TUMEUR CHEZ LE CHIEN : TOUT SAVOIR

Le chien n’est hélas pas épargné par les tumeurs. Il semble même plus touché que d’autres animaux de compagnie, comme les chats ou les NAC. Toutes les tumeurs ne sont pas dangereuses, mais elles restent source d’angoisse pour tous les propriétaires. Il est normal de s’inquiéter pour la santé de son chien. Cependant, une tumeur n’est pas forcément synonyme de cancer. Découvrez comment faire la différence entre les différents types de tumeur et les traitements proposés par les vétérinaires.

Qu’est-ce qu’une tumeur chez le chien ?

Une tumeur, aussi appelée néoplasie, se définit par une masse, consécutive à une augmentation du volume d’un tissu. Cette tumeur fait suite à un dérèglement de la croissance cellulaire et peut concerner n’importe quel tissu ou organe. Certaines tumeurs sont visibles à l’œil nu et peuvent être palpées. C’est par exemple le cas des tumeurs de la peau. D’autres, en revanche, sont invisibles : seul un examen d’imagerie médicale permet de les identifier. C’est par exemple le cas des tumeurs qui se développent sur les organes internes de l’animal. Certaines tumeurs sont bénignes et ne mettent pas la vie de l’animal en danger. Certaines, par contre, sont dites malignes : elles représentent un véritable danger.

La différence entre tumeur et cancer

Il ne faut pas confondre tumeur et cancer. Toutes les tumeurs ne sont pas cancéreuses. Le cancer désigne une tumeur qui se multiplie et se propage à partir d’un certain type de cellules, s’attaquant ainsi à d’autres parties de l’organisme. Une tumeur cancéreuse est par définition une tumeur maligne.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Les tumeurs bénignes chez le chien

Une tumeur bénigne est une tumeur bien localisée, qui touche un organe sans envahir le reste de l’organisme et ne métastase pas. Il ne faut cependant pas les négliger, car en fonction de leur localisation, elles peuvent entraîner une gêne, des douleurs, et constituer un danger si elles compriment un organe sensible comme le cerveau ou le cœur.

Quelques exemples de tumeurs bénignes chez le chien :

  • Les verrues,

  • Le fibrome,

  • Le lipome,

  • L’histiocytome. 

Les tumeurs malignes chez le chien

Comme nous l’avons dit, les tumeurs malignes sont des tumeurs cancéreuses qui se multiplient et se répandent dans d’autres organes. Il existe des tumeurs primaires, qui apparaissent dans le même organe ou tissu, et des tumeurs secondaires, qui apparaissent après la migration dans la circulation sanguine des cellules tumorales d’une tumeur primaire. On parle alors de métastases.

Quelques exemples de tumeurs malignes chez le chien :

  • L’hémangiosarcome,

  • Le lymphome,

  • Le mastocytome,

  • L’ostéosarcome.

Comment faire la différence entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne ?

La seule façon de faire la différence entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne est de pratiquer un examen appelé analyse histopathologique. Un laboratoire procédera à des analyses poussées suite à une cytoponction (un prélèvement de cellules tumorales à l’aide d’une aiguille) ou une biopsie (le prélèvement d’un morceau de tissu, sous anesthésie générale).

En cas de découverte de cellules cancéreuses, le vétérinaire procède à des examens complémentaires (analyses sanguines, IRM, scanner, biopsies complémentaires, etc.) pour savoir si ces cellules se sont répandues dans le reste de l’organisme ou non. 

Quels signes peuvent indiquer une tumeur chez le chien ?

Les symptômes d’une tumeur chez les chiens sont hélas assez peu caractéristiques. Il est aussi possible que votre animal de compagnie souffre d’une maladie qui n’a rien à voir avec la présence d’une tumeur ou d’un cancer. Cependant, ces symptômes doivent toujours vous mettre la puce à l’oreille.

