🏠 > Institute 👉 Saillie chien

LA SAILLIE CHEZ LE CHIEN

Vous souhaitez que votre chienne ait des petits ou voulez que votre chien soit le père d’une portée ? Vous devrez alors forcément passer par l’étape de la saillie. Mais attention : celle-ci ne doit pas être faite n’importe comment ni n’importe quand. Elle doit être préparée sérieusement afin d’éviter les accidents ou les problèmes.

La saillie chez le chien

Quand faire saillir sa chienne ?

L’âge de la saillie chez la chienne dépend surtout de facteurs physiologiques. En théorie, la femelle est fécondable dès ses premières chaleurs. Celle-ci apparaissent en général entre le 9e et le 13e mois, mais il arrive qu’elles soient plus précoces chez les chiennes de petite taille, et plus tardives, à l’inverse, chez les chiennes de grande taille. La chienne n'accepte l’accouplement que deux fois dans l’année, à un moment bien précis : lors de la période de l’œstrus, qui survient au 9e jour du début des chaleurs.


Là encore, vous devez attendre le 3e jour de l’œstrus, car c’est seulement 48 heures après le début de cette période qu’a lieu l’ovulation. C’est à cet instant seulement que la chienne est fécondable. Cette période ne dure que deux jours. L’accouplement doit donc être réalisé au cours de ces deux jours pour être efficace.


Vous pouvez demander de l’aide à votre vétérinaire pour déterminer avec exactitude le moment propice pour la saillie. Votre spécialiste peut en effet estimer la période d’ovulation et ainsi vous permettre de vous organiser correctement avec le propriétaire du mâle reproducteur choisi. On recommande cependant d’attendre que la chienne ait deux ans pour la faire se reproduire pour la première fois. Pour le mâle, l’âge minimum recommandé pour la première saillie est d’un an. 

Croquettes Hector Kitchen

TESTEZ-NOUS30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement 

Comment se passe la saillie ?

En général, la saillie se déroule au domicile du mâle, afin que ce dernier soit plus à l’aise. L’accouplement se passe ensuite en plusieurs étapes. Vous ne devez intervenir à aucun moment, même si la saillie ne se déroule pas comme prévu. Cependant, si tout marche bien, la saillie se déroulera selon ces différentes étapes :

  • Une phase d’observation : les deux animaux se reniflent, dans une sorte de parade qui précède l’accouplement.
  • Une phase d’invitation à l’accouplement : la femelle présente plusieurs fois sa croupe au mâle, la queue écartée sur le côté. Ne vous inquiétez pas si la femelle n’accepte pas le mâle immédiatement.
  • Une phase d’accouplement à proprement dit : le mâle chevauche la femelle. Le coït est très bref.
  • Une phase de post-accouplement : le mâle se retourne et reste accroché à la femelle, en raison de son pénis gonflé qu’il ne peut retirer. Vous ne devez pas vous inquiéter ou tenter d’intervenir. Durant cette période, le mâle éjacule un autre fluide destiné à pousser le sperme vers l’utérus de la femelle et assurer la fécondation. Cela peut durer entre cinq et trente minutes. Une fois que le mâle s’est « détaché », la saille est terminée.

Comment savoir si une saillie s’est bien déroulée ? Vous devrez prendre rendez-vous avec votre vétérinaire afin qu’il puisse réaliser une échographie et vérifiez ou non la présence d'embryons chez votre femelle. La gestation de la chienne dure environ deux mois, au cours desquels elle devra être suivie de près par votre vétérinaire.

Que faire si la saillie ne s’est pas déroulée comme prévu ?

Toutes les saillies ne sont pas couronnées de succès. Si malgré l’accouplement, il n’y a pas eu fécondation, ou si la chienne a refusé le mâle, vous pouvez toujours avoir recours à l’insémination artificielle. Sachez que certaines races, comme le Bouledogue français, ont des difficultés à se reproduire. Tous les frais d’une insémination artificielle reviennent au propriétaire de la femelle. De plus, le vétérinaire qui a recueilli le sperme du mâle reproducteur doit certifier qu’il s’agit bien de l’étalon prévu dès le départ pour la saillie.

Quelle est la législation en vigueur sur la saillie ?

Lorsqu’elle est réalisée dans les règles de l’art, la saillie est soumise à quelques obligations, notamment via le Règlement International d’Élevage de la Fédération Canine Internationale. Ce règlement cherche à la fois à protéger les propriétaires, mais les animaux eux-mêmes. Selon ce règlement, le propriétaire de la femelle pourra notamment être indemnisé si la chienne était saillie par un autre mâle que celui prévu à la base : le propriétaire du chien fautif devra alors verser des dédommagements.


En tout premier lieu, qu’en est-il du contrat de saillie ? Ce contrat n’est soumis à aucun formalisme et peut tout aussi bien être écrit qu’oral. Mais pour des raisons évidentes, il est préférable qu’il soit retranscrit à l’écrit. Il doit comporter toutes les informations importantes et/ou les conditions particulières de la saillie. Si vous êtes le propriétaire de la femelle, vérifiez bien que le mâle est inscrit au LOF. Dans le cas contraire, les chiots ne seraient alors pas considérés comme des chiens pure race et ne pourraient prétendre à être eux-mêmes inscrits au LOF. Même si les chiens ne sont pas inscrits au LOF et que les enjeux, en particulier financier, sont moindres, vous pouvez cependant toujours en établir un pour la sécurité de votre esprit.

Croquettes Hector Kitchen

TESTEZ-NOUS
30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

"Livré chez vous. Sans engagement"

Quel est le prix d’une saillie ?

Les frais induits par la saillie sont entièrement à la charge du propriétaire de la femelle, qu’il s’agisse des frais d’hébergement ou de déplacement, même si, comme nous l’avons vu, il est préférable que la saillie se déroule chez le propriétaire du chien mâle. Celui-ci peut être indemnisé selon son choix : en recevant un chiot de la future portée ou bien en recevant une simple somme d’argent, à hauteur du prix de revient d’un des chiots de la portée. 


Attention : si les deux chiens sont tous deux inscrits au Livre des Origines Français, vous devez déclarer la saillie au LOF. Vous avez le choix de le faire en ligne ou par voie postale classique. Vous devrez aussi déclarer la naissance des chiots.

Idée reçue : non, la chienne ne doit pas avoir au moins une portée dans sa vie

L’idée est répandue et encore très persistante. Il se murmure souvent que pour être parfaitement heureuse et en bonne santé, une chienne doit forcément avoir au moins une portée dans sa vie. Cette idée est totalement fausse, en plus d’être dangereuse, à plusieurs niveaux.


D’abord, elle pousse les particuliers à faire se reproduire leurs animaux, parfois par appât du gain, mais s’occuper correctement de chiots n’est pas à la portée de tout le monde. Cette pratique risque surtout d’encourager les abandons et surcharger les refuges et associations déjà débordés. Mais une grossesse n’est jamais anodine non plus pour la chienne et demande une surveillance accrue auprès d’un vétérinaire. Il faut donc être très bien renseigné et connaître les inconvénients avant de se lancer dans une telle aventure.

PUBLIÉ LE 3 FÉVRIER 2021 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

SVP, donnez nous 1 clic pour évaluer la qualité de cet article. Merci beaucoup 🙏

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"