre la rage

  • Évaluation comportementale du chien

  • Attestation d’assurance

Les personnes mineures, les majeurs sous tutelle, les personnes condamnées et les personnes interdites de posséder un animal de compagnie ne peuvent pas avoir un chien de catégorie 1.

Votre chien doit donc être assuré. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des amendes et des poursuites. Réfléchissez bien avant d’adopter un chien non inscrit au LOF, car les contraintes au quotidien sont nombreuses (port de la muselière et utilisation de la laisse obligatoire dans l’espace public, limitation de déplacement dans les transports en commun, etc.).

La mutuelle pour Mastiff

La mutuelle pour chien n’est pas obligatoire, ni pour les chiens inscrits au LOF, ni pour les autres. Qu’est-ce qu’une mutuelle pour chien ? Elle fonctionne sur le même principe que nos propres mutuelles : vous pouvez obtenir des remboursements d’une partie des frais vétérinaires en cotisant.

La mutuelle est assez peu connue des propriétaires de chien, et pourtant, elle peut s’avérer très utile. En France, les frais vétérinaires sont souvent élevés, et il arrive que certains propriétaires ne puissent pas s’en acquitter. La mutuelle évite de vous retrouver dans ce genre de situation.

Là encore, il est très important de bien lire votre contrat et de comparer les offres pour choisir celle qui vous correspond le mieux. Les clauses d’exclusion sont très importantes à connaître, car elles déterminent si vous avez le droit ou non à un remboursement. Ne vous laissez pas surprendre ! La plupart des organismes de mutuelle refusent par ailleurs de prendre en charge des chiens trop âgés ou déjà malades.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Voir d'autres chiens de grande taille :