ULCÈRE CHEZ LE CHIEN : CAUSES ET TRAITEMENT

L’ulcère de l’œil, chez le chien comme chez l’humain, est une érosion ou une lésion au niveau de la muqueuse. Quelles sont les origines de l'ulcère de la cornée chez votre compagnon à quatre pattes ? Quels sont les impacts que cela peut avoir sur la santé du chien ?

Qu’est-ce que la cornée ?

La cornée est la fine membrane lisse et transparente qui recouvre l’œil. Elle est située sur la partie antérieure du globe oculaire. La cornée contribue à ce que la lumière analysée par l’œil constitue une image claire sur la rétine. Cette image est ensuite envoyée au cerveau. La partie externe de la cornée, recouverte par l'épithélium, joue le rôle de barrière protectrice contre l’extérieur. L’épithélium représente 10 % de l’épaisseur de la cornée. Le stroma, la partie moyenne de l’épaisseur de la cornée, représente quant à lui 90 % et est constitué de collagène. Enfin, il existe une forme interne, très fine, appelée endothélium.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Les symptômes de l’ulcère de la cornée chez le chien

Les ulcères cornéens sont en général, du moins au départ, superficiels, sauf dans le cas de traumatismes violents. C’est la surinfection bactérienne qui provoque des lésions plus profondes dans la cornée : le stroma peut alors être touché. Il existe alors un risque réel de perforation du globe oculaire mettant en péril la vision de l’animal.

L’un des signes caractéristiques de l’ulcère cornéen est la fermeture de l’œil chez le chien ou des clignements involontaires de la paupière. Des douleurs oculaires apparaissent. L’œil pleure, il est rouge, avec une contraction de la pupille. Il est difficile – voire impossible – d’examiner soi-même la cornée pour être certain de la présence d’un ulcère. C’est pour cette raison que l’examen par un vétérinaire est indispensable.

L’ulcère cornéen s’accompagne aussi parfois d’une modification de l’aspect de la cornée, qui perd de sa transparence, avec l’apparition d’un voile et l’apparition d’une petite boule à la surface ou l’accumulation de pus.


On distingue trois types d’ulcère chez le chien :

L’ulcère bénin

La plaie est encore superficielle. L’ulcère est très récent et n’a pas encore eu le temps de s’infecter. En revanche, il est très douloureux pour le chien et présente des risques de se transformer rapidement en ulcère moyen, puis profond.

L’ulcère indolent

Ce type d’ulcère ne cicatrise pas en raison d’une malformation de la cornée. Les origines sont diverses. Il peut s'agir d’une ulcère classique ayant mal cicatrisé ou apparaître en raison de la malformation cornéenne. Certaines races sont plus touchées que d’autres. C’est notamment le cas du Boxer. L’ulcère indolent est parfois appelé ulcère atone ou ulcère réfractaire.  

L’ulcère à collagénases

Il s’agit d’une forme grave de l’ulcère provoquée par une infection. Les tissus du stroma sont détruits par les collagénases, des substances produites par des cellules en détresse. En cherchant à détruire les pathogènes présents dans la cornée, les cellules provoquent la lyse, la dissolution du collagène du stroma. Sans traitement, l’ulcère creuse dans la cornée.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Quelles sont les origines de l’ulcère de la cornée ?

L’ulcère de la cornée chez le chien peut être provoqué par :

  • Une irritation de la cornée par différentes substances,

  • Des traumatismes (choc, griffure de chat, etc.),

  • Une sécheresse oculaire consécutive à des anomalies de l’œil,

  • Une dégénérescence ou une dystrophie de la cornée,

  • Des cils ou poils mal implantés,

  • Des anomalies des paupières (colobome, entropion, tumeur, blépharite, etc.).

  • Des infections bactériennes ou virales.

Comment soigner un ulcère de la cornée ?

Sans intervention rapide, le risque de complication est bien réel, car la cornée est une zone délicate. Les lésions ont alors tendance à se creuser et à s’étendre. 

Le vétérinaire utilise de la fluorescéine pour mettre en évidence la présence d’un ulcère de la cornée. Il s’agit d’un colorant vert versé à l’intérieur de l’œil. Le spécialiste observe ensuite celui-ci à l’aide d’une lumière bleue : les lésions provoquées par l’ulcère de la cornée apparaissent vert fluo dans le stroma.

La première étape du traitement consiste bien sûr à éliminer la cause de l’ulcère cornéen. Dans le cas d’un ulcère peu profond, il s’agit ensuite d’appliquer des pommades et/ou des collyres ophtalmiques antibiotiques. La guérison survient dans les 4 à 5 jours. 

Si l’ulcère est indolent, il sera souvent nécessaire d’éliminer les cellules de l’épithélium entravant la cicatrisation. On utilise alors des traitements abrasifs ou médicamenteux. Surveillez bien l’évolution de l’ulcère : celui-ci doit avoir diminué de moitié au bout d’une semaine et avoir disparu au bout de deux semaines. Si le traitement ne fonctionne pas, il est possible d’envisager une intervention chirurgicale. Cependant, le pronostic de l’ulcère indolent est plutôt bon.

Les ulcères à collagénases sont, quant à eux, plus difficiles à traiter. Il s’agit d’une urgence vétérinaire. Si la perte du stroma est limitée, le traitement est similaire à celui de l'ulcère bénin, mais la cicatrisation sera plus longue. Si la perte est trop importante, il est possible d’envisager la greffe de tissus cornéens sains. Le pronostic n’est pas aussi bon que pour l’ulcère bénin et l’ulcère indolent.La pose d’une collerette est parfois nécessaire pour empêcher l’animal de se gratter et de faire empirer les choses. En cas d’ulcère profond, la chirurgie et la greffe cornéenne ne sont pas à exclure.