🏠 > Institute 👉 Piqûre d’aoûtat

PIQÛRE D’AOÛTAT : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

Tous les ans vers la fin de l’été, les aoûtats envahissent nos jardins. Bien que les adultes soient inoffensifs, les larves s’attaquent aux êtres vivants à sang chaud tels que nous, mais aussi à nos amis les chiens et les chats. Quelques conseils pour se prémunir contre les piqûres d’aoûtat grâce à quelques gestes simples, et un aperçu des traitements existants pour les soigner.

piqûres d’aoûtat : tout ce qu'il savoir

Les aoûtats : c’est quoi ?

Les aoûtats (ou Trombicula autumnalis) sont des arachnides de la famille des acariens. L’infection par ces petits insectes parasites est désignée sous le terme plus scientifique de trombiculose. Pourquoi le nom d’aoûtat ? Sous simplement parce qu’on les retrouve le plus souvent durant le mois d’août. On peut parfois les retrouver sous le nom de rouget, puron ou vendangeon. Les aoûtats se retrouvent dans les pelouses où ils se développent lorsque les conditions idéales (humidité et chaleur) sont réunies. De couleur rouge, ils sont invisibles à l'œil nu car les adultes ne mesurent que 0,2 à 0,3 mm. Seules les larves sont responsables des piqûres. Ne confondez pas les aoûtats avec le Trombidion soyeux, un acarien rouge beaucoup plus gros que lui et visible à l’œil nu.


Afin de se nourrir, les larves d’aoûtat injectent une enzyme (une sorte de salive) sous la peau de son hôte, afin de dissoudre les tissus pour pouvoir les aspirer ensuite. C’est cette enzyme qui crée les réactions allergiques à l’origine des démangeaisons. On retrouve souvent les aoûtats dans les gazons humides et ombragés, de juillet à septembre. Les larves d’aoûtat peuvent s’attaquer à l’homme, aux chiens et aux chats, mais aussi aux rongeurs, aux lapins, aux oiseaux, etc. 

Croquettes Hector Kitchen

TESTEZ-NOUS GRATUITEMENT

2 Semaines de croquettes* = 1€ TTC

✔️ Livré chez vous en 48h  ✔️Sans engagement 

*14 jours de croquettes personnalisées aux besoins actuels de votre chien. 

Frais de port inclus.

Les piqûres d’aoûtat chez l’homme

Symptômes

Les piqûres d’aoûtat provoquent des démangeaisons importantes qui apparaissent au bout de 20 à 30 heures, lorsque les larves se décrochent. Des boutons de couleur rouge ou orange font également leur apparition sur la peau quelques heures après la piqûre, disposés en cercle ou en ligne. Ces symptômes sont le plus souvent bénins et sans conséquences sur la santé. En revanche, si les symptômes persistent plusieurs jours, cela peut être le signe d’une allergie. Dans ce cas, mieux vaut consulter un médecin généraliste et se gratter le moins possible, pour éviter les infections et les marques sur la peau. 

Prévention

Il est possible de limiter le risque d’être exposé aux piqûres d’aoûtat. Entretenir son gazon est important pour contrôler la prolifération des parasites, surtout que les aoûtats aiment les herbes hautes. Si vous devez vous asseoir sur de l’herbe, protégez-vous à l’aide d’une couverture, et si vous vous rendez en forêt, mettez des vêtements qui recouvrent votre peau. Il existe aussi certains répulsifs naturels, tels que les huiles essentielles de lavande, de menthe et d’eucalyptus. Pareillement, le talc (lorsqu’il est répandu sur les vêtements et les sous-vêtements) se révèlerait efficace.

Traitement

Lors de piqûres d’aoûtat, il est recommandé de laver ses vêtements (des larves peuvent encore s’y trouver) et de se frotter le corps au savon de Marseille. Ensuite, désinfectez les boutons à l’aide d’un antiseptique puis appliquez une crème apaisante. Il existe aussi des pesticides à appliquer sur les pelouses, dans les zones où les aoûtats prolifèrent le plus. Pour savoir comment reconnaître ces endroits, placez des petits cartons noirs dans l’herbe, à différents endroits : après 15 ou 20 minutes, si la zone est infestée, vous remarquerez la présence de petits points jaunes ou roses ; ce sont les larves d’aoûtat.

Les piqûres d’aoûtat chez le chien

Symptômes

L’infestation des chiens par les aoûtats est appelée trombiculose. Nos compagnons à quatre pattes, qui aiment se promener dans les zones herbeuses, sont particulièrement sujets aux piqûres d’aoûtat. Les chiens se font souvent piquer à des endroits de leur corps où la peau est plus fine : entre les doigts, les oreilles, l’intérieur des cuisses, les parties génitales, les replis de peau, etc. Les piqûres d’aoûtat se manifestent comme pour l’homme par des démangeaisons intenses. Le chien ne cesse de se gratter, parfois jusqu’au sang.


Sachez que des complications sont possibles. Si les aoûtats ne sont pas vecteurs de maladie, comme ce peut être le cas pour les tiques ou les puces, la piqûre d’une larve peut être à l’origine d’une réaction allergique et entraîner de démangeaisons sévères. L’animal prend alors le risque de se blesser en se grattant et de provoquer des infections.

