LABRADOR RETRIEVER : SON SOMMEIL

Tout comme chez les humains, le sommeil du Labrador joue un rôle essentiel sur sa santé. C’est en effet durant ses phases de repos que le chien recharge ses batteries, fortifie son système immunitaire et assimile les apprentissages. Autant de raisons de ne pas déranger votre chien lorsqu’il dort et lui aménager un coin sommeil douillet !

Les besoins en sommeil d’un Labrador Retriever

Les besoins en sommeil du Labrador dépendent de l’âge de votre chien et de son niveau d’activité. Un chiot aura besoin de 18 à 20 heures de sommeil par jour. Un chien adulte dormira, quant à lui, entre 12 et 16 heures de sommeil par jour tandis qu’un chien senior peut dormir entre 16 et 18 heures. En résumé, le Labrador Retriever peut passer deux tiers de la journée à se reposer !

Comme chez l’homme, le sommeil alterne entre les phases de sommeil paradoxal et celles de sommeil profond. Ces phases se succèdent tout au long de la sieste ou de la nuit. Le chien se réveille naturellement lorsque son cerveau considère qu’il a suffisamment récupéré.

Les conditions de vie du Labrador influencent directe sur le nombre d’heures de sommeil d’un chien adulte. S’il fait beaucoup d’activités au cours de la journée, il aura tendance à moins dormir et à récupérer plus facilement. A contrario, si son maître a un mode de vie plutôt sédentaire, le chien va se mettre au diapason et prendre l’habitude de dormir plus longtemps. Dans tous les cas, retenez que le sommeil du Labrador sera différent en fonction de son âge.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Activités du Labrador Retriever

Le Labrador Retriever est un chien actif qui a besoin d’être stimulé et de se dépenser. Ses activités ont une incidence sur la qualité de son sommeil : plus il se dépense, et plus le sommeil du Labrador sera réparateur.

Si vous souhaitez que votre Labrador dorme la nuit, il faut donc veiller à ce qu’il fasse suffisamment d’activités au cours de la journée. Pour un chien adulte, il faut compter au moins deux heures d’activités par jour : cela peut être quatre promenades de 30 mn, soit plusieurs jeux tels que le lancer de balle ou encore du canicross. C’est le meilleur moyen d’assurer le sommeil du Labrador.

Dans tous les cas, il est recommandé de ne pas lui proposer d’activités stimulantes dans les deux heures qui précèdent l’heure du coucher afin qu’il ait le temps de se détendre. La mise en place d’un rituel du coucher peut aussi favoriser l’endormissement.

Aménager un coin nuit au Labrador Retriever

Chaque Labrador Retriever est différent : certains préfèrent dormir dans un panier, d’autres ne jurent que par un gros coussin et d’autres, enfin, sont ravis d’être dans une niche. Il y a quelques règles à suivre pour aménager un coin nuit confortable et préserver le sommeil du Labrador :

  • La taille : le Labrador Retriever ne tient pas dans un mouchoir de poche. Que vous choisissiez un panier, un coussin ou une paillasse, il est important que son couchage soit adapté à sa taille. Il doit pouvoir s’y mettre en boule confortablement, sans y être à l’étroit.

  • Le confort : choisissez des matériaux doux (mais solides !) dans lesquels votre chien sera heureux de se blottir. Beaucoup de chiens préfèrent d’ailleurs les couchages avec des bords relevés. Le sommeil du Labrador n’en sera que plus doux.

  • L’emplacement : que votre chien dorme à l’intérieur ou à l’extérieur, son coin sommeil doit se trouver dans un endroit calme et chauffé, à l’abri des courants d’air et éloigné de toutes sources de lumière.

  • La propreté : aucun chien n’aime dormir dans un endroit sale. Il est important de nettoyer régulièrement son coin sommeil.

Beaucoup de maîtres se demandent s’ils peuvent partager leur lit avec leur Labrador Retriever. Selon une étude américaine réalisée par la Mayo Clinic en 2017, si autoriser votre chien à être dans votre chambre peut améliorer la qualité de votre sommeil, l’avoir avec vous sur le lit n’est pas une bonne idée. Sa taille risque fort de vous gêner pendant la nuit, sans parler du fait que cette habitude peut déstabiliser la hiérarchie familiale.