VERS CHEZ LE CHIEN : COMMENT LE PROTÉGER

Les vers sont un fléau que craignent bon nombre de propriétaires. Ces petits parasites internes sont présents dans tout l’environnement et contaminent très facilement les toutous. Certains sont transmissibles à l’homme. Ces vers, si on les laisse proliférer, peuvent aussi être très dangereux pour la santé du chien. Découvrez les différents types de vers et comment vous en débarrasser.

Les différents types de vers chez le chien

Il existe différents types de vers chez le chien. Il est important de les connaître afin de mieux soigner votre compagnon à quatre pattes en cas de besoin.

Les vers ronds

  • Les ankylostomes

Ces petits vers sont particulièrement agressifs pour la paroi de l’intestin. Lorsqu’ils sont présents en grand nombre, ils peuvent provoquer une anémie sévère allant parfois jusqu’au décès de l’animal. Ces vers se retrouvent surtout chez les animaux vivant en collectivité, comme les élevages, les refuges ou les pensions.

  • Les ascaris

Ces vers de couleur blanche ressemblent à des spaghettis et peuvent mesurer jusqu’à 20 centimètres de long. Les chiots sont presque toujours infestés d’ascaris, transmis directement par la mère ou par la tétée. Ces parasites provoquent des diarrhées, des vomissements et de la constipation. On constate également un amaigrissement, des ballonnements, et dans les cas les plus graves, une obstruction ou une perforation intestinale. Les ascaris sont transmissibles à l’homme. Les enfants sont particulièrement exposés.

  • Les trichures

Les trichures se retrouvent au niveau du gros intestin et mesurent entre 2 et 4 cm. Ils ont une forme « crosse d’évêque », enroulée à l’extrémité. Ils se nourrissent de sang dans la paroi de l’intestin et peuvent entraîner l’anémie chez le chien, ainsi que des diarrhées hémorragiques. Les trichures sont des vers particulièrement résistants, puisqu’ils peuvent rester jusqu’à 5 ans dans le sol. Ils contaminent surtout les animaux vivant en collectivité.

  • Le Dirofilaria immitis

Ce ver est responsable d’une maladie appelée dirofilariose ou maladie des vers du cœur. Le parasite est transmis par un moustique, que l’on retrouve partout dans le monde, aussi bien en zone tempérée qu’en zone tropicale. En Europe, on le retrouve dans le sud, en Italie et sur la côte méditerranéenne en France. Le ver, une fois dans l’organisme, s’établit dans le cœur, puis dans les artères pulmonaires. En cas d’infestation très importante, il peut provoquer de graves problèmes de santé, et notamment un syndrome hémolytique grave.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Les vers plats

Le principal ver plat touchant le chien est le ténia, communément appelé ver solitaire. Ce ver peut mesurer jusqu’à 80 cm et est présent dans les selles de l’animal sous forme de grains de riz facilement reconnaissables. Le ténia provoque des démangeaisons au niveau de l’anus, que le chien cherche à soulager en traînant le derrière sur le sol. On parle même du signe du traîneau

Les protozoaires

Les protozoaires ne sont pas des vers à proprement parler, mais des organismes monocellulaires parasites

  • Les Giardias

Il s’agit plus précisément du Giardia Duodenalis, responsable de la giardiose. Il s’agit d’une maladie assez courante, puisque selon certaines études, près de 15 % des chiens ont déjà souffert de giardiose.

  • Les Coccidies à isospora

Ce protozoaire est responsable d’une maladie appelée coccidiose. La contamination se fait par voie orale, via des excréments ou des surfaces contaminées. C’est d’ailleurs pour cette raison que la coccidiose est surtout présente dans les lieux à forte concentration canine, comme les élevages, les chenils ou les refuges. Elle provoque des diarrhées, un amaigrissement, une déshydratation. Elle touche principalement les chiots de moins de quatre mois, mais tous les animaux sont en réalité concernés.

Comment mon chien attrape-t-il des vers ?

La contamination par des vers est en général très rapide et très simple. Votre toutou se retrouve directement en contact avec des œufs, des larves ou des parasites qui se trouvent partout dans l’environnement. Cela peut par exemple être dans les déjections des autres chiens, mais aussi des chats, dans des viandes mal cuites ou des viandes crues de mauvaise qualité et/ou infestées, mais également via les puces, les moustiques ou d’autres insectes porteurs de maladie.

Comment lutter contre les vers du chien ?

Le seul moyen efficace pour lutter contre les vers chez le chien reste la vermifugation. Cette dernière permet de protéger et éliminer les parasites, dont certains peuvent être très dangereux pour la santé de l’animal. En se nourrissant des nutriments présents dans l’intestin, les vers entraînent des carences et affaiblissent votre chien.

Vermifuger votre toutou, c’est lui assurer une meilleure santé en boostant son système immunitaire. Vous le préservez également des problèmes intestinaux et dermatologiques provoqués par la présence des vers et lui évitez les carences en vitamines et minéraux.

La plupart du temps, les vers sont invisibles dans les selles. Leur absence ne veut donc pas dire que le chien n’est pas infecté. C’est pour cette raison que le traitement par des vermifuges doit être automatique. 

Quand vermifuger son chien ?

