QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU MALAMUTE ?

Les chiens nous quittent toujours trop vite et trop tôt. Mais certaines races ont quand même tendance à vivre moins longtemps que d’autres. Découvrez quelle est l’espérance de vie du Malamute.

L’espérance de vie du Malamute en chiffres

L’espérance de vie moyenne d’un Malamute est de 10 à 12 ans. Elle est tout à fait similaire à l’espérance de vie d’autres chiens de même type et de même taille. À titre de comparaison, le Husky, qui est un peu plus petit que le Malamute de l’Alaska, affiche une espérance de vie moyenne de 12 à 15 ans.

Ces chiffres ne sont que des indications, et il est important de garder cette donnée en tête. Il est tout à fait possible que votre chien vive plus longtemps, comme il est aussi possible, hélas, qu’il vous quitte plus tôt que prévu. Vous n’êtes pas à l’abri d’un accident ou d’une maladie.

Comment prolonger l’espérance de vie du Malamute ?

S’il est bien sûr impossible de contrôler les imprévus, vous pouvez en revanche mettre toutes les chances de votre côté en adoptant les bons réflexes dès l’arrivée de votre chiot chez vous.

Attention à l’alimentation du Malamute

Un chien en bonne santé est un chien qui mange bien et qui mange une nourriture adaptée à ses besoins et de qualité. Vous l’aurez compris, il est très important de choisir avec soin le contenu de la gamelle de votre Malamute. 

Pour ce faire, commencez par bien lire les étiquettes de croquettes et de pâtées et écartez tous les produits dont la composition n’est pas excellente. Vérifiez le taux de protéines, le taux de glucides, ainsi que le taux de cendres. Changez la nourriture de votre chien si le besoin s’en fait sentir – après en avoir parlé avec votre vétérinaire. Il est important que l’alimentation de votre Malamute évolue avec lui, au fur et à mesure des années.

Misez sur l’éducation du Malamute

L’éducation d’un chien est votre meilleur outil pour le protéger des accidents. Plus votre toutou sera obéissant, et plus vous serez à même d’éviter les situations dramatiques. En raison de son caractère, le Malamute n’est pas le chien le plus facile à éduquer, mais persévérez. Il est très important que votre boule de poils ait bien intégré le rappel : c’est l’ordre le plus important dans l’éducation d’un chien.

Prenez soin de votre Malamute

Bien sûr, il va sans dire qu’un suivi vétérinaire régulier est essentiel pour assurer la bonne santé de votre chien. Faites le vacciner chaque année et administrez-lui les vermifuges et les antiparasitaires nécessaires, surtout si votre Malamute a tendance à beaucoup évoluer à l’extérieur. Prenez également rendez-vous auprès d’un vétérinaire si vous avez le moindre doute sur l’état de santé de votre chien.

Prenez en compte les besoins de votre Malamute

Un chien en bonne santé est un chien heureux et équilibré. Il est donc très important de veiller à satisfaire les besoins de votre toutou, d’autant que le Malamute, d’un caractère sportif et actif, a besoin de faire de nombreuses activités pour ne pas s’ennuyer et sombrer dans un mal-être persistant. N’hésitez pas à emmener votre chien courir avec vous, à participer à des concours d’agility, de pistage ou même d’attelage. En bon chien de traîneau, votre Malamute de l’Alaska sera ravi d’y participer.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les maladies fréquentes chez le Malamute

Même si le Malamute de l’Alaska est un chien globalement solide, la race est connue pour être touchée par certaines maladies.

La dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est un problème articulaire qui touche un très grand nombre de races de chien, grandes comme petites, et le Malamute n’est malheureusement pas épargné. Il s’agit d’un problème articulaire au degré de gravité variable. Dans les cas les plus sérieux, il entraîne la quasi immobilité de l’animal. La dysplasie de la hanche est souvent d’origine héréditaire, et il faut donc veiller à bien choisir son élevage et les parents de son futur chiot. Mais elle peut aussi apparaître durant les jeunes années de l’animal, si les articulations de ce dernier sont trop sollicitées. Il faut donc se montrer prudent et éviter les jeux trop brutaux. Votre immeuble doit absolument disposer d’un ascenseur si vous vivez en appartement avec votre Malamute, même si vous ne vivez pas dans les étages les plus élevés.

L’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie se caractérise par un dysfonctionnement de la glande thyroïde, chargée de produire l’hormone thyroïdienne. Ce problème entraîne un déséquilibre du métabolisme chez l’animal, avec les risques que cela comporte, et notamment une prise de poids suivie d’obésité. Le traitement consiste à injecter des hormones de synthèse et à veiller à nourrir son chien avec un régime alimentaire adapté.

La cataracte

Il s’agit d’une maladie oculaire, caractérisée par l’opacification progressive du cristallin, ce qui empêche la lumière d’atteindre la rétine. Avec l’aggravation de la maladie, le chien perd peu à peu la vue, jusqu’à la cécité complète si rien n’est fait avant. Une chirurgie réparatrice existe pour corriger le problème.

L’atrophie progressive de la rétine

La rétine se détériore progressivement au cours du temps, sans qu’aucun traitement ne puisse empêcher l’avancée de la maladie. La vision baisse, puis une cécité nocturne s’installe, avant qu’elle ne soit finalement totale. L’animal ne souffre pas, mais vous devrez, de votre côté, faire des ajustements dans votre quotidien pour lui permettre de vivre tout à fait normalement.

La dilatation-torsion de l’estomac

Cette pathologie touche surtout les races de chien de taille moyenne et de grande taille. C’est une urgence vétérinaire, dont le pronostic est réservé même en cas de prise en charge rapide. Lors d’une dilatation-torsion de l’estomac, ce dernier bascule sur lui-même. Les voies d’entrée et de sortie sont alors bouchées, ce qui entraîne un gonflement. Le chien tente de vomir, se met à baver et présente des douleurs abdominales, ainsi qu’un état d’abattement visible. La pression est telle qu’elle peut entraîner l’éclatement de la rate et provoquer une hémorragie interne fatale. Si vous soupçonnez une dilatation-torsion de l’estomac, rendez-vous immédiatement chez le vétérinaire.