UN MALAMUTE DE L’ALASKA PEUT-IL VIVRE EN APPARTEMENT ?

Il n’est pas rare d’entendre dire que les chiens de traîneau ne peuvent absolument pas vivre en appartement. Mais cette affirmation est-elle vraiment justifiée ? Devez-vous forcément renoncer à adopter un Malamute si vous habitez dans ce type de logement ? Découvrez vite la réponse.

Vivre en appartement avec un Malamute : oui, mais…

L’idée reçue que les grands chiens ne peuvent pas vivre en appartement est persistante. Pourtant, il est tout à fait faux de dire qu’un chien de grande race sera forcément malheureusement dans un logement à la surface réduite et que seuls les petits chiens sont indiqués pour ce type de cas.

Ce genre de raccourci peut en réalité mener à de sérieux problèmes par la suite, car certaines races de petits chiens, très énergiques, tournent très vite en rond dans un appartement. C’est par exemple le cas du Jack Russell Terrier. Et à l’inverse, des races de grands chiens, voire de très grands chiens, sont parfaitement à l’aise dans ce type de logement, à l’image du Bouvier bernois ou du Saint-Bernard

Le premier paramètre à prendre en compte est en réalité votre capacité à vous occuper de votre chien, c’est-à-dire le temps que vous serez en mesure de lui consacrer chaque jour. Un toutou qui vit en appartement, mais dont le maître est très présent, sera bien plus heureux qu’un chien laissé à l’abandon au fond d’un jardin et qui ne voit jamais personne.

Qu’en est-il exactement du Malamute de l’Alaska ? Il est vrai que les chiens nordiques sont des animaux très énergiques, qui ont besoin de beaucoup se dépenser. La présence d’un jardin est donc un plus indéniable. De même, le caractère du Malamute en fait un chien qui supporte très mal la solitude — peu importe votre logement. Mais en appartement, un chien qui se met à aboyer pour tromper l’ennui peut très vite devenir une source de conflit avec vos voisins.

Bien vivre en appartement avec son Malamute de l’Alaska

Le Malamute de l’Alaska reste un chien particulier, avec des besoins qui lui sont propres. Avant d’adopter, vous devez donc vous assurer que la race vous convient, mais que vous serez également capable de vous en occuper correctement. Voici les questions que vous devez vous poser :

  • Avez-vous beaucoup de temps libre ? Ce beau chien de traîneau ne supporte pas d’être livré à lui-même trop longtemps. Si vous travaillez beaucoup hors de chez vous ou que vous êtes souvent absent, cette race de chien n’est pas faite pour vous.

  • Êtes-vous sportif ? Le Malamute de l’Alaska a de l’énergie à revendre, et il a besoin de se dépenser tous les jours pour être bien dans ses coussinets. Si vous ne pouvez pas lui consacrer au moins une heure trente de promenade par jour, vous irez au devant de sérieux problèmes.

  • Votre immeuble dispose-t-il d’un ascenseur ? Il faut en effet prendre garde à la santé du Malamute lorsqu’il est chiot et lui éviter au maximum les escaliers, qui peuvent faire survenir chez lui des problèmes articulaires sérieux.

  • Avez-vous de bonnes connaissances en éducation canine, mais également dans la race du Malamute ? En effet, ce chien n’est pas conseillé comme premier chien, et il est préférable d’avoir de l’expérience avec les chiens de traîneau avant de considérer une adoption comme celle-ci.

Si vous pensez que vous êtes capable de vous occuper correctement d’un Malamute de l’Alaska en appartement, alors lancez-vous. La vie dans un logement d’une surface plus réduite et sans jardin suppose cependant de faire quelques ajustements à votre quotidien.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Essayez de rentrer chez vous lors de votre pause avant de vous occuper de votre Malamute. Sortez-le, jouez avec lui et passez du temps avec lui. Si vous ne pouvez pas rentrer chez vous, faites appel à un ami, un membre de votre connaissance ou un voisin. Il existe même des services de pet sitting, qui viendront prendre soin de votre chien à votre domicile.

Lors de vos jours de congé, participez à des activités canines avec votre compagnon à quatre pattes. Emmenez-le courir à vos côtés, faites de l’agility avec lui ou de la randonnée. Vous pouvez même le faire participer à des compétitions d’attelage si le cœur vous en dit !

Prévoyez suffisamment de jouets pour occuper votre chien durant vos absences. Il est en effet important d’éviter l’ennui à votre Malamute, qui risquerait de manifester son mal-être par des aboiements ou des destructions. Choisissez des jouets bien solides, car, compte tenu de la taille du Malamute de l’Alaska, des jouets non adaptés à son gabarit finiraient rapidement en pièces.

Apprendre la solitude et la propreté à son Malamute de l’Alaska en appartement

Que vous viviez en maison ou en appartement, il est très important de bien éduquer votre Malamute, mais certains apprentissages sont d’autant plus importants si vous vivez dans un logement à la surface un peu plus réduite et dépourvu de jardin.

La propreté

Apprendre la propreté à son chien est toujours un processus long. En appartement, vous ne pouvez pas simplement ouvrir la porte à votre chiot pour le laisser aller dans le jardin. Pour bien apprendre la propreté à votre Malamute, sortez-le après ses nuits, ses siestes, mais également ses repas et ses séances de jeu. Félicitez-le dès qu’il se soulage à l’endroit approprié, et ne disputez pas votre petit chien en cas d’accident. Faites preuve d’indulgence avec votre toutou, qui ne peut pas se retenir aussi facilement qu’un chien adulte. Avec de la patience, votre Malamute finira par comprendre ce que vous attendez de lui.

La solitude

Ce chien de traîneau n’aime pas être seul. Si vous ne pouvez pas l’abandonner à son triste sort durant des heures, il est quand même important que votre compagnon à quatre pattes sache se passer de vous. Dans le cas contraire, il risquerait de développer de l’anxiété de séparation. Pour éviter de vous retrouver dans une telle situation, commencez l’apprentissage de la solitude dès l’arrivée du chiot chez vous. Sortez quelques minutes sur le palier, puis revenez. Ne félicitez pas votre Malamute et ne le consolez pas, que vous partiez ou que vous sortiez. Vos absences doivent rester des non événements. Augmentez progressivement la durée, jusqu’à ce que votre Malamute puisse rester seul.