PYODERMITE CHEZ LE CHIEN : SYMPTÔMES, CAUSES ET TRAITEMENT

La pyodermite est une maladie de la peau dont les causes peuvent être multiples. Comment reconnaître les symptômes et comment mieux protéger votre compagnon à quatre pattes ? Découvrez toutes nos explications.

Qu’est-ce que la pyodermite ?

La pyodermite est un terme général désignant une infection de la peau. En réalité, il est plus juste de parler des pyodermites, car la maladie du chien existe sous différentes formes. La moins grave est appelée pyodermite superficielle. Cependant, en cas d’absence de traitement, la pyodermite superficielle peut se transformer en pyodermite profonde, entraînant des symptômes beaucoup plus graves chez l’animal. Ne confondez pas pyodermite et dermatite.

Les infections de ce type sont très fréquentes chez les chiens et ce, peu importe la race. Cependant, certaines races sont plus disposées que d’autres aux maladies de peau, dont la pyodermite. On retrouve ainsi :

Les chiens souffrant d’allergie chronique sont aussi plus exposés que les autres.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

La pyodermite superficielle

Il s’agit d’une infection bactérienne touchant simplement l’épiderme et le follicule pileux. Elle est en général provoquée par un staphylocoque, appelé Staphylococcus pseudintermedius (SPI), proche du staphylocoque doré. Ce staphylocoque est déjà présent sur la peau et profite d’une brèche cutanée pour s'infiltrer dans l’organisme.

Ces brèches cutanées sont de tout type : piqûres de puce, éraflures, irritations cutanées, démodécies, allergies, etc. La pyodermite superficielle n’est pas contagieuse. Ce n’est pas une zoonose : l’être humain ne peut donc pas être contaminé, même en manipulant un animal malade. Il convient malgré tout de prendre des dispositions d’hygiène simples afin de ne pas transposer le staphylocoque.

La pyodermite profonde

C’est en réalité l’évolution d’une pyodermite superficielle non soignée. La membrane basale et le follicule pileux se rompent, ce qui entraîne une apparition d’ulcères très douloureux, ainsi que de larges zones inflammatoires et des suintements importants.

La pyodermite des plis

Lorsque la pyodermite est localisée au niveau des plis de la peau, on parle en général de pyodermite des plis. Ce type de pyodermite touche en priorité les chiens souffrant d’obésité, ainsi que les chiens à face plissée, comme le Shar-Peï, le Carlin ou le Bulldog anglais.

La pyodermite pyotraumatique

Ce type de pyodermite est très particulier puisqu’il ne résulte pas d’une infection. On parle d’ailleurs parfois de pseudo-pyodermite. L’origine est à chercher dans un trouble du comportement ou dans un traumatisme (choc physique ou psychologique, stress). Cette pyodermite ressemble à une crise d’eczéma, mais ne doit pas être confondue avec ce dernier.

La prévention de la pyodermite chez le chien

Il est assez compliqué de prévenir la pyodermite, car le SPI est naturellement présent sur la peau. Cependant, pour les races prédisposées à la pyodermite, il peut être bon de faire régulièrement des shampooings antiseptiques.

Surveillez l’alimentation de votre toutou et veillez qu’elle soit de qualité afin de maintenir une bonne barrière immunitaire. Des compléments alimentaires permettent aussi de renforcer la santé de la peau et du pelage.

Autre point important : éviter l’évolution vers une pyodermite profonde. Dès les premiers symptômes de pyodermite, agissez. La pyodermite profonde est beaucoup plus difficile à soigner que la pyodermite superficielle et son traitement bien plus onéreux.

Enfin, il faut contrôler toute maladie de peau sous-jacente pour éviter l’apparition de la pyodermite. C’est pour cette raison que les soins vétérinaires sont très importants.

La pyodermite n’est pas une maladie contagieuse : vous-même, les membres de votre famille ou vos autres animaux de compagnie (chat, autre chien, NAC) ne risquez rien.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Comment détecter la pyodermite chez le chien ?

Plusieurs symptômes caractéristiques permettent de rapidement identifier une pyodermite chez le chien.

  • Petits boutons de pus en tant que lésion initiale, appelés papules ou pustules. Ils sont plus facilement observables dans les zones moins garnies en poils, comme le ventre ou les aisselles.

  • Dépilations localisées rondes avec une rougeur périphérique et un centre grisâtre.

Le diagnostic de la pyodermite chez le chien

Seul l’examen vétérinaire pourra confirmer la pyodermite chez votre compagnon à quatre pattes. N’attendez pas que la pyodermite soit bien installée pour réagir. Le spécialiste réalisera également l’analyse d’une papule au microscope afin d’observer que les globules blancs contiennent bel et bien des bactéries.

Le traitement de la pyodermite chez le chien

Le verdict est tombé : votre chien est bel et bien atteint de pyodermite. Que faire à présent et quel traitement adopter pour soigner au plus vite la maladie ? Trois points sont essentiels pour régler le problème le plus rapidement possible et trouver une solution durable :

  • Traitement de l’infection

  • Restauration de l’intégrité de la peau

  • Recherche d’une cause sous-jacente éventuelle afin de la soigner et éviter la récidive.

Le traitement de l’infection passe par des soins locaux et l’utilisation de shampooings antiseptiques. Ces shampooings permettent d’apaiser la peau sans provoquer d’irritation supplémentaires. Les shampooings ne doivent contenir aucun parabène, alcool, parfum ou additif. Pour une meilleure efficacité, laissez poser le shampooing durant quelques instants avant de laver votre chien. La tonte pour les chiens au pelage très dense peut être envisagée.

Dans des cas plus sérieux, l’antibiothérapie est nécessaire pour combattre le staphylocoque. Le traitement antibiotique est en général assez long : comptez au moins trois semaines. Respectez bien le temps de traitement prescrit par votre vétérinaire, ainsi que les doses données. Même si le chien ne présente plus de signes de la maladie visibles à l’œil nu, certaines lésions peuvent encore être présentes. Bannissez toute forme d’automédication. Vous risqueriez de faire pire que mieux et d’empoisonner votre chien.

Pensez également à donner des compléments alimentaires à votre toutou, là encore sur prescription vétérinaire. Les compléments à base de Securidaca Longepedunculata sont très utiles pour calmer les démangeaisons. Mais là encore, ne prenez pas d’initiative et parlez-en toujours avec votre vétérinaire. La pose d’un cône est à envisager pour éviter à l’animal de se gratter.

Enfin, il est capital d’identifier la cause de la pyodermite, car c’est en traitant cette dernière que vous préviendrez la récidive. Bien souvent, la pyodermite n’est pas chronique. Il s’agit d’un simple accident de parcours, provoqué par le caractère opportuniste du SPI. Mais en cas de pyodermite à répétition, il faudra tenter d’identifier le plus rapidement possible l’origine de la dermatose.

Quel pronostic ?

Le pronostic de la pyodermite superficielle est en général plutôt bon après la mise en place d’un traitement dans les plus brefs délais. Sans soins, le chien peut développer une pyodermite profonde, beaucoup plus difficile à traiter. Malheureusement, dans certains cas, les rechutes sont possibles et assez fréquentes. Il faudra alors faire attention à ne pas surcharger le traitement antibiotique et privilégier les traitements locaux à base de shampooings antiseptiques. Pour éviter la récidive, il faut identifier la cause principale de la pyodermite.