Traitement

Pour limiter les risques de piqûres, pensez à tondre régulièrement votre pelouse ; si vous le pouvez, évitez aussi de laisser votre chien se promener dans les zones herbeuses de fin juillet à début octobre.


Il existe des traitements acaricides pour se débarrasser des larves sur votre chien. Ce sont souvent des solutions sous forme de spray ou de pommade, qui doivent être appliquées de manière répétée pour être certain d’éliminer toutes les larves. Il faut également désinfecter toutes les zones qui ont été en contact avec votre chien (même vos vêtements), car les larves peuvent aussi s’attaquer à l’homme et aux autres animaux. Si vous désirez désinfecter votre jardin, mieux vaut éviter les traitements chimiques, qui pourraient être dangereux pour votre chien : il existe un antiparasitaire naturel qui s’appelle la “terre de diatomée”, et qui va tuer les aoûtats en les desséchant.


Votre priorité est aussi d’apaiser les démangeaisons pour éviter la survenue de blessures. Les vétérinaires recommandent un traitement à base de corticoïdes, permettant aussi de diminuer l’inflammation.

 

Vous pouvez également tenter les remèdes plus naturels, à base d’huiles essentielle de lavande, de menthe poivrée ou de camomille romaine. Renseignez-vous bien sur les dosages, car les huiles essentielles, mal utilisées, peuvent se révéler très dangereuses.

Prévention

Si vous le souhaitez, vous pouvez concocter vous-même un répulsif naturel sur cette base. Pour 100 ml d’eau, ajoutez :

  • 2 ml d’huile essentielle de giroflier,
  • 2 ml d’huile essentielle de thym linalol,
  • 2 ml d’huile essentielle de Niaouli,
  • 2 ml d’huile essentielle de Cannelle Feuille,
  • 2 ml d’huile essentielle de Palmarosa,
  • 2 ml de shampoing au pH neutre.

Agitez bien avant d’utiliser et répandez le produit de manière homogène sur le corps de votre toutou avant chaque promenade en milieu à risque. Attention ! N’utilisez jamais ce mélange sur des chiennes gestantes ou allaitantes, ainsi que sur des chiots tout juste sevrés ou sur des chats ! 


Pour protéger votre chien, vous pouvez aussi tout simplement éviter les endroits à risque, avec de hautes herbes ou des buissons. Cependant, un accident est vite arrivé. Dans tous les cas, pensez à bien protéger votre boule de poils.

Croquettes Hector Kitchen

TESTEZ-NOUS 

2 Semaines de croquettes*

= 1€ TTC

"Livré chez vous. Sans engagement"

Les piqûres d’aoûtat chez le chat

Symptômes

Les symptômes des piqûres d’aoûtat chez le chat sont très similaires à ceux constatés chez l’homme et chez le chien : on observe des démangeaisons frénétiques qui peuvent aller jusqu’au sang. Un grattage excessif au niveau des pattes peut également être le signe de la présence de larves. Il faut surveiller les zones piquées pour anticiper d' éventuelles lésions cutanées. Chez le chat, les larves ont tendance à se fixer sur les parties sensibles (là où la peau est plus fine) : base des oreilles et oreillons, pourtour des yeux, ventre, zone des plis au niveau des membres, espaces interdigités des pattes. Certains chats sont en outre allergiques aux piqûres d’aoûtat, ce qui peut entraîner des inflammations.

Traitement

Tout comme pour le chien, il n’existe aucun traitement préventif contre les piqûres d’aoûtat. Pensez à tondre votre pelouse à ras le plus souvent possible. Il faut aussi aspirer le sol de votre habitat au moins 2 jours par semaine. Si votre chat a déjà été piqué, il existe des traitements acaricides pour se débarrasser des larves, bien que leur efficacité soit disparate. Ces traitements sont souvent sous la forme de pulvérisation, dont les chats ont souvent peur. Dans ces cas-là, l’astuce consiste à pulvériser en amont le spray sur un gant, puis à frotter votre chat avec celui-ci. Sinon, il existe aussi des traitements antiparasitaires spot-on sous forme de pipelettes, qui ont l’avantage de traiter l’ensemble du corps. Pour éviter à votre chat d’ingérer une partie du traitement, détournez son attention après lui avoir administré, par exemple en jouant avec lui ou en lui donnant à manger. Pour réduire les chances de re-contamination, veillez enfin à désinfecter votre environnement (habits, jardin, draps, etc.).

Prévention

À moins que votre félin ne soit un chat d’appartement, difficile de l’empêcher de se promener dans des endroits sensibles. Il est donc impératif de protéger votre chat contre les aoûtats en utilisant un traitement antiparasitaire. Demandez toujours l’avis de votre vétérinaire avant l’utilisation de tout produit. N’utilisez jamais de répulsif pour chien sur chat ! Il pourrait s’avérer très dangereux.

PUBLIÉ LE 14 AVRIL 2021 (Mis à jour le 2 décembre 2021) - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

SVP, donnez nous 1 clic pour évaluer la qualité de cet article. Merci beaucoup 🙏

"DES MILLIERS DE RECOMMANDATIONS !"