  • Des problèmes de peau,

  • Une perte d’appétit, avec amaigrissement et anorexie,

  • Des troubles de la digestion et du transit,

  • Une léthargie et un abattement général,

  • Une plaie qui ne cicatrise et ne guérit pas,

  • Des troubles respiratoires,

  • De la toux,

  • Une odeur désagréable émanant notamment de la gueule du chien,

  • Des convulsions,

  • Une masse palpable,

  • Une augmentation des ganglions lymphatiques,

  • Un changement de comportement chez le chien,

  • Une boiterie.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Le traitement des tumeurs chez le chien

Seul un vétérinaire pourra faire les analyses nécessaires pour poser ou non le diagnostic de tumeur chez votre chien. Il est donc impératif de consulter le plus rapidement possible si vous soupçonnez un cancer chez votre animal de compagnie. Le diagnostic repose, comme nous l’avons expliqué, sur plusieurs examens, qui permettront de déterminer la nature de la tumeur, et si possible, son origine. Ces informations seront ensuite utilisées pour mettre en place un traitement approprié.

Le traitement dépend de la nature de la tumeur (bénigne ou maligne), de son évolution, de sa localisation, mais aussi de l’état de santé général de l’animal ou encore de son âge. Le vétérinaire peut proposer :

L’opération chirurgicale

La chirurgie intervient dans le traitement des tumeurs malignes et bénignes. Elle dépend de la taille de la tumeur et de sa localisation et se pratique sous anesthésie générale. La chirurgie permet de guérir le chien en cas de tumeur bénigne. Elle permet également la rémission de tumeurs malignes. Enfin, elle sert à soulager l’animal en cas de métastases.

La chimiothérapie

La chimiothérapie intervient dans le cas d’un cancer chez le chien. Le principe de la chimiothérapie est simple : via l’injection de produits ou l’ingestion de comprimés, les cellules cancéreuses sont détruites ou leur multiplication est stoppée. Cependant, ce traitement présente des contraintes. Tous les cabinets vétérinaires ne le pratiquent pas. Il nécessite aussi une hospitalisation de 48 heures. De plus, la chimiothérapie a un coût non négligeable, parfois impossible à financer pour certains propriétaires. 

La radiothérapie

La radiothérapie, comme la chirurgie, permet de traiter les tumeurs bénignes et malignes. Celles-ci sont irradiées avec des rayonnements ionisants afin d’entraîner leur destruction. Elle peut être utilisée en complément de la chimiothérapie, d’une chirurgie, ou lorsque la chirurgie est impossible. Elle se pratique sous anesthésie générale. En France, seuls les centres vétérinaires de Villeneuve-d’Ascq et de Maisons-Alfort pratiquent la radiothérapie.

Le pronostic de la tumeur chez le chien

Le pronostic dépend avant tout de la nature de la tumeur et des possibilités de traitement. Dans certains cas, hélas, la survie de l’animal est très compromise, et il est préférable de l’euthanasier pour ne pas le faire souffrir plus longtemps. Vous devrez discuter avec votre vétérinaire afin de choisir la meilleure option pour votre chien.

La prévention de la tumeur chez le chien

Il est impossible de prévenir l’apparition de certaines tumeurs chez le chien, comme c’est aussi le cas chez l’être humain. De nombreux facteurs entrent en jeu dans l’apparition des tumeurs, et il arrive que l’origine de ces dernières restent inconnues. Cependant, adopter une bonne hygiène de vie pour son chien permet de limiter certains risques – sans pour autant les supprimer complètement. Offrez une alimentation de très bonne qualité à votre animal de compagnie et faites régulièrement de l’exercice avec lui pour entretenir sa santé. La stérilisation chez la chienne permet d’éviter des tumeurs des ovaires, à condition que l’opération soit pratiquée avant les deux ans de l’animal.

Les races de chien prédisposées aux tumeurs

Toutes les races de chien peuvent être touchées par les tumeurs. Cependant, certaines semblent plus à risque que d’autres. Les chiens plus âgés sont aussi plus susceptibles d’être touchés par les tumeurs.

Les races à surveiller sont :