Il est conseillé de vermifuger le chiot tous les quinze jours jusqu’à l’âge de deux mois, puis une fois par mois jusqu’à l’âge de six mois. Pour les chiens adultes, vermifugez-les au moins quatre fois par an. Vous pouvez même vermifuger encore plus fréquemment les chiens qui vivent en collectivité, et notamment les chiens de chasse, qui sont en plus au contact des animaux sauvages, eux aussi porteurs de parasites.

Si vous avez un enfant en bas-âge, vermifugez votre chien tous les mois, selon les recommandations de l’ESCCAP. Les très jeunes enfants sont en effet plus vulnérables en raison d’un système immunitaire encore faible et imparfait.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Comment vermifuger son chien ?

Les vermifuges doivent être prescrits par votre vétérinaire. Surtout, ne prenez pas d’initiative et demandez toujours l’avis d’un spécialiste. Ces produits ne sont de toute façon pas en vente libre et doivent faire l’objet d’une prescription. Vous trouverez des vermifuges :

  • Spot on : ce type de pipette doit être appliqué au niveau du cou de l’animal. Le produit pénètre dans l’organisme et se diffuse via le sang.

  • Par injection : ce vermifuge est administré par votre vétérinaire. Il ne concerne cependant pas tous les types de vers.

  • Sous forme de comprimés : ces vermifuges doivent être avalés par le chien. Certains peuvent se dissoudre dans l’eau.

  • Sous forme de pâtes ou liquides : ils sont à mettre directement dans la gueule de l’animal.

Le choix du vermifuge dépend de plusieurs critères : environnement, âge de l’animal, poids, race, mode de vie… Discutez-en avec votre vétérinaire pour faire le meilleur choix pour votre toutou.

Il faut aussi comprendre qu’un vermifuge ne protège pas contre l’ensemble des vers et parasites qui peuvent toucher votre toutou. Avant d’administrer un traitement contre les vers, il est essentiel de comprendre de quels parasites il s’agit. Le vétérinaire procède donc à des tests capables d’identifier le ou les coupables. 

Quelles sont les marques de vermifuges les plus efficaces ?

La médecine vétérinaire est de plus en plus performante, et aujourd’hui, il existe de nombreux traitements contre les vers. Ces produits font également office de prévention contre les parasites. Les vermifuges chimiques sont les plus efficaces. Ils tuent les vers et permettent de lutter contre des infestations massives, tant pour les vers plats que pour les vers ronds.

  • Milbemax,

  • Panacur,

  • Profender,

  • Milbactor.

Certains de ces produits peuvent avoir des effets secondaires qu’il convient de connaître. Ces effets varient bien entendu d’un chien à un autre. Il s’agit avant tout de troubles digestifs comme les vomissements, les diarrhées ou la constipation.

Les vermifuges naturels sont-ils efficaces ?

Certains propriétaires ont peur de donner des vermifuges chimiques à leur chien en raison de leur composition. Mais les vermifuges naturels sont-ils vraiment efficaces ? Ils le sont moins que les vermifuges chimiques et ne tuent par les parasites. Leur but est de favoriser leur expulsion naturelle. Ils peuvent par ailleurs provoquer des troubles digestifs, en particulier des diarrhées.

L’ail est souvent cité comme vermifuge naturel pour les chiens. Il est vrai qu’il présente des propriétés vermicides, mais attention ! L’ail est en réalité très dangereux pour les chiens s’il est consommé en trop grande quantité. La dose efficace contre les vers dépasse la dose recommandée pour un chien. Inutile, donc, de donner de l’ail à votre toutou en espérant le débarrasser de ses vers.

Si vous souhaitez donner un vermifuge contre les vers de votre chien, utilisez plutôt de la terre de Diatomée (dioxyde de silicium), sans danger et sans effet secondaire. Gardez bien en tête que les vermifuges naturels ne sont d’aucune utilité en cas d’infestation massive.

Quels sont les signes et symptômes d’une infestation par les vers ?

Comme nous l’avons dit, il n’est pas toujours possible de remarquer de visu une infestation de vers. Certains signes peuvent cependant vous mettre la puce à l’oreille :

  • Des vomissements,

  • Un amaigrissement,

  • De la toux,

  • L’anémie,

  • Des ballonnements, surtout chez les chiots,

  • Le signe du traîneau,

  • La présence de grain de riz dans les selles,

  • Un augmentation de l’appétit,

  • Des diarrhées,

  • Des constipations.

Comment prévenir l’apparition de vers chez le chien ?

Outre l’administration régulière d’un vermifuge pour lutter contre les vers, vous pouvez prendre quelques précautions pour protéger plus efficacement votre chien. Surveillez votre chien lors des promenades, surtout dans en forêt, à la campagne ou à la mer, pour lui éviter de croquer des charognes ou de manger des détritus. Il est difficile de l’empêcher de renifler les déjections d’autres chiens. Certains animaux sont même coprophages : ils mangent les crottes de leurs congénères.

Si vous donnez de la viande à votre chien dans le cadre de la ration ménagère, veillez à ce qu’elle soit correctement cuite. La viande crue est en effet parfois porteuse de vers anéantis à la cuisson. Choisissez une viande propre à la consommation humaine et de bonne qualité. Redoublez de vigilance si vous avez décidé de passer au régime BARF : en utilisant de la viande crue vous multipliez les chances de voir votre chien infesté de vers. Là encore, tout est une question de qualité.